Cas Rapportés "Amyloïdose Familiale"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/23. Un désordre inflammatoire périodique autosomal-dominant grave avec l'amyloidosis d'aa et la résistance rénaux de colchicine s'est associé à la variante de MEFV H478Y dans un kindred espagnol : un phénotype méditerranéen familial peu commun ou des autres de fièvre désordre inflammatoire périodique MEFV-associé ?

    La fièvre méditerranéenne familiale (FMF) est une maladie récessive autosomal caractérisée par des attaques courtes périodiques de fièvre et de serositis. L'amyloidosis secondaire d'aa est la plus mauvaise complication de la maladie et détermine souvent le pronostic. Le gène de MEFV, sur le chromosome 16p13.3, est responsable de la maladie et environ 30 mutations ont été rapportées jusqu'ici. La colchicine est le traitement standard de FMF aujourd'hui, et empêche les deux attaques et dépôt amyloïde dans 95% de patients. Ici nous décrivons un kindred espagnol de trois-génération avec cinq membres de la famille affectés par un désordre inflammatoire périodique grave lié à l'amyloidosis d'aa et à l'insensibilité rénaux de colchicine. Le diagnostic clinique de la maladie définie de FMF a été fait basé sur les critères Téléphone-Hashomer réglés. Les analyses génétiques ont indiqué que tous les sujets étaient hétérozygotes pour la nouvelle variante de H478Y MEFV, isolant avec la maladie. En outre, des mutations dans les gènes TNFRSF1A et CIAS1/PYPAF1/NALP3, liés aux syndromes périodiques autoinflammatory principalement hérités, ont été éliminées. Cependant, la transmission dominante de la maladie, les longs épisodes de fièvre avec une participation commune prédominante, et la résistance à la colchicine dans ces patients soulèvent la question de si le syndrome périodique vu dans ce kindred est une véritable maladie de FMF avec des manifestations peu communes ou un syndrome périodique MEFV-associé plutôt différent. Nous concluons que la nouvelle mutation de H478Y MEFV est la variante pathologique dominante causant le syndrome périodique inflammatoire dans ce kindred et que les analyses intégrales du gène de MEFV sont nécessaires pour obtenir à diagnostic proportionné des patients présentant le soupçon clinique d'un syndrome périodique héréditaire de fièvre, particulièrement ceux des populations non-héréditaires. ( info)

12/23. Deux types différents de dépôts amyloïdes--apolipoprotein A-IV et transthyretin--dans un patient présentant l'amyloidosis systémique.

    Certaines formes d'amyloidosis systémique ont été associées au dépôt pathologique comme fibrilles de trois protéines apolipoprotein-connexes différentes--apolipoprotein AI, apolipoprotein A-II, et amyloïde A. de sérum. Nous avons précédemment rapporté (Bergstrom et autres, recherche Commun 2001 de biochimie Biophys ; 285 : 903-908) ce les fibrilles amyloïdes extraites à partir du coeur d'un vieux mâle avec l'amyloidosis systémique sénile ont contenu, en plus du sauvage-type molécules transthyretin-connexes, un fragment de N-borne de pourtant un quatrième apolipoprotein--apolipoprotein A-IV (apoA-IV). Nous fournissons maintenant les résultats de nos études qui ont établi l'ordre d'acide aminé complet de ce composant du résidu approximativement 70 et, en plus, ont montré cette protéine pour être le produit d'un gène unmutated d'apoA-IV. Notamment, l'apoA-IV et les fibrilles de transthyretin pas codeposited mais, plutôt, ont eu les modèles anatomiquement distincts de la distribution dans le coeur et d'autres organes, comme démontré immunohistochemically, par variation dans la morphologie ultra structurale et par des différences dans l'intensité de la biréfringence de rouge de congo. Ces résultats fournissent la première preuve concluante que deux formes séparées d'amyloïde, chacune dérivée d'un sauvage-type protéine amyloidogenic de précurseur, étaient présentes dans un patient présentant l'amyloidosis systémique. ( info)

13/23. Une mutation rare de transthyretin (Asp18Glu) liée à la cardiomyopathie.

    L'identification d'une mutation de gène rare du transthyretin (TTR) (Asp18Glu) dans un mâle entre deux âges avec la maladie amyloïde prouvée par biopsie comportant la cardiomyopathie est décrite. L'amyloidosis généralement de occurrence de chaîne légère (AL) a été au commencement considéré, mais essai hématologique négatif a incité le criblage pour une mutation pathologique de TTR. Un diagnostic différentiel de type familial l'amyloidosis (ATTR) de transthyretin a été établi utilisant une combinaison des techniques génétiques et biochimiques moléculaires. Le criblage à un fil du polymorphisme de conformation (SSCP) des exons 2, 3 et 4 du gène de TTR a indiqué la présence de l'adn atypique. L'essai de SSCP a été réalisé utilisant une nouvelle technique souillée non radioactive et argentée de minigel. L'anomalie génétique a été identifiée par analyse directe d'ordre d'adn comme transversion de T à d'A à la position de la troisième base dans le codon 18. Ce résultat a été confirmé par l'essai du polymorphisme de longueur de fragment de restriction (PTFR). La présence de la protéine variable, TTR Asp18Glu, en sérum du proband a été confirmée par analyse spectrométrique de masse. ( info)

14/23. L'Un-alpha-chaîne de fibrinogène de mutant s'est associée à l'amyloidosis rénal héréditaire et à la neuropathie périphérique.

    Un femme portugais de Moyen Âge a été étudié pour l'amyloidosis rénal. Elle s'est présentée avec l'échec rénal progressif, le proteinuria, l'hypertension, et les symptômes sensoriels en pieds. L'évaluation clinique et neurophysiologique a révélé la neuropathie sensoriel-autonome. Les essais et la recherche 123-MIBG cardio-vasculaires ont montré le dysfonctionnement et la diminution parasympathiques de l'innervation myocardique, selon la petite neuropathie de fibre, comme d'habitude observée de l'amyloidosis. Les études d'Immunohistochemical ont indiqué l'amyloidosis d'AFib et les études génétiques l'échange Glu526Val d'acide aminé de la mutation d'Aalpha-chaîne de fibrinogène, qui était également présente dans un de ses fils. Le gène de mutant dans ce patient a été associé au même haplotype que tous autres cas rapportés des mutations de Glu526Val. C'est le premier AFibamyloidosis rapporté au portugal, et le premier cas d'AFib dans lequel le dysfonctionnement sensoriel et autonome de fibre nerveuse est décrit, indiquant que la petite lésion de fibre nerveuse peut se produire dans la mutation à chaînes d'Aalpha de fibrinogène. Ceci peut être important pour le pronostic, en particulier quand la transplantation de foie est considérée pour le traitement. ( info)

15/23. L'amyloidosis rénal de l'apolipoprotein AI s'est associé à un mutant original Leu64Pro.

    L'amyloidosis d'Apolipoprotein AI (Apo AI) est une maladie systémique héritée qui résulte du dépôt pathologique dans les tissus dans tout le corps des fibrilles composées de molécules Un-JE-connexes d'Apo. Ce désordre a été lié aux mutations se produisant dans la région de codage du gène d'Apo AI et, jusqu'ici, 11 telles substitutions ont été documentées. Dans 4 de ces cas, le rein était l'organe de cible du processus de la maladie. Les auteurs rapportent leurs études sur un patient présentant l'amyloidosis rénal et un changement jusqu'ici indécrit de la protéine amyloidogenic de précurseur. Les analyses de l'adn genomic ont démontré une transition dans la seconde base du codon 64 (T--> ; C) en un allèle d'Apo AI qui a eu comme conséquence le remplacement de la leucine par la proline à la position 64 (Leu64Pro). En plus, des fibrilles extraites à partir du rein et caractérisées chimiquement se sont avérées pour se composer presque exclusivement de fragment d'approximativement 96 de résidu Apo AI de N-borne qui a contenu la substitution de Leu64Pro. Ces études ont fourni davantage d'évidence pour l'amyloidogenicity d'Apo AI et la propension de certains mutants de déposer dans le parenchyme rénal. ( info)

16/23. Deux cas familiaux avec le syndrome périodique récepteur-associé de facteur de nécrose de tumeur provoqué par une mutation de non-cystéine (T50M) dans le gène de TNFRSF1A se sont associés à l'amyloidosis multiorganic grave.

    Un garçon adolescent avait eu des épisodes récurrents de fièvre, de douleur abdominale, et d'arthralgies depuis l'âge de 7 ans. L'échec rénal progressif dû à l'amyloidosis rénal s'est développé, menant à la greffe rénale à l'âge de 14.5 ans. Cinq ans après, il a développé l'amyloidosis d'aa dans la greffe comme la glande thyroïde. Son père avait eu les symptômes semblables comprenant l'amyloidosis systémique depuis l'âge de 6 ans. L'analyse d'ordre d'adn a indiqué une mutation hétérozygote dans le TNFRSF1A (gène de TNFa-récepteur 1) (T50M) dans le père et le fils causant à facteur de nécrose de tumeur syndrome périodique récepteur-associé (PIÈGES). Les analyses précédentes de phénotype/génotype ont proposé que cette mutation ne soit pas habituellement associée à l'occurrence de l'amyloidosis. Cette différence dans le cours clinique dans différents familles peut indiquer une influence forte des gènes de modificateur. Le traitement avec un antagoniste de la protéine TNF de fusion de TNFRSF1B (etanercept) a favorablement influencé le cours de la maladie. ( info)

17/23. Laxa de Cutis dans l'amyloidosis héréditaire de gelsolin.

    FOND : L'amyloidosis héréditaire de gelsolin (amyloidosis d'AGel) est une maladie systémique âge-associée avec la distribution globale, provoquée mutation de gène par de G654A ou de G654T gelsolin. Le laxa de Cutis est une manifestation clinique principale de cette maladie. Cependant, seulement peu de données sur la participation dermatologique sont disponibles, et la pathogénie de cette forme amyloidosis-associée de laxa de cutis est demeurée inconnue. objectifs : Pour élucider le pathomechanism de ce genodermatosis moins bien connu. MÉTHODES : Nous avons réalisé des études cliniques, histologiques, immunohistochemical et d'ultrastructure systématiques de biopsie de peau dans 12 patients avec une mutation de gène de gelsolin de G654A. Pour la comparaison, des spécimens de peau de 10 sujets témoins ont été analysés. RÉSULTATS : Tous les patients ont eu médicalement le laxa caractéristique de cutis, et fréquemment d'autres signes de la maladie de peau symptomatique tels que la fragilité et le risque accrus pour le saignement intracutaneous. Tous les patients ont montré le dépôt cutané de l'amyloïde de gelsolin (AGel), principalement fixé aux membranes de sous-sol ou les lames basiques de diverses structures cutanées, murs cutanés de nerfs et de vaisseau sanguin, et fibres élastiques, en particulier dans le derme réticulaire inférieur. AGel a souvent encerclé les fibres élastiques, et colocalized avec le composant amyloïde de P (AP), une protéine gaine-associée microfibrillar de fibre élastique. La fragmentation et la perte de fibres élastiques, d'atrophie épidermique, et de réduction d'annexes cutanées étaient également terrain communal. Le sauvage-type gelsolin d'anticorps bondissent aux cellules dendritiques épidermiques de S-100-positive, un immunoreaction précédemment non reconnu. Les patients ont eu moins de cellules dendritiques gelsolin-positives que les commandes. CONCLUSIONS : La participation de peau répandue avec le dépôt d'AGel et la participation élastique de fibre sont les dispositifs pathologiques essentiels dans l'amyloidosis d'AGel, et contribuent au laxa caractéristique de cutis, dramatique dans la vieillesse. Codistribution d'AGel et d'AP, avec l'affinité obligatoire spécifique démontrée pour les fibrilles amyloïdes, suggère qu'AP fibre-associé élastique agisse en tant que matrice pour le dépôt amyloïde cutané dans l'amyloidosis d'AGel. ( info)

18/23. L'amyloidosis héréditaire dans l'enfance tôt s'est associé à une insertion-suppression originale (indel) dans le gène à chaînes d'Aalpha de fibrinogène.

    FOND : L'amyloidosis systémique se produisant dans l'enfance tôt est extrêmement rare, et est habituellement du type d'aa compliquant les maladies inflammatoires chroniques. Nous rapportons la base moléculaire de l'amyloidosis dans une fille coréenne qui s'est présentée à 7 ans avec le proteinuria asymptomatique et échec rénal amyloïde développé d'hépatomégalie et de phase finale dans un délai de 2 ans. MÉTHODES : La biopsie rénale a montré les glomérules agrandis pratiquement remplacés par l'amyloïde, mais sans participation interstitielle ou vasculaire. L'aspect histologique était identique à cela vu dans les patients présentant l'amyloidosis à chaînes d'Aalpha Glu526Val de fibrinogène héréditaire, et aux dépôts amyloïdes souillés spécifiquement avec des anticorps au fibrinogène. Des mutations ont été cherchées dans les gènes des protéines amyloidogenic, du transthyretin, de l'apolipoprotein AI, des gènes à chaînes d'Aalpha de lysozyme et de fibrinogène par l'amplification en chaîne par réaction (ACP) et de l'ordonnancement. RÉSULTATS : Une mutation unique d'insertion-suppression de déphasage (indel) a été identifiée en un allèle de son gène à chaînes d'Aalpha de fibrinogène, qui code un peptide partiellement original et un signal d'arrêt prématuré, semblables aux deux suppressions amyloidogenic précédemment rapportées de point aux codons 522 et 524 en cette molécule. La mutation était absente dans les échantillons vérifiés pour être de ses parents, indiquant qu'elle a eu de novo produit. CONCLUSION : C'est la première description de l'amyloidosis à chaînes d'Aalpha de fibrinogène héréditaire dans un individu asiatique, et l'histologie rénale distinctive a offert un indice fort au diagnostic. La maladie est potentiellement durcissable par la transplantation hepatorenal combinée. ( info)

19/23. Changements cardiaques de conduction d'une famille française avec l'amyloidosis du type finlandais avec la mutation de p.Asp187Tyr dans le gène de GSN.

    L'amyloidosis familial du type finlandais (FAF) est un désordre autosomal-dominant rare provoqué par l'accumulation 71 d'un fragment amyloidogenic acide aminé de gelsolin de mutant, une protéine de actine-modulation. Les symptômes principaux incluent la dystrophie cornéenne de trellis, la neuropathie crânienne et périphérique progressive, et les changements de peau. Jusqu'ici, seulement deux mutations dans le gène de GSN ont été décrites : la mutation de p.Asp187Asn dans la plupart des patients et la mutation de p.Asp187Tyr dans un famille danois et tchèque. Nous rendons compte du troisième famille avec la mutation de p.Asp187Tyr et du premier famille français de FAF. Des changements cardiaques graves de conduction de trois patients ont été principalement provoqués par l'énervation sympathique cardiaque. Ces résultats démontrent la participation cardiologique du phénotype de FAF et suggèrent que le suivi cardiologique soit exigé dans des patients de FAF. ( info)

20/23. " ; Fever" périodique ; sans fièvre : deux caisses de PIÈGES non-fébriles avec des mutations dans le gène de TNFRSF1A présentant avec des épisodes de l'inflammation ou de l'amyloidosis monosymptomatic.

    FOND : Le syndrome périodique associé par récepteur du facteur de nécrose de tumeur (TNF) (PIÈGES) est provoqué par des mutations dominantes dans le gène de TNFRSF1A. Dans des cas typiques les PIÈGES commence tôt dans l'enfance et est caractérisés par fièvre élevée et rémittente pendant 1-4 semaines ou plus long, accompagné par l'inflammation systémique et locale. RAPPORTS DE CAS : Le patient 1 s'est présenté avec des épisodes récurrents de faiblesse, de myalgias de migration, d'arthralgies, d'exanthème, et de douleur de coffre durant pendant 1-4 semaines, mais sans n'importe quelle fièvre sur une première période de 4 ans au moins. Le diagnostic des PIÈGES a été confirmé par la mutation hétérozygote Y20H dans TNFRSF1A. Le patient 2, une femme de 23 ans n'a jamais eu aucun symptôme indicatif des PIÈGES. L'évaluation génétique de tous les membres de sa famille avec un patient d'index de PIÈGES a révélé la mutation de T50M dans TNFRSF1A. Un contrôle médical a vers le haut montré le proteinuria, et la biopsie rénale a révélé l'amyloidosis d'aa. CONCLUSIONS : Les mutations associées par PIÈGES peuvent induire l'inflammation considérable qui n'est pas nécessairement accompagnée de fièvre. Même l'amyloidosis grave monosymptomatic peut se produire dans ces patients. La consultation génétique et s'approprient la gestion il peut être nécessaire de pour empêcher ou atténuer l'amyloidosis. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'Amyloïdose Familiale'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.