Cas Rapportés "asthme"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/1702. tumeur Mucoepidermoid de trachée.

    Le carcinome Mucoepidermoid de la trachée est rare. Son occurrence dans un garçon de 14 ans est rapportée ici. Ce cas illustre le cours typique des tumeurs trachéales avec des manifestations cliniques de toux, wheezing, et hémoptyse, la radiographie normale intially rapportée de coffre, et le manque commun de diagnostiquer la tumeur trachéale pendant plusieurs mois. L'utilisation à court terme des études tomographiques et de l'examen bronchoscopic chez toute personne avec le début récent de l'obstruction des voies respiratoires insensible à la thérapie de bronchodilateur est recommandée. ( info)

2/1702. Baker' ; asthme de s dû au xylanase d'enzymes -- un nouvel allergène professionnel.

    Le boulanger asthmatique a montré la sensibilisation IgE-négociée au xylanase de l'aspergille noir utilisé comme additif de traitement au four. Le défi d'Inhalative avec approximativement 0.5 microg de l'enzyme a eu comme conséquence un immédiat-type réaction d'asthmatique. Ce cas, aussi bien qu'un criblage préliminaire des boulangers symptomatiques, prouve que le xylanase est encore un autre type approprié Je-sensibilisateur dans l'industrie de la boulangerie. ( info)

3/1702. Allergie et asthme de cancrelat chez un homme de 30 ans.

    Un corps croissant d'évidence a impliqué des allergènes dérivés des cancrelats comme facteur environnemental important qui peut aggraver l'asthme chez les personnes sensibilisées. Nous présentons le cas d'un homme de 30 ans avec l'asthme et une allergie de cancrelat. L'essai de peau d'allergie a confirmé l'hypersensibilité à l'extrait de cancrelat, et une visite de maison a indiqué l'évidence visuelle de l'infestation et de la présence de l'allergène de cancrelat allemand de Bla g 1 en poussière nettoyée à l'aspirateur. De même que typique des patients présentant une allergie et un asthme de cancrelat, les facteurs multiples en plus de l'allergène de cancrelat ont semblé aggraver le patient' ; asthme de s. Un régime thérapeutique de multimodality, que les médicaments inclus aussi bien que le nettoyage de la maison, de la gestion intégrée de parasite, et de la demande professionnelle des commandes chimiques, ont eu comme conséquence l'amélioration clinique substantielle. La pathophysiologie, l'épidémiologie, et des dispositifs cliniques de l'asthme cancrelat-allergique sont passés en revue, et une approche au diagnostic et à la gestion est suggérée. ( info)

4/1702. asthme professionnel et sensibilisation d'IgE à la cellulase dans un ouvrier d'industrie textile.

    FOND : Bien qu'il y ait eu quelques rapports d'asthme professionnel dus à la cellulase dans plusieurs arrangements professionnels, c'est le premier cas de l'asthme professionnel cellulase-induit dans un employé travaillant dans l'industrie textile. Son mécanisme pathogénétique reste à clarifier encore. OBJECTIF : Il est important d'alerter des médecins à la possibilité d'asthme professionnel provoquée par la cellulase dans les ouvriers de l'industrie textile. MÉTHODES ET RÉSULTATS : Le patient a eu l'atopie et les réactions favorables fortes à l'extrait de cellulase sur la peau piquent des essais. L'essai de Bronchoprovocation a montré une première réponse asthmatique à l'extrait de cellulase. Le sérum IgE spécifique et les anticorps IgG4 spécifiques à la cellulase ont été détectés par l'analyse enzyme-liée d'immunosorbant (elisa). Afin de caractériser plus loin le composant allergénique de l'extrait, l'électrophorèse de gel de polyacrylamide de sulfate dodécylique de sodium (SDS-PAGE) et les études electroblotting ont été effectuées. Huit composants obligatoires d'IgE s'étendant de 6 au kD 97.5 ont été détectés dans l'extrait de cellulase. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que l'inhalation de la cellulase puisse induire des bronchoconstrictions IgE-négociées dans les employés travaillant dans l'industrie textile. ( info)

5/1702. Nouvel allergène professionnel dans des fermiers de citron : acarides rouges de citron (citri de Panonychus).

    FOND : Il y a eu plusieurs rapports d'allergie professionnelle aux acarides d'araignée (tetranychidae), mais aucun rapport publié n'a décrit les acarides rouges de citron (CRM, citri de Panonychus) - asthme professionnel induit confirmé par défi bronchique spécifique. OBJECTIF : Le but de cette étude était d'évaluer des caractéristiques cliniques et immunologiques d'asthme professionnel CRM-induit. MÉTHODES ET RÉSULTATS : Nous avons rencontré 16 cas d'asthme professionnel CRM-induit parmi des fermiers cultivant des agrumes. Les attaques d'asthmatique ont correspondu étroitement à leur travail aux fermes de citron. La durée moyenne de la période latente était de 12.9 (gamme 7 20) années. Pendant leur première visite à notre clinique, neuf patients avec FEV1 inférieur 70% de valeur prédictive ont montré l'obstruction des voies respiratoires réversible après inhalation de bronchodilateur, et sept avec FEV1 plus grand que 70% de valeur prédictive a montré le hyperresponsiveness de voie aérienne au methacholine. Quinze des 16 également plaints des symptômes nasaux récurrents, qui s'étaient développés à un temps plus tôt que les symptômes asthmatiques. Ils ont montré des réactions positives fortes à l'extrait de CRM sur l'essai de piqûre de peau (> de rapport d'A/H ; ou = 1.0) et ont eu l'anticorps spécifique d'IgE de haut sérum contre CRM qui a été détecté par elisa. L'essai de piqûre de peau avec les allergènes inhalant communs a indiqué que 10 ont eu une réaction favorable d'isolement à CRM avec des résultats négatifs aux allergènes inhalant communs dans leur environnement. Les essais d'inhibition d'elisa avec CRM ont démontré des inhibitions significatives par CRM d'une façon dépendante de la dose, alors que des inhibitions minimales étaient notées par des allergènes de pteronyssinus et d'armoise commune de D. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que CRM pourrait induire la bronchoconstriction IgE-négociée dans les ouvriers exposés à la ferme de citron. ( info)

6/1702. dermatite, urticaria de contact, rhinoconjunctivitis, et asthme faciaux induit par la pomme de terre.

    FOND : La pomme de terre contient les protéines labiles à la chaleur multiples qui peuvent induire des réactions d'hypersensibilité immédiates. la Rhinocéros-conjonctivite, l'asthme, l'urticaria de contact et la dermatite de contact de protéine ont été décrits en association avec l'exposition de pomme de terre. OBJECTIF : Un patient présentant la dermatite faciale aéroportée possible à la pomme de terre est décrit. RÉSULTATS : Une femme au foyer atopic entre deux âges avec la dermatite atopic préexistentielle a souffert de la rhinocéros-conjonctivite, de l'asthme, et de l'urticaria de contact quand carillonner des pommes de terre crues, mais sa plainte principale était dermatite intense et traitement-résistante du visage. Les investigations ont montré un essai positif de piqûre, un essai de correction positif, et le sérum spécifique positif IgE à la pomme de terre crue. L'action d'éviter de pomme de terre a mené non seulement à la résolution des symptômes immédiats, mais également de la dermatite faciale, suggérant elle a eu la dermatite due à ce légume. CONCLUSIONS : La pomme de terre peut induire la dermatite de contact avec les essais immédiats et retardés positifs d'hypersensibilité. ( info)

7/1702. Epilepticus de statut de Nonconvulsive dans la toxicité de théophylline.

    RAPPORT DE CAS : Un utilisateur de cocaïne de 53 ans était sur la thérapie chronique avec de la théophylline, l'albuterol, et l'ipratropium pour l'asthme et le nifedipine pour l'hypertension. Le traitement aigu d'asthme qui a augmenté la théophylline de sérum à 35 micrograms/mL a été associé aux saisies cloniques toniques suivies de poser bizarre et latéralisé. L'activité de saisie d'électroencéphalogramme durant 10 jours était compatible à l'epilepticus nonconvulsive de statut, partiel complexe, type théophylline d'II. a été considérée l'instigateur probable de ce désordre neurologique underdiagnosed. ( info)

8/1702. asthme résistant de Pseudo-stéroïde.

    FOND : L'asthme résistant stéroïde (SRA) représente un petit sous-groupe de ces patients qui ont l'asthme et il est difficile contrôler que. Deux patients avec SRA apparent sont décrits, et 12 cas additionnels qui ont été admis au même hôpital sont passés en revue. MÉTHODES : Les sujets ont été choisis parmi un arrangement tertiaire d'hôpital par l'examen de tous les patients d'asthme admis sur une période de deux ans. Des sujets ont été définis pendant que ceux qui n'ont pas répondu aux doses élevées des bronchodilateurs et des glucocorticosteroids oraux, comme jugé par évaluation subjective, audible wheeze à l'examen, et des mesures périodiques de débit de pointe. RÉSULTATS : Dans 11 des 14 patients identifiés il y avait peu pour justifier le diagnostic de grave ou l'asthme résistant stéroïde indépendamment des symptômes et de respiratoire supérieur wheeze. Les essais utiles pour différencier ce groupe de patients de ceux avec l'asthme grave semblent être : l'incapacité d'exécuter des manoeuvres expiratoires obligatoires reproductibles, la résistance des voies respiratoires normale, et une concentration d'histamine causant une chute de 20% dans le volume expiratoire obligatoire (FEV1) étant dans la marge pour les sujets normaux (PC20). Des 14 sujets, quatre étaient personnel de soins de santé et deux rapportés enfance l'abus sexuel. CONCLUSION : Il est important identifier de tels patients car ils ont besoin du traitement de support qui ne devrait pas se composer des doses élevées des glucocorticosteroids et des agonistes beta2 adrénergiques. Des diagnostics autres que l'asthme, tel que le reflux gastro-oesophageal, hyperventilation, dysfonctionnement de corde vocale et apnoea de sommeil, devraient être cherchés pendant que ceux-ci peuvent être une cause d'échec de traitement de glucocorticosteroid et pseudo-SRA, et peuvent réagir au traitement alternatif. ( info)

9/1702. Le rôle de l'équipe de récupération dans l'asthme grave.

    La récupération teams, se composant du personnel qualifié dans le transfert en critique de malade, les patients, étape dans l'infraction quand les hôpitaux locaux manquent des équipements ou de l'expertise requis. Tracy Taylor emploie une étude de cas pour illustrer leur efficacité. ( info)

10/1702. Allergie disodique de cromoglycate et de nourriture. L'effet du cromoglycate disodique oral et inhalé dans un patient allergique de nourriture.

    En aliment un défi patient allergique a évoqué une réponse asthmatique duelle. Ces réactions pourraient bloquer en partie ou complètement par traitement préparatoire avec le cromoglycate disodique (Intal, Lomudal) oralement, selon les doses données. Le traitement préparatoire avec des inhalations de cromoglycate disodique n'a donné aucune protection. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Asthme'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.