Cas Rapportés "Bégaiement"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/100. bégaiement Course-associé.

    OBJECTIF : Pour présenter des patients présentant le discours de bégaiement en association avec la course. CONCEPTION : Série de cas avec le suivi pendant 5 années, ou jusqu'au bégaiement résolu. ARRANGEMENT : Salles de neurologie d'université et d'hôpital de la communauté, et cliniques ambulatoires de neurologie. PATIENTS : Quatre patients qui ont développé le discours de bégaiement en association avec une course ischémique aiguë. Un bégaiement intensément développé d'homme de 68 ans avec une grande course moyenne gauche de distribution d'artère cérébrale. Un homme de 59 ans qui avait bégayé pendant qu'un enfant commençait à bégayer 2 mois après un infarctus gauche de lobe temporel, comme l'aphasie nonfluent s'améliorait. Un autre bègue d'enfance, bégaiements graves des de 59 ans par homme mais passagers développés à l'origine gauchers avec un bon infarctus pariétal. Un homme de 55 ans avec un infarctus occipital gauche a eu un hemianopia droit et un bégaiement acquis, pour lesquels il était anosognosic. CONCLUSION : La présentation clinique du bégaiement course-associé est variable, de même que les endroits des infarctus impliqués. ( info)

2/100. Bégaiement développemental et Parkinson' ; la maladie de s : les effets du traitement de levodopa.

    Les effets de la dopamine sur le bégaiement développemental ont été étudiés chez un homme de 44 ans avec le bégaiement développemental et le Parkinson' ; la maladie de s pendant le " du levodopa trois ; on" ; périodes et " trois ; off" ; périodes. En comparaison avec le " ; off" ; périodes, pendant le " ; on" ; ' ; des périodes il a démontré une augmentation des dysfluencies de la parole. Ces résultats prêtent l'appui à l'hypothèse de dopamine du bégaiement développemental. ( info)

3/100. solutions techniques pour des évaluations quantitatives et qualitatives de la maîtrise de la parole.

    Des solutions techniques courantes et se dégageantes pour l'évaluation et l'évaluation diagnostiques différentielles de la maîtrise de la parole sont passées en revue et discutées. Ces systèmes ont été choisis avec juste une polarisation intentionnelle--le besoin des cliniciens d'effectuer des mesures valides, fiables, et précises de la maîtrise de la parole, de ses ruptures, et des dispositifs cliniques associés. Quelques solutions techniques chevronnées pour l'évaluation et l'évaluation du bégaiement ont été connues pendant beaucoup d'années, mais ont suscité peu d'attention. Récemment, un certain nombre de nouvelles options sont apparues, et d'autres sont à l'étape finale du développement. Les données empiriques au sujet de l'exécution ou la fonctionnalité de toutes ces technologies manquent. En conséquence, les cliniciens qui les achètent n'ont pas accès à à données reliées à la performance proportionnées. Cet article devrait aider des cliniciens à rendre des jugements raisonnables au sujet de l'efficacité des technologies naissantes spécifiques à l'évaluation de la maîtrise de la parole. ( info)

4/100. Parler dans le claustrum : le psychodynamics du bégaiement.

    L'auteur décrit la théorie psychoanalytique de bégaiement et, discutant le matériel de l'analyse d'un bègue et de ses processus de transfert et de countertransference, propose une nouvelle hypothèse du psychodynamics du bégaiement en même temps que Meltzer' ; théorie de s du claustrum. Il argue du fait que le bègue établit des expériences intolérables de séparation de l'objet primaire et d'une expérience catastrophique en résultant de la situation d'Oedipe par une imagination sans connaissance dans laquelle des qualités anales sont conférées sur l'objet maternel interne par une haine prédominante. L'identification intrusive des parties de l'individu dans le rectum maternel provoque un monde empirique claustrophobe en lequel on doit éliminer tous les obstacles qui sont produits entre l'individu et l'objet. L'espace d'objet anal-sadique du claustrum est projeté dessus à l'espace d'objet externe et ainsi aussi dessus à la bouche comme origine de l'enveloppe saine, où il produit une enveloppe saine sans vie et un contenu déchiré, c.-à-d. les bruits, les mots et les phrases bégayés. Également, une mélodie morte de la parole et des mots cassés ont leurs parallèles dans les relations d'objet qui sont caractérisées par une attaque sur lier et par retrait psychique. ( info)

5/100. Technologies cliniques pour la réduction de bégaiement et le perfectionnement de la maîtrise de la parole.

    Parmi les technologies cliniques pour le traitement de la maîtrise les désordres ont présenté en cet article sont des systèmes pour aider et automatiser la rétroaction sur la sévérité de bégaiement, établir les changements de la parole qui augmentent la maîtrise, et modifier la rétroaction sensorielle discours-connexe pour le perfectionnement de maîtrise. On s'attend à ce que quelques technologies additionnelles, qui ont été mises en application seulement dans la recherche mais trouvent leur chemin aux cliniciens dans un avenir proche, sont également discutées. L'efficacité des demandes de micro-ordinateur de traitement du bégaiement a reçu peu de recherche ; cependant, quelques réponses au sujet de leur efficacité peuvent être impliquées des descriptions de leurs dispositifs opérationnels et caractéristiques éditées. ( info)

6/100. Lésions bilatérales de pallidus de globus dans un patient présentant le syndrome de Tourette et les désordres relatifs.

    FOND : La base neuroanatomic et pathologique de Tourette' ; le syndrome de s ou les désordres relatifs tels que le désordre obsessionnel et le désordre de déficit-hyperactivité d'attention demeure inconnu. Bien qu'un corps substantiel de données neuroimaging et autres impliquent les ganglions basiques et certains précisent spécifiquement le pallidus de globus dans l'etiopathogenesis de ces trois désordres connexes, aucun espace libre ou lésion d'isolement pathologiquement significative limitée à cette région n'ont été encore démontrés, excepté le désordre obsessionnel. MÉTHODES : Un cas masculin de seventeen-year-old de syndrome de Tourette avec le désordre obsessionnel de comorbid, le désordre de déficit-hyperactivité d'attention, le bégaiement et la perturbation de démarche, qui a eu des antécédents familiaux négatifs est présenté. RÉSULTATS : Le patient n'a pas répondu au traitement de drogue et à ses lésions bilatérales de MRI et symétriques de pallidus de globus indiquées par balayage avec le " spécifique ; tiger' ; eye" de s ; aspect de l'étiologie inconnue. CONCLUSIONS : les lésions Bien-localisées dans le pallidus de globus soutiennent des données croissantes suggérant la participation de cette région de cerveau dans le syndrome de Tourette et les désordres relatifs. ( info)

7/100. Gestion de l'enfant et de l'adolescent bégayant avec l'olanzapine : trois rapports de cas.

    De vastes rangées de médicaments ont été employées, avec le succès limité, pour contrôler le bégaiement. L'halopéridol et le risperidone sont les seuls deux médicaments qui ont montré l'efficacité par l'intermédiaire des études à double anonymat dans des symptômes de bégaiement de contrôle. Nous présentons les premiers rapports de cas de l'olanzapine dans la gestion du bégaiement. Trois antécédents sont présentés : un garçon de 10 ans, un adolescent masculin de 16 ans avec le bégaiement développemental, et un garçon de 9 ans avec médicament-induit bégayant à qui symptômes sont avec succès commandés avec l'olanzapine. Ces études de cas suggèrent que l'olanzapine puisse être une option pharmacologique dans la gestion du bégaiement. ( info)

8/100. Bégaiement passager acquis pendant une attaque de migraine.

    Le bégaiement est une anomalie dans la maîtrise du discours, qui est caractérisé par l'interruption du rythme normal dû à la répétition et à la prolongation involontaires, ou de l'arrestation, des lettres ou des syllabes poussées. Le syndrome et la dysarthrie d'aphasic peuvent être associés à la migraine classique, mais, à notre connaissance, aucune étude n'a jusqu'ici décrit le bégaiement comme seul symptôme neurologique accompagnant une attaque. ( info)

9/100. Hashimoto' ; encéphalopathie de s.

    Hashimoto' ; l'encéphalopathie de s est un état subaigu lié à la thyroïdite autoimmune. Sa présentation varie des déficits neurologiques focaux à la confusion globale. À la différence de l'encéphalopathie liée à l'hypothyroïdisme, Hashimoto' ; l'encéphalopathie de s répond à la thérapie et pas au remplacement stéroïdes de thyroxine. ( info)

10/100. Retour du bégaiement après course.

    La pathophysiologie du bégaiement toujours développemental ou acquis demeure une énigme. Dans quelques cas, le développemental bégayant cela avait disparu spontanément ou en raison de la thérapie s'est reproduit suivant une lésion de cerveau. Nous rendons compte d'un patient présentant le retour du bégaiement développemental suivant une course hémisphérique gauche. Ce cas soutient la théorie qui a acquis des lésions de cerveau peut causer un retour du bégaiement, probablement par l'interférence les mécanismes compensatoires qui par le passé avaient soulagé le bégaiement développemental. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Bégaiement'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.