Cas Rapportés "Bérylliose"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/26. L'alliage de cuivre de béryllium (2%) cause la maladie chronique de béryllium.

    Nous décrivons deux cas nouvellement confirmés de la maladie chronique de béryllium qui ont présenté à notre clinique d'un service qui a seulement employé l'alliage de cuivre de béryllium de 2%. Ces cas illustrent que l'alliage de cuivre de béryllium de 2% continue à causer la maladie chronique de béryllium et que les mesures préventives appropriées doivent être prises aux expositions de commande et instruire des industries et leurs ouvriers au sujet des risques des alliages de béryllium. ( info)

2/26. Les sept premiers cas de la maladie chronique de béryllium dans les ouvriers en céramique au Japon.

    Dans le papier actuel les 7 premiers cas au Japon de la maladie chronique de béryllium ont trouvé dans les ouvriers employés dans une usine en céramique utilisant le béryllium ont été décrits. Les examens immunologiques de ces cas montrés change semblable à ceux observés dans la sarcoïdose, c.-à-d., essai et augmentation de tuberculine négatifs en gammaglobuline et immunoglobulines de sérum. Le fait qu'un nombre d'ouvriers considérable dans les mêmes usines que les patients ont montrées à réaction négative de tuberculine se permet de suggérer qu'il puisse y avoir d'autres cas de la maladie chronique de béryllium parmi elles qui ont lieu toujours dans une période latente. ( info)

3/26. Technicien de laboratoire de gouvernement avec le cancer de poumon : comparer des risques de béryllium, d'amiante, et de fumée de tabac.

    Des médecins de médecine du travail sont fréquemment invités à établir la causation de cancer dans les patients présentant des expositions de lieu de travail et de non-lieu de travail. C'est particulièrement difficile dans les cas impliquant le béryllium pour lequel les données sur la cancérogénicité humaine sont limitées et controversées. Dans ce rapport nous présentons le cas d'un ancien technicien de 73 ans à un service de recherches de gouvernement qui a été récemment diagnostiqué avec le cancer de poumon. Le patient est un ancien fumeur qui a travaillé avec du béryllium et l'amiante. Il a été mentionné la clinique d'Université de Californie, de san francisco, professionnelle et environnementale de médecine au Hôpital Général de san francisco pour une évaluation de si les expositions passées de lieu de travail ont pu avoir contribué à sa maladie courante. Le but de ce document est de fournir un exemple de l'utilisation des évaluations data-based de risque de déterminer la causation dans les patients présentant des expositions multiples. Pour faire ceci, nous passons en revue les connaissances actuelles des risques de cancer de poumon dans d'anciens fumeurs et ouvriers d'amiante, et évaluons les polémiques entourant les données épidémiologiques liant le béryllium et le cancer. Basé sur cette information, nous avons estimé que le patient' ; le risque de s de cancer de poumon d'amiante était inférieur son risque de fumée de tabac, tandis que son risque de béryllium était approximativement égal à son risque du tabagisme. Basé sur ces évaluations, le patient' ; le lieu de travail de s a été considéré un facteur de contribution probable à son développement de cancer de poumon. ( info)

4/26. Un ouvrier de 65 ans avec la dyspnée sur l'effort et une radiographie de la poitrine normale.

    La maladie chronique de béryllium est une affection pulmonaire granulomateuse professionnellement acquise semblable à la sarcoïdose. Elle est provoquée par exposition au béryllium chez les personnes génétiquement susceptibles. Il devrait suspecter dans les patients présentant l'exposition de béryllium qui se présentent avec des symptômes pulmonaires ou ont un essai béryllium-spécifique de prolifération de lymphocyte de sang positif de criblage. Le diagnostic est confirmé par la conclusion des granulomes sur la biopsie transbronchial dans l'arrangement clinique et épidémiologique approprié. Bien qu'il n'y ait aucun traitement, le traitement avec des corticostéroïdes est habituellement salutaire. En raison des effets secondaires potentiels, le traitement est réservé pour des patients présentant des symptômes ou un déclin dans la fonction pulmonaire. ( info)

5/26. Tachypnée marquée dans les enfants de mêmes parents avec la maladie chronique de béryllium due à l'alliage de cuivre-béryllium.

    Deux soeurs biologiques travaillant à la même usine pour le > ; 9 ans ont développé la maladie chronique de béryllium (CBD) d'un alliage de cuivre-béryllium. Tous les deux avaient marqué la tachypnée (36 souffles/minute et 45 souffles/minute au repos, respectivement), persistant sur 8 ans. La ventilation pendant l'exercice (évalué dans un enfant de mêmes parents) était excessivement excessive (57 l/min, prévus 23 l/min) avec un taux respiratoire de 64 souffles/minimum même avec les essais de fonction pulmonaires courants de ligne de base normale. Les biopsies d'essai et de poumon de transformation de lymphocyte de béryllium de sang ont confirmé le diagnostic. Aucun autre cas de CBD n'a été rapporté de cette usine parmi environ 120 ouvriers. Ces cas soutiennent la base génétique pour la bérylliose et illustrent la tachypnée marquée qui peut accompagner cette maladie. ( info)

6/26. La maladie chronique de béryllium : une interaction modèle entre l'immunité innée et acquise.

    Le béryllium (soyez) est un métal léger et durable utile à une série de processus de fabrication. Avec l'utilisation de soyez dans les arrangements industriels, un certain nombre d'effets sur la santé ont été notés comprenant la pneumonite aiguë, la sensibilisation pour être, l'affection pulmonaire interstitielle et la maladie dermatologique. L'inflammation de cellules et la formation mononucléaires interstitielles de granulome sont les processus primaires qui se produisent dans les poumons des ouvriers Être-exposés, ayant pour résultat la maladie chronique de béryllium (CBD). Les études récentes ont commencé à décrire le rôle de soient dans la pathogénie de CBD. Ces études indiquent que le host' ; la réponse de s à être implique des composants du système immunitaire inné ou des réponses inflammatoires. Les réponses inflammatoires à être peuvent établir un état d'acquérir, soient immunité antigène-spécifique et communiquée par les cellules. En dépit de déclencher les immuno-réactions innées et acquises, soyez n'est pas éliminé du centre serveur. En revanche, il établit des voies menant à l'inflammation granulomateuse chronique. Nous examinerons des études récentes décrivant le host' ; s cellulaire et réponses moléculaires à être, réponses qui favorisent la formation de granulome. ( info)

7/26. Granulomes en polypes nasaux.

    Trois spécimens des polypes nasaux simples qui ont été examinés dans un laboratoire courant d'histopathologie ont contenu des granulomes de tubereuloid. Un de ces patients s'est avéré pour avoir la sarcoïdose systémique. Les autres deux continuent à être asymptomatiques et dans un de ces derniers la rupture des glandes muqueuses nasales cystiques avec la libération de la mucine épithéliale dans le stroma semble avoir excité la réaction granulomateuse. La causation, la recherche et la signification des granulomes à cet emplacement sont discutées. ( info)

8/26. Modèle à verre rodé de tomographie calculée dans la maladie chronique de béryllium : substrat pathologique et évolution.

    Cinq cas de la maladie chronique de béryllium avec des opacities à verre rodé diffus prédominants ou d'isolement de poumon sur la tomographie calculée sont rapportés avec la corrélation à la pathologie de poumon. L'atténuation à verre rodé était homogène et d'isolement (n = 1) ou inégal et clairement prédominant (n = 4) au-dessus des opacities linéaires et nodulaires. Dans 4 cas, les échantillons histologiques ont montré une participation diffuse en avant des murs d'alvéolaire-capillaire par les granulomes fleuris. L'évolution sous le corticostéroïde était remarquable par l'aspect des kystes de petite taille dans 3 cas. ( info)

9/26. Série de cas : utilisation de crachat induit dans l'évaluation des affections pulmonaires professionnelles.

    Les auteurs ont récemment rapporté que l'analyse du crachat induit peut indiquer le statut d'exposition aux poussières dangereuse (par exemple, silice, métaux durs) aussi effectivement que fait le lavage bronchoalvéolaire. Dans l'étude courante, les auteurs décrivent comment le crachat induit peut aider à l'évaluation et au diagnostic des affections pulmonaires professionnelles suspectées. Les 3 patients qui ont subi l'essai induit de crachat ont inclus un mineur avec la silicose, un technicien dentaire avec la bérylliose, et un professeur qui a souffert de la fibrose interstitielle non définie et chez qui a induit l'analyse de crachat ont indiqué la présence d'un fardeau élevé de sulfate et de silice de calcium. Les données rapportées indiquent ce crachat induit--un procédé sûr et simple connu--peut servir d'outil utile dans l'évaluation des patients présentant des affections pulmonaires professionnelles suspectées. ( info)

10/26. La maladie non professionnelle de béryllium déguisant comme sarcoïdose : identification par réponse proliférative de lymphocyte de sang au béryllium.

    L'affection pulmonaire granulomateuse chronique provoquée par exposition industrielle au béryllium continue à se produire, mais aucun cas de la communauté n'a été rapporté en plus de 30 années. Avec l'arrivée d'un test de dépistage de sang qui détecte la sensibilisation de béryllium, les médecins peuvent distinguer la maladie chronique de béryllium de la sarcoïdose. Une femme de 56 ans dans qui la sarcoïdose a été diagnostiquée a eu une anamnèse professionnelle ordinaire, mais son mari était un ouvrier de fabrication de béryllium. Le sang et les essais bronchoalvéolaires de transformation de lymphocyte de lavage, mesurant l'immuno-réaction cellulaire béryllium-spécifique, étaient anormaux, confirmant un diagnostic de la maladie chronique de béryllium. La maladie chronique de béryllium continue à se produire dans l'arrangement non professionnel et parmi des spectateurs dans l'industrie, déguisant comme sarcoïdose. Puisque même la coupure ou probablement les niveaux de l'exposition bas peut causer la maladie, ce cas a des implications importantes pour la façon dont les cliniciens, l'industrie, et les organismes gouvernementaux définissent les populations en danger de la maladie chronique de béryllium. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Bérylliose'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.