Cas Rapportés "carcinome canalaire"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/49. pancréatite Capecitabine-induite.

    Une femme de 47 ans avec le cancer du sein métastatique a développé la pancréatite aiguë tout en recevant le capecitabine. Elle avait reçu le capecitabine 2000 mg/m2/day ; cependant, quand le dosage a été grimpé jusqu'à 2500 mg/m2/day (le dosage maximum approuvé par la "Food and Drug Administration") elle a éprouvé la douleur et la restriction abdominales. Ces symptômes ont été suivis de nausée et vomissement, erythrodysesthesia palmaire-plantaire (syndrome de main-pied), et mucositis, ayant pour résultat l'admission à l'hôpital. Les essais en laboratoire pour la fonction de foie ont montré les niveaux élevés de la déshydrogénase de phosphatase alkaline et de lactate. Le patient' ; des niveaux de lipase et d'amylase de s ont été également élevés, mais un ultrason abdominal était normal. Après le repos d'entrailles et l'hydratation intraveineuse, le patient' ; les examens fonctionnels hépatiques de s et les niveaux de lipase et d'amylase sont revenus à la normale. Beaucoup d'agents chimiothérapeutiques ont été documentés pour causer la pancréatite ; cependant, nous n'avons trouvé aucun rapport précédemment décrit de pancréatite capecitabine-induite. Les cliniciens devraient se rendre compte de cet effet nuisible potentiel, en particulier en patients présentant les facteurs de risque de préexistence pour la pancréatite qui sont capecitabine prescrit. ( info)

2/49. Fusion de M. contraster-augmenté de sein et des données mammographiques de formation image.

    L'utilisation croissante est faite en formation image de résonance magnétique contraster-augmentée par Gd-DTPA pour l'évaluation de cancer du sein puisqu'elle fournit les informations 3D fonctionnelles par l'intermédiaire de l'interaction pharmacocinétique entre l'agent de contraste et le vascularity de tumeur, et parce qu'elle s'applique aux femmes de tous les âges aussi bien que des patients présentant le marquage postopératoire. MRI Contraster-augmenté (CE-MRI) est complémentaire à la mammographie conventionnelle de rayon X, puisqu'il est les contre-parties fonctionnelles relativement à basse résolution d'une 2D représentation structurale comparativement à haute résolution. Cependant, en dépit des informations supplémentaires fournies par MRI, la mammographie est toujours une modalité diagnostique extrêmement importante de formation image, en particulier pour plusieurs conditions communes telles qu'in situ de carcinome ductal (DCIS) où on lui a montré qu'il y a une corrélation forte entre les faisceaux de microcalcification et la malignité. Les indicateurs pathologiques tels que des calcifications et des spiculations fins ne sont pas évidents dans CE-MRI et donc il y a valeur clinique et diagnostique en fondant les informations disponibles structurales à haute résolution de la mammographie avec les données fonctionnelles acquises de la formation image de MRI. Ce document présente une technique originale de fusion de données par lequel oblique médial-latéral (MLO) et les mammographies (cc) crânien-caudales (2D données) sont enregistrées aux volumes de MRI contraster-augmentés par 3D. Nous utilisons une combinaison de la modélisation pharmacocinétique, de la géométrie de projection, de la détection ondelette-basée et de la cannelure thin-plate ' souple de borne limite ; warping' ; pour transformer les coordonnées des régions d'intérêt (ROIs) des 2D mammographies à l'armature de référence spatiale du volume contraster-augmenté de MRI. D'importance principale est l'utilisation d'une technique ondelette-basée flexible d'extraction de dispositif qui permet à des correspondances de dispositif d'être robuste déterminées entre les caractéristiques très différentes d'image de la mammographie de rayon X et MRI. Une évaluation du cadre de fusion est démontrée avec une série de cas cliniques et d'un total de 14 exemples patients. ( info)

3/49. Pseudo-obstruction aiguë de l'appui suivant de cellules de chimiothérapie et de tige de haut-dose de petit intestin.

    FOND : La pseudo-obstruction intestinale aiguë est une maladie potentiellement représentant un danger pour la vie qui est caractérisée par la dilatation massive des deux points ou du petit intestin sans obstruction mécanique et peut se développer après chirurgie ou maladie grave. PATIENTS ET MÉTHODES : Nous rapportons 2 cas dans lesquels la petite pseudo-obstruction intestinale aiguë s'est produite après la chimiothérapie de haut-dose et l'appui autologous de cellules de tige. Dans 1 laparoscopie abdominale explorative patiente a été exécuté pour éliminer l'ileus mécanique. Cependant, ensuite après avoir lancé le traitement avec des inhibiteurs d'acetylcholinesterase on a observé une petite décompression intestinale prompte dans les deux patients. CONCLUSIONS : Des inhibiteurs d'Acetylcholinesterase devraient être considérés comme comme première intervention conservatrice dans le traitement de la pseudo-obstruction intestinale aiguë pour éviters la chirurgie des patients subissant la chimiothérapie de haut-dose avec l'appui autologous de cellules de tige. ( info)

4/49. carcinome de conduit salivaire dans la région sous-maxillaire.

    Un cas du carcinome de conduit salivaire surgissant dans la région sous-maxillaire d'un homme de 83 ans est présenté. Histologiquement, la tumeur s'est composée des nids pleins de cellules avec les structures ductal. Nids de cellules de tumeur montrés le comedonecrosis central. Immunohistochemically, les cellules de tumeur étaient positif pour la kératine et l'antigène épithélial de membrane mais le négatif pour la protéine S-100 et le calponin. Les dispositifs cliniques aussi bien que les examens pathologiques basés sur la haematoxylin-éosine et les stainings immunohistochemical étaient importants dans le diagnostic de ce cas. ( info)

5/49. sarcome ostéogénique dans le sein--rapport de cas d'un dilemme diagnostique.

    Le cancer du sein est le principal cancer dans les femelles dans le monde entier, la grande majorité étant des carcinomes, et seulement 0.2-0.3% étant des sarcomes. Des sarcomes mammaires, les sarcomes ostéogéniques supplémentaire-osseux constituent un petit groupe hétérogène. Cette communication rapporte une caisse de sarcome ostéogénique supplémentaire-osseux primaire se produisant dans le sein de la femelle d'ans a48, et présente un examen de littérature de cette condition. Un préalable au diagnostic du sarcome ostéogénique mammaire primaire est l'exclusion d'un sarcome ostéogénique résultant des nervures ou du sternum fondamentales. Comme tous autres sarcomes ostéogéniques généralement ces néoplasmes sont caractérisés par la formation directe de la matrice ostéoïde par les cellules de tumeur. Le sarcome ostéogénique primaire du sein peut résulter de la transformation sarcomatous metaplastic des cellules néo-plastiques dans un carcinome primaire de sein, fibroadenoma, tumeur maligne de phyllodes, ou peut exceptionnellement représenter un sarcome de nonphyllodes du sein résultant des tissus mous autrement d'une normale ou d'un sein précédemment irradié. ( info)

6/49. Métastase du côlon de Scirrhous du carcinome ductal du sein : rapport d'un cas.

    La métastase du cancer du sein aux deux points est rare. Nous rapportons un cas d'une femelle de 49 ans qui s'est présentée avec une tumeur par sténose des deux points descendants cinq ans après traitement de cancer du sein avec la mastectomie et l'aileron musculocutaneous pedicled d'abdominis transversaux de rectus. La laparotomie a montré une tumeur diffusément infiltrée au-dessus des deux points descendants. La résection antérieure avec l'ileostomy de boucle a été exécutée, et la pathologie a prouvé que le mur du côlon et le mesentery ont été diffusément infiltrés avec l'adénocarcinome mal différencié, qui a souillé fortement pour le cytokeratin 7. Le diagnostic histologique est compatible à la métastase du côlon du carcinome ductal d'origine de sein. Dans un patient présentant une histoire de cancer du sein, la métastase du côlon du cancer primaire de sein devrait être considérée, particulièrement si la lésion du côlon est scirrhous en nature. L'incision pour la laparotomie et l'emplacement probable de stoma devrait être prévue soigneusement dans les femelles après la chirurgie réparatrice de sein. ( info)

7/49. Insuffisance de Dihydropyrimidinase et toxicité grave du fluorouracil 5.

    Dihydropyrimidinase (DHP) est la deuxième enzyme dans le catabolisme du fluorouracil 5 (5FU), et lui a été suggéré que les patients présentant une insuffisance de cette enzyme soient en danger de développer la toxicité 5FU-associated grave. Dans cette étude, nous avons démontré pour la première fois que dans un patient la toxicité grave, après un traitement avec 5FU, était attribuable à une insuffisance partielle de DHP. L'analyse du gène de DHP a prouvé que le patient était hétérozygote pour la mutation faux-sens 833G> ; A (G278D) dans l'expression hétérologue de l'exon 5. de l'enzyme de mutant dans escherichia coli a prouvé que la mutation de G278D mène à une enzyme du mutant DHP sans activité résiduelle. Une analyse pour la présence de cette mutation dans 96 Caucasiens hollandais indépendants indique que la fréquence d'allèle dans la population normale est ( info)

8/49. carcinome de conduit salivaire de glande sous-maxillaire avec l'invasion de nerf de trigeminal à l'intracranium.

    Le carcinome de conduit salivaire est une tumeur maligne rare et invahissante avec la métastase éloignée rapide et le pronostic morne. Médicalement, l'invasion perineural du carcinome de conduit salivaire est généralement notée. Ici, nous présentons un cas du carcinome de conduit salivaire d'origine de glande sous-maxillaire avec l'invasion perineural du nerf de trigeminal proximal à l'intracranium, cela a été bien démontré par une image de résonance magnétique (MRI) et était compatible à la présentation clinique. Ce cas a reçu la résection et la radiothérapie radicales avec l'inclusion de la base de crâne dans le champ. Il n'y avait aucune répétition de tumeur et métastase éloignée 24 mois postopératoirement. ( info)

9/49. carcinome Ductal résultant d'un papilliferum de syringocystadenoma dans un sebaceus de naevus de Jadassohn.

    Nous présentons un exemple du carcinome ductal relié à un papilliferum de syringocystadenoma situé dans un sebaceus de naevus de Jadassohn sur le cuir chevelu d'un femme de 22 ans. Le carcinome ductal a impliqué l'épaisseur entière du derme et s'est prolongé à la graisse sous-cutanée. Puisque le papilliferum de syringocystadenoma est considéré un hamartome avec la différentiation apocrine, le carcinome ductal ici décrit a été interprété comme carcinome ductal apocrine. Le papilliferum de Syringocystadenocarcinoma est un néoplasme excessivement rare, la plupart des exemples dont semblez avoir surgi dans ses contre-parties bénignes, papilliferum de syringocystadenoma. D'un point de vue histopathologique, le papilliferum de syringocystadenocarcinoma montre habituellement une configuration papillaire semblable à celle du papilliferum de syringocystadenoma. En revanche, le cas ici a décrit un carcinome ductal superficiellement relié à un papilliferum de syringocystadenoma, mais la plupart du temps composé de petites structures ductal incluses un stroma desmoplastic et en impliquant la pleine épaisseur du derme. Nous passons en revue la littérature au sujet des néoplasmes malins surgissant dans le sebaceus de naevus de Jadassohn. ( info)

10/49. Un cas de répétition de paroi thoracique de cancer du sein a traité avec l'hebdomadaire de paclitaxel, 5' ; - deoxy-5-fluorouridine, embolization artériel et résection de paroi thoracique.

    La résection et la reconstruction de paroi thoracique s'est avérée être un procédé chirurgical sûr pour la répétition locale du cancer du sein. Récemment, en tant que second- ou troisième-ligne chimiothérapie pour les patients présentant le cancer du sein récurrent ou le cancer ovarien, le paclitaxel hebdomadaire a fourni un taux de réponse significatif dans ces patients, et a produit de beaucoup d'intérêt clinique. Nous rapportons ici un cas de la répétition de paroi thoracique du cancer du sein avec succès traitée par une combinaison du paclitaxel hebdomadaire, 5' ; - deoxy-5-fluorouridine, embolization artériel, et résection de paroi thoracique. Une femme de 56 ans s'est présentée avec une grande masse dans le coffre antérieur gauche. Un-et-moitié développée et agrandie d'une tumeur récurrente années après avoir subi la mastectomie radicale modifiée pour le cancer du sein avancé (T4N2M0, étape III B) à un autre hôpital. La masse avait agrandi tandis que le patient subissait la chimiothérapie avec le cyclophosphamide, le doxorubicin, le fluorouracil 5, et l'anastozole, suivi de cisplatin de bas-dose, le fluorouracil 5, et goserelin. Pour réduire la masse et les changements inflammatoires de la peau, du paclitaxel hebdomadaire et du 5' ; - deoxy-5-fluorouridine a été donné. En outre, pour obtenir le hemostasis et favoriser la réduction de masse, l'embolization artériel des artères d'approvisionnement a été exécuté. La résection de paroi thoracique, la reconstruction de la paroi thoracique osseuse avec la maille de polypropylène pliée 8 fois, et la reconstruction douce de tissu avec un aileron myocutaneous contralatéral ont été effectuées avec succès. Le patient a été déchargé de l'hôpital pendant dix semaines après l'opération sans n'importe quelle morbidité principale, et bien resté pendant dix mois. Une approche multimodale avec la chimiothérapie et l'embolization artériel était efficace dans ce cas-ci en traitant la répétition de paroi thoracique du cancer du sein. La reconstruction de l'os de paroi thoracique avec la maille de polypropylène a plié 8 fois et la reconstruction douce de tissu avec un aileron myocutaneous contralatéral était un procédé utile après la résection de paroi thoracique, même après la chimiothérapie et l'embolization artériel. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Carcinome Canalaire'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.