Cas Rapportés "Complications Peropératoires"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/2211. Cause peu commune d'hypotension peropératoire diagnostiquée avec l'échocardiographie transoesophageal dans un patient présentant le carcinome rénal de cellules.

    L'échocardiographie de Transoesophageal (ORTEIL) n'est pas utilisée généralement dans la gestion des cas non-cardiaques. Nous rapportons un cas où l'utilisation de l'ORTEIL a joué un rôle important dans le diagnostic peropératoire et la gestion suivante d'un patient exhibant l'hypotension grave tout en subissant un nephrectomy. Le diagnostic rare d'une tumeur intraventriculaire secondaire n'aurait pas été évident avec des techniques plus conventionnelles de surveillance. ( info)

2/2211. L'ischémie cardiaque mortelle s'est associée à l'anesthésie de desflurane et à l'administration prolongées des catécholamines exogènes.

    BUT : Quatre événements ischémiques cardiaques sont rapportés pendant et après l'anesthésie prolongée avec le desflurane. dispositifs CLINIQUES : Nous avons évalué le desflurane dans 21 patients consécutifs subissant la chirurgie réparatrice avancée de tête et de cou. Les quatre décès se sont produites pendant lesquelles ont été associés aux syndromes ischémiques cardiaques ou juste après l'opération. Tous les patients dans l'étude ont reçu un anesthésique semblable. Ceci a comporté l'induction avec le propofol et l'entretien avec l'alfentanil et le desflurane en air oxygène-enrichi. L'appui inotropique (dopamine ou dobutamine dans basse dose, 5 micrograms.kg.mi n-1) a été fourni en tant qu'élément de la technique anesthésique dans tous les patients. On a observé des incidents cardio-vasculaires critiques dans chacun des quatre patients pendant la chirurgie. C'étaient bradycardie soudaine ou tachycardie liée aux changements électrocardiographiques de Rue-segment. Les quatre patients qui sont morts ont eu une histoire passée documentée de maladie cardiaque coronaire et étaient société américaine classifiée des anesthésistes (asa) II ou III. Un patient (#2) n'a pas survécu à l'anesthésie et la chirurgie et les trois autres sont mortes les premiers, deuxièmes et douzième jours postopératoires. Les augmentations d'enzymes (CK/CK-MB) étaient disponibles dans trois patients et ischémie myocardique confirmée. CONCLUSION : Ces cas représentent une augmentation inattendue de la mortalité postopératoire immédiate pour ces types des patients et de cet ordre anesthésique. ( info)

3/2211. Perte peropératoire de fonction auditive soulagée par la décompression microvasculaire du nerf cochléaire.

    FOND : Les potentiels évoqués auditifs de tronc cérébral (BAEP) sont les indicateurs utiles de la fonction auditive pendant la chirurgie postérieure de tombe. Plusieurs mécanismes potentiels des dommages peuvent affecter le nerf cochléaire, et la perte complète de BAEP est souvent associée à la perte d'audition postopératoire. Nous rapportons deux cas de perte auditive peropératoire liée à la compression vasculaire sur le nerf cochléaire. MÉTHODES : BAEP Intra-operative ont été surveillés d'une série consécutive de plus de 300 décompressions microvasculaires (MVD) exécutées dans une récente période de douze mois. Dans deux patients suivant le traitement pour le neuralgia de trigeminal, les formes d'onde de BAEP soudainement ont disparu complètement pendant la fermeture du dura. RÉSULTATS : L'angle de cerebello-pontine re-a été immédiatement exploré et il n'y avait aucune évidence d'hémorragie ou de gonflement cérébelleux. Le nerf et le tronc cérébral cochléaires ont été inspectés, et la compression vasculaire en avant a été identifiée dans les deux patients. Un nerf cochléaire MVD a eu comme conséquence la restauration immédiate de BAEP, et les deux patients récupérés sans perte d'audition. CONCLUSION : Ces cas illustrent que la compression vasculaire sur le nerf cochléaire peut perturber la fonction, et sont réversibles avec MVD. La conscience de cet événement et l'identification des changements de BAEP alertent le neurochirurgien à une cause réversible potentielle de perte d'audition pendant la chirurgie postérieure de tombe. ( info)

4/2211. Thrombolysis endarterectomy et intra-crânien carotide : procédures simultanées et étagées dans la course ischémique.

    BUT : La praticabilité et la sûreté de combiner la chirurgie et le thrombolysis carotides pour des occlusions de l'artère carotide interne (AIC) et de l'artère cérébrale moyenne (MCM), comme procédé simultané ou comme étagé dans les courses ischémiques aiguës, ont été étudiées. MÉTHODES : Une étude préliminaire clinique nonrandomized, qui a inclus les patients qui ont eu les courses ischémiques carotide-connexes hémisphériques graves et les occlusions aiguës des MCM, a été réalisée entre les janvier 1994 et janvier 1998. Les critères d'exclusion étaient coma cérébral et infarctus principal établis au moyen de balayage cérébral de tomographie calculée. Des résultats cliniques ont été évalués avec la balance modifiée de Rankin. RÉSULTATS : La reconstruction et le thrombolysis carotides ont été exécutés dans 14 de 845 patients (1.7%). L'AIC a été occlu dans 11 patients ; des occlusions des MCM (mainstem/branches importantes/branche distale) ou de l'artère cérébrale antérieure (ACA) ont été trouvées dans 14 patients. Dans trois des 14 patients, le thrombolysis a été exécuté d'abord, suivi d'enarterectomy carotide (le CEA) après amélioration clinique (6 à 21 jours). Dans 11 de 14 patients, 0.15 à 1 urokinase de mIU a été administré intraoperatively, IE, le CEA de secours pour la course ischémique aiguë (n = 5) ou reexploration chirurgical après le CEA électif compliqué par embolisme intracérébral perioperative (n = 6). Treize de 14 occlusions embolic intra-crâniennes et 10 de 11 occlusions d'AIC recanalized avec succès (confirmé avec l'angiographie ou les études transcranial de Doppler). Quatre patients ont récupéré complètement (Rankin 0), six patients ont soutenu une course de mineur (Rankin 2/3), deux patients a eu une course de commandant (Rankin 4/5), et deux patients est mort. Dans un patient, la transformation hémorragique d'un infarctus ischémique était discernable postopératoirement. CONCLUSION : La combinaison de la chirurgie carotide avec le thrombolysis (procédé simultané ou étagé) offre une nouvelle approche thérapeutique dans la gestion de secours d'une course carotide-connexe aiguë. Son efficacité devrait être évaluée dans des études interdisciplinaires. ( info)

5/2211. L'hypothermie profonde et l'arrestation circulatoire avec la base de crâne s'approche pour le traitement des aneurysms postérieurs complexes de circulation.

    OBJECTIF : La déviation cardio-pulmonaire avec l'hypothermie profonde et l'arrestation circulatoire a vu une réapparition comme technique d'adjonction dans la chirurgie neurologique. Nous rapportons notre expérience avec cette technique en traitant sept aneurysms vertebro-basilar complexes. MÉTHODES : Des approches de base de crâne ont été employées dans tous les cas, fournissant l'excellente exposition et réduisant au minimum la rétraction de cerveau. Il y avait six aneurysms d'artère basilaire et un aneurysm vertebro-basilar fusiforme géant d'artère. Tous les aneurysms mais un ont eu un cou apparent, qui pourrait être coupé. L'aneurysm vertebro-basilar fusiforme d'artère a été emprisonné, partiellement réséqué, et la circulation a été rétablie avec une greffe de veine de la saphène de l'artère carotide interne cervicale à l'artère mi-basilaire. RÉSULTATS : Cinq patients ont eu de excellents résultats et deux ont eu de bons résultats à un an ou au dernier suivi. Deux des patients ont montré l'amélioration des déficits neurologiques ce qui étaient présents avant l'intervention chirurgicale. CONCLUSION : Appliquant des critères de sélection très stricts de cette petite série de patients présentant des aneurysms postérieurs de circulation, d'excellents ou bons résultats ont été réalisés utilisant la technique circulatoire hypothermique profonde d'arrestation. ( info)

6/2211. Un mécanisme rare des dommages de plexus brachiale. Un rapport de cas.

    BUT : Pour rapporter un cas des dommages de plexus brachiale se produisant du côté contralatéral dans une chirurgie subissante patiente pour le neurome acoustique par le translabrynthine approchez. dispositifs CLINIQUES : Une femme de 51 ans a subi la chirurgie pour le neurome acoustique par l'approche de translabrynthine dans le secteur retroauricular gauche. Elle a eu un cou court avec un BMI de 32. Sous l'anesthésie, elle a été placée dans la position en supination avec des goupilles de Sugita pour la fixation principale. La tête a été tournée 45 degrés au côté droit et le cou a été légèrement fléchi pour l'accès au secteur retroauricular gauche, avec les deux bras rempliés par le côté du corps. Postopératoirement, elle a développé la faiblesse dans la bonne extrémité supérieure comparable à la paralysie du tronc supérieur du plexus brachiale. Le hématome à l'emplacement interne droit d'insertion d'une canule de veine jugulaire a été éliminé par balayage de CAT et MRI. La seule conclusion remarquable était gonflement considérable du bon groupe de muscle sternocleidomastoid et scalène, avec un certain oedème retropharyngeal. Un EMG a confirmé le neuropraxia du tronc supérieur du plexus brachiale. Elle a fait un rétablissement complet de la puissance sensorielle et de moteur dans le membre affecté au cours des trois mois suivants avec le traitement et la physiothérapie conservateurs. CONCLUSIONS : Des dommages de plexus brachiale sont encore vus pendant l'anesthésie en dépit de la conscience au sujet de son étiologie. L'implantation du cou pendant la chirurgie prolongée a pu mener à la compression des muscles scalènes et de l'impédance veineuse de drainage. Le gonflement résultant dans les structures entourant le plexus brachiale peut avoir comme conséquence une compression grave. ( info)

7/2211. Échec respiratoire peropératoire dans un patient après traitement avec de la bléomycine : exposition peropératoire précédente et courante à l'oxygène de 50%.

    Les patients soignés avec de la bléomycine (BLM) sont en danger de développer le syndrome de détresse respiratoire aigu (ARD) postopératoirement, et ceci a été associés aux concentrations peropératoires élevées de l'oxygène. Nous rapportons à désaturation artérielle progressive 2 apparents h après le début d'une dissection radicale de cou de 4 h pour laquelle l'anesthésie a inclus l'O2 de 50% dans N2O. Le patient avait reçu deux cours de bléomycine dans les 2 mois précédents et avait subi une bonne anesthésie plus courte mais autrement semblable de dessous hemiglossectomy calme 4 semaines précédemment. Ses essais de fonction pulmonaires avant que le deuxième procédé ait montré une légère dépression de capacité de diffusion (DLco) à 80% de l'obstruction des voies respiratoires prévue et minimale compatible à son histoire du tabagisme. La lecture oximetric d'impulsion pendant son deuxième procédé a atteint 75%, mais a atteint 95% après traitement avec le salbutamol de methylprednisolone et a inspiré les concentrations O2 entre 80% et 100%. Vers la fin du procédé, il a répondu aux critères pour des ARD et a été transféré à l'ICU, où il a développé la pneumonie bilatérale, détérioré et mort de l'échec multiple d'organe. Ce cas suggère que le risque de dommages pulmonaires hyperoxic dans les patients exposés à la bléomycine puisse augmenter non seulement avec le degré et la durée de l'hyperoxie dans une exposition donnée, mais également avec les effets latents de l'exposition précédente récente. Près de la normalité des essais de fonction pulmonaires ne peut pas être pris comme réassurance, et les petits changements peuvent avoir une signification pronostique plus défavorable que dans les patients qui n'ont pas été exposés à la bléomycine. ( info)

8/2211. Keratoplasty lamellaire profond de double chambre antérieure : rapport de cas.

    BUT ET MÉTHODES : Nous rapportons un cas dans lequel, bien que nous ayons prévu d'exécuter un keratoplasty pénétrant pour l'opacité stromal cornéenne avec l'endothélium cornéen normal, le host' ; s Descemet' ; la membrane de s est devenue par distraction détachée et l'opération a eu comme conséquence le keratoplasty lamellaire profond de double chambre antérieure (DLKP). RÉSULTAT : Après chirurgie, le patient' ; l'acuité visuelle corrigée par s était 20/30. CONCLUSION : La double chambre antérieure DLKP est sûre et valeur. ( info)

9/2211. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)

10/2211. angioplastie coronaire transluminale percutanée en tant que traitement alternatif à la chirurgie de pontage de l'artère coronaire dans la sténose iatrogenic de l'artère coronaire principale gauche.

    Le présent rapport décrit trois patients avec l'artère coronaire principale gauche iatrogenic après remplacement de valve aortique. Chacun des trois patients a été avec succès soigné par l'angioplastie coronaire transluminale percutanée. Aucun signe clinique ou angiographique de restenosis n'a été vu pendant le suivi à long terme (4, 6, et 11 ans). Ces patients montrent la praticabilité de l'angioplastie coronaire transluminale percutanée dans la sténose principale gauche iatrogenic d'artère coronaire comme alternative de chirurgie de pontage de l'artère coronaire. Cependant, il devrait seulement considérer dans les patients qui seraient autrement considérés inopérable, le refonctionnement refusé, et est disposé de prendre le risque impliqué. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Complications Peropératoires'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.