Cas Rapportés "Embarrure"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/31. Évaluation de Neurocognitive avant et après cranioplasty.

    OBJECTIF : Ce document adresse la valeur possible des essais neurocognitive sur l'évaluation des patients avant et après cranioplasty pour de grands défauts crâniens. MÉTHODES : Dans un patient simple présentant un grand défaut crânien corrigé une analyse neurocognitive détaillée a été exécutée utilisant l'entrevue de SORTIE et le Cognistat avant et après la chirurgie. La planification et le développement de la prothèse chirurgicale ont été basés sur la reconstruction préopératoire de la tête CT et sur les images préopératoires du patient. L'analyse cérébrale anatomique et quantitative de Xénon-CT du flux de sang (CBF) a été exécutée déja et périodiquement après cranioplasty. RÉSULTATS : On a observé une amélioration significative des fonctions cognitives importantes après chirurgie. INTERPRÉTATION : Cognistat est une batterie neuropsychologique détaillée qui permet une meilleure évaluation des patients en conditions neurologiques diverses. L'entrevue de SORTIE donne une meilleure évaluation rapide de connaissance non fournie par d'autres méthodes, telles que l'examen mini-mental de statut (MMSE). L'utilisation de ces techniques permet un meilleur arrangement des résultats à long terme pour des patients présentant des conditions neurologiques diverses, y compris des patients de poteau-cranioplasty. ( info)

12/31. Cranioplasty pour des patients présentant le défaut déprimé grave d'os de crâne après la manoeuvre de fluide céphalo-rachidien.

    Cranioplasty est indiqué pour des patients avec un défaut d'os de crâne. Les patients peuvent réaliser des améliorations subjectives et objectives après cranioplasty. Quelques patients présentant le gonflement grave de cerveau soignés avec craniectomy decompressive peuvent développer le hydrocephalus lié à l'enflement ou même au herniation grave de cerveau par l'intermédiaire du défaut d'os de crâne. En conséquence, ces patients exigent d'un shunt (V-P) ventriculoperitoneal de soulager le hydrocephalus. Cependant, après la manoeuvre pour le hydrocephalus, ils peuvent développer la descente grave au défaut de crâne. Plus tard, en faire un cranioplasty pour un défaut si déprimé, il peut avoir comme conséquence le dysfonctionnement du cerveau fondamental, ou même formation de hématome due au grand espace mort. Dans cette étude, nous préconisons un procédé provisoire pour occlure le tube de shunt de V-P pour permettre à l'expansion d'un aileron déprimé de cuir chevelu de faciliter le cranioplasty suivant. Nous rapportons quatre patients présentant la dépression grave du défaut de crâne résultant du gonflement traumatique précédent de cerveau suivi de craniectomy et de V-P decompressive manoeuvrant pour le hydrocephalus de communication. Une coupure sous-cutanée simple du tube de shunt a été exécutée pour permettre à l'expansion du cuir chevelu déprimé d'effacer l'espace mort avant le cranioplasty. Chacun des quatre patients a obtenu un résultat satisfaisant sans complications et a réalisé le bon rétablissement fonctionnel. Une occlusion provisoire du tube de shunt avec une agrafe d'aneurysm avant cranioplasty pour des patients avec un aileron sévèrement déprimé de cuir chevelu est un procédé simple et utile. Ce procédé peut sans risque et effectivement éliminer l'espace mort entre le plat de crâne et le dura pour faciliter le cranioplasty, et empêche ainsi la complication potentielle du hématome intra-crânien. ( info)

13/31. Haemodilution isovolaemic aigu dans deux Jehovah' ; témoins de s présentant pour la chirurgie intra-crânienne principale.

    Le Jehovah' ; les témoins de s (JWS) est des sections religieuses avec des convictions fortes contre l'acceptation du sang et de ses produits pour le soin médical, y compris la chirurgie. Nous présentons deux cas de JWS, âgés 24 et 19 années, qui ont eu craniectomy pour le trauma et le craniotomy pour l'excision de tumeur, respectivement. Une approche d'équipe a été utilisée dans le soin des deux patients. Pendant des discussions préopératoires approfondies ils ont réaffirmé leurs convictions religieuses mais étaient d'accord sur quelques modifications. Les deux patients ont accepté Isovolaemic aigu Haemodilution (AIH). Toutefois l'un d'entre eux a insisté sur la non-discontinuation de la ligne utilisée en rassemblant le sang de la veine, comme qui constituerait le stockage de sang. Le volume emballé préopératoire de cellules (PCV) était 45% et 41% pour le trauma et les patients de tumeur respectivement. Deux unités de sang (1000 ml) ont été rassemblées de chaque patient ayant pour résultat la donation PCV de poteau de 40% et de 33%. La perte de sang peropératoire était de 300 ml et 2000 ml, respectivement, et les unités et les fluides de cristalloïde étaient transfused pour le remplacement. PCV postopératoires étaient 42% et 25%. Ce dernier se sont améliorés à 30% au cours des deux semaines suivantes avec le haematinics oral. Les deux cas sont discutés à la lumière de l'expérience acquise. ( info)

14/31. Perforé avec un poing : l'étiologie d'une rupture crânienne déprimée mortelle.

    Nous rapportons un cas dans lequel un homme de 33 ans était sans connaissance découvert suivant un boxe avec un autre homme. Les efforts neurochirurgicaux de secours de réparer une rupture temporoparietal déprimée de crâne et les dommages de cerveau associés étaient non réussis. L'anthropologue et le pathologiste légaux ont travaillé l'en tandem pour trier une combinaison complexe d'évidence crânienne, y compris le trauma antérieur à la mort guéri, le trauma émoussé de force de perimortem, l'intervention neurochirurgicale à distance et récente, et la coupe de craniotomy exécutée à l'autopsie. La victime avait souffert des blessures à la tête et un bon craniotomy temporoparietal dix ans avant la mort. Les ruptures crâniennes de perimortem ont été centralement situées dans un roundel chirurgicalement réparé d'os impliquant des parties des os temporels et pariétaux droits. Censément, la victime a été poinçonnée du côté droit de sa tête pendant qu'il se trouvait au sol avec l'aile gauche de sa tête contre une surface d'asphalte. Une question primaire dans le cas était si un coup avec un poing pourrait avoir produit les dommages crâniens observés. Pour répondre en juste proportion à cette question, des données connues sur la force minimum exigée pour rompre la région temporoparietal ont été comparées aux données sur la force produite par un coup à un poing. Un expert en matière de biomécanique a démontré qu'un coup simple avec un poing à la tête rigidement soutenue de la victime pourrait produire de la force exigée pour produire les ruptures observées. Les conditions médicales précédentes ont probablement prédisposé la victime aux ruptures crâniennes et ont contribué à la nature déprimée des ruptures. Bien que les ruptures crâniennes déprimées ne résultent pas typiquement d'un coup avec un poing, on l'a déterminé dans ce cas-ci que le modèle de rupture était compatible à un poinçon à la tête. ( info)

15/31. air de sinus transversal après trauma crânien.

    De l'air en compartiments vasculaires a été rarement rapporté. Nous rapportons un cas dans qui de l'air dans le sinus transversal et le confluent de sinus par le sinus sagittal supérieur rompu (SSS) dû aux ruptures des os pariétaux et frontaux a été révélé par la tomographie calculée (CT). Bien que de l'air dans le sinus transversal ait été rapporté rarement ceci pourrait être le premier cas avec de l'air dans le sinus transversal par le SSS après trauma crânien. ( info)

16/31. Reconstruction de dépression poteau-traumatique de frontal-os utilisant le ciment de hydroxyapatite.

    La sûreté et l'efficacité du hydroxyapatite cimentent (Bone Source, Howmedica, Leibinger, Inc. Dallas, TX) l'utilisation pour l'augmentation de la dépression poteau-traumatique de frontal-os ont été évaluées dans une étude de 20 patients orientaux consécutifs entre les juin 1998 et juillet 2000 inclusivement. La taille de l'os frontal déprimé s'est étendue de 5 x de 5 cm à 8 x à 5 cm. Le ciment a été placé en contact avec le sinus frontal pour 12 patients, aucun de qui a indiqué une histoire de la maladie mucoperiosteal de sinus paranasal. Le suivi a fait la moyenne de 28 mois pour chacun des 20 patients. Les évaluations de Postimplantation ont inclus les photographies périodiques, l'examen physique répété, et la tomographie calculée à trois dimensions pour tous les patients. La pâte de ciment a tenu compte du contournement précis et facile du depression' osseux ; restauration de s. Le hemostasis méticuleux est essentiel pour assurer un champ chirurgical sec et une application réussie du ciment. Aucune infection de l'emplacement ou de l'extrusion chirurgical du ciment n'a été notée pour aucun de nos patients, et la découpe de l'os frontal reconstruit était acceptable esthétiquement sans n'importe quelle dépression secondaire remarquable au cours de la période de suivi. Les balayages tomographiques calculés tridimensionnels pris 2 ans à la suite de l'implantation ont indiqué la bonne conservation du matériel de restauration de ciment. De petits secteurs de la perte de ciment dus à l'absorption de ciment dans le fluide ambiant ont été notés pour 2 patients, mais une telle résorption n'a pas semblé influencer esthétiquement les résultats finaux. Les résultats de cette étude clinique ont indiqué que le ciment de hydroxyapatite est un utile matériel biocompatible et alloplastic pour l'augmentation de la dépression poteau-traumatique de frontal-os avec l'entretien stable de volume avec le temps. L'utilisation judicieuse du ciment de hydroxyapatite offre une alternative aux greffes autogènes d'os ou à l'utilisation du méthacrylate méthylique pour l'augmentation du squelette craniofacial parmi les patients orientaux. ( info)

17/31. rupture déprimée de crâne et hématome épidural : une complication postopératoire peu commune d'appui-tête de goupille dans un adulte.

    La rupture déprimée de crâne et le hématome épidural provoqués par l'appui-tête de goupille ont compliqué le cours postopératoire d'un adulte, après déplacement d'un méningiome parasagittal. On a observé l'épaisseur calvarial pour être due sensiblement réduit à la pression intra-crânienne élevée chronique. Des complications potentiellement dangereuses des appuis-tête de goupille ne devraient pas être sous-estimées dans les adultes. ( info)

18/31. Morsure de chameau : un type peu commun de blessure à la tête dans un enfant en bas âge.

    Les petits enfants sont prédisposés pour des blessures de morsure animale dans la région craniofacial, parce que la probabilité de subir des dommages de tronc et d'extrémité augmente avec la taille. L'image clinique des blessures de morsure animale est fortement variable. Selon l'anatomie dentaire de l'animal acéré, de telles blessures peuvent s'étendre des blessures pointues de point aux lacérations étendues avec ou sans la perte de tissu. Les oreilles et le nez sont blessés le plus souvent en raison de leur endroit exposé. Néanmoins, les ruptures déprimées de crâne avec des dommages au dura et au parenchyme de cerveau sont extrêmement rares. Cette présentation de cas décrit le cas rare d'une blessure craniocerebral de morsure de chameau (étape de Lackmann IV B) dans une fille de 3 ans qui a eu besoin de la gestion neurochirurgicale immédiate. La gestion neurochirurgicale, le choix de l'antibiotique, le traitement postopératoire, et le cours clinique sont discutés, et l'information de fond sur des dommages de morsure de chameau est fournie. ( info)

19/31. Reconstruction d'un grand défaut crânien poteau-traumatique avec une plaque titanique adaptée aux besoins du client.

    Le traitement des défauts crâniens sérieux a toujours été un fascinant et l'issue controversée pour les chirurgiens craniofacial et en dernières années beaucoup de solutions ont été proposées. Un de la méthode la plus efficace est une plaque titanique personnalisée préparée en traitant des données anatomiques obtenues avec un CAT du patient. Un cas de défaut crânien large sur la région fronto-parietal gauche chez un homme de 56 ans traité avec une plaque titanique personnalisée obtenue en traitant les données d'un CAT de spirale du crâne est décrit. Aucune complication n'a été observée dans le cours postopératoire et le suivi après 6 mites a prouvé que le patient était en bonne condition générale. ( info)

20/31. Occurrence retardée du chondroma supratentorial intra-crânien suivant la rupture déprimée composée de crâne.

    Nous décrivons un cas exceptionnel d'un chondroma frontal de convexité surgissant à l'emplacement d'une rupture déprimée composée de crâne exploité dessus 12 ans plus tôt. Nous concluons que le chondroma intra-crânien devrait être inclus dans le diagnostic différentiel d'une masse calcifiée pour les patients qui avaient eu un composé, rupture déprimée de crâne suivant la ligne de suture, particulièrement dans les cas de la lacération dural par l'os réduit en fragments. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'Embarrure'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.