Cas Rapportés "Enrouement"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/186. Liposarcoma aerodigestive supérieur de région : rendez compte de quatre revues de cas et de littérature.

    OBJECTIF : Pour rendre compte du comportement, de l'histopathologie, du traitement, et du pronostic cliniques des liposarcomas oesophagiens laryngés, hypopharyngeal, et cervicaux. CONCEPTION D'ÉTUDE : Examens rétrospectifs des dossiers de pathologie et des disques d'hôpital à un hôpital tertiaire de soin et une recherche rétrospective de la littérature de langue anglaise. MÉTHODES : Les cas du liposarcoma aerodigestive supérieur de la région (UADT) avec à documentation histopathologique proportionnée et information clinique étaient inclus pour la revue. RÉSULTATS : Quatre cas des liposarcomas d'UADT ont été identifiés. La revue de littérature a indiqué 26 cas des liposarcomas laryngés, 7 cas des liposarcomas hypopharyngeal, et 6 cas des liposarcomas oesophagiens : l'âge moyen à la présentation était de 55.8 ans, le mâle : le rapport femelle était 5:1, et 60% des patients a présenté avec la dysphagie. Quatre-vingt-six pour cent de tumeurs ont eu des résultats histologiques de qualité inférieure. Le taux de répétition après la résection primaire était 50%. La répétition s'est corrélée avec le procédé chirurgical plutôt qu'avec le sous-type histologique ; 94.7% de répétitions se sont produits après l'excision simple. Les métastases éloignées se sont produites dans trois patients ; deux d'entre elles sont morts de la maladie. CONCLUSIONS : Les appuis de littérature que les liposarcomas d'UADT sont rares et habituellement de type histologique de qualité inférieure. Le taux de la maladie métastatique et de mortalité tumeur-connexe est bas. Cependant, des taux élevés de répétition ont été notés, en particulier quand moins de chirurgie radicale est utilisée. ( info)

2/186. dissection aortique indolore présentant comme enrouement de voix : syndrome cardiovocal : Ortner' ; syndrome de s.

    La plupart des manifestations neurologiques de la dissection aortique sont dues à l'ischémie neuronale secondaire à la prolongation du procédé de dissection dans une artère de branche, ou à la compression d'une artère par le lumen faux du hématome aortique de dissection. Cependant, le lumen faux de agrandissement peut directement se comprimer sur un nerf adjacent, causant des dommages neuronaux ayant pour résultat des symptômes neurologiques. Ceci peut en particulier avoir lieu quand une larme intimale distale ne décomprime pas le lumen faux, ayant pour résultat la formation d'une poche aveugle en expansion. Environ 10% de dissections aortiques sont indolores et peuvent présenter avec des symptômes secondaires aux complications de la dissection. Bien que syndrome cardiovocal, ou Ortner' ; le syndrome de s (enrouement de voix dû à la participation du nerf laryngé récurrent dans les maladies cardio-vasculaires) a été décrit avec la dissection aortique, il n'a pas été rapporté comme premier dispositif de présentation de ce désordre. Ce rapport décrit le premier cas de la dissection aortique indolore présentant avec l'enrouement de la voix, le syndrome cardiovocal. L'enrouement est demeuré le seul symptôme dans tout le cours entier de la maladie. On n'a pas suspecté au commencement la dissection aortique. Pendant l'exploration chirurgicale, le nerf laryngé récurrent a été trouvé que comprimé par le lumen faux au niveau du remplacement aortique aortique de racine d'Arch. a été exécuté avec succès, ayant pour résultat la résolution complète de l'enrouement. Les manifestations neurologiques de la dissection aortique, et le syndrome cardiovocal, sont discutés. ( info)

3/186. Gestion anesthésique d'un patient présentant l'amyloidosis laryngé.

    Un femme de 73 ans qui a souffert de l'enrouement progressif pour 6 années et dysphagies sans douleur pendant 1 année s'est présenté avec un dépôt doux de tissu sur la région postérieure des cordes vocales et du rétrécissement dans le secteur subglottic. La biopsie de ces tissu mou et examen histologique a indiqué l'amyloidosis laryngé. Un tracheostomy et un déplacement partiel de l'amyloïde ont été effectués avec l'anesthésie générale. La voie aérienne a été fixée avec un tube endotrachéal de plus petit diamètre, qui a été inséré atraumatically avec Magill' ; forceps de s. Le larynx est un emplacement rare pour l'amyloidosis. L'amyloidosis laryngé est fragile et hémorragique. Par conséquent, le saignement massif peut se produire pendant l'intubation. Les Anesthetists devraient prendre le soin dans intubating les tracheas de ces patients et se rendre compte d'autres maladies systémiques dans l'amyloidosis laryngé. ( info)

4/186. " embryonnaire ; Botryoid" ; rhabdomyosarcoma du larynx : une étude clinicopathologic et immunohistochemical de deux cas.

    Deux cas de rhabdomyosarcoma embryonnaire du larynx sont rapportés. Les tumeurs se sont produites dans un garçon de 16 ans et chez un homme de 66 ans. Elles se sont manifestées médicalement avec des symptômes non spécifiques, y compris l'enrouement de voix et le sens de la plénitude de gorge. Le traitement s'est composé du laryngectomy total et partiel, respectivement. Excessivement, les deux lésions ont eu un modèle de croissance exophytic et ont au microscope comporté une prolifération de petit rond aux cellules ovales. Les cytoplasmes de cellules étaient de temps en temps stainable et fibrillaires. Tout à fait souvent, la technique des cellules de tumeur était plus dense sous le mucosa de bâche, rappelant un " ; layer" de cambium ; modèle. Les cellules de tumeur immunoreacted pour le desmin, les actines, la myoglobine, et l'actine sarcomeric ; aucun immunostaining n'a été noté pour les marqueurs épithéliaux. Aucun autre traitement antitumoral n'a été administré après chirurgie. Il n'y a eu aucune répétition de tumeur à 2 et 10 ans, respectivement. Basé sur notre série et la littérature disponible, il semble que le rhabdomyosarcoma du larynx suit un cours moins-agressif que cela vu dans la lésion molle juvénile ou adulte homonimic de tissu. Seule la chirurgie semble être une option valide de traitement, particulièrement quand un polypoid, ou " ; botryoid" ; le modèle brut, ajouté au petit histotype embryonnaire de cellules est produit. À la lumière de ces résultats, on lui suggère que le rhabdomyosarcoma botryoid du larynx puisse mériter une considération spécifique parmi les diverses malignités mesenchymal laryngées. ( info)

5/186. Manifestations protéiformes de proteinosis lipoïde dans un garçon de 16 ans.

    Nous rapportons un mâle japonais de 16 ans avec le proteinosis lipoïde montrant de diverses manifestations de peau. Le patient était né aux parents nonconsanguineous et aucun de ses parents n'était pareillement affecté. Le patient a souffert d'une voix rauque et d'une épilepsie temporelle réfractaire d'enfance tôt. Le balayage de tomographie calculée du cerveau a montré la calcification bilatérale dans les lobes temporels, une caractéristique de proteinosis lipoïde. Sur l'examen physique, les diverses manifestations de peau, y compris des papules et des boursouflures hémorragiques, acné-comme des cicatrices aux emplacements du trauma ou du frottement mineur, et aux perles de petites papules le long des marges libres des paupières ont été notés. Une biopsie de peau a montré des dépôts de homogène diaphane-comme le matériel, positifs sur acide-Schiff périodique souillant, dans tout le derme, en particulier autour de petits vaisseaux sanguins. Il est remarquable qu'une gamme des lésions de peau caractéristiques puisse être présente dans un patient avec le proteinosis lipoïde même avec la participation systémique douce. ( info)

6/186. enrouement dû à l'ingestion de sangsue.

    Ce document présente un cas d'enrouement provoqué par la localisation pharyngolaryngeal d'une sangsue. Cette lésion pathologique est extrêmement rare dans les pays d'europe occidentale, mais est plus fréquente dans des secteurs endémiques. La dyspnée, l'hémoptyse ou le haematemesis probablement mortelle peuvent être les symptômes de indication. Quand on suspecte le diagnostic l'examen simple sous l'anesthésie et le déplacement de la sangsue effectuera un traitement. ( info)

7/186. Un kyste parathyroïde bénin présentant avec la voix rauque.

    Les tumeurs et les kystes parathyroïdes sont rares et, en présentant comme masses de cou, peuvent être médicalement mal diagnostiqués comme lésions thyroïde. Des symptômes peuvent être provoqués par la compression des structures environnantes ou de la hyperactivité hormonale. Cet article décrit un patient présentant l'enrouement récurrent dû aux effets de pression d'un kyste parathyroïde sur le nerf laryngé récurrent. ( info)

8/186. Proteinosis lipoïde.

    Un homme de 21 ans s'est présenté avec une plainte d'enrouement aussi bien que des lésions le long des paupières et sur ses genoux, coudes, et doigts. L'enrouement s'était développé dans l'enfance, suivi des lésions le long des paupières et sur les coudes et les doigts. Il avait développé des lésions sur les genoux, les pieds, le scrotum, le pénis, et l'axilla au cours des 2 dernières années. Ses parents étaient des parents, mais personne dans le famille n'a montré les dispositifs semblables. Son examen physique était normal. À l'examen dermatologique, il y avait des papules perlées le long des paupières et des petites, jaune-blanches infiltrations sur la langue, du mucosa buccal, du palais, du scrotum, et du pénis (fig. 1). Sa langue était société et sa mobilité était limitée. Il a également eu l'infiltration du frenulum (fig. 2) et lésions papular et nodulaires warty et hyperkeratotic sur les mains, genoux, coudes (fig. 3), et axilla. Les résultats de laboratoire et l'examen laryngoscopic étaient normaux. Les examens ophthalmologiques, neurologiques, et psychiatriques étaient également normale. L'électroencéphalogramme (EEG), l'electromyogram (EMG), le craniography, et le balayage crânien de la tomographie calculée (CT) n'ont indiqué aucune anomalie. L'examen histopathologique des spécimens de biopsie de peau obtenus à partir de l'axilla, du coude, et du dorsum de la main a montré le hyperkeratosis et acide-Schiff-positif périodique (le PAS ( )) souillant le matériel diaphane autour des capillaires et des glandes sudorales cutanés, et confirmé le diagnostic du proteinosis lipoïde. ( info)

9/186. Ortner' ; syndrome de s en association avec le prolapsus de valvule mitrale.

    Le cas d'un femme de 83 ans avec une histoire d'hypertension, de maladie cardiaque valvulaire, de fibrillation atriale, et de cardiomegaly est présenté. Le patient a également eu l'enrouement progressif de sa voix et dysphagie intermittente. L'oreille, le nez, et l'examen de gorge ont indiqué la paralysie gauche de corde vocale. L'échocardiographie a indiqué les oreillettes gauches (LA) et droites sévèrement dilatées (RA), la régurgitation mitrale de moderate, la régurgitation tricuspid grave, et le prolapsus de ces deux valves. Un examen de la littérature d'Ortner' ; s ou syndrome cardiovocal est présenté. Ortner' ; le syndrome de s dû au prolapsus de valvule mitrale n'a pas été rapporté précédemment. ( info)

10/186. voix rauque résultant du vieillissement prématuré dans Werner' ; syndrome de s.

    Werner' ; le syndrome de s est caractérisé par les signes cliniques du vieillissement prématuré. Un homme de 42 ans s'est présenté avec l'histoire de trois ans de l'enrouement. Également été notées ont l'atrophie de peau du visage et des mains, les ulcérations autour des chevilles, et une histoire des cataractes. Un diagnostic clinique de Werner' ; le syndrome de s a été fait. La laryngoscopie a indiqué les plis vocaux cintrés ayant pour résultat un défaut fusiforme avec l'incompétence glottale pendant le phonation. L'examen a également indiqué le temps maximum diminué de phonation et la fatigue vocale. À la chirurgie, l'atrophie du muscle de vocalis a été notée. En outre, la dégénération des fibres musculaires a été notée dans le muscle de temporalis. Les changements atrophiques des plis vocaux qui se produisent avec le vieillissement et le résultat dans une fréquence fondamentale accrue ont été vus dans ce patient. L'enrouement caractéristique de Werner' ; le syndrome de s semble être le résultat du vieillissement prématuré du vocal-se plie. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Enrouement'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.