Cas Rapportés "hypersensibilité immédiate"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/265. Manifestations ophtalmiques de sinusite fongique allergique.

    BUT : Pour accentuer la sinusite fongique allergique comme cause des problèmes ophtalmiques et de sinus en identifiant le profil du patient présentant la sinusite fongique allergique et en présentant un traitement réussi approchez. MÉTHODES : Six cas consécutifs des patients présentant des manifestations ophtalmiques de sinusite fongique allergique ont été passés en revue. Des résultats ophtalmiques, la participation de sinus, la mycologie, l'immuno-réaction, les études de formation image, et le traitement ont été examinés. Les caractéristiques de ce groupe patient avec des manifestations ophtalmiques de sinusite fongique allergique ont été comparées à ceux du groupe général de patients présentant la sinusite fongique allergique. RÉSULTATS : Chacun des six patients a eu le proptosis. On a eu la diplopie symptomatique et on a eu la perte visuelle. Les études de formation image, la caractérisation fongique, et les profils immunisés étaient semblables à la population fongique allergique rapportée de sinusite. Après que le traitement là n'ait été aucune répétition des symptômes ophtalmiques ou de sinus à un suivi moyen de 34 mois (8 à 48 les mois de gamme,). Il n'y avait aucune complication de traitement. CONCLUSIONS : Le diagnostic initial de la sinusite fongique allergique exige le soupçon de la part de l'ophtalmologue. Le Proptosis est le signe ophtalmique le plus commun. La différentiation des formes invahissantes de la maladie fongique de sinus est cruciale, parce que le médicament antifongique systémique et le débridement chirurgical étendu de tissu ne sont pas exigés dans la sinusite fongique allergique. Le traitement se compose de l'extirpation de la mucine et le mycète allergique, aération de sinus, et corticostéroïdes systémiques et topiques. ( info)

2/265. Allergie et asthme de cancrelat chez un homme de 30 ans.

    Un corps croissant d'évidence a impliqué des allergènes dérivés des cancrelats comme facteur environnemental important qui peut aggraver l'asthme chez les personnes sensibilisées. Nous présentons le cas d'un homme de 30 ans avec l'asthme et une allergie de cancrelat. L'essai de peau d'allergie a confirmé l'hypersensibilité à l'extrait de cancrelat, et une visite de maison a indiqué l'évidence visuelle de l'infestation et de la présence de l'allergène de cancrelat allemand de Bla g 1 en poussière nettoyée à l'aspirateur. De même que typique des patients présentant une allergie et un asthme de cancrelat, les facteurs multiples en plus de l'allergène de cancrelat ont semblé aggraver le patient' ; asthme de s. Un régime thérapeutique de multimodality, que les médicaments inclus aussi bien que le nettoyage de la maison, de la gestion intégrée de parasite, et de la demande professionnelle des commandes chimiques, ont eu comme conséquence l'amélioration clinique substantielle. La pathophysiologie, l'épidémiologie, et des dispositifs cliniques de l'asthme cancrelat-allergique sont passés en revue, et une approche au diagnostic et à la gestion est suggérée. ( info)

3/265. asthme professionnel et sensibilisation d'IgE à la cellulase dans un ouvrier d'industrie textile.

    FOND : Bien qu'il y ait eu quelques rapports d'asthme professionnel dus à la cellulase dans plusieurs arrangements professionnels, c'est le premier cas de l'asthme professionnel cellulase-induit dans un employé travaillant dans l'industrie textile. Son mécanisme pathogénétique reste à clarifier encore. OBJECTIF : Il est important d'alerter des médecins à la possibilité d'asthme professionnel provoquée par la cellulase dans les ouvriers de l'industrie textile. MÉTHODES ET RÉSULTATS : Le patient a eu l'atopie et les réactions favorables fortes à l'extrait de cellulase sur la peau piquent des essais. L'essai de Bronchoprovocation a montré une première réponse asthmatique à l'extrait de cellulase. Le sérum IgE spécifique et les anticorps IgG4 spécifiques à la cellulase ont été détectés par l'analyse enzyme-liée d'immunosorbant (elisa). Afin de caractériser plus loin le composant allergénique de l'extrait, l'électrophorèse de gel de polyacrylamide de sulfate dodécylique de sodium (SDS-PAGE) et les études electroblotting ont été effectuées. Huit composants obligatoires d'IgE s'étendant de 6 au kD 97.5 ont été détectés dans l'extrait de cellulase. CONCLUSION : Ces résultats suggèrent que l'inhalation de la cellulase puisse induire des bronchoconstrictions IgE-négociées dans les employés travaillant dans l'industrie textile. ( info)

4/265. Allergie de tabac : démonstration d'activité hétérospécifique avec d'autres membres de famille de solanaceae et de pollen d'armoise commune.

    FOND : Le tabac est une usine appartenant à la famille de solanaceae. Cette usine est habituellement employée comme insecticide de contact pour plusieurs infestations dans quelques secteurs, tels que les Îles Canaries. L'allergie induite par inhalation de cette usine est peu commune. L'identification de l'allergène potentiel dans des régions productrices est essentielle. OBJECTIF : Nous rapportons un patient présentant la sensibilité professionnelle à un soluté du tabac coupé dont les manifestations cliniques étaient rhinoconjunctivitis et urticaria. Les antécédents médicaux passés étaient significatifs pour le rhinoconjunctivitis allergique saisonnier au pollen d'armoise commune et le syndrome oral d'allergie avec l'avocat. MÉTHODES : Du tabac vert et des extraits traités de feuille de tabac ont été préparés, des essais de piqûre de peau ont été exécutés avec du tabac vert, les extraits traités de feuille de tabac, et certains aeroallergens. L'essai conjonctival de défi a été effectué avec du tabac vert et a traité l'extrait de feuille de tabac. IgE Sérum-spécifique contre la feuille de tabac a été exécuté par la PAC commerciale. Des expériences d'inhibition de PAC ont été effectuées avec du tabac et l'armoise vulgaris. RÉSULTATS : Les essais de piqûre de peau et les essais conjonctivaux de défi avec du tabac vert et les extraits traités de feuille de tabac étaient positifs, aussi bien qu'IgE sérum-spécifique par CAP, indiquant une sensibilisation IgE-négociée. Des expériences d'inhibition de PAC ont été effectuées et on l'a constaté que le tabac, le pollen d'armoise commune, et les extraits de tomate ont empêché l'attache du patient' ; sérum de s à la feuille en phase solide de tabac. On n'a observé aucune inhibition quand le pteronyssinus d'alternaria, de D., et la pomme de terre ont été employés comme inhibiteurs de commande. L'inhibition de l'immunoCAP à l'armoise commune a été obtenue avec l'armoise commune et des extraits de tabac et aucune activité hétérospécifique au pteronyssinus de D. n'ont été montrés. CONCLUSION : Les résultats suggèrent que le tabac puisse induire les réactions IgE-négociées qui sont atténuées par l'existence des épitopes antigéniques communs entre le tabac et le pollen d'armoise commune. Cette allergie peut être un risque d'emploi dans les zones agricoles. ( info)

5/265. Urticaria de bière : une réaction d'hypersensibilité immédiate due à une protéine 10-kDa a dérivé de l'orge.

    FOND : L'Urticaria de la bière a été rapporté dans les patients atopic. Dans ces sujets, peau-piquez la positivité d'essai à et la présence de l'immunoglobuline spécifique de sérum (Ig) E pour le malt d'orge, l'ingrédient de base utilisé dans le brassage, a suggéré un type hypersensibilité d'I aux composants d'orge. OBJECTIF : Pour identifier les allergènes de bière et étudier la présence des protéines relatives dans l'orge. MÉTHODES : Trois patients présentant l'urticaria de la bière et d'autres personnes atopic, certains d'entre elles souffrant de baker' ; l'asthme de s, ont été examinés pour la sensibilité d'essai de piqûre à et l'occurrence d'IgE sérum-spécifique pour les protéines partiellement épurées de la bière. L'identification d'allergène dans la bière, le malt et l'orge a été effectuée par immunoblotting. RÉSULTATS : peau-piquez les essais et la détection d'IgE spécifique par les analyses en phase solide (RAST) et liquid-phase (d'AlaSTAT) a démontré que la fraction de protéine de la bière 5-20-kDa a contenu l'allergène. L'analyse d'Immunoblot avec des sérums des patients présentant l'urticaria de la bière a prouvé qu'IgE bondissent seulement la bande de la protéine 10-kDa en bière et malt, tandis qu'une protéine 16-kDa principale a été indiquée dans l'orge en plus d'une bande 10-kDa très faible. Avec le sérum d'un patient souffrant de baker' ; on a observé l'asthme de s aucunes bandes obligatoires d'IgE en bière, tandis qu'IgE spécifique liant à plusieurs protéines, y compris un composant 16-kDa important, ont été détectés pour le malt et l'orge. CONCLUSIONS : L'Urticaria de la bière est une réaction d'hypersensibilité IgE-négociée induite par une élément protéique du kDa approximativement 10 dérivant de l'orge. Cet allergène ne semble pas être lié à l'allergène principal de l'orge 16-kDa responsable de baker' ; asthme de s. En raison de la sévérité des manifestations allergiques à la bière nous recommandons d'examiner les patients atopic positifs au malt/à orge et/ou qui des réactions urticarial d'objet exposé après avoir bu de la bière pour leur sensibilité à cette boisson. ( info)

6/265. Réactions allergiques au lignocaine.

    Les véritables réactions allergiques aux analgésiques locaux sont extrêmement rares. Ce rapport de cas illustre les procédures adoptées pour contrôler un patient présentant une histoire d'allergie suspectée. Un jeune femme s'est avéré pour avoir un type vrai hypersensibilité d'I au lignocaine. Un autre agent analgésique local par habitude utilisé, prilocaine, a été examiné par les mêmes méthodes et avéré pour ne donner aucune réponse allergique. Le traitement dentaire a été avec succès accompli utilisant ce dernier et le patient conseillés d'utiliser un bracelet alerte médical. ( info)

7/265. Essais de peau positifs dans des réactions en retard aux opacifiants radiographiques.

    En années de derniers des réactions retardées plusieurs heures après l'injection des matériaux radiographiques et de contraste (RPC) ont été décrites avec l'augmentation de la fréquence. Les auteurs rapportent deux observations sur des patients présentant les réactions retardées dans qui les intradermoreactions (différence interdécile) et des essais de correction à une série de la RPC ionique et non ionique ont été étudiés. Après que l'angiographie par le degré veineux 1 de l'hospitalisé n d'itinéraire une réaction biphasée à une réaction immédiate (dyspnée, perte de conscience) et à l'éruption macro-papular retardée soit apparue, tandis que patient le degré 2 de n a développé une sensation généralisée de la chaleur, de douleur persistante à l'emplacement de l'injection immédiatement et d'une réaction macro-papular généralisée après 24 heures. Les essais de peau ont indiqué des réactions retardées positives de 24 heures et de 48 heures par différence interdécile et des essais de correction seulement en de RPC avec les chaînes communes en leurs structures. Les essais de peau positifs sont en faveur des réactions immunologiques et peuvent aider dans le diagnostic de l'allergie dans les patients. ( info)

8/265. anaphylaxie grave après un bain de chlorhexidine.

    L'anaphylaxie au chlorhexidine est rare. Nous rapportons un patient qui a éprouvé l'anaphylaxie pendant un bain de corps entier avec le chlorhexidine. Des signes tôt d'un type allergie d'I ont pu avoir été masqués en raison du traitement concomitant précédent avec des corticostéroïdes et PUVA. ( info)

9/265. Urticaria professionnel de rhinite allergique et de contact provoqué par bishop' ; herbe de s (majus d'ammi).

    Bishop' ; l'herbe de s (majus d'ammi) a été connue pour induire le phytophotodermatitis toxique. Nous maintenant décrivons la rhinite IgE-négociée et entrons en contact avec l'urticaria provoqué par exposition à bishop' ; herbe de s dans un fleuriste féminin atopic de 31 ans. Une peau piquer-piquent l'essai avec bishop' ; les fleurs d'herbe de s ont donné des 8 millimètres wheal, et le bishop' ; niveau mauvais-spécifique de s IgE dans le patient' ; le sérum de s était 9.7 PRU/ml (classe de RAST 3). Dans une expérience immunoblotting avec le patient' ; sérum de s, neuf bandes IgE-contraignantes de protéine avec les poids moléculaires 19, 34, 39-41 (doublet), 52-61 (doublet), et > ; le kDa 67 (de triplet) ont été détectés dans bishop' ; extrait d'herbe de s. Le patient est devenu sans symptômes après qu'elle ait cessé de travailler en tant que fleuriste. ( info)

10/265. Allergie respiratoire à répandre spores : pas puits identifié, mais approprié.

    FOND : Bien que les basidiospore soient un composant important du spora d'air dans beaucoup de régions du monde, leur signification clinique comme déclenchements d'allergie respiratoire a été rarement démontrée. Par conséquent, la classe des basidiomycetes comme aeroallergen n'est pas bien connue. OBJECTIF : Pour démontrer un rapport de cause et l'effet entre l'allergie respiratoire et les basidiospore, nous illustrons ce rapport de cas d'une femme au foyer de 38 ans. MÉTHODES : Pelez l'essai de piqûre, immunoblot, et rhinomanometry antérieurs actifs ont été employés en tant qu'outils diagnostiques pour vérifier la réactivité spécifique d'un extrait de spore de pulmonalis de pleurotus. Deux sujets atopic servis de commandes. RÉSULTATS : Le sujet positif d'étude d'essai de piqûre de peau a réagi avec les signes subjectifs et objectifs comprenant une baisse significative du FEV1 par défi nasal à une concentration de 0.1 mg/ml de l'extrait de spore de pleurotus tandis que les deux commandes étaient négatives même à une concentration plus élevée d'essai. IgE-immunoblot a indiqué plusieurs bandes distinctes dans le sérum du sujet pleurotus-sensibilisé. CONCLUSION : Les spores des pulmonalis de pleurotus, un champignon commun de la classe fongique des basidiomycetes, peuvent causer le détail, le rhinoconjuncivitis aigu IgE-négocié et l'asthme dans les individus sensibilisés. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Hypersensibilité Immédiate'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.