Cas Rapportés "inflammation"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/1046. Neuropathie axonal de moteur chronique : évidence pathologique de polyradiculoneuropathy inflammatoire.

    Les neuropathies immunisés et inflammatoires chroniques de moteur peuvent ressembler à la maladie de neurone moteur, et la distinction peut être particulièrement difficile si le bloc de conduction ou les anticorps GM1 sont absents. La pathologie de ce type axonal de neuropathie chronique de moteur n'a pas été caractérisée excepté dans quelques cas liés au paraproteinemia. Nous décrivons les résultats cliniques, électrophysiologiques, et pathologiques dans un patient avec une neuropathie axonal de moteur chronique, une immunoélectrophorèse normale, et aucuns anticorps GM1. À l'autopsie la moelle épinière était normale excepté les neurones moteurs chromatolytic. Toutes les racines ventrales ont été considérablement amincies. De 10 a mélangé les nerfs et les nombreuses racines spinales prélevés, cinq secteurs montrés d'infiltration lymphocytique perineurial et périvasculaire. Il y avait une perte axonal grave dans les racines de moteur qui n'était pas comme évidente dans des nerfs mélangés, et les nerfs sensoriels et les racines étaient pratiquement inchangés. Nos résultats suggèrent qu'une neuropathie axonal de moteur chronique sans paraproteinemia ou anticorps GM1 puisse, dans certains cas, résulter d'un processus inflammatoire. ( info)

2/1046. Dysplasie corticale avec l'angiodysgenesis et inflammation chronique dans l'épilepsie partielle multifocale.

    Un homme de 25 ans avec une longue histoire de l'épilepsie de lobe temporel a développé de bonnes saisies de lobe occipital et un hemianopia homonyme droit progressif. MRI montrés répandent le perfectionnement de la matière blanche temporoparieto-occipital gauche et de l'épaississement cortical du lobe temporel médial gauche. Le lobe temporel réséqué a indiqué la dysplasie et l'angiodysplasia corticaux avec des centres d'une nécrose ischémique plus récente et d'une inflammation chronique comme explication pour la détérioration clinique. ( info)

3/1046. Polyneuropathie sensorielle et autonome axonal chronique sans participation de moteur : un nouveau ' ; neuropathie inflammatoire chronique ? ' ;.

    Nous rapportons le cas d'un femme avec la neuropathie sensorielle et autonome axonal durant plusieurs mois qui se sont améliorés en association avec l'administration stéroïde. Pendant sa maladie et dans le suivi, le patient a subi les examens répétés du fluide céphalo-rachidien (CSF), les études de système nerveux somatiques et autonomes neurophysiologiques et la biopsie sural de nerf. Les évaluations cliniques et de laboratoire ont démontré l'occurrence d'une neuropathie sensorielle et autonome monophasique et chronique. Une biopsie sural de nerf a suggéré un axonopathy. Après une détérioration progressive des symptômes durant environ 6 mois, on a observé le traitement stéroïde a été commencé et dans les 6 mois un rétablissement complet, avec la normalisation des résultats de CSF. Bien que le ' ; neuropathies' inflammatoire chronique ; sont toujours les entités discutées, les dispositifs de ce chronique, exclusivement la neuropathie sensorielle et autonome sont nouvelle, et l'occurrence d'un niveau à haute valeur protéique dans le CSF, ainsi que les résultats favorables liés au traitement stéroïde, suggère que notre cas pourrait être une autre variante en cela secteur discuté. ( info)

4/1046. Hypophysitis lymphocytique histologiquement prouvé : résolution spontanée et grossesse suivante.

    Des 128 cas précédemment rapportés du hypophysitis lymphocytique, le diagnostic a été histologiquement prouvé dans 6 patients dans qui la masse pituitaire a régressé spontanément ; seulement 1 est plus tard devenu enceinte. Parmi six patients additionnels qui sont devenus enceintes après un diagnostic de hypophysitis lymphocytique présumé, la maladie a été confirmée histologiquement dans seulement trois, deux de qui a subi debulking chirurgical et une qui n'a eu aucune formation image de suivi. À notre connaissance, nous décrivons le deuxième patient présentant le hypophysitis lymphocytique histologiquement prouvé, lié aux insuffisances d'hormone adrénocorticotrope (corticotropin) et de prolactine, dans qui la masse pituitaire a régressé complètement avec la thérapie physiologique d'hydrocortisone seulement et dans qui une grossesse spontanée s'est produite plus tard sans la répétition puerpérale de massachusetts pituitaire. Cette information prête la créance aux recommandations précédentes que, en l'absence des défauts de champ visuel, la thérapie chirurgicale et de corticostéroïde peut être sans risque retenu, avec la réévaluation périodique. ( info)

5/1046. Neuropathie inflammatoire aiguë dans la maladie de Charcot-Marie-dent.

    Les auteurs rapportent une association entre la neuropathie inflammatoire aiguë et la maladie précédemment undiagnosed de la Charcot-Marie-dent 1A dans une fille de 15 ans. L'étude Sural de biopsie de nerf a montré que la neuropathie hypertrophique avec endoneurial infiltre des macrophages et des lymphocytes. Cette association peut être coïncidente, mais une susceptibilité particulière aux dommages de ces nerfs périphériques ne peut pas être exclue. Ce rapport réaffirme l'importance du cavus de siège potentiel d'explosion comme signe de la neuropathie sensorimotrice de longue date. ( info)

6/1046. Mélanome métastatique inflammatoire.

    Un femme de 87 ans a développé l'érythème, l'induration et la tendresse de la peau recouvrant chaque sein. Un an avant, elle avait subi une dissection axillaire de ganglion lymphatique en raison des métastases de mélanome. L'emplacement primaire était inconnu. Une biopsie de peau montrée a pigmenté des nids de tumeur dans les navires lymphatiques cutanés, et immunohistochemistry a confirmé l'origine melanocytic. Le diagnostic du mélanome métastatique inflammatoire a été fait. ( info)

7/1046. Hypophysitis lymphocytique probable diagnostiqué par la tomographie calculée et la scintigraphie gallium-67 périodiques à court terme--rapport de cas.

    Une femelle de 61 ans s'est présentée avec le mal de tête, malaise, et a laissé la paralysie de nerf oculomoteur. La tomographie calculée (CT) a démontré une masse pituitaire diffuse et a agrandi la tige pituitaire avec le perfectionnement homogène de contraste. Ses symptômes graduellement résolus sans traitement. La scintigraphie gallium-67 a montré la prise anormale dans la lésion pituitaire. CT périodique tout les pendant 2 semaines après que l'admission a montré le perfectionnement de contraste et le rétrécissement homogènes de la masse pituitaire à une taille normale 12 semaines après le début. Le diagnostic final était adenohypophysitis lymphocytique sans biopsie. On n'a pas observé la répétition pendant 8 années après décharge. Le patient n'a pas eu besoin de la thérapie de remplacement d'hormone. L'examen histologique n'est pas toujours nécessaire pour diagnostiquer l'adenohypophysitis lymphocytique probable avec la caractéristique du début rapide, la prise gallium-67 anormale dans la lésion, et la résolution des symptômes à l'étape aiguë avec le rétrécissement de la lésion sur neuroimaging. ( info)

8/1046. cytologie d'aspiration de Fin-aiguille de liposarcoma inflammatoire bien-différencié : un rapport de cas avec le suivi histologique.

    Le liposarcoma inflammatoire est une variante peu commune de liposarcoma bien-différencié. Nous rendons compte des résultats de cytologie de l'aspiration de fin-aiguille (FNA) d'un liposarcoma inflammatoire bien-différencié retroperitoneal d'une femelle de blanc de 63 ans. Les souillures ont montré de nombreuses cellules inflammatoires dispersées, avec la majorité étant les cellules lymphoïdes réactives et les cellules de plasma. Là les cellules ont été dispersés, grands, atypiques contenant les noyaux multiples ou hyperlobated avec la chromatine brute et le cytoplasme mal défini abondant. Les grandes cellules atypiques, aussi bien que les cellules inflammatoires, ont été également trouvées dans les fragments de tissu fibreux. La résection chirurgicale de suivi de la tumeur a démontré un liposarcoma inflammatoire bien-différencié avec des secteurs dedifferentiated coexistants et lipome-comme, liposarcoma bien-différencié. Avec les arrangements anatomiques et radiographiques appropriés, les résultats de cytologie de FNA des cellules inflammatoires abondantes et réactives et des cellules dispersées, grandes, atypiques de tumeur qui sont CD15-, du CD30-, et de cytokeratin-négatif sont fortement suggestifs d'un liposarcoma inflammatoire bien-différencié. ( info)

9/1046. inflammation d'Autoaggressive du plexus myenteric ayant pour résultat le pseudoobstruction intestinal.

    Après une histoire de trois ans de constipation grave, une fille de 16 ans a exigé de la chirurgie d'être allégée des tabourets effectués. L'examen histologique a montré le ganglionitis dans le plexus myenteric des grands entrailles et iléum, tandis que le plexus submucosal a été épargné. Actuellement, les anticorps nucléaires d'antineuronal (ANNA-1, anti-HU) ont été trouvés au titre élevé dans le sérum du patient. 1 1/2 ans plus tôt, un ganglioneuroblastoma paravertebral avait été enlevé. L'examen histologique avait montré que les neuroblastes indifférenciés et morphologiquement les cellules mûres de ganglion avec les deux types de cellules inclus dans un inflammatoire infiltrent morphologiquement semblable à l'infiltration lymphoplasmocytic vue dans le plexus myenteric. Le patient' ; le sérum de s s'est avéré pour lier aux noyaux des neurones intestinaux de région de souris, de ce fait accomplissant définissant des critères pour ANNA-1. Le sérum a également réagi avec des antigènes du poids moléculaire défini dans une tache occidentale, de ce fait accomplissant définissant des critères pour l'anti-HU. L'expression du Huantigen a pu être visualisée aux noyaux du patient' ; cellules de tumeur de s par immunohistochemistry. Ces essais ont prouvé qu'une réponse inflammatoire antitumorale était la cause de la maladie d'entrailles. C'est le premier rapport d'une tumeur du groupe de neuroblastoma qui a causé le pseudoobstruction intestinal paraneoplastic. Ganglionitis et aganglionosis suivant sont le cachet du diagnostic morphologique qui ne peut pas être obtenu par biopsie d'aspiration dans les patients avec le plexus submucosal intact. Au lieu de cela, l'essai de sérum pour des autoantibodies peut indiquer l'étiologie. ( info)

10/1046. naevus melanocytic conjonctivaux d'enfance.

    Deux jeunes patients avec les naevus composés conjonctivaux sont présentés pour illustrer deux types d'anomalies qui introduisent ensuite la difficulté dans la distinction de ces naevus à partir des mélanomes invahissants. Au cas où 1, inflammation serait associé à la rupture de l'architecture de cellules de naevus et de l'atypia cytologique. Au cas où 2, l'occurrence d'un naevus combiné (des types de naevus composé et bleu) dans la conjonctive mènerait aux problèmes diagnostiques. Circonscription des lésions, manque de mitoses dans le propria de substantia, et manque de diffusion de pagetoid des cellules atypiques dans les diagnostics bénins de soutien conjonctival adjacent d'épithélium dans les deux cas. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Inflammation'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.