Cas Rapportés "Kyste Du Cholédoque"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/239. Cholangite sclérotique primaire imitant le type 1 choledocal de kyste dans un jeune patient.

    Un type choledochal de kyste j'ai été diagnostiqué dans un garçon de 12 ans en 1984. Le diagnostic a été fait utilisant l'ultrason et confirmé utilisant la tomographie calculée (CT) et le cholangiopancreatography rétrograde endoscopique (ERCP). Au lieu du traitement chirurgical habituel, la dilatation endoscopique de ballon du sphincter d'Oddi et le cholagogue commun distal ont été effectués suivant un procédé endoscopique. Le soulagement expérimenté patient des symptômes, poids gagné et senti sain encore. Un ERCP a exécuté en 1990, en raison des niveaux croissants des enzymes de foie et les dispositifs cliniques de la douleur et de la fatigue abdominales, ont indiqué des résultats cholangiographic typiques liés à la cholangite sclérotique primaire, y compris des irrégularités cholagogues avec le rétrécissement et le vrillage diffus des cholagogues avec des secteurs ectatic et strictured localisés. La biopsie percutanée de foie d'aiguille a confirmé le diagnostic. Nous concluons que la cholangite sclérotique primaire devrait être considérée en interprétant des films d'ERCP des patients qui sont censés avoir les kystes choledochal dactylographient l'I. ( info)

2/239. Le carcinome de Pancreaticobiliary s'est associé à un grand kyste choledochal : rôle de MRI et de M. cholangiopancreatography dans le diagnostic et l'évaluation préopératoire.

    Le rôle de la formation image de résonance magnétique et du M. cholangiopancreatography (de M.) est démontré dans un cas du carcinome pancreaticobiliary lié à un grand kyste choledochal. La taille du kyste a présenté la difficulté considérable dans l'évaluation avec le cholangiopancreatography rétrograde endoscopique et la tomographie calculée. ( info)

3/239. Carcinomatosa pulmonaire de lymphangitis et pancréatite aiguë : une présentation rare de kyste choledochal.

    Le carcinomatosa pulmonaire de lymphangitis est une cause du décès peu commune dans un jeune adulte. Ce cas décrit une jeune femme apparent en bonne santé qui s'est présentée avec la pancréatite aiguë grave, qui est une complication identifiée d'un kyste choledochal. L'examen d'autopsie a indiqué la malignité avancée avec l'adénocarcinome mal différencié pénétrant le mur du kyste choledochal et l'adénocarcinome métastatique dans les ganglions lymphatiques, les poumons et les reins. Ce cas souligne la présentation peu commune d'un kyste choledochal avec la pancréatite aiguë et la nature agressive de la malignité liée à cette anomalie congénitale. ( info)

4/239. Le kyste Choledochal s'est associé à la maladie rénale polycystic : rapport d'un cas.

    Nous rapportons un cas très rare de type kyste choledochal d'I lié à une maladie rénale polycystic. Une femelle de 48 ans avait dépendu de la hémodialyse pour l'échec rénal chronique dû à la maladie rénale polycystic et a été fortuit diagnostiquée pour avoir un cholagogue commun dilaté par une échographie. Un cholangiopancreatography rétrograde endoscopique a montré un cholagogue commun fusiforme et dilaté (type kyste choledochal d'I) sans visualisation du conduit pancréatique. Elle a subi une résection du kyste choledochal. Le cholangiography peropératoire n'a montré aucun reflux d'opacifiant dans le conduit pancréatique. Le niveau d'amylase de la bile aspirée du cholagogue n'a pas été élevé. Dans le cas du kyste choledochal combiné avec la maladie fibropolycystic rénale, le maljunction pancreaticobiliary peut ne pas contribuer à l'étiologie du kyste choledochal. Dans ces cas-ci, la gestion du kyste choledochal est encore controversée et exige davantage de discussion. ( info)

5/239. Différents types de dilatation biliaire congénitale dans les jumeaux dizygotiques.

    Une paire de jumeaux dizygotiques qui étaient tous deux a trouvé pour avoir la dilatation biliaire congénitale, mais de différents types, est rapportée. Ce cas est d'intérêt scolaire d'un point de vue étiologique. ( info)

6/239. Une malformation rare du long divisum choledochal de kyste et de pancréas de canal commun de jonction pancreaticobiliary dans un patient présentant le cancer pancréatique.

    Les variantes congénitales de la jonction pancreaticobiliary sont des anomalies rares qui sont habituellement diagnostiquées dans l'enfance en raison de la douleur et de l'ictère abdominaux récurrents. Ces lésions sont associées à plusieurs maladies pancreaticobiliary comprenant la pancréatite et la malignité. Nous avons observé une anomalie rare de la région pancreaticobiliary avec une combinaison de plusieurs malformations ductal, c.-à-d., kyste choledochal, long canal commun et divisum inachevé de pancréas dans un patient avec le cancer pancréatique. ( info)

7/239. Un cas du carcinome s'est associé à la région biliaire intrapancreatic restée 17 ans après l'excision primaire d'un kyste choledochal.

    Bien que l'incidence du carcinome biliaire se soit associée au kyste choledochal soit haute, là soient des rapports extrêmement rares au sujet du développement de cancer dans la région biliaire intrapancreatic restante dans les patients qui ont subi l'excision primaire du kyste choledochal. Les auteurs présentent un cas du carcinome lié à la région biliaire intrapancreatic de reste dans un femme de 39 ans, 17 ans après l'excision initiale d'un kyste choledochal avec de la Roux-en-y hepaticojejunostomy. Le suivi à long terme peut être recommandé même dans les patients qui ont subi la chirurgie d'excisional pour le kyste choledochal, parce qu'il est possible que le cancer lié à la région biliaire intrapancreatic puisse se développer. ( info)

8/239. Le tissu pancréatique de Heterotopic s'est associé à d'intra- et extrahepatic kystes choledochal.

    Un rapport de cas de pancréas heterotopic dans d'intra- et extrahepatic régions biliaires dans une femelle de 36 ans qui a souffert d'intra- et extrahepatic kystes choledochal avec un système pancreatobiliary anormal de conduit. L'examen histologique du spécimen réséqué a montré les tissus pancréatiques situés le long du mur de la région biliaire avec les kystes choledochal. Le tissu pancréatique s'est composé des cellules et des éléments acinaires de conduit sans Langerhans' ; îlots ; les cellules acinaires étaient positives immunohistochemically pour l'amylase-alpha et le négatif pour les hormones endocriniennes. L'étude d'ultrastructure a indiqué des granules de zymogène dans les cellules acinaires. Dans le cas actuel le tissu pancréatique à sécrétion externe heterotopic semble être étiologiquement lié aux kystes choledochal aussi bien qu'à l'arrangement anormal du conduit pancreatobiliary. ( info)

9/239. d'une façon minimum laparoscope-aidé traitement invahissant pour le kyste choledochal.

    Le principe du traitement des kystes choledochal est excision totale de kyste avec hepaticojejunostomy en raison du taux élevé de malignité associée du système biliaire. Les auteurs avaient l'habitude un procédé laparoscopic d'une façon minimum invahissant pour soigner un patient avec le kyste choledochal bénin. Bien qu'une grande laparotomie médiane soit habituellement employée pour l'excision de kyste et le cystectomy total et hepaticojejunostomy hepaticoenterostomy et laparoscope-aidés ont été exécutés avec l'incision minimale de peau. Pour éviter l'embolie gazeuse pendant la dissection autour du hilus hépatique le procédé chirurgical a été divisé en deux étapes : insufflation de CO2 et levage abdominal sans pneumoperitoneum. Cette combinaison des procédures était aussi coffre-fort et techniquement proportionnée que la chirurgie conventionnelle. Aucune anomalie n'a été observée dans la fonction de foie, et le patient pourrait s'asseoir vers le haut dans le lit le premier jour postopératoirement. Treize jours après chirurgie, il a été déchargé de l'hôpital calme. ( info)

10/239. Divisum inachevé de pancréas avec la jonction choledochopancreatic anormale de conduit avec le kyste choledochal.

    La coexistence du divisum inachevé de pancréas, d'une jonction choledochopancreatic anormale de conduit, et d'un kyste choledochal est un état extrêmement rare, décrit dans seulement 3 patients dans la littérature médicale disponible. Les symptômes peuvent être semblables à quelconque d'entre ces 3 conditions pathologiques distinctes. Le cholangiopancreatography de résonance magnétique ou le cholangiopancreatography rétrograde endoscopique est habituellement exigé pour le diagnostic. La gestion du divisum symptomatique de pancréas peut être accomplie avec papillotomy sphincteroplasty ou endoscopique accessoire ouvert de conduit avec ou sans stenting. Le traitement du kyste choledochal est par l'excision complète du kyste autant que possible, avec être hepaticodochoenterostomy le traitement du choix. Ici, nous décrivons un patient présentant ce désordre complexe qui a été avec succès contrôlé avec le conduit mineur endoscopique papillotomy avec stenting pancréatique de conduit et résection accessoires du kyste choledochal avec hepaticodochojejunostomy. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Kyste Du Cholédoque'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.