Cas Rapportés "maladies de l'appareil respiratoire"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/166. corps étrangers aspirés dans l'arbre tracheobronchial : rapport de 250 cas.

    Pendant les 14 dernières années, 250 patients présentant les corps étrangers aspirés dans l'arbre tracheobronchial ont été admis à l'hôpital des maladies de coffre du Kowéit. Quatre-vingt-seize pour cent des cas avaient lieu au-dessous de 10 ans et 38% a donné une histoire claire d'inhalation de corps étranger. Le repos ont été diagnostiqués médicalement, des résultats de radiographie de poitrine ou en raison des symptômes pulmonaires non expliqués. Dans 247 cas, l'anesthésie générale de dessous bronchoscopy était réussie en enlevant les corps étrangers. Dans seulement trois cas était nécessaire bronchotomy. Soixante-dix pour cent des corps étrangers étaient des graines de melon. L'asphyxie et l'arrêt cardiaque se sont produits dans quatre cas pendant le bronchoscopy mais les patients ont été avec succès ressuscités. Dans 10 cas un tracheostomy a été fait avant bronchoscopy et le déplacement du corps étranger, alors que dans cinq il était nécessaire après bronchoscopy. Quinze patients ont développé des complications en retard telles que la pneumonie ou l'atélectasie récurrente du poumon. Le diagnostic tôt et au traitement proportionné sont essentiels pour empêcher des complications pulmonaires et cardiaques et pour éviter la chirurgie radicale de poumon. ( info)

2/166. Dysfonctionnement réactif de voies aériennes et plaintes systémiques après exposition de masse au brome.

    De temps en temps les enfants sont les victimes de l'empoisonnement de masse d'un contaminant environnemental qui se produit en raison d'une source ponctuelle commune inattendue d'exposition. Dans beaucoup de cas le contaminant est un produit chimique employé couramment généralement considéré sûr. Dans le point de droit suivant, des membres d'une équipe de sports rendant visite à une communauté pour un événement sportif ont été exposés aux produits chimiques tout en restant à un motel local. brome-basé aseptisant des agents et d'autres produits chimiques tels que l'acide chlorhydrique, qui étaient supérieurs utilisé dans le motel' ; la piscine de s, a pu avoir expliqué des symptômes éprouvés par le garçon rapporté ici et au moins 16 autres adolescents. Les échantillons de piscine arrosent le brome excessif contenu (8.2 microg/mL ; la concentration idéale en brome de piscine est 2-4 microg/mL). Les symptômes et les signes attribuables à la toxicité de brome ont inclus les éruptions de peau irritatives ; oeil, nez, et irritation de gorge ; bronchospasm ; tolérance réduite d'exercice ; fatigue ; mal de tête ; perturbations gastro-intestinales ; et myalgias. Tandis que la plupart des victimes récupéraient dans quelques jours, le cas d'index et plusieurs autres adolescents ont eu des symptômes persistants ou récurrents durant des semaines aux mois après l'exposition. ( info)

3/166. Utilisation de radiographie de la poitrine postopératoire après la trachéotomie adulte élective.

    Les chirurgiens avaient créé des tracheotomies depuis au moins l'ANNONCE 124, une fois d'abord rapportés par Asclepiades (prix HC, Postma DS. Gorge J 1983 de nez d'oreille ; 62 : 44-59). Les complications peropératoires et postopératoires se sont spécifiquement associées à ce procédé ont été bien établies. L'incidence du pneumothorax s'étend de 0% à 17%, selon la catégorie d'âge étudiée. Pour évaluer cette complication, il est courant qu'un film postopératoire de coffre devrait par habitude être obtenu après une trachéotomie dans les patients adultes. Dans les tracheotomies nonemergent adultes, l'utilisation courante d'un film postopératoire de coffre a un bas rendement pour détecter un pneumothorax dans les patients sans résultats cliniques de pneumothorax. Pour évaluer l'utilisation de la radiographie de la poitrine postopératoire dans les patients adultes de trachéotomie, un examen rétrospectif des tracheotomies exécutés au centre médical de boston de janvier 1994 à juin 1996 a été entrepris. Les données ont examiné l'âge composé, le sexe, l'indication chirurgicale, l'urgence, le service de fonctionnement, les complications peropératoires et postopératoires, la difficulté du procédé, la technique anesthésique, les résultats sur le film postopératoire de coffre, les signes et les symptômes du pneumothorax, et le traitement spécifique du pneumothorax si présent. Au total, 250 patients ont été identifiés. L'indication principale pour le tracheostomy dans cette étude était la dépendance de ventilateur, expliquant 77% des procédures. Un taux de complication de 11.6% a été produit, sans les décès. L'hémorragie postopératoire était la complication la plus commune (3.6%). Le pneumothorax a été documenté par la radiographie de la poitrine dans 3 (1.2%) patients, 1 de qui a eu les pneumothoraces bilatéraux. Le symptôme le plus commun d'un pneumothorax était tachycardie, avec 8.8% des patients exhibant au moins 1 épisode. Des 3 cas du pneumothorax dans cette étude, seulement 1 était médicalement traitement approprié et exigé. En outre, les signes et les symptômes cliniques dans ce patient ont clairement soutenu le diagnostic du pneumothorax avant qu'un film postopératoire de coffre ait été obtenu. Ainsi les radiographies de poitrine postopératoires n'ont pas changé le traitement ou les résultats des patients l'uns des subissant une trachéotomie. Ceci suggère que radiographie de la poitrine postopératoire après que la trachéotomie adulte ne soit pas exigée dans des cas courants. Des radiographies de poitrine devraient être obtenues après des procédures émergentes, après des procédures difficiles, ou en patients exhibant des signes ou des symptômes de pneumothorax. ( info)

4/166. Cas de 2q3 trisomy partiel avec des manifestations cliniques de syndrome de Marshall-Smith.

    Nous décrivons une fille avec des anomalies physiques, la maturation squelettique accélérée, le manque de prospérer, et des difficultés respiratoires compatibles à un diagnostic du syndrome de Marshall-Smith (MSS). L'analyse de chromosome a montré une duplication inversée du chromosome 2 [46, XX, duplication d'inv (2) (q37q32) de novo] identifié par la bande de G et confirmé par FISH. Plusieurs cas de 2q3 trisomy ont été rapportés et ont établi un syndrome, mais le cas actuel est le premier à associer à la maturation squelettique accélérée et à une image clinique MSS de ressemblance. Ceci soulève la possibilité que la cause de MSS implique la région q3 du chromosome 2. Peu de rapports de MSS incluent l'étude du karyotype, bien que les chromosomes aient été apparemment normaux dans cas où ils ont été examinés. Nous proposons que karyotyping soyez entrepris en se référant plus particulièrement à la région 2q3 dans les patients avec MSS suspecté. Il également serait prudent d'évaluer l'âge d'os dans tous les enfants avec 2q trisomy. ( info)

5/166. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)

6/166. Complications de Supraesophageal de reflux gastroesophageal.

    Les complications de Supraesophageal de GERD sont devenues généralement reconnues ou suspectées par des médecins. Cependant, l'association directe entre ces complications et GERD a souvent été difficile, sinon impossible, pour établir. En outre, la majorité de patients présentant des complications supraesophageal suspectées de GERD n'ont pas les symptômes caractéristiques de la brûlure d'estomac et de la régurgitation ou les résultats définitifs de l'inflammation oesophagienne, qui aideraient à renforcer le soupçon d'un raccordement entre les complications et le GERD supraesophageal. Le reflux acide fréquent a été montré dans les patients présentant de divers désordres de cavité bronchopulmonaire, laryngopharyngeal, ou buccale. GERD est l'une des plaintes gastro-intestinales les plus communes dans la population. Il est possible que les problèmes supraesophageal et le reflux acide soient des désordres mutuellement indépendants qui se produisent chez la même personne. Les mécanismes suspectés des complications supraesophageal Gerd-connexes semblent être dirigés par deux voies : par un réflexe vagal entre l'oesophage et l'arbre tracheobronchial déclenchés par reflux acide ou par le microaspiration qui endommage contact les surfaces muqueuses. La modalité diagnostique la plus utile disponible au clinicien à faciliter le diagnostic des complications supraesophageal de GERD est la technique ambulatoire d'enregistrement de pH. Cependant, la sensibilité et la spécificité de cet essai pour des événements acides oesophagiens ou pharyngeal d'enregistrement de reflux a été en critique contestée. En dépit des nombreuses études cliniques qui soutiennent la théorie que GER a un rôle dans des complications supraesophageal suspectées, seulement 1 étude commandée éventuelle à long terme d'un grand groupe de patients présentant l'asthme a montré les effets positifs de l'élimination du reflux acide. Avec le foyer maintenant sur le " ; médecine de résultats, " ; il y a un besoin sérieux d'études convenablement conçues et commandées pour répondre aux nombreuses questions entourant une association de cause et l'effet entre le reflux acide et les désordres supraesophageal. En raison du manque de preuve d'une façon convaincante entre le reflux acide et les complications supraesophageal suspectées, le médecin doit recourir à l'intention-à-traitent la stratégie comme thérapie primaire et épreuve diagnostique. la thérapie de la Haut-dose PPI pendant des périodes prolongées est la thérapie conservatrice identifiée. La thérapie effective (c.-à-d., opération de fundoplication) est le procédé du choix quand la régurgitation manifeste se produit ou quand la thérapie médicale, bien que réussie, n'est pas pratique pendant de longues périodes. Il est crucial à l'avenir aider des tests cliniques commandés et bien projetés et des techniques plus sophistiquées pour mesurer et mesurer le reflux acide à déterminer quels patients présentant des complications supraesophageal suspectées ont réellement le reflux acide comme cause primaire. La communauté médicale doit être alertée à la possibilité d'une association entre GERD et les complications supra-oesophagiennes de sorte que des patients présentant une complication Gerd-connexe soient identifiés et effectivement soignés. ( info)

7/166. Clarithromycin s'est associé à torsades de pointes.

    Deux cas de prolongation et de torsades de pointes (TdP) de quart sont présentés. Les patients avaient pris le clarithromycin (400 mg/jour) pour la maladie respiratoire. Bien que l'érythromycine soit censément associée à TdP, c'est le premier rapport du clarithromycin lié à TdP en l'absence d'autres drogues déjà connues pour produire la prolongation de quart. ( info)

8/166. survie à long terme dans l'amyloidosis primaire de la région laryngotracheobronchial en traitant des complications seulement.

    L'amyloidosis primaire limité à la région laryngotracheobronchial est relativement rare ; donc, la connaissance de la survie dans ces patients est pauvre et consensus concernant la thérapie appropriée unreached. Le cas est rapporté d'un patient affecté par l'amyloidosis primaire limité à la région laryngotracheobronchial qui a eu une longue survie et une bonne qualité de vie après seulement thérapie en aluminium médicale et de néodyme-yttrium du grenat (ND-YAG) de laser. Le patient a fait détecter d'abord l'amyloidosis dans le larynx, qui, 4 années plus tard, progressé pour impliquer la région tracheobronchial, sans participation pulmonaire. Le patient a été soigné trois fois avec le laser ND-YAG d'obtenir le recanalization des bronches obstruées, avec l'amélioration évidente des symptômes et de la fonction pulmonaire. En conclusion, la survie laryngotracheobronchial d'amyloidosis peut être rallongée et qualité de vie rendue plus acceptable en traitant des complications potentielles seulement. ( info)

9/166. Une manifestation des maladies respiratoires parmi des ouvriers à un bâtiment eau-endommagé--un rapport de cas.

    Nous décrivons un bâtiment d'hôpital militaire avec grave, répété et supportant l'eau et des dommages de moule, et les symptômes et les maladies trouvés parmi 14 personnes qui ont été employées au bâtiment. L'exposition des employés a été évaluée en mesurant l'immunoglobuline g (IgG) - anticorps de sérum contre huit spieces de moule et de levure communs dans l'eau finlandaise et les bâtiments endommagés par moule et en prélevant les microbes viables aéroportés dans l'hôpital. Les spieces les plus abondants étaient salmonicolor de Sporobolomyces. Tout sauf un des employés ont rapporté quelques symptômes bâtiment-connexes, être le plus commun une toux qui a été rapportée par neuf sujets. Quatre nouveaux cas d'asthme, confirmés par des essais de provocation d'inhalation de salmonicolor de S., un de qui s'est également avéré pour avoir l'alvéolite, ont été trouvés parmi le personnel d'hôpital. En outre, sept autres ouvriers avec la rhinite nouvellement diagnostiquée ont réagi franchement dans les essais nasaux de provocation de salmonicolor de S. Les essais de piqûre de peau par Sporobolomyces étaient négatifs parmi chacun des 14 ouvriers. L'exposition des ouvriers au moule et à la levure à l'air à l'intérieur des bâtiments a causé une manifestation de maladies professionnelles, y compris l'asthme, la rhinite et l'alvéolite. Les maladies n'étaient pas l'immunoglobuline e (IgE) - négocié mais pourraient avoir été soutenues par un autre, jusqu'ici non expliqué, mécanisme. ( info)

10/166. tumeurs thymiques symptomatiques bénignes.

    Les tumeurs bénignes de la glande thymique sont relativement rares. Bien que la plupart de ces lésions soient asymptomatiques en nature, elles peuvent avoir comme conséquence la détresse respiratoire. Ce rapport décrit 2 caisses de tumeurs thymiques bénignes présentant avec les symptômes respiratoires qui ont résolu après l'excision effective. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Maladies De L'Appareil Respiratoire'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.