Cas Rapportés "Nécrobiose"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/26. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)

2/26. Xanthogranuloma de Necrobiotic avec le paraproteinaemia.

    Une femme de 51 ans a développé les nodules periorbital multiples. La démonstration suivante du paraproteinaemia d'IgG lambda et les dispositifs histologiques de l'inflammation xanthogranulomatous necrobiotic ont confirmé le diagnostic clinique du xanthogranuloma necrobiotic avec le paraproteinaemia. ( info)

3/26. granulome palisading de Necrobiotic à l'emplacement d'injection du clodronate disodique : Un rapport de cas.

    Les auteurs décrivent une réaction cutanée localisée défavorable provoquée par l'injection du clodronate disodique, se présentant histologiquement comme granulome palisading necrobiotic. Cette lésion est considérée comme type immunologique de granulome qui peut être provoqué par de divers stimulus chimiques ou physiques. Le clodronate disodique devrait être inclus parmi les médicaments qui peuvent déclencher ce type peu fréquent de réaction de tissu. ( info)

4/26. Lymphome à cellule T cutané de Necrobiotic.

    Nous rapportons 3 patients présentant le lymphome à cellule T cutané granulomateux (CTCL) qui a montré le necrobiosis histologiquement avec les granulomes palisading. Bien que le changement granulomateux puisse être présent dans jusqu'à 4% de cas de CTCL, le necrobiosis est rare. Le diagnostic erroné peut se produire si l'epidermotropism est minimal ou si des cellules atypiques sont masquées par le granulomateux infiltrent. L'analyse à cellule T de gène de récepteur a confirmé la présence des populations à cellule T clonales dans la peau de lesional de chacun des 3 cas. ( info)

5/26. Xanthogranuloma necrobiotic récalcitrant répondant au dexamethasone oral pulsé de haut-dose plus la thérapie d'entretien avec le prednisolone oral.

    Un patient présentant le xanthogranuloma necrobiotic d'état rare a été soigné de 1992 à 1999 avec des thérapies multiples, aucune dont était efficace. Sa maladie était progressif, causant l'incapacité significative. En septembre 1999 une épreuve de haut-dose a palpité dexamethasone oral avec des corticostéroïdes d'entretien menés à une amélioration substantielle en son état. ( info)

6/26. granulome necrobiotic conjonctival dans le pigmentosum de xeroderma.

    BUT : Nous rapportons des résultats cliniques et histopathologiques d'une lésion conjonctivale liée au pigmentosum de xeroderma. MÉTHODES : Une fille saoudienne avec le pigmentosum connu de xeroderma s'est présentée avec la douleur et le photophobia de l'oeil droit et des RÉSULTATS perilimbal temporellement localisés élevés de massachusetts : La masse a été réséquée avec succès et ne s'est pas reproduite pendant le suivi d'une année. L'examen histopathologique du tissu a montré un granulome necrobiotic avec l'infiltration histiocytic associée. Le patient n'a eu aucune maladie systémique, le lipide n'a pas été détecté dans la lésion histiocytic, aucune cellule géante de Touton n'était présente, et il n'y avait aucune évidence d'elastolysis. CONCLUSION : Les malignités oculaires se produisent en association avec le pigmentosum de xeroderma, mais les lésions bénignes que l'imitateur une malignité peut se produire. ( info)

7/26. dispositifs cliniques, biochimiques, et immunohistochemical de xanthogranulomatosis necrobiotic.

    objectifs : Pour décrire les dispositifs cliniques de deux patients avec le paraproteinaemia et le xanthogranulomatosis necrobiotic ainsi qu'immunohistochemistry détaillé des lésions dans une. MÉTHODES : L'histoire clinique et les résultats des investigations biochimiques sur les patients ont été recherchés à partir des dossiers. Immunohistochemistry a été employé pour étudier l'expression des marqueurs de macrophage et de mastocyte, de l'amyloïde A et P, de la protéine S-100, et de l'apolipoprotein AI et B dans les lésions de peau xanthogranulomatous du patient 2. en outre, la chromatographie d'Un-sépharose de protéine a été employée pour séparer le sérum du patient 2 et l'apolipoprotein B et le paraprotein d'IgG ont été mesurés dans les fractions éluées. RÉSULTATS : Les monocytes/macrophages ont comporté le composant cellulaire principal de la lésion, et exceptionnellement pour le xanthomata, des secteurs de la nécrose de collagène ont été également vus. Les mastocytes activés étaient présents aux marges des faisceaux de macrophage et à côté des secteurs de la nécrose de collagène. Le paraprotein de sérum a été lié aux lipoprotéines de faible densité comme jugé par la chromatographie d'Un-sépharose de protéine, et a été également situé dans les cellules macrophagic de mousse de la lésion sur immunohistochemistry. CONCLUSIONS : Ces observations démontrent beaucoup de dispositifs semblables à l'athérosclérose comprenant l'activation de nécrose de collagène et de mastocyte. ( info)

8/26. Le xanthogranuloma de Necrobiotic s'est associé à un gammopathy monoclonal bénin.

    Le xanthogranuloma de Necrobiotic (NXG) est un désordre caractérisé par les nodules ou les plaques durcies et jaune-rouges, principalement impliquant le visage et, moins fréquemment, le tronc et les extrémités. NXG peut être associé au paraproteinemia, au myélome multiple, et à l'hypertension. Histologiquement, les dispositifs xanthogranulomatous en présence de la nécrose diaphane ou le necrobiosis sont. Aucun traitement principal n'a été établi. Cette maladie est un processus chronique, et un patient' ; le pronostic de s dépend du degré de participation extracutaneous et de la présence des malignités viscérales. Nous décrivons un patient présentant des résultats cutanés et histologiques typiques de NXG avec un gammopathy monoclonal associé. ( info)

9/26. Xanthogranuloma de Necrobiotic dans un porteur humain de type 1 de virus de T-lymphotropic.

    Un homme de 67 ans qui a fait lié le xanthogranuloma necrobiotic au paraproteinemia est décrit. Il était un porteur humain du type 1 de virus de T-lymphotropic (HTLV-1) qui a eu un titre élevé de circuler les anticorps anti-HTLV-1 et les anomalies neurologiques qui ont suggéré la myélopathie de HTLV-1-associated. Le patient' ; le xanthogranuloma necrobiotic de s et les symptômes neurologiques ont amélioré après qu'il ait reçu quatre cours de cinq jours de melphalan, 2 mg/jour, et le prednisolone, 20 mg/jour, à intervalles de quatre semaines. ( info)

10/26. dispositifs de Clinicopathologic de la sarcoïdose ulcératif-atrophique.

    FOND : La sarcoïdose est une maladie granulomateuse chronique de l'étiologie inconnue. La maladie cutanée est commune et inclut deux catégories clinicopathologic : infiltration granulomateuse ou un phénomène réactif. Dans le groupe infiltrative granulomateux, les manifestations cliniques peuvent être variables. Des ulcères dans la sarcoïdose sont inhabituellement identifiés et ont été classés par catégorie précédemment sous la rubrique d'atrophique, necrobiosis-comme, ou de la sarcoïdose ulcérative. PATIENTS ET MÉTHODES : Nous avons évalué rétrospectivement des patients de sarcoïdose se présentant au département de Johns Hopkins de la dermatologie entre les juin 1989 et mai 2002. Des biopsies multiples de peau ont été exécutées pour l'évaluation histopathologique. La recherche pour des manifestations extracutaneous, y compris des analyses sérologiques courantes, la radiographie de coffre, les essais de fonction pulmonaires, l'électrocardiogramme, et l'angiotensine-conversion du niveau d'enzymes, et référence pour l'examen ophthalmologique ont été effectués dans tous les patients. RÉSULTATS : De 147 patients consécutifs présent avec la sarcoïdose cutanée, sept ont démontré les lésions ulcératif-atrophiques de sarcoïdose. Tous les patients étaient afro-américains (cinq femelles et deux mâles). Tous les patients ont fait entourer des ulcères par necrobiosis atrophique lipoidica-comme des plaques sur les secteurs pretibial. Tous les patients ont eu d'autres manifestations mucocutaneous de la sarcoïdose, avec la majorité ayant l'évidence de la maladie interne. La thérapie immunosuppressive et immunomodulatrice combinée était efficace en commandant les manifestations cutanées de tous les patients présentant la sarcoïdose ulcérative. CONCLUSIONS : La variante ulcérative est un sous-ensemble mal défini de sarcoïdose cutanée. Le trauma, superposé aux plaques atrophiques, semble être le mécanisme principal de cette variante rare de la sarcoïdose cutanée. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Nécrobiose'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.