Cas Rapportés "Ostéoradionécrose"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/131. Possibilités d'empêcher l'osteoradionecrosis pendant la thérapie complexe des tumeurs de la cavité buccale.

    Ces dernières années, il y a eu une augmentation dramatique du nombre de tumeurs de la tête et du cou. Leur traitement réussi est l'un des plus grands défis pour des médecins traitant oncotherapy. Une partie organique de la thérapie complexe est irradiation préopératoire ou postopératoire. L'application de ceci est accompagnée d'un risque inférieur de répétitions, et d'une proportion plus élevée de patients guéris. Malheureusement, l'irradiation a également un inconvénient : le développement de l'osteoradionecrosis, un formulaire spécial de l'ostéomyélite, dans quelques patients (principalement dans cas où l'irradiation se produit après la résection d'os ou après le déplacement partiel du périoste). Une fois que l'image clinique de cette complication d'irradiation s'est développée, son traitement est très difficile. Un résultat significatif ou une absence complète des plaintes peut être atteint seulement rarement. L'attention doit donc être concentrée principalement sur l'empêchement, et le chirurgien oral, l'oncoradiologist et le patient aussi peuvent tout faire beaucoup pour aider à empêcher l'occurrence de l'osteoradionecrosis. Par l'accouplement d'un à jour, l'attitude chirurgicale fonctionnelle avec la connaissance concernant la physique moderne de radiologie et de rayonnement, la manière peut être ouverte pour devancer cette complication il est si difficile traiter que. ( info)

12/131. L'aileron musculocutaneous libre de lata de fasce de tenseur comme procédé de secours dans la chirurgie de tumeur.

    L'aileron musculocutaneous du lata de fasce de tenseur (TFL) fournit un petit ventre de muscle et une couche fascial forte en combination avec l'assurance abondante de peau (15 x 40 cm), qui fait à l'aileron une unité attrayante pour le transfert libre composé de tissu. L'aileron libre de TFL a été employé dans neuf cas de cancer récurrent de la paroi thoracique (N = 7) et le mur abdominal (N = 2). La taille moyenne des défauts de plein-épaisseur après l'excision de tumeur a mesuré 12 X.25 cm. Le délai de fonctionnement s'est étendu de 4 à 8 heures (délai de fonctionnement moyen, 5.5 heures). L'opération a été effectuée avec deux équipes, et aucun replacement du patient n'était nécessaire pendant l'opération. En soulevant l'aileron de TFL, aucun secteur additionnel du tronc n'était impliqué. Les auteurs n'ont pas éprouvé un temps prolongé de ventilation dans leur groupe de patients de multimorbid. L'emplacement de distributeur a été fermé directement (4 de 9 patients) ou la peau fendue a greffé (5 de 9 patients). Il n'y avait aucun déficit fonctionnel. Dans un patient l'anastomose veineuse a dû être mise à jour. Il n'y avait aucune autre complication, et aucun aileron n'a été perdu. Le séjour d'hôpital était short (21 jours en moyenne), les résultats réussis, et la guérison primaire a été obtenue. L'aileron libre de TFL s'est avéré être un aileron fiable il est facile techniquement moissonner que. Ainsi l'aileron libre de TFL est un procédé de secours valable dans la chirurgie de tumeur. ( info)

13/131. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)

14/131. Lymphome à cellule T nasal : rapport de cas et examen des dispositifs diagnostiques.

    Un homme de 73 ans nous a été mentionné pour l'évaluation de se couvrir nasal étendu et d'érosion progressive des structures nasales de midline. L'examen clinique a suggéré que le patient ait eu un lymphome à cellule T, un soupçon qui a été confirmé sur l'analyse immunohistochemical. Le patient a été soigné avec le chemo- et la radiothérapie de combinaison et a exhibé une réponse marquée. Au suivi de 14 mois, il est resté sain. ( info)

15/131. Une prothèse extraoral intérimaire utilisée pour la réadaptation d'un patient a traité pour l'osteoradionecrosis de la mâchoire inférieure : un rapport clinique.

    Dans les patients avec des tumeurs de la tête et du cou, les rayonnements ionisants livrés dans les dosages qui tueront des cellules cancéreuses induisent les changements inévitables du tissu normal. Des cellules d'os et le vascularity peuvent être irréversiblement blessés, laissant l'os devitalized susceptible du développement de l'osteoradionecrosis. Ce rapport clinique décrit la fabrication de prothèse acrylique/en caoutchouc maintenue par un couvre-chef orthodontique. La prothèse a été utilisée pour améliorer la mastication, le discours, et la commande de salive d'un patient soigné pour l'osteoradionecrosis de la mâchoire inférieure. ( info)

16/131. Hémorragie interne d'artère carotide après irradiation et osteoradionecrosis de la base de crâne.

    OBJECTIF : Pour évaluer la présentation et la gestion cliniques de l'artère carotide interne rompez après irradiation et osteoradionecrosis de la base de crâne. ÉTUDIEZ LA CONCEPTION ET L'ARRANGEMENT : Un examen rétrospectif des patients à un centre secondaire et tertiaire d'oto-rhino-laryngologie-tête et de cou de référence. MÉTHODOLOGIE : De janvier 1993 à décembre 1996, des patients présentant l'hémorragie de l'artère carotide interne comme complication d'irradiation et l'osteoradionecrosis de la base de crâne ont été passés en revue et analysés. RÉSULTATS : Quatre patients avec la rupture artérielle carotide interne ont été inclus dans cette étude. L'angiographie a été exécutée dans tous les cas. Embolization de l'aneurysm a été exécuté sur 2 patients et les autres 2 patients ont subi l'occlusion de leurs artères carotides internes. Trois des 4 patients n'ont pas survécu. Le quart est actuellement 18 des mois vivants et bons après embolization de 1 artère carotide interne. CONCLUSION : L'osteoradionecrosis bas de crâne avec la saignée de l'artère carotide interne est une complication potentiellement mortelle d'irradiation. L'angiographie était le soutien principal du diagnostic avec l'embolization de l'aneurysm et l'embolization ou de la ligature de l'artère carotide interne étant les options de gestion. L'occlusion interne d'artère carotide est le traitement définitif a fourni la circulation en travers est proportionnée. SIGNIFICATION : Les avantages et les inconvénients des options de traitement sont discutés et un protocole de gestion est proposé. ( info)

17/131. carcinomes de cellules basiques de Morhea-forme du canthi.

    Le carcinome de cellules basiques n'est pas une entité simple, mais une lésion de la morphologie protéiforme. En traitant des carcinomes de cellules basiques, le traitement devrait être corrélé avec l'histopathologie de la tumeur. L'attention a été attirée aux propriétés agressives d'infiltration des lésions de morphea-forme. des carcinomes de cellules basiques de Morphea-forme ne devraient pas être traités avec la radiothérapie. La chirurgie avec la commande gelée de section est préconisée car le traitement du choix et de la valeur des sections permanentes a été souligné. De grands défauts devraient être couverts de greffe de peau. ( info)

18/131. Moelle épinière concourante et radionecrosis vertébral de moelle 8 ans après irradiation thérapeutique.

    On a observé le radionecrosis concourant dans la moelle épinière et la moelle au même niveau thoracique 8 ans après qu'irradiation thérapeutique localisée dans un patient qui avait subi les cycles répétés de la radiothérapie, du traitement glucocorticoïde, et de la chimiothérapie pour un non-Hodgkin' ; lymphome de s. Des mécanismes combinant la potentialisation radiotoxique par des glucocorticoids/alcoylant les agents et le vasculitis induit par la radiation retardé impliquant les voies artérielles communes à la moelle épinière et aux vertèbres ont été spéculés pour avoir agi d'une manière synergique. ( info)

19/131. Traitement de l'infection nécrotique sur la paroi thoracique antérieure secondaire à la mastectomie et à la radiothérapie postopératoire par l'application de la greffe d'épiploon et de peau de maille : rapport d'un cas.

    Nous rapportons ci-dessus le cas d'un patient qui a au commencement subi la bonne mastectomie radicale pour le carcinome de sein en 1988, suivi de chirurgie de sein-conservation gauche en 1997. Aux deux occasions elle a été donnée la thérapie radiologique postopératoire de 50 GY. Les dressages répétés et l'administration des antibiotiques n'ont pas guéri les lésions infectées ulcératives qui avaient formé sur la paroi thoracique antérieure début 1998. En 1999, le sternum et le tissu environnant debrided et la paroi thoracique antérieure a été reconstruite par la transposition d'épiploon et la greffe de peau de maille. Le patient est actuellement bon et vivant sans n'importe quelle évidence de répétition de l'infection ou du cancer du sein. ( info)

20/131. Osteoradionecrosis de la mâchoire inférieure après chirurgie oromandibular de cancer.

    Bien que la radiothérapie postopératoire se soit montrée à améliorer efficace la commande locale et la survie dans les patients présentant les cancers principaux et de cou, ses complications, particulièrement osteoradionecrosis mandibulaire, réduisent la qualité de vie. La chirurgie mandibulaire avant la radiothérapie ajoute un facteur de risque additionnel pour l'osteoradionecrosis. Cette étude passe en revue des patients dans l'hôpital commémoratif de Chang Gung, Taïpeh, taiwan, sur une période de dix ans, qui a subi la résection intraorale de cancer suivie de la radiothérapie postopératoire et a ensuite développé l'osteoradionecrosis de la mâchoire inférieure. Un total de 24 hommes et trois femmes avec un âge moyen de 49.9 ans ont été identifiés et inclus dans l'étude. Dans 10 cas, la résection de tumeur a été exécutée avec un mandibulectomy marginal ; dans huit cas, la résection de tumeur a été exécutée après osteotomy mandibulaire ; et dans trois cas, un mandibulectomy segmentaire a été exécuté, et le défaut a été reconstruit avec un aileron osteoseptocutaneous de péroné. Dans six cas, des excisions de tumeur ont été exécutées sans interférer la continuité mandibulaire. Les patients ont reçu la radiothérapie externe postopératoire de faisceau dans l'emplacement primaire et le cou, avec une dose moyenne ( /-SD) de 5900 /- de 1300 cGy à une moyenne de 35 fractions pendant une moyenne de 6.5 semaines. Le temps écoulé moyen entre la fin de la thérapie radiologique et le diagnostic clinique de l'osteoradionecrosis de la mâchoire inférieure était de 11.2 mois (2 à 36 les mois de gamme,). Le passage de temps entre la fin de la thérapie radiologique et le diagnostic de l'osteoradionecrosis a été influencé par traitement initial (essai de Kruskal-Wallis : n = 27, chi-place = 12.884, < de p ; 0.005), et cette période étaient plus courts si l'osteotomy mandibulaire ou le mandibulectomy marginal était exécuté (deux plus bas rangs moyens dans l'essai). Cependant, si la chirurgie initiale avait comme conséquence un mandibulectomy segmentaire reconstruite avec un aileron osteoseptocutaneous de péroné, le début de l'osteoradionecrosis était relativement tardif (essai de Kruskal-Wallis : n = 21, chi-place = 7.731, p = 0.052). Après la résection de l'os osteoradionecrotic et du tissu mou environnant, 22 patients ont subi des procédures reconstituantes avec un aileron osteoseptocutaneous de péroné, et cinq patients ont subi des procédures reconstituantes avec un aileron cutané osteoperiosteal d'artère géniculée inférieure. Un aileron osteoseptocutaneous de péroné a montré que l'échec total et des autres ont montré une perte de peau de 25 pour cent ; tous les deux ont été mis à jour avec les ailerons pedicled. La palette de peau d'un aileron géniculé inférieur d'artère a été remplacée par un aileron anterolateral de cuisse en raison de la variation anatomique du navire de peau. Une fois que le diagnostic de l'osteoradionecrosis est établi, le remplacement de l'os mort et du tissu environnant avec un aileron libre vascularisé d'os est inévitable, et un aileron libre osteocutaneous composé est une bonne option. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'Ostéoradionécrose'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.