Cas Rapportés "Périostite"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/105. Dysplasie Mesomelic avec l'épaississement periosteal, la dislocation radio-humeral, l'ostéoporose et les ruptures multiples.

    Nous rapportons un garçon avec une nouvelle forme de dysplasie mesomelic caractérisée par stature courte, l'épaississement periosteal multifocal, dislocation radio-humeral, ostéoporose et ruptures multiples avec le trauma minimal. L'électrophorèse des collagens de fibroblaste a détecté des défauts dans le type III et le type collagène de V. CONCLUSION : Désossez les dysplasies présentant avec l'osteopenia, modèle trabecular anormal, fragilité d'os, et l'épaississement periosteal suggèrent un collagenopathy. Un défaut possible de collagène exige des investigations biochimiques. ( info)

2/105. Periostitis réactif fleuri du phalange moyen : un rapport de cas et un examen de la littérature.

    Le periostitis réactif fleuri est une lésion rare d'os qui se produit le plus souvent dans les phalanges des mains et des pieds. L'évaluation histologique est généralement exigée pour distinguer cette lésion bénigne des étiologies malignes et infectieuses médicalement indistinguibles. Tandis que la lésion individu-limite typiquement ou traité par l'excision simple, nous rapportons un cas de répétition agressive suivant une biopsie d'excisional qui a finalement mené pour rayonner l'amputation. ( info)

3/105. Sesamoiditis de l'index présentant en tant que ténosynovite suppurative aiguë de fléchisseur.

    Sesamoiditis impliquant la main est rare, habituellement rapporté dans le pouce, et n'a pas été rapporté dans l'index. Aussi rare que cette entité clinique reste, sa présentation simulant une ténosynovite suppurative aiguë de fléchisseur est bien plus rare. Nous rapportons un patient qui s'est présenté avec Kanavel' ; signes cardinaux de s 4 de la ténosynovite suppurative aiguë qui s'est plus tard avérée pour avoir un sesamoiditis aigu de l'index. Ceci trouvant a été complété par une étude cadavérique et radiographique pour tracer mieux l'anatomie de l'index sesamoid et pour expliquer plus loin la présentation clinique. ( info)

4/105. Ostéosarcome de Juxtacortical. Un néoplasme malin distinct d'os.

    Le but de ce rapport est l'étude d'une tumeur maligne d'os d'image histologique semblable avec l'ostéosarcome (intramédullaire) conventionnel. Les facteurs de contribution dans l'étude de l'ostéosarcome juxtacortical sont les cliniques, le rayon X et les images histologiques. Un cas d'ostéosarcome parosteal dans un mâle de 28 ans est rapporté. Dans le conjuction avec des résultats de rayon X nous passons en revue les caractéristiques histologiques de la tumeur par les sections périodiques du périphérique, central et des pièces parosteal et les résultats sont décrits en détail. En plus des résultats histologiques, le diagnostic et le pronostic différentiels sont également discutés. De l'étude générale de la tumeur on lui a montré que le sarcome ostéogénique juxtacortical se comporte différemment contrairement à l'ostéosarcome classique, selon le degré de différentiation de la tumeur. ( info)

5/105. Fasciitis de Parosteal de la clavicule.

    Un cas rare de fasciitis parosteal se présentant du périoste de la clavicule gauche dans un femme de 27 ans est rapporté. La formation image de résonance magnétique a démontré la lésion entourant le périoste de la clavicule. La lésion était OIN-intense avec le muscle sur T (1) - les images et le hyperintense pesés sur T (2) - des images pesées. À la chirurgie, la lésion a été découverte pour être en masse adhérente avec le périoste, et excisée avec le périoste. L'examen histopathologique a indiqué la prolifération des myofibroblasts dans un modèle en trousseau vague de storiform ou de short. Un grand nombre d'érythrocytes extravasated, et quelques lymphocytes étaient présents dans la matrice. Il y avait quelques centres des matériaux myxoid abondants. L'étude d'Immunohistochemical a montré que les cellules étaient positive pour le vimentin, l'actine alpha-lisse de muscle et le HHF35, mais le négatif pour le desmin. Il n'y avait aucune répétition locale à un suivi postopératoire de 6 mois. ( info)

6/105. M. formation image de pseudotumor sport-connexe chez les enfants : mi periostitis diaphysaire fémoral à l'emplacement d'insertion de la musculature adductrice.

    OBJECTIF : L'objectif de cette étude était de passer en revue l'aspect de formation image des fémurs de cinq patients qui avaient été référés des établissements extérieurs après s'être présenté avec douleur de cuisse et donnés un diagnostic préliminaire de tumeur maligne primaire d'os. Typiquement, en faisant un diagnostic, les médecins mettent l'accent sur les aspects caractéristiques des maladies sur M. formation image, mais de tels aspects peuvent être fallacieux. Une conscience de M. spécifique modèle de formation image d'avulsion partielle soumettre à une contrainte-connexe de muscle peut mener au diagnostic correct. CONCLUSION : Le periostitis diaphysaire fémoral après des dommages de sports à la musculature adductrice chez les enfants a un aspect caractéristique de formation image. Cette condition peut au commencement sembler être par tromperie agressive. La connaissance des résultats-particulier des résultats sur M. formation image-dans l'arrangement clinique approprié peut aider des médecins à faire le diagnostic correct et à éliminer la biopsie inutile ou le traitement inadéquat. ( info)

7/105. Periostitis réactif fleuri et prolifération osteochondromatous parosteal bizarre : évolution, traitement et résultats de formation image de pré-biopsie.

    OBJECTIF : Pour rendre compte de l'évolution de formation image du periostitis réactif fleuri (FRP) et de la prolifération osteochondromatous parosteal bizarre (BPOP) des phalanges des mains du diagnostic éventuel à l'opération et des résultats postchirurgicaux. CONCEPTION ET PATIENTS : Trois patients (2 femelles, 1 mâle ; gamme d'âge 11-34 ans) présentés avec un chiffre gonflé de la main. Après diagnostic radiographique présumé de FRP, on les a de près observé médicalement et radiographiquement jusqu'à l'opération. Chacun des trois patients a eu des radiographies du chiffre impliqué, et un patient a eu M. examen de formation image. L'intervalle entre le diagnostic et l'opération présumés s'est étendu de 2 à 8 mois. Après opération, les patients ont été médicalement suivis pendant 9-13 mois (moyen 10 mois). RÉSULTATS : Dans chacun des patients, on a observé la maturation de la réaction periosteal sans destruction d'os dans un délai de 1-2 semaines du diagnostic présumé de FRP. La réaction Periosteal était au commencement minimale par rapport à l'ampleur du gonflement doux de tissu et est plus tard devenue plus fleurie. Dans un patient, la lésion ossifiée, est devenue adhérente au phalange, et a eu un " ; osteochondromatous" ; aspect. Dans une autre réaction patiente et periosteal a été vu des deux côtés du phalange avec un phalange intact. Dans le patient unique qui a eu M. formation image, l'oedème a été vu dans le phalange distal à l'emplacement symptomatique et au proximal metacarpal à l'emplacement symptomatique. CONCLUSIONS : La corrélation clinique et radiographique étroite permet un diagnostic précis de pré-biopsie de FRP. La première radiographie de suivi prise dans un délai de 2 semaines fournit habituellement la réassurance de l'exactitude du diagnostic. FRP peut progresser à BPOP. Le traitement antibiotique arbitraire peut être évité, et une approche chirurgicale prévue peut être adoptée. ( info)

8/105. Haemangioma intramusculaire à côté de la surface d'os avec la réaction periosteal. Rapport de trois cas et examen de la littérature.

    Nous présentons trois cas de haemangioma intramusculaire à côté de l'os dans le membre inférieur. Tous les patients ont eu la douleur locale pendant la troisième décennie. Les radiographies plates ont montré une réaction periosteal irrégulière ou hypertrophique sur l'axe du péroné et une masse intramusculaire à côté de l'os avec l'intensité élevée non homogène de signal sur MRI. Ces lésions imitent les tumeurs periosteal ou parosteal. ( info)

9/105. L'osteoblastoma toxique grave de l'humérus s'est associé au periostitis diffus des os multiples.

    L'osteoblastoma toxique est une variante rare d'une tumeur primaire rare d'os qui a été décrite seulement une fois avant dans la littérature médicale du monde. Il est caractérisé par les dispositifs systémiques comprenant la fièvre, la perte de poids et un periostitis diffus saisissant en association avec un osteoblastoma, ayant pour résultat le diagnostic retardé. L'identification tôt de cette condition a pu empêcher des thérapies inadéquates et réduire la morbidité. ( info)

10/105. Prolifération osteochondromatous parosteal bizarre : rapport de cas et examen de la littérature.

    La prolifération osteochondromatous parosteal bizarre de l'os (BPOP) est une lésion bénigne qui est de temps en temps mal interprétée comme processus malin. Les rapports originaux ont décrit des lésions exclusivement en mains et pieds. Cependant, les rapports suivants ont inclus les emplacements additionnels dans les longs os, le crâne, et le maxillaire supérieur. Le diagnostic différentiel de BPOP inclut de nombreuses lésions bénignes et malignes. Le diagnostic différentiel bénin inclut l'osteochondroma et les processus réactifs. Le diagnostic différentiel malin le plus important est ostéosarcome parosteal. Nous présentons un cas d'un garçon de 11 ans avec BPOP récurrent et passons en revue la littérature. Nous discutons le diagnostic et la pathogénie différentiels de la lésion. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Périostite'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.