Cas Rapportés "Syndrome Sunct"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/4. syndrome de SUNCT : Mal de tête Neuralgiform unilatéral bref avec l'injection et le déchirement conjonctivaux.

    Le syndrome de SUNCT se rapporte au mal de tête Neuralgiform unilatéral bref avec l'injection et le déchirement conjonctivaux. Il est caractérisé par de brèves attaques de douleur unilatérale grave dans la région orbitotemporal, liées aux perturbations autonomes crâniennes ipsilateral. Tous les patients de SUNCT éprouvent l'injection et le lacrimation conjonctivaux ipsilateral. L'âge moyen du début est de 50 ans avec une prédominance masculine. Le syndrome est souvent mal diagnostiqué comme neuralgia de trigeminal ou mal de tête de faisceau. Les formes primaires et secondaires existent, la forme secondaire est le plus généralement associée aux lésions de la tombe postérieure ou de l'adénome pituitaire. Le syndrome de SUNCT est réfractaire aux thérapies le plus généralement utilisées. Lamotrigine a été récemment rapporté comme une première ligne efficace thérapie. ( info)

2/4. Hemicrania, continuum de hemicrania et SUNCT paroxysmaux chroniques : le destin des trois premiers a décrit des cas.

    Le premier patient avec le hemicrania paroxysmal chronique a été suivi pendant 45 années, et pendant 33 années avec le traitement d'indométhacine. Le mal de tête est devenu moins grave avec du temps ; il n'y avait aucun tachyphylaxis d'indométhacine. Le premier patient avec SUNCT a été suivi pendant 28 années, jusqu'à sa cession à 89. La douleur s'est aggravée avec du temps. Aucune à thérapie proportionnée n'a été trouvée. Le premier patient présentant des continuum de Hemicrania a été suivi pendant 19 années, jusqu'à sa cession à 81. Elle a été traitée avec de l'indométhacine pendant tout le temps d'observation. Il n'y avait aucun tachyphylaxis. Les deux patients ont traité avec l'ulcère gastrique développé par indométhacine. Et tous les deux ont eu la chirurgie gastrique. La thérapie d'indométhacine peut être toute la vie une affaire. Le risque de complications gastriques peut être substantiel. ( info)

3/4. Hemicrania avec les manifestations autonomes massives et l'érythème entouré de paupière.

    objectifs : Pour décrire un mal de tête unilatéral qui en plus du mal de tête neuralgiform unilatéral bref typique attaque avec l'injection conjonctivale, déchirant, transpiration et le syndrome du rhinorrhea (SUNCT) - traits avec des phénomènes autonomes excessifs et ipsilateral - avait entouré l'érythème de paupière et la rougeur oculaire adjacente. OBSERVATIONS : Une femelle de 60 ans a eu le lacrimation excessif et droit-dégrossi et la douleur locale à 15 ans. En raison du malaise solidement croissant, avec le lacrimation et le gonflement au-dessus de la pièce externe de la paupière supérieure, la glande lacrymale droite a été enlevée à 20 ans, avec un soupçon d'adénome de glande lacrymale. Preoperatively, érythème latéral symptomatique/rhinorrhea de paupière de doux-degré étaient les parties intégrales de l'attaque. Après des années avec des plaintes mineures, elle, dans les mi-années '20, a éprouvé des attaques plus durables de douleur, et la douleur est bientôt devenue le problème principal. Un érythème marqué et distinct sur la pièce latérale des paupières droit-dégrossies et un ' marqué et localisé ; oeil redness' ; dans le secteur adjacent il y avait les ingrédients principaux des attaques ainsi que l'oedème de paupière et le rhinorrhea visqueux. Il y avait les navires évidents au-dessous de l'oeil, et du telangiectasia de la paupière supérieure. CONCLUSIONS : Ce mal de tête a beaucoup de similitudes avec SUNCT - mais a plusieurs, traits excessivement de déviation : les aspects temporels, les attaques de douleur atrocement intense, et surtout l'érythème marqué et latéral de paupière, et le rougissement oculaire adjacent et massif. Cette constellation l'aliène probablement de SUNCT. ( info)

4/4. SUNCT insurmontable traité après la résection d'un microadenoma pituitaire.

    FOND : SUNCT est un désordre primaire rare de mal de tête qui est associé à l'activation de l'hypothalamus postérieur et souvent médiocrement sensible au médicament. Récemment, un rapport entre entre le microadenoma pituitaire et SUNCT a été suggéré, et rapporte de l'amélioration et de l'exacerbation par des dopamine-agonistes ont été édités. Ces résultats suggèrent un rôle fonctionnel pour l'axe hypothalamique-pituitaire dans SUNCT. MÉTHODES : Nous rapportons au long terme le suivi de 4 ans d'un patient de 35 ans présentant une histoire de 14 ans de médicalement et chirurgicalement SUNCT insurmontable qui a éprouvé la résolution immédiate et complète des symptômes après la résection d'un microadenoma de pituitary de 6 millimètres. RÉSULTATS : Ce patient était premier vu à l'âge de 28 ans avec une histoire de dix ans des attaques de la bonne douleur rétro-orbitale répondant aux SES critères pour SUNCT. Beaucoup de traitements médicaux et chirurgicaux ont été essayés sans succès. Un MRI a démontré un microadenoma de 6 millimètres sans compression des structures environnantes. Une épreuve de bromocriptine a causé l'exacerbation marquée de sa douleur. Le patient a subi une résection transport-sphenoidal de la lésion pituitaire. Les attaques de SUNCT ont empiré pour le premier 24h postopératoirement, puis ont disparu. Il a été complètement mal de tête-libre, sans médicament, pour les 43 mois derniers avec le dernier suivi étant le janvier 2006. CONCLUSION : Ce cas souligne le rapport entre les microadenomas et le SUNCT pituitaires, soutient le rôle de l'axe hypothalamique-pituitaire dans la genèse de SUNCT, et illustre l'importance de la formation image soigneuse de la région pituitaire dans les patients avec SUNCT. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)


Laisser un message sur 'Syndrome Sunct'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.