Cas Rapportés "Tumeurs Colorectales"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/371. acidose lactique prolongée après perfusion hypothermique in situ de dessous hepatectomy prolongée.

    Une femme de 46 ans a subi la bonne occlusion vasculaire totale de dessous hepatectomy prolongée avec la perfusion hypothermique in situ pour la métastase côlorectale. Juste après la chirurgie, elle a développé l'acidose lactique grave, qui correction requise avec la solution de bicarbonate de soude et soutien ventilatoire de 36 heures. Après 2 jours, son lactate normalisés, et l'acidose a été corrigé. Elle a fait un rétablissement calme. L'acidose lactique persistante après la résection hépatique principale sous la perfusion hypothermique in situ est un problème rare mais réversible. ( info)

2/371. Traitement salutaire des patients présentant le cancer avancé utilisant un vaccin de virus de la maladie de newcastle (MTH-68/H).

    Vaccin de virus de la maladie de newcastle (le MTH-68/H) a été administré aux patients souffrant des maladies néo-plastiques avancées après traitement tumeur-destructif non-efficace. Les rapports de cas des patients choisis suggèrent des effets prometteurs de ce traitement. Une étude clinique éventuel-randomisée (phase III ; selon la bonne pratique clinique, GCP) a été proposé de confirmer ces résultats et est actuellement à l'étude. ( info)

3/371. Répétition côlorectale de cancer pendant la grossesse--entité clinique unique et mal comprise : rapport d'un cas.

    La détection du cancer côlorectal primaire ou récurrent pendant la grossesse est un événement rare. Le diagnostic tôt est difficile, parce que des symptômes sont souvent attribués à la grossesse. Ici nous décrivons une caisse d'adénocarcinome récurrent des deux points dans un patient enceinte de 23 ans. Le rapport entre de divers changements hormonaux et immunologiques de grossesse et cancer côlorectal est discuté. ( info)

4/371. Métastase pinéale en tant que d'abord manifestation clinique d'adénocarcinome côlorectal. Rapport de cas.

    Les métastases cérébrales des adénocarcinomes côlorectaux se produisent dans 8% des cas. Le diagnostic est habituellement fait quand la maladie primaire et des métastases répandues sont déjà connues. Nous rapportons le cas d'un patient présentant les métastases simples dans la région pinéale comme première manifestation clinique d'un adénocarcinome côlorectal. Une femelle de 48 ans avec Parinaud' ; le syndrome de s pendant 15 jours antérieurement son admission a été évalué dans notre clinique. Elle n'a eu aucun symptôme ou signe de la maladie côlorectale. L'examen de MRI a indiqué une lésion hétérogène avec le perfectionnement peritumoral de gadolinium, situé dans la région pinéale. La tumeur a été radicalement réséquée par approche infratentorial/supracerebellar. L'histologie a montré que le carcinome métastatique et l'examen immunohistochemical ont montré l'adénocarcinome d'appareil gastro-intestinal. Les métastases à la région pinéale sont extrêmement rares et devraient être considérées dans le diagnostic différentiel des tumeurs de cette région. ( info)

5/371. anatomie artérielle hépatique : deux nouvelles variantes.

    Beaucoup de modifications de l'anatomie artérielle hépatique ont été rapportées. Les variantes nouvelles et précédemment non-décrites sont présentées dans deux patients présentant des malignités hépatiques. La signification de l'anatomie vasculaire hépatique peu commune pour la chirurgie de foie et l'intervention vasculaire sont discutées. ( info)

6/371. Analyses de sang occultes fécales dans le saignement gastro-intestinal occulte.

    Le saignement gastro-intestinal occulte est diagnostiqué en employant une des analyses de sang occultes fécales disponibles dans le commerce (FOBTs). des essais Gaïac-basés de glissière plus souvent sont employés, bien que les méthodes immunochimiques plus spécifiques soient prometteuses. Les essais de gaïac sont des mesures peu coûteuses, non spécifiques, qualitatives de sang de selles, et leur utilisation exige des restrictions diététiques et de drogue. Les cliniciens doivent se rendre compte des causes des résultats d'essai faussement positifs et faux-négatifs. Bien que spécifique pour la présence du sang humain, les essais immunochimiques sont plus chers et tendent à réagir également aux quantités physiologiques de sang dans les spécimens fécaux. N'importe quel essai est choisi, il doit être traité et lu correctement. Le criblage annuel de FOBT pour le cancer côlorectal, combiné avec sigmoidoscopy flexible périodique, est une méthode rentable de détection tôt, cancer côlorectal durcissable. ( info)

7/371. Cancer côlorectal : la génétique et criblage.

    Le cancer côlorectal est une maladie commune dans le monde occidental. Les la plupart, sinon toutes, les cancers côlorectaux se développent à partir des adénomes précédemment bénins. Il y a un certain nombre d'anomalies génétiques comprenant des mutations dans les oncogenes et les gènes suppresseurs de tumeur que l'un ou l'autre présent comme germline, ou des défauts acquis mènent au développement du cancer côlorectal. Deux syndromes côlorectaux héréditaires bien définis de cancer existent, le syndrome côlorectal et le polyposis adénomateux familial coli de cancer de nonpolyposis héréditaire, auxquels le dépistage génétique est possible et a conseillé. Les directives pour examiner pour le cancer côlorectal dans les patients moyens, modérés, et à haut risque sont fournies par l'association du cancer américaine et ont été mises à jour en 1997. La société américaine de l'oncologie clinique a édité des directives pour le dépistage génétique dans une série de cancers comprenant le cancer côlorectal. ( info)

8/371. Cancer côlorectal dans les adolescents.

    Le cancer côlorectal, une des malignités les plus communes parmi des adultes, est rare dans l'adolescence. Cette incidence limitée ajoutée aux symptômes non spécifiques et à l'histoire naturelle agressive mène à un pronostic plus pauvre que de série adulte rapportée. Cet article décrit deux cas de cancer côlorectal dans les adolescents et passe en revue la littérature concernant cet état rare. Un diagnostic plus tôt et un plus grand arrangement de l'histoire naturelle peuvent mener au traitement amélioré avec des améliorations concomitantes de survie. ( info)

9/371. Cancer côlorectal compliquant la colite ulcérative : une série institutionnelle.

    La colite ulcérative prédispose au cancer côlorectal : le risque augmente avec la durée et la prolongation de la maladie. Également quelques sous-ensembles de patients sont au risque accru, à savoir patients présentant le début tôt de la colite, et patients présentant la cholangite sclérotique primaire. Le Cancer compliquant la colite ulcérative affecte également tous les deux points, et n'est pas situé plus fréquemment dans le rectum et dans les deux points sigmoïdes, aussi bien que les contre-parties sporadiques. Les cancers multiples et les cancers se sont associés à la dysplasie de qualité supérieur ne sont pas peu fréquents dans la colite ulcérative ; pour cette raison, et de commander la colite, le traitement du choix est colectomy total, avec ou sans le colostomy. Le pronostic du cancer compliquant la colite ulcérative est semblable aux contre-parties sporadiques. Les auteurs présentent des cancers du colon série comme une complication de colite s'est produite à l'institut de Cancer de Regina Elena de Rome, Italie, au cours de la période 1975-1998. ( info)

10/371. microchirurgie endoscopique de Transanal pour le cancer T1 rectal dans les patients présentant le cancer côlorectal synchrone.

    Nous avons traité le cancer T1 rectal dans trois patients avec le cancer côlorectal synchrone par la microchirurgie endoscopique de transanal (TEM) avant d'effectuer une opération radicale pour la deuxième lésion. À l'examen pathologique, tous les spécimens rectaux réséqués par TEM ont montré l'invasion de cancer dans la couche submucosal, alors que les marges du spécimen étaient complètement exemptes de tissu cancéreux. Peu de complications ont été produites avec le TEM pour les lésions rectales ou l'opération radicale de réussite pour les deuxièmes lésions. Quand les patients présents avec le cancer côlorectal synchrone, y compris le cancer T1 rectal, excision locale de la lésion rectale par l'intermédiaire de TEM peuvent aider à améliorer le patient' ; qualité de vie de s sans affecter le curability de la maladie. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Tumeurs Colorectales'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.