Cas Rapportés "Zoonoses"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/292. maladie virale de Mayaro : une zoonose transmise par les moustiques naissante en Amérique du Sud tropicale.

    Ce rapport décrit le clinique, le laboratoire, et les résultats épidémiologiques sur 27 cas de la maladie du virus de Mayaro (système mv), une maladie virale transmise par les moustiques naissante qui est endémique dans des régions rurales de l'Amérique du Sud tropicale. La maladie de système mv est une non mortelle, dengue-comme la maladie caractérisée par fièvre, froids, mal de tête, douleur d'oeil, myalgie généralisée, arthralgie, diarrhée, le vomissement, et éruption de 3-5 days' ; durée. La douleur commune grave est un dispositif en avant de cette maladie ; l'arthralgie parfois persiste pendant des mois et peut tout à fait frapper d'incapacité. Des cas de deux visiteurs des Etats-Unis, qui ont développé la maladie de système mv pendant les visites au Pérou oriental, sont rapportés. Il est difficile différencier la maladie et la dengue de système mv médicalement. ( info)

2/292. infection de virus de Mokola : description des cas sud-africains récents et un examen de l'épidémiologie de virus.

    Cinq cas de virus de Mokola, un lyssavirus lié à la rage, sont décrits. Les cas se sont produits chez les chats des régions est de Londres, de Pinetown et de Pietermaritzburg de l'Afrique du Sud de février 1996 à février 1998. Chacun des chats a été suspecté d'être rabique et leurs cerveaux ont été soumis pour la confirmation de laboratoire. Quatre des cas étaient positifs, mais avec la fluorescence atypique, et 1 était négatif. L'infection de virus de Mokola a été identifiée par l'anti-lyssavirus dactylographie d'anticorps monoclonal de nucleocapsid. Comme dans des cas de rage, les signes cliniques prédominants étaient du comportement peu commun. L'agression était présente, mais seulement pendant la manipulation. Quatre des 5 chats avaient été vaccinés pour la rage, qui est compatible à d'autres études qui prouvent que la vaccination de rage ne semble pas se protéger contre le virus de Mokola. Puisque Mokola peut être confondu avec la rage, l'incidence du virus de Mokola peut être plus commune en Afrique qu'est actuellement rapporté. Car les infections humaines peuvent être mortelles, l'apparition de ce virus est une menace potentielle pour la santé publique. ( info)

3/292. Occurrence de dermatomycosis (teigne tonsurante) due au verrucosum de trichophyton chez des veaux de laiterie et à sa diffusion des préposés animaux.

    Le dermatomycosis persistant (teigne tonsurante) provoqué par verrucosum de trichophyton a affecté 20 veaux de laiterie âgés entre 3 mois et 1 an et logés ensemble. L'infection s'est également écartée à 2 préposés animaux travaillant parmi les veaux. Les lésions cliniques principales observées sur les veaux affectés étaient alopécie étendue et/ou corrections chauves épaisses entourées de peau affectant la tête, cou, flancs et membres. Les lésions observées ont persisté pour plus de 17 semaines et la plupart des veaux n'ont pas réagi au traitement topique avec de diverses drogues antifongiques au cours de la période prévue de 9 semaines. Deux préposés animaux ont développé les lésions de peau qui étaient entourées et irritant et il y avait bonne réponse au traitement suivant l'application de l'onguent antifongique de peau. Bien que la teigne tonsurante chez des animaux de laiterie au kenya n'ait pas été précédemment associée à la diffusion aux humains, le potentiel est évident de ce rapport. ( info)

4/292. infection humaine de repens de dirofilaria en Hongrie : un cas dans la corde spermatic et un examen de la littérature.

    Orchiectomy a été exécuté dans un homme hongrois de 37 ans exhibant un gonflement dans son testicule droit. L'histologie a indiqué une nodule attachée à la corde spermatic, se composant d'un tissu granulomateux autour des sections d'un nématode. Le ver a été identifié comme repens de dirofilaria, un parasite rare en Hongrie. Car le patient avait été à l'étranger seulement en Italie où les cas du dirofilariosis chez les chiens et les humains sont relativement fréquents, on le suppose que l'infection pourrait avoir été acquise dans ce pays 5 ans plus tôt. C'est le cinquième cas, édité jusqu'ici dans le monde, d'une telle localisation dans un humain. Les cas humains du dirofilariosis ont rapporté en Hongrie sont passés en revue. ( info)

5/292. infection de marinum de mycobactérie d'un réservoir de poissons tropical. Traitement avec du triméthoprim et le sulfaméthoxazole.

    Un granulome paronychial sur le pouce gauche, chez un homme qui a gardé des réservoirs des poissons tropicaux, a été suivi des nodules cutanées sur les ganglions lymphatiques supérieurs gauches de membre et d'offre dans l'axilla gauche. Le marinum de mycobactérie a été isolé dans la lésion sur le pouce et également dans l'eau de réservoir. L'affaissement des lésions a suivi l'administration du triméthoprim et du sulfaméthoxazole. ( info)

6/292. Encéphalite équine orientale humaine : immunohistochemistry et ultrastructure.

    Le cerveau d'un garçon de 7 ans qui est mort de l'encéphalite équine orientale (EEE) a été examiné par des techniques immunohistochemical et d'ultrastructure pour détecter la présence et la distribution de l'antigène viral. Un anticorps polyclonal de souris était le plus efficace pour démontrer la présence de l'antigène précédemment non rapportée dans cette maladie chez l'homme. L'antigène a été localisé au perikaryon et aux dendrites des neurones ; peu a été détecté en cellules glial. La mort de cellules par apoptosis était remarquable, mais elle a été principalement identifiée en cellules glial et inflammatoires. La mort neuronale était le plus généralement marquée par le gonflement ou l'éosinophilie cytoplasmique et le pyknosis nucléaire. Une dissassociation entre le degré d'inflammation et la présence de l'antigène a été notée, particulièrement en cortex cérébral et moelle épinière, vraisemblablement où des cellules infectées avaient été déjà dégagées. Ultrastructuralement, des particules virales mûres rares ont été vues dans les espaces extracellulaires. ( info)

7/292. Méningo-encéphalite provoquée par un paramyxovirus original : un rapport avancé de cas de MRI dans une maladie naissante.

    Onze ouvriers d'abattoir à Singapour ont été infectés en mars 1999 par une manifestation provoquée par le virus de Nipah. Ceci nouvellement découvert, Hendra-comme le paramyxovirus cause l'infection aiguë du CNS. Nous présentons les résultats de résonance magnétique de résonance magnétique de la formation image (MRI) et de la spectroscopie de proton (MME) dans un patient souffrant de la méningo-encéphalite aiguë. De petites lésions multiples de matière blanche ont été détectées sur la formation image diffusion-pesée (DWI) et les images de T2-weighted. Il n'y avait aucune anomalie détectée sur Mme. Nous pensons ceci pour être les premiers résultats rapportés de MRI dans cette maladie virale zoonotique originale. ( info)

8/292. salmonellose Reptile-associée--états choisis, 1996-1998.

    Pendant 1996-1998, la CDC a reçu des rapports d'approximativement 16 départements de santé d'état des infections de salmonelles chez les personnes qui ont eu le contact direct ou indirect avec des reptiles (c.-à-d., lézards, serpents, ou tortues). L'infection de salmonelles peut avoir comme conséquence la maladie invahissante comprenant le sepsis et la méningite, en particulier dans les enfants en bas âge. En dépit des efforts éducatifs, quelques propriétaires de reptile restent ignorants que les reptiles placent eux et leurs enfants en danger pour la salmonellose. Ce rapport récapitule l'information clinique et épidémiologique dans quatre cas et fournit des informations au sujet des règlements d'état pour empêcher la transmission des espèces de salmonelles des reptiles aux humains. ( info)

9/292. Fièvre de castor--une cause rare de l'arthrite réactive.

    L'infection de lamblia de giardia est rarement associée à l'arthrite réactive adulte. Nous rapportons le premier cas nord-américain et passons en revue la littérature pédiatrique et adulte jusqu'ici. Le traitement antimicrobien est essentiel pour supprimer le parasite et pour commander l'arthrite. ( info)

10/292. Évidence de transmission zoonotique des neoformans de cryptococcus d'un cockatoo d'animal familier à un patient immunocompromised.

    FOND : Bien que la cryptococcose ait été associée aux oiseaux pendant presque 50 années, des sources ponctuelles pour l'infection n'ont pas été identifiées. OBJECTIF : Pour documenter la transmission zoonotique des neoformans de cryptococcus. CONCEPTION : Rapport de cas. ARRANGEMENT : Une maison à boston, le massachusetts. PATIENT : Une femme de 72 ans qui a reçu un diagnostic de la méningite cryptococcique en novembre 1998. Le patient, qui avait pris des drogues d'immunosuppresseur depuis subir la transplantation rénale en 1989, a possédé un cockatoo d'animal familier. MESURES : Des neoformans de cryptococcus ont été isolés dans les résidus du cockatoo. Des isolats des excrétions et du patient ont été comparés en employant des profils biochimiques, des modèles obligatoires d'anticorps monoclonal, l'analyse de polymorphisme de longueur de fragment de restriction, et karyotyping. RÉSULTATS : Les isolats du patient et du cockatoo ont eu des profils biochimiques identiques, les mêmes modèles d'immunofluorescence d'anticorps monoclonal, et les modèles indistinguibles sur la restriction réduisent l'analyse de polymorphisme de longueur et karyotyping en fragments. CONCLUSIONS : Les isolats indistinguibles de patient et de cockatoo suggèrent fortement que le patient' ; l'infection de s a résulté de l'exposition aux excrétions aerosolized de cockatoo. Bien que l'incidence de l'infection cryptococcique due à une telle exposition soit inconnue, il peut être prudent de conseiller les patients immunocompromised d'éviter des oiseaux d'animal familier et des excrétions aviaires. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'Zoonoses'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.