Cas Rapportés "Anaphylaxie"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/1066. Réactions anaphylactoïdes et syndrome nephrotique--un risque considérable pendant le traitement du facteur IX dans les patients avec l'hémophilie B et les inhibiteurs : un rapport sur les résultats dans deux frères.

    L'anaphylaxie/réactions anaphylactoïdes ont été récemment rapportées après que peu de traitements avec le facteur IX se concentre dans les patients présentant l'hémophilie B en même temps que des inhibiteurs pour factoriser IX étaient démontrés. Dans certains de ces cas le syndrome nephrotique est apparu pendant l'induction immunisée de tolérance (ITI) avec les doses élevées des concentrés du facteur IX. Des suppressions de gène semblent être associées à un à haut risque des anticorps se développants pour factoriser IX. Ce rapport présente deux frères avec la suppression de 1 point d'ébullition dans l'exon f du gène du facteur IX. Les deux réactions et eux anaphylactoïdes montrés ont été désensibilisés utilisant les injections lentes d'i.v. du facteur IX. à l'heure de l'anaphylaxie, inhibiteurs du facteur IX dans un bas titre ont pu être démontrés. Le frère aîné a bien répondu après qu'une brève durée sur ITI et n'a aucun bleedings spontané sur la prophylaxie régulière bien que dans une dose légèrement plus élevée que prévue. D'une part, malgré des régimes comparables, le jeune frère a jusqu'ici été résistant à ITI. D'ailleurs, pendant le traitement avec les doses extrêmement élevées du concentré du facteur IX il a développé le syndrome nephrotique qui seulement s'est lentement abaissé après traitement avec des corticostéroïdes et le retrait du facteur IX. ( info)

2/1066. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)

3/1066. Essai de transformation de lymphocyte pour l'évaluation des effets nuisibles des drogues antituberculeuses.

    L'utilité de l'essai de transformation de lymphocyte (LTT) pour l'analyse des réactions défavorables aux drogues antituberculeuses a été évaluée. - Le LTT a été exécuté avec de l'isoniazide et le rifampicin dans 15 tuberculoses et 2 MOTT (mycobactéries autres que la tuberculose) - les patients d'infection qui n'ont souffert des réactions de drogue, dans 23 patients sans aucune réaction défavorable, dans 7 commandes précédemment exposées aux drogues antituberculeuses, et dans 14 commandes qui n'avaient été jamais exposées. 4/15 des réactions hepatotoxic a seulement montré un LTT positif avec le rifampicin, 3/15 seulement avec de l'isoniazide, et dans 8/15 le LTT était négatif. Dans une réaction anaphylactoïde de choc le LTT a été extrêmement exagéré pour le rifampicin et l'isoniazide. Dans les patients sans aucun effet secondaire on a observé seulement un LTT légèrement accru dû à l'isoniazide. Deux commandes saines avec le contact précédent à ces drogues ont montré un LTT positif pour l'isoniazide, un de ceux avec le rifampicin et l'isoniazide. Le LTT était négatif chez toutes les personnes de référence sans n'importe quel ancien contact aux médicaments antituberculeux. Dans la plupart des cas le hepatotoxicity semble être une réaction toxique pure sans participation des mécanismes immunisés cellulaires. LTT peut être utile pour identifier la drogue responsable des effets secondaires immunologiques. ( info)

4/1066. Réaction anaphylactique au cefaclor oral dans un enfant.

    Les réactions de drogue défavorables sont un problème clinique commun. On l'a estimé que 6% à 15% de patients hospitalisés éprouvent une certaine sorte de réaction de drogue défavorable. Les manifestations cliniques des réactions de drogue défavorables incluent l'éruption de peau ; un sérum maladie-comme la réaction ; fièvre de drogue ; participation pulmonaire, hépatique, et rénale ; et anaphylaxie systémique. Plusieurs de ces événements défavorables ne sont pas immunologiquement négociés. Les réactions allergiques ou immunologiques réelles de drogue expliquent probablement ( info)

5/1066. Réaction anaphylactoïde à l'adénosine.

    L'adénosine (Adenocard) est un nucléoside endogène de purine qui a été approuvé récemment pour le traitement intraveineux de la tachycardie supraventriculaire paroxysmale. La demi vie de sérum de 10 secondes, étant rapporté des effets secondaires comprenant le rinçage facial, la dyspnée, et la pression de coffre sont communes, mais très coupure. Une femme âgée qui a reçu l'adénosine pour la tachycardie supraventriculaire paroxysmale a eu une réaction anaphylactoïde prolongée qui a exigé le traitement pharmacologique. C'est le premier a rapporté le cas d'une réaction anaphylactoïde prolongée à l'adénosine. ( info)

6/1066. Réaction anaphylactoïde modérément grave au pentastarch (200/0.5) dans un patient présentant l'asthme grave aigu.

    L'utilisation des colloïdes synthétiques pour la ressuscitation et le remplacement de volume est commune dans l'unité de soins intensifs. Bien que des réactions défavorables aient été rapportées aux solutions colloïdales, l'incidence des réactions graves aux dérivés d'amidon est limitée. Nous rapportons un cas d'une réaction anaphylactoïde au pentastarch (200/0.5) dans un jeune asthmatique qui l'a reçu comme défi liquide dans l'unité de soins intensifs. La pathogénie et les implications d'une telle réaction dans un asthmatique sont discutées. ( info)

7/1066. anaphylaxie d'infusion intrapéritonéale de cisplatin : un rapport de cas.

    Les réactions anaphylactiques aux composés de platine et le paclitaxel sont des complications well-recognized pendant leur administration systémique. Bien que là aient été des rapports décrivant l'anaphylaxie pendant l'instillation intravesical des agents chimiothérapeutiques, au meilleur de l'authors' ; la connaissance, aucunes réactions d'hypersensibilité après que l'administration intrapéritonéale des drogues chimiothérapeutiques ait été rapportée dans la littérature anglaise. Les auteurs rapportent un cas peu commun d'anaphylaxie se produisant dans un femme de 33 ans qui a été traité avec le paclitaxel et le cisplatin pour le cancer ovarien. Elle a développé une réaction d'hypersensibilité pendant son neuvième cycle de la chimiothérapie, juste après l'établissement de l'infusion intrapéritonéale du cisplatin. Il est important de se rendre compte de la possibilité d'anaphylaxie pendant l'administration de chimiothérapie autre que l'itinéraire systémique de sorte que le premedication approprié ou le traitement efficace puisse être promptement institué. ( info)

8/1066. Développement d'une réaction anaphylactoïde représentant un danger pour la vie après administration d'ioversol dans un enfant.

    Nous rapportons pour la première fois le cas d'une fille de 3 ans qui a développé une réaction anaphylactoïde grave suivant l'administration de l'ioversol radiographique intraveineux osmolar non ionique et bas d'agent de contraste. Des réactions graves à l'ioversol ont été rarement rapportées dans les patients adultes et à notre connaissance jamais chez les enfants. Les fournisseurs de soins de santé contrôlant les enfants qui peuvent exiger formation image radiologique étudie avec l'ioversol devraient se rendre compte des complications potentielles de cet agent radiographique de contraste. ( info)

9/1066. hemolysis ceftizoxime-induit dû aux complexes immuns : enfermez le rapport et la détermination de l'épitope responsable du hemolysis complexe-négocié immunisé.

    FOND : Plusieurs occurrences de hemolysis intravasculaire complexe-négocié et céphalosporine-induit immunisé ont été rapportées. Ce rapport décrit le premier cas de l'anémie hémolytique provoqué par un mécanisme immunisé-complexe lié au ceftizoxime et trace l'épitope responsable du hemolysis. RAPPORT DE CAS : Le patient' ; le sérum de s a été examiné pour l'anticorps qui a réagi avec cinq pénicillines et 30 cephems (tous les types de céphalosporines) en employant des protocoles pour détecter la drogue-adsorption et les mécanismes immunisé-complexes. Le patient' ; l'anticorps de s qui a formé les complexes immuns avec le ceftizoxime a réagi avec 10 de 30 cephems. Ces 10 drogues ont été classifiées comme oxime-type céphalosporines, qui ont une formule structurale commune se composer [(Z) - 2 (2-amino-4-thiazolyl) - 2-methoxyiminoacetoamido] à la position C7 sur l'acide 7 aminocephalosporinic avec ou sans la substitution à la position C3. CONCLUSION : Le patient' ; l'anticorps de s a identifié une structure commune dans 10 l'oxime-type céphalosporines, et les complexes immuns constitués par l'anticorps spécifiquement ou non spécifique liés aux membranes de cellules rouges. Par conséquent, quand la thérapie antibiotique intermittente est exigée, en tant que dans ce cas-ci, le soin devrait être choix antibiotique rentré pour éviter l'anémie hémolytique drogue-induite. En outre, quand on observe ce type de hemolysis, des essais pour l'anticorps qui réagit par l'adsorption et les mécanismes immunisé-complexes devraient être réalisés contre des pénicillines et des cephems pour choisir des antibiotiques ne montrant pas une réaction croisée. ( info)

10/1066. Étude de cas allaitante d'anaphylaxie.

    Ce cas décrit un femme qui a éprouvé une réaction anaphylatic liée à allaiter. La réaction s'est produite avec chacun alimentant le jour trois puerpéral et resolved le jour quatre. Des raisons possibles de cette réaction grave sont suggérées. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'anaphylaxie'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.