Cas Rapportés "Astrocytome"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/1379. Attaques paralytiques passagères de nature obscure : la question de la paralysie non-convulsive de saisie.

    Onze patients présentant des attaques paralytiques passagères de nature obscure sont décrits. La paralysie a pu impliquer seul le visage ou la jambe, le visage et la main, ou le visage, le bras et la jambe. La durée a varié de deux minutes à un jour. Quatre patients ont eu des tumeurs cérébrales, six infarctus eus probablement de cerveau, et un un processus dégénératif. Le diagnostic différentiel a inclus TIAs, accompagnements de migraine, et saisies. En l'absence de la bonne évidence pour les deux premiers, les cas sont discutés du point de vue de représenter probablement la paralysie nonconvulsive de saisie (paralysie ictal, paralysie inhibitrice de saisie ou saisie inhibitrice somatique). En raison de la difficulté en définissant des saisies aussi bien que TIAs et la migraine dans leurs variations atypiques, une conclusion ferme au sujet des mécanismes des charmes n'a pas été atteinte. Deux cas du syndrome hypertendu d'amaurosis-saisie ont été ajoutés en tant que plus loin exemples des déficits ictal. ( info)

2/1379. Astrocytoma de Cervicomedullary simulant un désordre neuromusculaire.

    Un mâle de 12 ans a développé la faiblesse proximale progressive d'extrémité supérieure au-dessus des 3 - à la période de quatre ans. Les résultats cliniques de la faiblesse proximale et l'atrophie d'extrémité supérieure, s'envoler scapular en avant, et aucun déficit sensoriel ou signe supérieur de neurone moteur n'ont suggéré un désordre neuromusculaire. L'électromyographie était compatible à un désordre denervating chronique impliquant les cellules de klaxon antérieur cervicales supérieures ou leurs axones. Une image de résonance magnétique cervicale a indiqué une grande masse intramédullaire s'étendant de l'aspect inférieur du quatrième ventricule vers le bas au niveau du T2. Une biopsie de la lésion était compatible à un astrocytoma de qualité inférieure. ( info)

3/1379. Le glioblastoma secondaire a remarquablement réduit par l'administration stéroïde après transformation anaplastique de cerebri de gliomatosis--rapport de cas.

    Une femelle de 45 ans s'est présentée avec le cerebri de gliomatosis se manifestant comme hemiballismus-comme le mouvement involontaire dans le bras, la faiblesse de moteur dans la jambe, et le hypesthesia dans son aile gauche. La tomographie calculée a montré seulement le gonflement diffus du bon hémisphère cérébral, mais la formation image de résonance magnétique de T2-weighted a indiqué une lésion diffuse écartant du thalamus droit aux lobes temporels, pariétaux, et occipital du même côté. Aucun perfectionnement anormal n'a été identifié. L'angiographie cérébrale n'a montré aucune conclusion spécifique. Un bon lobectomy occipital a été exécuté pour confirmer le diagnostic du cerebri de gliomatosis. La transformation anaplastique a été identifiée 5 mois plus tard. La maladie n'a pas résolu avec le rayonnement ou l'administration d'interféron, mais la thérapie stéroïde a réalisé la régression remarquablement efficace de tumeur. Le patient est mort en raison de la pneumonie. L'autopsie a montré les dispositifs du glioblastoma diffus. La thérapie stéroïde peut être un traitement efficace pour le cerebri de gliomatosis avant l'étape terminale. ( info)

4/1379. Hématomes intracérébraux postopératoires multiples éloignés de l'emplacement du craniotomy.

    Une hémorragie postopératoire est une complication commune et sérieuse d'un procédé neurochirurgical. Elle se produit habituellement à l'emplacement de la chirurgie, mais occasionnellement un hématome postopératoire est trouvé à une distance du craniotomy précédent. Les hémorragies postopératoires multiples sont extrêmement rares. Nous rapportons le cas d'une femme de 63 ans, opéré pour le déplacement d'un astrocytoma supratentorial, qui s'est développé dans les hématomes intracérébraux bilatéraux multiples de période postopératoire tôt sans participation du lit chirurgical. ( info)

5/1379. hallucinations pédonculaires passagères secondaires à la compression de tige de cerveau par un astrocytoma pilocytic cérébelleux.

    Presque toutes les hallucinations pédonculaires ont été décrites dans les patients avec les lésions intrinsèques du midbrain. Le cas non rapporté du hallucinosis pédonculaire provoqué par la compression postérieure du midbrain par un astrocytoma pilocytic cérébelleux est décrit, jusqu'ici. Les hallucinations et les symptômes associés ont seulement cessé après déplacement de la tumeur. ( info)

6/1379. Vitreux primaire hyperplastic persistant avec la tumeur rétinienne dans la sclérose tubéreuse : rapport d'un cas comprenant des analyses immunohistochemistry et cytogénétiques tumorales.

    OBJECTIF : Les auteurs décrivent une lésion oculaire combinant les caractéristiques de vitreux primaire hyperplastic persistant (PHPV) et une tumeur rétinienne dans un enfant en bas âge avec le complexe tubéreux de sclérose (centre technique). CONCEPTION D'ÉTUDE : Rapport de cas. MÉTHODES : Immunohistochemistry et études cytogénétiques ont été réalisés sur des cellules de centre technique d'une tumeur intraoculaire dans un enfant en bas âge 6 week-old. RÉSULTATS : L'examen histopathologique a montré qu'une membrane fibrovasculaire épaisse entre l'aspect de l'objectif et le composant astrocytic de la protéine acide fibrillaire de massachusetts Glial (GFAP) a montré une réaction intracytoplasmique variable dans la prolifération astrocytic, impliquant approximativement 50% des cellules. Les études de culture de tissu ont montré une prolifération assez rapide des cellules fusiformes, compatible aux cellules astrocytic bipolaires. Les études cytogénétiques ont montré un clone anormal se composant de trois cellules de hyperdiploid avec une perte du chromosome 9 et un profit des chromosomes 6 et 12. CONCLUSION : La localisation atypique de la tumeur rétinienne pourrait être expliquée par le fait qu'elle a été emprisonnée pendant sa prolifération par le détachement rétinien lié au PHPV. ( info)

7/1379. Astrocytoma géant invahissant de cellules de la rétine dans un patient présentant la sclérose tubéreuse.

    OBJECTIF : Pour rapporter un cas peu commun de l'astrocytoma géant de cellules de la rétine. CONCEPTION : Rapport de cas. INTERVENTION : Une mois-vieille fille 10 avec la sclérose tubéreuse s'est avérée pour avoir les hamartomes astrocytic bilatéraux, l'oeil droit en évidence impliqué par les lésions élevées et pedunculated. À 7 ans, elle a eu la cataracte subcapsular postérieure, détachement rétinien, et l'exsudation sous-rétinienne se développent dans l'oeil droit. À 12 ans, son oeil droit aveugle et douloureux a dû enucleated en raison du glaucome neovascular et d'une perforation scleral spontanée. RÉSULTATS : L'examen histopathologique a prouvé que la cavité vitreuse entière a été remplie de mélange de tumeur, de tissu de granulation, et de débris nécrotiques. Une partie de la tumeur s'est composée de cellules glial fusiformes. Le reste s'est composé de grandes cellules gemistocytic qui ont contenu de grands noyaux atypiques et quantités copieuses de cytoplasme, qui était intensément éosinophile dans quelques secteurs. La tumeur a contenu des centres de la nécrose et des figures mitotic rares. Elle avait infiltré le parenchyme du nerf retrolaminar et s'était prolongée à la marge chirurgicale. Des domaines de l'invasion choroïde claire ont été également identifiés. Les cellules de tumeur étaient intensément immunoreactive pour l'enolase et la protéine S-100 neurone-spécifiques. En revanche, la protéine acide fibrillaire glial était seulement d'une façon minimum positif. CONCLUSIONS : Les dispositifs histologiques et immunohistochemical de cette tumeur rétinienne ressemblent à ceux de l'astrocytoma géant subependymal de cellules, une lésion caractéristique dans la sclérose tubéreuse. Bien que cet astrocytoma géant peu commun de cellules de la rétine ait eu les dispositifs histopathologiques atypiques et le comportement agressif local, le pronostic systémique était excellent. ( info)

8/1379. manifestations Neuro--ophthalmologiques de Maffucci' ; syndrome de s et Ollier' ; la maladie de s.

    Patients avec Ollier' ; la maladie de s (enchondromas squelettiques multiples) et Maffucci' ; le syndrome de s (enchondromas multiples liés aux hemangiomas sous-cutanés) peut développer des chondrosarcomas bas de crâne ou des astrocytomas de qualité inférieure comme conséquence retardée de ces désordres. Nous rapportons trois patients avec Ollier' ; la maladie de s et Maffucci' ; syndrome de s qui a eu la diplopie comme manifestation initiale des tumeurs intra-crâniennes. Depuis des patients avec Maffucci' ; syndrome de s et Ollier' ; la maladie de s sont en danger pour le développement retardé du cerveau et les néoplasmes systémiques, neuroophthalmologists doivent se rendre compte du besoin de surveillance à long terme dans les patients affectés par ces conditions. ( info)

9/1379. Métastases glial tôt de tumeur par un shunt ventriculo-atrial.

    Une fille de 12 avec un astrocytoma polymorphe de pontine métastasant diffusément aux leptomeninges de moelle épinière soudainement est morte pendant 20 heures après l'insertion d'un shunt ventriculo-atrial droit. Beaucoup de cellules néo-plastiques glial sévèrement endommagées ont été trouvées dans les vaisseaux sanguins du poumon et du foie. ( info)

10/1379. Xanthoastrocytoma pléomorphe atypique.

    Un homme de 65 ans a éprouvé un épisode ictal. Le CT a indiqué une masse capsulo-thalamic gauche, et SPET a montré le hypoperfusion de l'emisphere cérébral gauche. La lésion a été subtotally enlevée, et la radiothérapie postopératoire a été donnée. L'examen pathologique a démontré un " ; atypical" ; xanthoastrocytoma pléomorphe. Le patient est mort de la recroissance massive de la tumeur 22 mois après chirurgie. Ce cas est discuté à la lumière de la littérature convenable. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'astrocytome'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.