Cas Rapportés "Causalgie"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/60. Traitement augmentatif des syndromes chroniques de douleur de deafferentation après les lésions périphériques de nerf.

    Syndromes de douleur de Deafferentation se développant après qu'il soit difficile traiter les lésions périphériques de nerf. Selon le suivi (moyen : 39.5 mois) de 6 patients souffrant de la douleur causalgic nous présenterons notre méthode de thérapie augmentative en douleur névropathique chronique provoquée par les lésions périphériques de nerf, c.-à-d., la stimulation périphérique de nerf (PNS), la stimulation de moelle épinière (SCS) et l'infusion intrathecal chronique d'opioid. Aucun des patients n'a montré des complications peropératoires ou de suivi. Évalué par des balances d'analogue visuel tous les patients se sont plaints de bon à l'excellent soulagement de douleur (75-100%). (1) concernant les résultats à long terme favorables de PNS, cette méthode devrait être considérée dans les cas des syndromes mononeuropathic de douleur. (2) des syndromes névropathiques de douleur qui ne sont pas assignables à une lésion singulière de nerf, peuvent souvent être contrôlés effectivement par SCS. (3) contrairement à l'opinion répandue, des syndromes de douleur de deafferentation d'origine centrale ou périphérique peuvent être traités d'une manière satisfaisante par l'administration intrathecal d'opiacé. ( info)

2/60. Le syndrome de douleur d'Abdominoinguinal a traité par l'anastomose centrocentral.

    Pendant les opérations dans la partie plus inférieure des dommages d'abdomen aux nerfs localisés ici surgissez en 1-4.2 pour cent ; plus souvent les nerfs cutanés fémoraux iliohypogastric, ilioinguinal, genitofemoral et latéraux. Ces dommages aux nerfs sont souvent très douloureux et jusqu'à au jour très difficile à traiter. La terminologie clinique de leurs dommages est variable et non stricte. Par conséquent nous proposons un tout le " de limite d'embrassement ; syndrome" de douleur d'abdominoinguinal ;. Les auteurs présentent quatre rapports de cas, dans qui anastomose centrocentral avec l'utilisation du segment interposé autologous du nerf et également sans elle, traitement réussi réalisé de douleur chronique. Sur la base de cette expérience les auteurs préfèrent l'anastomose centrocentral sans segment interposé autologous du nerf, qui est technicaly plus simple. ( info)

3/60. Immunoreactivity accru du canal SNS/PN3 de sodium dans un doigt causalgic.

    Les canaux SNS/PN3 et NaN/SNS2 de sodium sont réglés par le facteur de croissance neurotrophic de facteur-nerf (NGF) et le facteur neurotrophic glial-dérivé (GDNF), et peuvent jouer un rôle important dans le développement de la douleur après des dommages ou l'inflammation de nerf. Ces molécules principales ont été étudiées dans un doigt causalgic amputé et commandent des tissus par immunohistochemistry. Il y avait une augmentation marquée du nombre et de l'intensité de bornes de nerf de SNS/PN3-immunoreactive dans le doigt affecté, alors qu'on n'observait pas GDNF-immunoreactivity, contrairement aux commandes. On n'a observé aucune différence pour NGF, concentrations techniques de référence A, NT-3 ou NaN/SNS2-immunoreactivity. Tandis que d'autres études sont requises, ces résultats suggèrent que l'accumulation de SNS/PN3 et/ou la perte de GDNF puissent contribuer à la douleur dans le causalgia, et que les dresseurs sélectifs de SNS/PN3 et/ou de rhGDNF peuvent fournir des traitements originaux efficaces. ( info)

4/60. Gestion des syndromes poteau-traumatiques de douleur (causalgia).

    Un certain nombre de syndromes poteau-traumatiques de douleur peuvent être groupés sous les deux titres : états de causalgia et de mimocausalgia. Notre souci est l'identification tôt des patients dont les plaintes ont une vraie base organique mais dont les signes physiques ne sont pas du degré suffisant pour rendre ce fait tout à fait évident. Ces patients sont trop souvent mal gérés ou négligés pendant des périodes suffisamment longues de permettre à la physiologie pathologique fondamentale de fixer la suprématie au-dessus de la fonction normale. Reconnu et traité correctement au moyen d'ablation sympathique, médicale ou chirurgicale, la grande majorité peut être allégée de leurs symptômes. Les extrémités peuvent alors être remises en état par des mesures appropriées. ( info)

5/60. Sympathectomy de Thoracoscopic dans le causalgia.

    Causalgia, les restes poteau-traumatiques un de syndrome de douleur des entités les plus mal comprises et fréquemment les plus mal diagnostiquées produites dans la pratique clinique. L'ablation du tronc sympathique thoracique supérieur a été employée pendant plus d'un siècle avec le succès variable pour une série de conditions. Les techniques transthoracic endoscopiques de l'ablation du tronc sympathique ont l'avantage d'une approche d'une façon minimum invahissante avec l'excellente visualisation du tronc sympathique et du rétablissement postopératoire rapide. Nous discutons un cas de causalgia dans un homme de 35 années avec 15 ans de durée des symptômes (étape 2 Drucker) dans qui la thérapie inopérante s'est composée de la thérapie de drogue (phenytion, amitriptyline, carbamazepine, beclofen, ibuprofène et Na de diclofenac), les blocs sympathiques intermittents et physiothérapie échouée, mais le plein degré de soulagement de douleur a été réalisé par le sympathectomy T2-T3 thoracique endoscopically sans n'importe quelle complication principale. Les techniques transthoracic endoscopiques pour le sympathectomy sont une avance technique importante dans la gestion du causalgia et douleur pancréatique. L'opération est sûre, efficace et bien tolérée et mène à un à niveau élevé de la satisfaction patiente. D'autres applications de cette technique sont inévitables et sont susceptibles de remplacer des procédures ouvertes conventionnelles. ( info)

6/60. syndrome régional complexe de douleur dans les patients pédiatriques présentant l'insuffisance grave du facteur VIII.

    Deux garçons avec l'insuffisance grave du facteur VIII qui a au commencement présenté avec le début aigu de la douleur commune et du gonflement compatibles à un hemarthrosis peu compliqué sont rapportés. Quand la gestion appropriée n'a pas fourni la résolution des symptômes, alternez les diagnostics ont été considérés. Les deux garçons ont finalement fait diagnostiquer le syndrome régional complexe de douleur (CRPS). Le retard dans le diagnostic a contribué au malaise et au manque patients prolongés de thérapie appropriée. Le syndrome régional complexe de douleur entoure un groupe de désordres qui sont caractérisés par la sévérité ou la durée de douleur disproportionnée à cela prévue. Il est rare dans la population pédiatrique. Puisque le diagnostic tôt et le traitement approprié peuvent améliorer des résultats, il est important que les praticiens considèrent CRPS dans le diagnostic différentiel de la douleur persistante chez les enfants avec l'hémophilie. ( info)

7/60. syndrome régional complexe de douleur après thromboendarterectomy : quel type est-il ?

    Les auteurs décrivent un syndrome régional complexe de douleur (CRPS) et discutent son type selon la présence ou l'absence des dommages de nerf. Un patient a subi thromboendarterectomy de l'artère popliteal droite. Plus tard, abaissez bien la dystrophie sympathique réflexe de membre développée, qui a été confirmée par la scintigraphie et bien répondue au traitement de calcitonine. Dactylographiant selon la nouvelle classification du type I ou II de CRPS avec des dommages possibles de nerf est discuté, et un examen court de la littérature est inclus. ( info)

8/60. Type régional complexe grave II de syndrome de douleur après la moisson radiale d'artère.

    L'artère radiale est de plus en plus employée comme greffe de déviation coronaire. Nous rendons compte d'un patient qui a développé un type régional complexe grave II de syndrome de douleur--causalgia également appelé--après la moisson radiale d'artère. Après qu'une odyssée de diagnostic et de procédures thérapeutiques présumées, elle ait subi la révision chirurgicale de l'avant-bras gauche. Intraoperatively, une agrafe titanique dans le voisinage étroit au nerf radial superficiel affectant le perineurium a été trouvé et enlevé, et plus d'une manière distale, un petit neurinoma (3 par 4 millimètres) a été réséqué. En dépit de l'opération réussie présumée, les symptômes ne se sont pas améliorés. Le patient reste vraisemblablement incapable d'utiliser son bras et main gauches. ( info)

9/60. stimulation de cortex de moteur dans un patient présentant le type régional complexe insurmontable II de syndrome de douleur avec la participation hemibody. Rapport de cas.

    Les auteurs décrivent l'efficacité de la stimulation de cortex de moteur (support de consoles multiples) dans un patient présentant le type régional complexe II du syndrome de douleur (CRPS), autrefois connu sous le nom de causalgia, avec l'allodynia hemibody. Pendant le support de consoles multiples, une sensation subjective de paresthesia chaud développée dans la main et l'avant-bras douloureux et de diffusion vers le tronc. La douleur et l'allodynia dans les secteurs liés à cette sensation ont été allégés sensiblement. L'effet analgésique de la stimulation avéré être durable et était encore présent au suivi de douze mois. Les auteurs spéculent que le support de consoles multiples pourrait exercer son effet par la modulation de l'activité thalamic dans ce cas particulier de CRPS avec le déficit hemisensory. Un mécanisme central lié à la perturbation fonctionnelle dans le nocif-événement traitant dans le thalamus pourrait avoir un rôle important dans la pathogénie de la condition. ( info)

10/60. Champs de référence en douleur de dent fantôme comme marqueur pour remapping dans le territoire facial.

    Six patients présentant la douleur de dent fantôme chronique ont été étudiés pour la présence des champs de référence pour leur sensation fantôme. Dans cinq d'entre eux, la douleur ou le dysesthesia dans les structures orales affectées a été obtenue par la stimulation thermique ou mécanique des secteurs qui étaient bien séparé de ces structures. Cependant, une relation de la proximité topographique entre les secteurs stimulés et les champs de référence a pu être tracée dans les cartes sensorielles. Par conséquent, l'énervation de petites structures avec la sensibilité brute peut rapporter les changements en plastique qui ont été précédemment décrits pour de plus grands deafferentations des secteurs dotés de capacité distinctive plus fine. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'causalgie'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.