Cas Rapportés "Cholestase"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/1085. Élimination extracorporeal à long terme de bilirubine : Un rapport de cas sur le plasmaperfusion de résine de cascade.

    L'échec hépatique aigu se développe comme entité de la maladie d'origine plutôt diverse. Avec la progression de la maladie, les niveaux toxiques de bilirubine peuvent causer les complications graves qui incluent le colmatage Poids du commerce-nodal, l'arythmie cardiaque, la conscience altérée, les saisies généralisées, et l'epilepticus de statut. Les choix de traitement pour empêcher la détérioration clinique comportent de la transplantation orthotopic disponible coûteuse et limitée de foie, de l'utilisation des dispositifs bioartificial extracorporeal de soutien de foie et du traitement de haemoperfusion/plasmaperfusion avec les filtres échange de charbon actif/anionique. Ici, nous présentons un patient présentant l'hépatite cholestatic drogue-induite aiguë. Des niveaux excessivement élevés de bilirubine ont été accompagnés des complications cardiaques et cérébrales. Le traitement Extracorporeal de perfusion de résine (Plasorba, BR-350) a été avec succès exécuté sur une période de 50 jours sans activation du système de coagulation ou des effets secondaires. Des niveaux de bilirubine ont été abaissés à 225 micromol/l au minimum, avec l'amélioration clinique concourante. En conclusion, le plasmaperfusion extracorporeal d'échange anionique peut être un traitement à long terme viable pour des effets secondaires hyperbilirubinaemic en hépatite cholestatic manifeste. ( info)

12/1085. Cystadenoma et cystadenocarcinoma biliaires : aspect d'ultrason de gamme de gris.

    L'aspect echographic de gamme de gris de cystadenoma/cystadenocarcinoma biliaire est décrit. Les résultats caractéristiques sont une masse intrahépatique cystique et multiloculated avec profondément, des septations internes fortement echogenic. Les résultats sont semblables à ceux dans cystadenomas/cystadenocarcinomas pancréatique et ovarien. ( info)

13/1085. Gastrostomy endoscopique percutané pour l'alimentation continue chez les enfants avec le cholestasis chronique.

    FOND : La malnutrition liée au cholestasis chronique chez les enfants exige souvent l'alimentation enteral continue par un tube nasogastric, qui peut être mal toléré. MÉTHODE : Le gastrostomy endoscopique percutané a été exécuté dans cinq enfants (gamme d'âge, 20 mois à 13 ans) avec le cholestasis grave (syndrome d'alagille dans quatre ; atrésie biliaire dans une) et la malnutrition grave (poids moyen, -2.6 écarts type ; taille moyenne, -2.7 écarts type) qui attendaient la transplantation de foie. Tirer-à travers la technique a été employé dans les patients sous l'anesthésie générale, et le bouton a été placé dans les 2 mois. RÉSULTATS : L'infection mineure de blessure a exigé la thérapie antibiotique dans un patient. Dans les quatre enfants avec le syndrome d'alagille, l'alimentation enteral au moyen de gastrostomy endoscopique percutané a été employée jusqu'à ce que transplantation de foie pendant une période moyenne de 14 mois avec un gain de poids moyen de 350 g/mo et un gain moyen de taille de 0.53 cm/mo. Pendant dix-sept mois à 3 ans, 3 mois après la transplantation de foie, chacun des quatre enfants était vivant et en bon état clinique avec les lectures normales dans des examens fonctionnels hépatiques. La technique a dû être discontinuée dans l'enfant avec l'atrésie biliaire en raison de l'occurrence secondaire de l'ascite, de l'intolérance gastrique, et de l'infection réfractaire de blessure. CONCLUSION : Le gastrostomy endoscopique percutané peut être une alternative valable au tube nasogastric pour l'appui alimentaire chez les enfants avec le cholestasis et l'hypertension portique douce. ( info)

14/1085. radiologie d'Interventional dans la gestion percutanée de l'obstruction cholagogue : drainage biliaire par une fistule conduit-duodénale hépatique commune spontanée.

    Les dommages cholagogues sont une complication sérieuse de chirurgie biliaire. Nous rapportons un cas de l'obstruction bénigne du conduit hépatique commun lié à la fistule spontanée conduit-duodénale hépatique commune suivant l'intervention chirurgicale complexe. Nous avons contrôlé par voie percutanée la fistule avec la dilatation de ballon et stenting à long terme, car la fistule a permis l'écoulement biliaire dans le duodénum. Nous avons évité le reintervention préservant l'écoulement biliaire, avec de bons résultats cliniques après un suivi des 3 années. Nous soulignons le rôle d'une approche médicalement focalisée à la gestion percutanée des complications suivant la chirurgie biliaire. ( info)

15/1085. cholestasis prolongé ticlopidine-induit : un rapport de cas.

    Nous rapportons un cas de cholestasis prolongé ticlopidine-induit chez un homme de 60 ans sans la maladie hepatobiliary précédente qui a présenté avec la bons douleur, ictère et prurit abdominaux supérieurs soudains trois mois après avoir commencé la thérapie de ticlopidine. D'autres drogues prises par le patient n'ont pas été considérées des causes probables. L'évaluation diagnostique a montré qu'aucune obstruction biliaire et d'autres causes possibles de cholestasis intrahépatique n'ont été exclus. La biopsie de foie a montré une hépatite cholestatic avec des dommages cholagogues. La maladie a organisé un cours grave et prolongé, mais les symptômes et l'ictère par la suite se sont abaissés pendant cinq mois après sevrage médicamenteux. Plus qu'un an après, des anomalies appropriées des examens fonctionnels hépatiques compatibles au cholestasis anictérique persistent toujours, remplissant des critères pour une forme mineure de cholestasis prolongé drogue-induit. Ce syndrome a été rapporté rarement par rapport à plusieurs drogues, principalement chloropromazine, et seulement une fois avec le ticlopidine. ( info)

16/1085. Caillot de sang de cholagogue commun : une cause peu commune des défauts de remplissage ductal pour des calculs.

    Nous rapportons un cas de l'ictère obstructif provoqué par un caillot de sang dans le cholagogue commun dans un homme de 75 ans avec la cirrhose. Cinq ans avant son admission, il avait subi une gauche hepatectomy pour le carcinome hepatocellular. À l'admission actuelle, il a semblé ictérique, et le cholangiography rétrograde endoscopique a indiqué des défauts de remplissage dans le cholagogue commun. Choledochotomy a été donc exécuté pour les pierres communes possibles de conduit, et l'exploration du conduit a montré des fontes de caillot de sang remplissant conduit. Les fontes ont été facilement enlevées, et le patient' ; le cours postopératoire de s était calme. Cependant, il a développé l'ascite et l'ictère 1 mois plus tard et est mort de l'échec de foie approximativement 3 mois après avoir subi le choledochotomy. L'autopsie a indiqué la nécrose hémorragique dans le conduit intrahépatique proximal du segment postérieur, qui a été considéré la cause du hemobilia observé, aussi bien que le caillot de sang dans le cholagogue commun à la chirurgie. Nous rapportons ce cas rare et discutons la cause du hemobilia. ( info)

17/1085. Accomplissez l'agénésie du pancréas dorsal.

    Des anomalies pancréatiques sont de temps en temps rapportées, mais l'agénésie complète du pancréas dorsal est extrêmement rare. Nous rapportons une femme de 47 ans avec l'agénésie complète du pancréas dorsal. Ce patient s'est au commencement présenté avec l'ictère. La tomographie calculée n'a pas indiqué le corpus ou la queue pancréatique. Le cholangiopancreatography rétrograde endoscopique et le cholangiopancreatography de résonance magnétique n'ont pas visualisé le conduit pancréatique dorsal. Choledochojejunostomy a été exécuté parce qu'elle a eu l'ictère obstructif. À la laparotomie, il y avait une tête pancréatique agrandie, mais aucun pancréas distal n'a été vu. L'examen histologique du spécimen pancréatique de biopsie a montré les îlots de Langerhans dispersés dans la fibrose diffuse, avec la destruction du parenchyme glandulaire. Cette caisse a été diagnostiquée en tant qu'agénésie complète du pancréas dorsal. ( info)

18/1085. Syndrome de Mirizzi : Une cause rare de l'ictère obstructif.

    Le syndrome de Mirizzi est une cause rare d'obstruction cholagogue secondaire à la compression extrinsèque du conduit hépatique par des pierres effectuées dans le conduit ou l'infundibulum cystique de la vésicule biliaire. Le soupçon du syndrome de Mirizzi se fonde principalement sur des moyens radiographiques tels que l'ultrason, la tomographie calculée et le cholangiography. L'identification de ce syndrome rare est cruciale en développant l'approche appropriée de traitement. Nous présentons 3 cas de syndrome de Mirizzi et d'un examen de la littérature concernant le diagnostic et le traitement de cette cause rare de l'ictère obstructif. ( info)

19/1085. Xanthogranuloma juvénile présentant en tant qu'ictère obstructif.

    Les auteurs rapportent le cas d'un mois-vieil enfant en bas âge 9 se présentant avec l'ictère obstructif. Les résultats préopératoires de recherche ont montré la distension de la région biliaire extrahepatic. Le résultat d'analyse d'urine était positif pour le cytomégalovirus. À la laparotomie, une 1 masse ronde de cm a été trouvée dans la tête du pancréas, près de sa frontière supérieure et au cours du cholagogue commun. Les résultats sur les sections gelées ne pourraient pas éliminer un processus malin et un hepaticoduodenostomy a été construit. Le diagnostic final était xanthogranuloma juvénile. Une association entre le cytomégalovirus et le xanthogranuloma juvénile a été rapportée précédemment dans la littérature. ( info)

20/1085. ictère cholestatic ticlopidine-induit pardébut.

    Un homme de 86 ans a éprouvé une éruption approximativement pendant 2 semaines après avoir commencé la thérapie de ticlopidine, rendant nécessaire la discontinuation de la drogue. Environ 1 mois plus tard, en dépit de la discontinuation, il a développé l'ictère et les anomalies d'essai de foie. Ceux-ci résolus graduellement au cours des prochains mois. Basé sur des rapports de cas et le drug' ; le profil pharmacocinétique de s, un index élevé de soupçon pour l'ictère ticlopidine-induit est prudent dans les patients présentant l'exposition récente à l'agent qui ont l'évidence des dommages de foie. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'cholestase'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.