Cas Rapportés "Dermatoses De La Main"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/882. Sweet' ; le syndrome de s s'est associé à la leucémie myelogenous chronique : démonstration des cellules leucémiques dans une lésion de peau.

    Nous rapportons un cas de la dermatose neutrophilic fébrile aiguë, Sweet' ; le syndrome de s, lié à la leucémie myelogenous chronique (CML) dans lequel nous avons trouvé la remise en ordre du gène de bcr en adn a obtenu à partir d'une lésion de peau aussi bien qu'en l'adn de sang par analyse méridionale de tache. Ceci a indiqué la présence des cellules de CML dans la lésion de peau. À notre connaissance, c'est le premier rapport dans lequel la présence des cellules de CML est montrée dans des lésions de peau de Sweet' ; syndrome de s. Dans notre patient, les activités de phosphatase alkaline de leucocyte sont revenues aux niveaux normaux quand il souffrait de Sweet' ; le syndrome de s et diminué encore aux niveaux normaux ci-dessous après lui s'est abaissé. Si la normalisation de l'activité de phosphatase alkaline de leucocyte est commune parmi des patients de CML avec Sweet' ; le syndrome de s reste à déterminer. ( info)

2/882. phaeohyphomycosis cutané dû au bantiana de Cladophialophora.

    Nous présentons un cas de l'infection cutanée dû au bantiana de Cladophialophora, un agent de phaeohyphomycosis. Le patient a développé une nodule avec la formation de pustule sur le dorsum de la main gauche ; aucun trauma n'a été rapporté. La lésion a été avec succès traitée avec l'itraconazole et l'excision chirurgicale. Histopathologically, il y avait d'a blastomycose-comme le modèle de réaction de tissu. Des organizations pigmentées ont été aisément identifiées dans des sections de tissu, et les caractéristiques culturelles étaient ceux du bantiana de Cladophialophora. Cette organization, connue principalement pour la participation intracérébrale, peut rarement produire l'infection cutanée et sous-cutanée. L'immunosuppression devrait être suspectée mais n'est pas toujours médicalement évidente, comme a été démontré par notre cas. ( info)

3/882. diagnostic ACP-basé d'un cas de whitlow herpétique dans une personne atteinte du SIDA.

    Les infections herpétiques sont des complications communes dans des personnes atteintes du SIDA. Les dispositifs cliniques pourraient être rares et la chimiothérapie antivirale est impérative. Un diagnostic rapide a pu empêcher des approches et le traitement incorrects. L'amplification en chaîne par réaction est une méthode rapide, spécifique et sensible pour l'amplification d'adn et diagnostic des maladies infectieuses, particulièrement les maladies virales. Cette approche a quelques avantages comparés aux procédures de diagnostic conventionnelles. Récemment nous avons rapporté un nouveau protocole d'ACP au diagnostic rapide des infections herpétiques avec la suppression de l'étape d'extraction d'adn. En ce document nous présentons un cas de whitlow herpétique avec le diagnostic rapide par amplification en chaîne par réaction HSV-1 spécifique utilisant le protocole référé. ( info)

4/882. verrues plantaires et palmaires hyperkeratotic en avant.

    Nous rapportons la caisse d'un homme de 28 ans qui a eu les verrues plantaires et palmaires hyperkeratotic en avant, et de verrues plates sur son visage et coffre. Par l'hybridation d'adn, le papillomavirus humain 1 et/ou adn 2, et 3 ont été détectées des tissus de ces lésions de peau. Les résultats des investigations de laboratoire ont indiqué le leukopenia, l'éosinophilie, l'anti-HBs anticorps de virus d'antigène et d'anti-hépatite C, et la diminution du rapport OKT4/OKT8. Il n'a eu aucune anomalie dans l'immunité cellulaire. Il a été traité avec des modalités multiples, mais a été avec succès traité avec l'électrocautérisation aux verrues plantaires et palmaires, et cryotherapy avec de l'azote liquide aux verrues plates. Neuf ans après le traitement initial, presque aucune répétition n'a été identifiée. ( info)

5/882. dermatoses Ail-connexes : rapport de cas et examen de la littérature.

    FOND : L'ail est largement apprécié comme épice et comme légume aussi bien qu'un phytotherapeutic au comptant. D'un point de vue dermato-allergologique, plusieurs réactions défavorables ail-connexes doivent être distinguées. OBJECTIF : La littérature correspondante est passée en revue brièvement, en ce qui concerne notre observation actuelle d'un cuisinier, qui a contracté la dermatite de contact ail-induite étant analysée son pathomechanism complexe. MÉTHODES : Le patient a montré un type-IV positif réaction d'essai de correction pour le bisulfure de diallyl, un ingrédient de faible poids moléculaire d'ail ; et les réactions fortes et non irritantes après 20 minimum et 24 heures dans la chambre d'éraflure examinent avec l'ail total frais. RÉSULTATS : Ainsi, dans ce cas-ci d'une dermatose professionnelle, la dermatite de contact de protéine a dû être considérée, aussi bien que le type-IV allergique dermatite de contact comme pathomechanism de coexistence. CONCLUSIONS : L'éventail des réactions défavorables ail-connexes comporte la dermatite de contact irritante, avec la variante rare de la dermatite zosteriform ; induction d'asthme et de rhinite pemphigus et allergiques ; urticaria de contact ; dermatite de contact de protéine ; dermatite de contact allergique, y compris la variante hematogenic ; aussi bien que des combinaisons en, comme démontrées par notre observation actuelle de cas. ( info)

6/882. Varians de palmoplantaris de Keratosis de Wachters.

    Nous rapportons un cas du keratosis palmoplantaire héréditaire (HPPK) causant une réduction progressive de la capacité de prehension des doigts dus à la présence des lésions hyperkeratotic qui ont eu apparu approximativement 25 ans plus tôt. Ces lésions, impliquant également les semelles, ont semblé jaunâtres en couleurs, linéaire ou de forme ronde, symétrique et souvent confluent, développé répandu à la pression se dirige montrant un modèle de non-transgrediens. L'examen histologique, l'image clinique et l'analyse soigneuse de la littérature nous ont permis de définir cette forme comme ' ; varians de palmoplantaris de keratosis de Wachters' ;. Comme contribution à une classification concluante de HPPK nous discutons le diagnostic différentiel de ce désordre le plus généralement identifié par des keratoses nummular-linéaires également connus sous le nom de Siemens' ; syndrome. ( info)

7/882. La variante hyperkeratotic du porokeratosis actinique superficiel disséminé (DSAP).

    Un homme sud-coréen de 78 ans nous a été mentionné à partir de l'unité médicale de soins intensifs (MICU) pour une opinion. Il était comateux et était sur le soin ventilatoire dû à la pneumonie d'aspiration. Les papules minuscules multiples avaient développé 10 ans avant et depuis lors le nombre et la taille avaient augmenté graduellement. Il avait été diabétique pendant les 4 dernières années, et a eu Parkinson' ; la maladie de s a diagnostiqué 1 an avant. Les examens de laboratoire ont indiqué un niveau élevé des globules sanguins blancs (WBCs) (25,000/microL) et ont diminué l'hémoglobine (8.8 g/dl). D'autres résultats de laboratoire étaient négatifs ou dans des limites normales. L'examen de peau a montré des papules multiples, discrètes, crust-like, brunâtres au-dessus de la base erythematous sur le visage, des extrémités supérieures, et des extrémités inférieures. Avec les impressions cliniques du verruca irrité vulgaris, le keratosis seborrheic, ou l'infection fongique cutanée, une biopsie de peau a été pris d'une papule sur le tibia gauche, et l'examen histopathologique a indiqué plusieurs les colonnes hyperkeratotic et parakeratotic, et lamelles caractéristiques prononcées de cornoid dans le corneum de strate. Sous les lamelles de cornoid, la couche granulaire a été diminuée. Un certain nombre de cellules éosinophiles rondes ou ovales, dyskeratotic, homogénéisées avec les noyaux pyknotic ont été dispersées dans la couche de cellules de piquant au-dessous des lamelles de cornoid. On a observé un lymphohistiocytic doux infiltre dans le derme papillaire et autour des vaisseaux sanguins dans le derme supérieur. En outre, la dégénération actinique était présente dans le derme supérieur. ( info)

8/882. Nitidus de lichen des paumes : un cas avec les configurations histopathologiques particulières.

    La participation palmaire dans le nitidus de lichen est peu fréquente. Dans ces cas-ci, les résultats histopathologiques des lésions palmaires sont habituellement identiques à ceux de les extrapalmar. Nous rendons compte du cas d'un patient présentant des papules minuscules multiples situées sur les paumes et les coudes. Un spécimen de biopsie du coude a montré les dispositifs typiques du nitidus de lichen, mais une biopsie de la paume a révélé un inflammatoire infiltrent la plupart du temps disposé autour des bases des arêtes de rete et composé de lymphocytes et des histiocytes avec quelques cellules géantes dans le derme et dans l'épiderme. Cet endroit de l'infiltration est semblable à cela trouvé dans le planus hypertrophique de lichen, une combinaison de planus de lichen et de chronicus de simplex de lichen. Nous concluons que ce dispositif histopathologique dans le nitidus palmaire de lichen pourrait être le résultat de la superposition du nitidus de lichen sur la peau palmaire normale, ayant pour résultat un planus hypertrophique de ressemblance de lichen d'image. ( info)

9/882. Hereditaria de symmetrica de Dyschromatosis (acropigmentation reticulate de Dohi) : rapport d'une famille japonaise dans la condition et un examen de littérature de 185 cas.

    Nous rapportons un famille japonais avec le hereditaria de symmetrica de dyschromatosis (DSH) (MIM 127400 dans McKusick' ; transmission mendélienne de s chez l'homme), un genodermatosis dominant autosomal rare, principalement se produisant parmi les individus japonais et coréens. Les membres de la famille actuelle affectée avec la maladie ont montré un mélange des macules hyperpigmented et hypopigmented distribués sur le visage et les aspects dorsaux des extrémités, qui sont typiques de DSH. En tant que majeure partie de la littérature sur DSH a été écrit dans le Japonais, dermatologues en dehors du Japon ne sont pas au courant dans la condition. En cela papier, 185 cas de DSH, la plupart d'entre eux a rapporté dans le Japonais, est passée en revue et les caractères génétiques cliniques, histologiques et uniques de cette condition sont tracés. ( info)

10/882. La dermatite de Stasis de la main s'est associée à une fistule artérioveineuse iatrogenic.

    La dermatite de Stasis est une conclusion cutanée lié à l'échec veineux chronique ayant pour résultat le stasis veineux. La fistule artérioveineuse dans la main peut causer un stasis veineux chronique. Nous rapportons un cas de la dermatite de stasis de la main liée à une fistule artérioveineuse iatrogenic. La dermatite de Stasis devrait être considérée comme complication potentielle de fistule artérioveineuse iatrogenic. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'dermatoses de la main'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.