Cas Rapportés "folliculite"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/267. L'atrophoderma folliculaire pigmenté perioral héréditaire s'est associé aux milia et aux kystes épidermoïdes.

    Huit membres d'un unifamilial tout présenté les changements caractéristiques de facial, atrophoderma folliculaire spécialement perioral et pigmenté, avec de nombreux milia et kystes épidermoïdes. Pour cette condition. le diagnostic d'un coup d'oeil peut être possible en raison des manifestations cutanées perioral. L'examen histopathologique de l'atrophoderma folliculaire a indiqué la prolifération des cellules basaloid continues avec l'épiderme et les fibres brutes de collagène, avec une densité diminuée des fibres élastiques autour des cellules basaloid. Deux des huit individus ont également montré le hypohidrosis généralisé. Les huit personnes affectées étaient le proband, son fils, mère, oncle, deux plus jeunes soeurs, cousin et neveu : un mode de transmission dominant autosomal a été suggéré de cet arbre généalogique. Le patients' ; les symptômes ont ressemblé à ceux du syndrome de Bazex-Dupre-Christol, excepté la distribution différente de l'atrophoderma folliculaire et l'absence du carcinome et du hypotrichosis de cellules basiques. Cette maladie peut être un syndrome entièrement nouveau caractérisé par l'atrophoderma folliculaire pigmenté perioral lié aux milia et aux kystes épidermoïdes. ( info)

2/267. Évidence de participation retroviral dans un patient italien avec Ofuji' ; la maladie de s.

    Ofuji' ; la maladie de s, également connue sous le nom de ' ; folliculitis' pustulaire éosinophile ; , est un désordre inflammatoire rare de peau de l'étiologie inconnue, qui affecte la plupart du temps les mâles japonais adultes. Seulement peu de patients caucasiens ont été décrits jusqu'ici. Nous rapportons le cas d'un femme italien de 44 ans avec Ofuji' ; la maladie de s qui a eu les anticorps de circulation contre la glycoprotéine de recombinaison d'enveloppe (Rgp46I) de HTLV-1. Au moyen d'un ACP niché très sensible, la région d'impôts de HTLV-1, mais de non autres régions, a été trouvée en cellules mononucléaires de sang périphérique. Nos observations suggèrent qu'un retrovirus, étroitement lié à HTLV mais pas encore identifié, pourrait être impliqué dans la pathogénie de la maladie dans ce patient. ( info)

3/267. Alopécie diffuse avec la folliculite de cellules de tige : areata diffus chronique d'alopécie ou une entité distincte ?

    Une femme de 34 ans s'est présentée avec une histoire de huit ans lentement d'alopécie nonscarring diffuse de progressif avec la perte de densité de cheveux. Les spécimens de biopsie de cuir chevelu ont montré que les follicules miniaturisées accrues et un lymphocytique triangulaire asymétrique infiltrent concentré sur la région cellule-riche de tige au moment où l'entrée des conduits sebaceous et à enfler-comme les régions des follicules multiples. Plusieurs ampoules de cheveux émergeant au compartiment de cellules de tige également ont été enflammées, mais les ampoules de cheveux dans le derme plus profond et des subcutis ont été épargnés. Je spécule si ces résultats peuvent représenter une folliculite de cellules de tige semblable au modèle de réaction précédemment observé dans la greffe contre la maladie de centre serveur et dans l'alopécie androgenetic. La présence additionnelle de l'inflammation lymphocytique peribulbar pourrait indiquer que le patient a eu une variante d'areata d'alopécie. La présentation clinique lentement d'une alopécie diffuse de progressif sans progression à l'areata médicalement reconnaissable d'alopécie et de l'inflammation lymphocytique en avant impliquant le compartiment de cellules de tige peut inciter un réexamen des cas semblables actuellement classifiés en tant qu'areata diffus chronique d'alopécie. Le concept que les lymphocytes peuvent empêcher la fonction de cellules de tige sans détruire les cellules de tige elles-mêmes a besoin de considération. ( info)

4/267. folliculite pustulaire éosinophile. Rapport d'un cas européen.

    Une caisse de folliculite pustulaire éosinophile (Ofuji) est présentée. Cette maladie durable de l'étiologie inconnue a été jusqu'ici rapportée seulement du Japon. Elle est caractérisée par tinea-comme les anneaux lentement croissants et par l'éosinophilie de sang, les changements histologiques sont des infiltrations épidermiques et des abcès des leucocytes principalement éosinophiles, souvent localisés aux follicules. ( info)

5/267. Suppurativa de Hidradenitis se produisant sur la jambe.

    Le cas d'un patient présentant une ulcération récurrente et douloureuse sur la jambe inférieure, médicalement et histologiquement ressemblant au suppurativa de hidradenitis, est présenté. Le fait que cet emplacement est exempt de glandes apocrine soutient le concept que la participation apocrine dans le suppurativa de hidradenitis est coïncidente et que ces glandes sont impliquées secondairement. On lui suggère que dans ce patient la pathogénie de la maladie soit occlusion folliculaire plutôt que la fermeture poral apocrine sélective. ( info)

6/267. Formation image Confocal de réflectivité de la folliculite in vivo : corrélation avec l'histologie courante.

    La microscopie confocal Near-infrared de réflectivité (cm) est une à haute résolution : technique de formation image non envahissante avec le futur de promesse en dermatologie. Une lésion pustulaire d'un mâle de 35 ans avec une histoire connue de la folliculite a été d'une façon non envahissante regardée avec le cm et plus tard biopsiée. Des sections optiques ont été corrélées avec l'histologie courante. Cette technique optique nous permet de regarder les sections d'une façon non envahissante transversales de peau à une profondeur commandée en temps réel. Dans les images de cm, le tissu peut être visualisent avec le détail cellulaire et sous-cellulaire comme montré par des neutrophiles d'infiltration de formation image (PMNs) dans le pustule subcorneal d'une folliculite superficielle in vivo. ( info)

7/267. folliculite pustulaire éosinophile dans l'enfance : rapport de deux nouveaux cas.

    La folliculite pustulaire éosinophile (EPF) est un désordre folliculaire inflammatoire cutané de l'étiologie inconnue. Le diagnostic est fait sur la base des dispositifs cliniques et histopathologiques. Nous décrivons deux patients qui ont eu des épisodes récurrents des lésions papular et pustulaires folliculaires pruritic sur le visage, les extrémités, et le tronc. Les éruptions ont duré 1 mois avec des remises intermittentes. Les essais en laboratoire n'ont révélé aucun infectieux ou l'hospitalisé parasite 1 de l'hospitalisé 2. d'étiologie nous avons isolé staphylococcus aureus méthicilline-résistant dans une culture de sang. Il a eu le sepsis avec la participation de poumon et de foie. EPF est une dermatose self-limited. Occasionnellement, les lésions de peau peuvent devenir superinfected, ayant pour résultat la pyodermie localisée ou rarement l'infection systémique (sepsis). Histologiquement tous les deux nos patients ont montré qu'un inflammatoire mélangé par moderate infiltre avec de nombreux éosinophiles concentrés sur des follicules de cheveux. Leurs lésions ont bien répondu aux corticostéroïdes topiques. ( info)

8/267. folliculite tuftée de cheveux : réponse à la thérapie topique avec le nadifloxacin.

    La folliculite tuftée de cheveux (THF) est un désordre relativement rare. Nous rapportons deux cas typiques de THF, qui sont les premiers cas du Japon rapporté dans la littérature internationale et nous discutons un nouveau traitement efficace pour cette condition. ( info)

9/267. folliculite éosinophile HIV-associée dans un enfant en bas âge.

    la folliculite éosinophile HIV-associée (HIV-EF), qui est une entité bien connue dans les adultes, n'a pas été décrite chez les enfants. Bien qu'Ofuji' ; la maladie de s (OD) ou la folliculite pustulaire éosinophile (EPF) a été décrite chez les dispositifs histopathologiques des enfants et de parts avec HIV-EF, il est une entité distincte avec les configurations cliniques caractéristiques. Nous rapportons l'occurrence de la folliculite éosinophile dans un mois-vieux patient 8 séropositif et discutons les aspects pathogénétiques cliniques, pathologiques et possibles en. En outre, des différences dans les manifestations cliniques du cas actuel et de celui d'I-EPF sont adressées. En raison des similitudes clinicopathologic entre le cas actuel et la folliculite éosinophile HIV-associée (HIV-EF) dans les adultes, nous croyons que la folliculite éosinophile dans ce patient représente une manifestation cutanée de l'infection par le HIV, plutôt que l'occurrence coïncidente de la forme infantile d'Ofuji' ; la maladie de s dans un patient séropositif. ( info)

10/267. Une manifestation épidémique de folliculite de malassezia dans trois patients adultes dans une unité de soins intensifs : une infection nosocomial précédemment non reconnue.

    FOND : malassezia est un mycète liphophile généralement trouvé dans la peau humaine normale. L'infection de la follicule de cheveux par le furfur de malassezia se produit dans les patients présentant prédisposer des facteurs tels que le diabète ou l'immunosuppression, ou qui suivent le traitement antibiotique. La folliculite de furfur de malassezia est une infection nosocomial peu fréquente qui peut être associée à la transmission de fomite. MÉTHODES : Nous avons passé en revue les dossiers cliniques de trois patients adultes à partir d'une unité de soins intensifs (ICU) qui a simultanément développé la folliculite par l'infection de malassezia. Nous avons spécifiquement analysé prédisposer des facteurs, des modes de transmission possibles, des caractéristiques des lésions de peau, des résultats des biopsies et des cultures, le traitement, et des résultats patients. RÉSULTATS : Les trois patients masculins étaient dans les lits et eux voisins tous les facteurs eus qui les ont prédisposés à l'immunosupression fondamentale. Simultanément, et chez des heures de l'un l'autre, ils ont développé des papules et des pustules folliculaires erythematous sur le visage et le coffre. Les biopsies de peau ont indiqué une folliculite aiguë avec le rond abondant aux levures ovales du microm jusqu'à 5 de diamètre. Taches pour les mycètes (Schiff' ; acide peryodic de s, Grocott et levures de bourgeonnement unipolaires indiquées argentées de méthénamine) nombreuses sans hyphae, compatibles au furfur de M. Les cultures conventionnelles étaient négatives. Le diagnostic de la folliculite par le furfur de M. a été établi et le traitement antifinigal a été lancé, avec à résultats proportionnés de la dermatose. Après cette manifestation, les mesures aseptiques et hygiéniques du personnel de soins de santé de l'ICU ont été passées en revue et corrigées. CONCLUSIONS : L'apparition simultanée de cette infection superficielle par le furfur de M. suggère la participation de fomite. Ce dermatomycosis est une infection nosocomial peu fréquente dans les adultes, qui à notre connaissance n'a pas été précédemment rapportée. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'folliculite'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.