Cas Rapportés "Gale"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/126. Scabies en croûte dans deux enfants immunocompromised : traitement réussi avec l'ivermectin oral.

    Deux enfants immunodéficitaires, âgés 4 et 12 ans, avec les scabies en croûte ont été avec succès traités avec une dose orale simple de l'ivermectin (200 micrograms/kg). Un enfant avait été diagnostiqué dans l'enfance avec un immunodéficit à cellule T congénital non défini et l'autre avec la candidiase mucocutaneous chronique. Tous les deux n'avaient pas répondu à la thérapie topique conventionnelle. En raison de l'excellentes réponse et absence thérapeutiques des effets secondaires, l'ivermectin devrait être considéré dans le traitement des scabies couverts d'une croûte par recalcitrant chez les enfants. ( info)

2/126. Scabies en croûte en association avec le virus lymphotropic à cellule T humain 1.

    FOND : virus lymphotropic à cellule T humain I (infection de HTLV- 1) peut mener à la myélopathie/à leucémie spastique tropicale de parésie et d'adulte/au lymphome à cellule T (ATLL). L'infection avec HTLV-1 a été également associée à l'immunosuppression médicalement significative. Les scabies en croûte, également connus sous le nom de scabies norvégiens, est une présentation rare des scabies qui peuvent se produire en même temps que l'immunosuppression. Bien que des scabies en croûte ait été rapportés en association avec l'infection HTLV-1, à notre connaissance elle n'a été jamais décrite en association avec la myélopathie associée par HTLV-1. OBJECTIF : Le but est de décrire une caisse de myélopathie associée par HTLV-1 et de scabies en croûte concomitants. MÉTHODES : Cet article inclut un rapport de cas et une revue de littérature. CONCLUSIONS : Des scabies en croûte est rapportés en association avec l'infection HTLV-1 avec ou sans ATLL concomitant. Des scabies en croûte devraient être considérés dans le diagnostic différentiel d'une éruption cutanée généralisée dans un patient du positif HTLV-1. Des patients présentant les scabies en croûte d'une population HTLV-1 endémique devraient être reposés pour une infection HTLV-1 possible. Ces patients peuvent être au plus grand risque de progrès à ATLL. ( info)

3/126. Scabies (norvégiens) en croûte induits au moyen des corticostéroïdes topiques et traités avec succès avec l'ivermectin.

    On observe principalement des scabies en croûte chez les enfants avec l'immunosuppression ou la maladie mentale. Le traitement est très difficile, et la rechute est fréquente après thérapie scabicidal topique. Nous décrivons un cas des scabies en croûte, induit par l'application à long terme d'un corticostéroïde topique, rechutant après traitement topique et spectaculairement amélioré par ivermectin. Nous proposons que l'ivermectin soit une thérapie alternative sûre et efficace pour le traitement de l'infestation grave de scabiei de Sarcoptes chez les enfants insensibles au traitement conventionnel. ( info)

4/126. Réactivation des scabies impétueux par le methotrexate.

    Une femelle de 13 ans était sur la thérapie d'entretien pour la leucémie lymphoblastique aiguë. À trois occasions elle a reçu le methotrexate oralement et chaque fois que ceci a été associé à la réactivation des scabies impétueux. Les mécanismes pour ce phénomène sont discutés. ( info)

5/126. Complications psychologiques et neurologiques à long terme de l'empoisonnement de lindane.

    Un mince, sain, partiel-végétarien, la femelle blanche, qui a été exposée à trois doses de lindane (par l'application de Kwell), a développé un cas grave de l'empoisonnement à long terme de lindane. L'examen de la littérature suggère que sa toxicité ait été si grave en raison de la nature réitérée de son exposition et le fait qu'elle était en partie protéine a limité une fois d'abord exposé. Elle a développé la toxicité profonde de système nerveux central, aussi bien que la peau et les changements gastro-intestinaux, qui ont persisté pendant 20 mois. Elle a été traitée avec les doses élevées du valium. On l'a noté que chaque fois son valium a été diminué au-dessous d'un niveau critique, ses symptômes tendus à se reproduire jusqu'à ce qu'elle ait en juste proportion dégagé le lindane de son système. Nous croyons que c'est la plus longue limite de l'empoisonnement rapportée après exposition à un insecticide d'organochlorure. Ses symptômes sont bien expliqués par la physiologie de ces composés comme décrit dans la littérature. Le cas est important, parce que il représente la plus longue persistance des symptômes clairement liés à l'empoisonnement par l'isomère gamma efficace du Bhc-lindane. ( info)

6/126. Scabies (norvégiens) en croûte dans un patient avec le bullosa dystrophique d'épidermolyse.

    Une fille de 13 ans avec le bullosa dystrophique récessif de non-mutilation grave d'épidermolyse (eb) a été admise à l'hôpital en raison des aureussepsos d'un Staphyloccus, de la détérioration de sa condition générale et de la détérioration de sa maladie de peau, qui a démangé sévèrement. En plus des boursouflures et des érosions normalement vues, elle a été couverte de la tête à l'orteil de balances et de croûtes hyperkeratotic. En dépit de la thérapie topique intensive, son état de peau ne s'est pas amélioré de manière significative jusqu'à ce que des scabies aient été détectés et traités pendant 1 semaine après admission. En raison du nombre important d'acarides a trouvé et l'aspect en croûte, un diagnostic des scabies (norvégiens) en croûte a été fait. Elle a été avec succès traitée avec deux doses d'ivermectin oralement et une application d'onguent de lindane. De la crème de Permethrin n'a pas été tolérée. En cela les scabies en croûte patients ont pu s'être développés en raison de : (i) une réponse modifiée de centre serveur due à la malnutrition ; (ii) incapacité de rayer en raison de l'absence des ongles ; et (iii) comportement de éraflure anormal en raison de la vulnérabilité de la peau d'eb, ou une combinaison de ces facteurs. Des mesures limitées d'isolement ont été prises sur l'admission et de pleines mesures ont été prises juste après que le diagnostic des scabies en croûte a été fait. Le traitement prophylactique du personnel de salle n'a pas été entrepris. Heureusement, il n'y avait pas une manifestation de scabies dans l'hôpital. ( info)

7/126. Lymphadénopathie lépromateuse et lymphadénite axillaire tuberculeuse concomitante avec le sinus. Un rapport de cas.

    Un patient masculin de 25 ans présentant la lèpre lépromateuse fleurie s'est présenté avec la bonne lymphadénopathie axillaire et un sinus de décharge. Il a également eu des scabies avec de bons médias d'otitis chroniques. L'examen histopathologique du ganglion lymphatique a indiqué la lymphadénite lépromateuse coexistant avec la tuberculose. Cette combinaison peu commune de deux entités cliniques différentes est enregistrée dans ce cas-ci rapportent. ( info)

8/126. Nodules de Poteau-scabetic : riches lymphohistiocytic d'une réaction en cellules indéterminées.

    Nous avons étudié six enfants en bas âge et deux caisses adultes de scabies nodulaires avec des immunostains et la microscopie électronique. Chacun des huit cas a eu pour diriger (KOH) ou des antécédents familiaux des scabies et a été traité avec de la crème du lindane 1% ou la crème du permethrin 5%. Les membres de la famille ont répondu très bien, mais nos patients ont développé les lésions papulo-nodulaires multiples qui étaient au commencement très pruritic et, dans certains cas, ont persisté de plusieurs mois à sur un an. &amp de H ; La tache d'E des sections biopsiées de tissu a indiqué une infiltration lymphohistiocytic périvasculaire et periappendageal lourde de cellules. Immunophenotype de ces cellules était compatible avec les cellules de langerhans, c.-à-d. CD1A ( ), S-100 ( ) et HLA-DR ( ). La microscopie électronique a prouvé que ces cellules histiocytic ont répondu à tous les critères d'ultrastructure des cellules de langerhans excepté l'absence de Birbeck' ; granules de s. Retard, un anticorps monoclonal pour Birbeck' ; les granules de s, étaient négatifs. " ; Nodules persistantes dans le scabies" ; ou " ; scabies" nodulaire ; semble représenter une réponse prolongée des cellule-lymphocytes indéterminés aux antigènes d'acarides. ( info)

9/126. Scabies en croûte dans un enfant immunocompetent : traitement avec l'ivermectin.

    Une fille de 11 ans s'est présentée à notre clinique avec les scabies en croûte récalcitrants en dépit des applications répétées des scabicides topiques. Elle n'a eu aucune histoire d'utilisation de corticostéroïde avant le début de l'éruption et d'aucune évidence d'immunodéficit. Une combinaison d'ivermectin oral, de lindane topique, et de keratolytics a dégagé l'infestation. Notre patient est exceptionnel du fait elle n'a fait lié généralement aucun facteur de risque à une propension de développer les scabies en croûte. Tandis que la thérapie topique demeure le traitement principal pour des enfants avec les scabies classiques, dans l'exemple peu commun d'un enfant avec les scabies récalcitrants et couverts d'une croûte, ivermectin peut offrir une alternative efficace, bien qu'elle devrait être employée avec prudence. Nous discutons l'utilisation de l'ivermectin oral pour le traitement des scabies en croûte et de la gestion complète provocante requise pour cette condition stigmatisante socialement. ( info)

10/126. Rapport de cas : microscopie de teledermatology et d'epiluminescence pour le diagnostic des scabies.

    Nous souhaitons partager des images d'un patient vu dans notre programme de teledermatology. En raison de l'absence des services sur place de dermatologie chez le Togus, maine, département des affaires de vétérans, et des cliniques associées de la communauté pour des vétérans Aroostook, à Bangor, à Calais, et Rumford, nous avons créé un programme pour fournir l'expertise dermatologique de Providence, Île de Rhode. Des patients référés pour ce service ont été évalués par une praticienne d'infirmière, qui a obtenu une histoire, a exécuté un examen physique, et a saisi des images numériques du secteur affecté de la peau, y compris des images microscopiques d'epiluminescence où indiqués. Ces données ont été alors recherchées à l'emplacement de Providence (hôte) et examinées par un dermatologue, qui a formulé une impression et un plan qui a été alors mis en application par l'emplacement à distance au maine. Cette approche, qui implique la capture d'image à l'emplacement à distance et à l'examen postérieur des images à l'emplacement de centre serveur, est le " ; stocker-et-forward" ; méthode, qui semble être des moyens relativement rentables de fournir ce service d'une distance. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'gale'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.