Cas Rapportés "Hyperplasie"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/1975. Hyperplasia géant du lobe caudate du foie cirrhotic : corrélation avec une anomalie de la branche portique caudate.

    Différents aspects de formation image du changement hyperplastic géant du lobe caudate du foie sont présentés dans un patient présentant la cirrhose du foie. La masse comme le lobe caudate était isoechoic sur l'ultrason, le hypodense sur la tomographie calculée de postcontrast (CT), le hyperintense sur T1-weighted de résonance magnétique, les images et l'isointense sur des images de T2-weighted. Ces résultats de formation image sont semblables à ceux de la nodule dysplastic dans le foie cirrhotic. Le lobe caudate a reçu l'écoulement portique normal sur le CT pendant le portography artériel, mais l'artériographie mésentérique supérieure a montré la division précoce ou tôt de la branche portique caudate. Nous suspectons que le changement hyperplastic caudate puisse être corrélé à la branche caudate anormale de veine portique. ( info)

2/1975. Dyscornification de Hypergranulotic : un modèle histologique distinctif de la maturation de l'épithélium épidermique actuelle dans des keratoses solitaires.

    Le dyscornification de Hypergranulotic est une appellation proposée pour indiquer un modèle distinctif nouvellement identifié de la maturation épidermique qui est analogue à d'autres modèles épithéliaux de réaction tels que le hyperkeratosis epidermolytic, le dyskeratosis acantholytic focal, le lamellation de cornoid, l'acanthosis de pâle-cellule, et le mucinosis folliculaire. Le " nommé ; keratosis hypergranulotic bénin avec le dyscornification" ; est proposé de spécifier les keratoses solitaires avec le hyperplasia épidermique numérisé qui montrent ce modèle exceptionnel de cornification. Ce type anormal de cornification est caractérisé par hypergranulosis. Une substance basophile de pâle-souillure est présente intercellularly dans la couche spinous supérieure et la couche granulaire hyperplastic. En recouvrant la couche granulaire épaissie aux foyers aux bouts des papillations épidermiques soyez les monticules orthokeratotic des grands, mats, éosinophiles corneocytes de souillure qui sont brusquement délimités de la couche granulaire épaissie. Des granules basophiles de keratohyalin sont focalement maintenus dans ces corneocytes. Il y a de l'orthokeratosis compact sus-jacent qui se prolonge à travers la lésion entière. L'orthokeratosis compact est légèrement basophile, et se trouve au-dessous d'une stratifier et panier-tisse le corneum orthokeratotic de strate. Il y a principalement un lymphocytique infiltrent à la base de ces néoplasmes avec un certain spongiosis. Il y a présent de parakeratosis focalement dans le corneum de strate recouvrant ces différents secteurs de cornification anormal. Les résultats histopathologiques et cliniques dans huit lésions qui montrent le dyscornification hypergranulotic, un modèle unique jusqu'ici indécrit de cornification épidermique, sont présentés. ( info)

3/1975. L'acanthoma clair de cellules présentant en tant que papule polypoid a combiné avec le naevus melanocytic.

    Nous rendons compte d'un cas d'acanthoma clair de cellules qui s'est développé au-dessus d'un naevus melanocytic de préexistence. Bien que des naevus melanocytic puissent être compliqués par la présence de plusieurs différents types de tumeurs épithéliales ou appendageal, il n'y a eu aucun cas rapporté de l'acanthoma clair de cellules combiné avec un naevus. Intéressant, dans ce cas-ci l'acanthoma clair de cellules a eu une configuration polypoid, une conclusion peu commune. ( info)

4/1975. Endoscopically a aidé le déplacement du hyperplasia de processus coronoid unilatéral.

    Le hyperplasia de processus Coronoid (CPH) est un désordre rare caractérisé par un processus coronoid agrandi empiétant contre l'aspect postérieur des jeunes adultes masculins zygomatiques d'Arch. sont habituellement affecté, présentant avec l'ouverture limitée de bouche, qui est en général indolore et progressif en nature. Le diagnostic de CPH vrai est établi par les résultats (1) de l'agrandissement coronoid uniforme à l'examen radiographique et (2) de la structure normale d'os à l'examen histopathologique (c.-à-d., le spécimen devrait être exempt de n'importe quelle croissance néo-plastique, telle que les caisses précédemment rapportées d'osteomas, d'osteochondromas, ou d'exostoses coronoid). Le traitement est principalement chirurgical, au moyen d'un coronoidectomy. Une approche intraorale est la plupart du temps préférée pour que ce procédé évite une cicatrice externe. Cependant, pour éviter les inconvénients de cette approche, tels que l'exposition limitée et le risque de hématome et de fibrose suivante, une approche extraoral peut être indiquée. Ce rapport décrit un cas de véritable CPH unilatéral dans un garçon de 17 ans qui s'est présenté avec l'ouverture limitée progressive de bouche en l'absence de douleur. La tomographie calculée (CT) a démontré un bon processus coronoid uniformément agrandi. Un coronoidectomy a été exécuté à l'aide des systèmes endoscopiques, s'approchant par l'intermédiaire de deux incisions courtes dans le cuir chevelu temporel. L'examen histopathologique du spécimen a démontré essentiellement une structure osseuse normale sans l'évidence d'un néoplasme. Les auteurs présentent la technique en général endoscopically aidée de l'excision de processus coronoid comme méthode alternative de traitement chirurgical de CPH et de n'importe quelle masse du processus coronoid. Avec cette méthode, l'incision est beaucoup plus courte qu'une incision coronale conventionnelle et morbidité est diminuée ainsi considérablement. ( info)

5/1975. L'activité électromyographique de la mâchoire-fermeture muscles avant et après coronoidectomy unilatéral exercée sur un patient avec le hyperplasia coronoid : une étude de cas.

    Là ont été peu de rapports analysant l'activité des muscles de mâchoire-fermeture après coronoidectomy exécutés sur un patient avec le hyperplasia coronoid. Ce document présente une étude de cas utilisant des electromyograms (EMGs) pour évaluer les effets de coronoidectomy unilatéral sur l'activité du masseter et des muscles temporels. Le patient était un mâle de 25 ans dont la gamme maximale de l'ouverture de mâchoire était de 24 millimètres. Après coronoidectomy de la région gauche, la gamme s'est améliorée à 43 millimètres. EMGs ont été enregistrés au centre des muscles de masseter et de la pièce antérieure des muscles temporels pendant la mastication de gomme. On a observé Preoperatively, aucune activité anormale d'EMG. Pendant huit mois après chirurgie, l'augmentation du rapport de l'activité de muscle temporelle bilatérale et une diminution du rapport de la bonne activité de muscle de masseter ont été observées, et la proportion d'activité des muscles fermants de mâchoire était hors de la gamme normale. Pendant dix-huit mois après chirurgie, il y avait léger retour à l'activité préopératoire d'EMG. On l'a conclu que coronoidectomy unilatéral pourrait avoir comme conséquence des changements d'EMG de masseter et de muscles temporels avec un retour progressif. ( info)

6/1975. carcinome papillaire de glande thyroïde avec fibromatosis-comme le stroma : rapport de cas.

    Le carcinome papillaire de la thyroïde peut montrer un degré variable de fibrose du stroma, mais la prolifération des fibroblastes stromal imitant le fibromatosis est rare. Il semble y a une nouvelle variante du carcinome papillaire de la thyroïde liée à la prolifération exubérante des fibroblastes ressemblant au fibromatosis. Nous présentons un tel cas dans une femme de 50 ans et avons succinctement passé en revue la littérature appropriée de cette variante rare. La nécessité d'une recherche diligente d'un carcinome papillaire dans la glande thyroïde qui montre une lésion fibreuse proliférative est soulignée. ( info)

7/1975. Abaissez les contre-parties d'extrémité du syndrome de la Pologne.

    on a observé le hypoplasia droit de jambe d'Au-dessous-le-genou et l'orteil ipsilateral brachysyndactyly dans une femelle de 4 ans avec un phénotype autrement normal. Les études électromyographiques et de nerf de conduction étaient normales. L'évaluation de Doppler était compatible à une réduction de 50% de l'approvisionnement de sang de l'artère fémorale, suggérant la rupture vasculaire comme mécanisme pathogène. Nos observations soutiennent l'hypothèse que les contre-parties inférieures d'une extrémité du syndrome de la Pologne existe et que l'ampleur de la participation de membre dépend du niveau de la rupture vasculaire. ( info)

8/1975. Sténose récurrente de la greffe carotide interne carotide-intra-crânienne commune de déviation de veine de la saphène d'interposition provoquée par hyperplasia intimal et traitée avec le placement stent endovascular. Rapport de cas et examen de la littérature.

    Le hyperplasia intimal est une cause bien connue de la sténose retardée dans des greffes de déviation de veine dans tous les types de chirurgie vasculaire. Les options pour le traitement de la sténose dans des greffes de pontage de l'artère coronaire périphérique et incluent la chirurgie de révision et l'application des techniques endovascular telles que l'angioplastie de ballon et le placement stent. Les auteurs présentent un cas de la sténose provoqué par hyperplasia intimal dans haut-coulent la greffe interne artère-intra-crânienne carotide commune de déviation d'interposition de veine de la saphène de l'artère carotide (IICA) qui avait été construite pour traiter un pseudoanévrysme traumatique de l'AIC intracavernous. La sténose s'est reproduite après chirurgie de révision et a été avec succès traitée par le placement stent endovascular dans la greffe de veine. La littérature sur le placement stent pour des sténoses de greffe de veine est passée en revue, et les auteurs ajoutent un rapport de son application aux greffes carotides carotide-internes externes de déviation. Davantage d'étude est requise définir le rôle des techniques endovascular dans la gestion de la maladie cérébrovasculaire par sténose. ( info)

9/1975. Hyperplasia pancréatique de polypeptide causant le syndrome de diarrhée aqueuse : un rapport de cas.

    Les tumeurs neuroendocrines du pancréas peuvent sécréter de nombreux peptides, menant à de divers syndromes cliniques reconnaissables. La sécrétion du polypeptide pancréatique a été employée comme marqueur pour les tumeurs neuroendocrines mais est considérée un peptide biologiquement inerte. Une femme de 37 ans a eu le syndrome de diarrhée aqueuse du hyperplasia pancréatique de polypeptide. Seulement 2 autres cas rapportés dans la littérature ont décrit le hyperplasia pancréatique de polypeptide ; cependant, c'est le premier cas rapporté dans lequel le patient a été avec succès soigné par la résection chirurgicale, avec un suivi de deux ans. Ces rapport et examen de la littérature illustrent que l'hypersécrétion pancréatique de polypeptide peut présenter en tant qu'endocrinopathy clinique. ( info)

10/1975. Vitreux primaire hyperplastic persistant avec la tumeur rétinienne dans la sclérose tubéreuse : rapport d'un cas comprenant des analyses immunohistochemistry et cytogénétiques tumorales.

    OBJECTIF : Les auteurs décrivent une lésion oculaire combinant les caractéristiques de vitreux primaire hyperplastic persistant (PHPV) et une tumeur rétinienne dans un enfant en bas âge avec le complexe tubéreux de sclérose (centre technique). CONCEPTION D'ÉTUDE : Rapport de cas. MÉTHODES : Immunohistochemistry et études cytogénétiques ont été réalisés sur des cellules de centre technique d'une tumeur intraoculaire dans un enfant en bas âge 6 week-old. RÉSULTATS : L'examen histopathologique a montré qu'une membrane fibrovasculaire épaisse entre l'aspect de l'objectif et le composant astrocytic de la protéine acide fibrillaire de massachusetts Glial (GFAP) a montré une réaction intracytoplasmique variable dans la prolifération astrocytic, impliquant approximativement 50% des cellules. Les études de culture de tissu ont montré une prolifération assez rapide des cellules fusiformes, compatible aux cellules astrocytic bipolaires. Les études cytogénétiques ont montré un clone anormal se composant de trois cellules de hyperdiploid avec une perte du chromosome 9 et un profit des chromosomes 6 et 12. CONCLUSION : La localisation atypique de la tumeur rétinienne pourrait être expliquée par le fait qu'elle a été emprisonnée pendant sa prolifération par le détachement rétinien lié au PHPV. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'hyperplasie'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.