Cas Rapportés "maladie aiguë"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/11136. dommages gastriques Pillule-induits.

    les dommages oesophagiens Pillule-induits sont une entité clinique décrite par bien. En revanche, des dommages gastriques pillule-induits n'ont pas été bien caractérisés. Dans ce rapport, nous décrivons deux patients présentant les ulcères gastriques aigus dus à l'ingestion de pillule et passons en revue la littérature disponible sur des dommages gastriques pillule-induits. Le premier patient s'est présenté avec l'hémorragie gastro-intestinale supérieure et s'est avéré avoir un grand ulcère gastrique avec les pillules multiples de chlorure de potassium dans le cratère d'ulcère. Le deuxième patient s'est présenté avec l'odynophagia et l'endoscopie a indiqué des dommages oesophagiens et gastriques doxycycline-induits. À notre connaissance, c'est le premier rapport de cas de l'ulcère gastrique doxycycline-induit. ( info)

2/11136. Sac séparé de péritoine : un cas d'une cause peu commune d'obstruction intestinale.

    L'hernie interne est un état rare. Ces hernies sont classifiées dans différentes catégories, selon l'endroit de son orifice. Il devrait considérer dans les cas de l'obstruction intestinale aiguë, en particulier en l'absence d'une hernie externe ou en l'absence de l'histoire de la chirurgie abdominale précédente. Les auteurs rapportent un cas unique de l'obstruction des petites entrailles, celle ont été presque entièrement enveloppés dans un sac péritonéal séparé. ( info)

3/11136. Leukostasis a suivi de l'hémorragie compliquant le déclenchement de la chimiothérapie dans les patients avec la leucémie myéloïde aiguë et le hyperleukocytosis : un rapport clinicopathologic de quatre cas.

    FOND : Le leukostasis pulmonaire et cérébral, ou l'hémorragie parenchymale dans ces organes, sont des complications tôt bien connues se développant dans les patients présentant la leucémie myéloïde aiguë (AML), en particulier quand les dispositifs myelomonocytic, hyperleukocytosis, et/ou un désordre de coagulation sont au commencement présent. Généralement, ces complications surgissent pendant des comptes croissants de leucocyte (WBCs). MÉTHODES : Les auteurs décrivent quatre patients avec AML et hyperleukocytosis qui ont développé le leukostasis suivi d'hémorragie parenchymale. RÉSULTATS : La saignée dans tous les patients s'est produite tandis que leur WBCs diminuaient la chimiothérapie suivante de cytosine-arabinoside, et en l'absence de la coagulation intravasculaire disséminée ou de la thrombocytopénie grave. Des résultats radiologiques et histopathologiques soulignant les mécanismes possibles sont présentés dans l'article. CONCLUSIONS : Les changements d'adhérence de cellules liés au lysis chimiothérapie-induit de souffle ou à la différentiation cellulaire sont des facteurs possibles contribuant à cet ordre particulier (chimiothérapie arabinoside-basée par cytosine, leukostasis, et hémorragie suivante). Les mesures prophylactiques pour contrôler cette complication tôt de traitement d'AML incluent le leukapheresis pour réduire le WBC avant le déclenchement de la chimiothérapie. ( info)

4/11136. Polyneuropathie sensorimotrice aiguë avec des pupilles toniques et un déficit d'abduction : une présentation peu commune de nodosa de polyarteritis.

    Une pupille tonique peut se produire en isolation ou en tant qu'élément d'un désordre systémique. Nous rapportons un patient qui a développé des pupilles toniques et un déficit d'abduction dans l'arrangement du nodosa de polyarteritis. La combinaison d'une pupille tonique et d'un déficit d'abduction devrait suggérer la possibilité d'un désordre vasculopathic, parce que le muscle tous les deux de ganglion ciliary et de rectus latéral sont fournis par l'artère musculaire latérale. La petite artère répandue et le rétrécissement et l'occlusion artériolaires sont les cachets du nodosa de polyarteritis. Les syndromes ischémiques peu communs peuvent se produire, comme cette combinaison rare des signes neuro--ophtalmiques, par participation de l'artère nutritive et de ses collaterals. Nous sommes ignorants d'autres rapports des pupilles toniques névropathiques en association avec le nodosa de polyarteritis. ( info)

5/11136. Les changements des neurones preganglionic sympathiques spinaux humains après des dommages de moelle épinière.

    Nous avons appliqué des techniques histochimiques, immunocytochemical et morphométriques conventionnelles pour étudier les changements dans les neurones preganglionic sympathiques spinaux humains (SPNs) après des dommages de moelle épinière. SPNs sont localisés dans le noyau intermediolateral (IML) du klaxon latéral au niveau thoraco-lumbar de la moelle épinière et sont les contribuants principaux à la commande cardio-vasculaire centrale. SPNs dans différents segments thoraciques dans la moelle épinière normale étaient semblable dans la taille de soma. SPNs dans l'IML ont été également identifiés utilisant l'immunoreactivity à la choline-acétylase. La région de Soma de SPNs était 400.7 15 microm2 et 409.9 /-22 microm2 aux segments (T7) thoraciques thoraciques (T3) et moyens supérieurs, respectivement. Dans la moelle épinière obtenue à partir d'une personne qui a survécu pendant 2 semaines suivant des dommages de moelle épinière à T5, nous avons trouvé une diminution significative du secteur de soma du SPNs dans les segments au-dessous de l'emplacement des dommages : le secteur de soma de SPNs à T8 était 272.9 /-11 microm2. Au T1 le secteur de soma était 418 /-19 microm2. Dans la moelle épinière obtenue à partir d'une personne qui a survécu à 23 ans après des dommages de corde au T3, le secteur de soma de SPNs au-dessus de (T1) et ci-dessous (T7) l'emplacement des dommages était semblable (416.2 /-19 et 425.0 /-20 microm2 respectivement). Les résultats démontrent que le SPNs dans des segments spinaux caudaux au niveau de la lésion subissent une diminution significative de leur taille pendant 2 semaines après des dommages de moelle épinière ayant pour résultat le transection complet de la moelle épinière. La commande cardio-vasculaire altérée après que des dommages de moelle épinière puissent être expliqués, en partie, par les changements décrits du SPNs. Le SPNs dans des segments spinaux caudaux aux dommages étaient de taille normale dans le cas a étudié 23 ans après les dommages, suggérant que l'atrophie observée à 2 semaines soit passagère. Plus d'études sont nécessaires pour établir le cours précis de temps de ces changements morphologiques des neurones preganglionic spinaux. ( info)

6/11136. Hernie incarcérée douloureuse suivant un lineout des syndicats de rugby.

    La discussion liée aux hernies dans le sport implique habituellement le diagnostic et le traitement de la rupture musculotendinous chronique d'aine. Un cas de trauma aigu dans une hernie inguinale incarcérée, se produisant dans un joueur des syndicats de rugby pendant un lineout, est présenté. Les dommages ont surgi en raison d'un changement des lois du jeu. ( info)

7/11136. Fièvre rhumatismale aiguë avec trois critères importants : polyarthritis, carditis et chorea. Un rapport de cas.

    Une fille âgée de huit ans est présentée avec trois critères importants de fièvre rhumatismale aiguë : polyarthritis, carditis et chorea. Le diagnostic a été confirmé avec une histoire de la pharyngite pendant 15 jours avant l'admission et avec les résultats des réactifs aigus positifs de phase tels que le taux de sédimentation élevé d'érythrocyte (esr) et la protéine C-réactive (CRP), l'anti-streptolysin-o titration (ASO) élevée, et les résultats cliniques du polyarthritis, du carditis et du chorea. Le patient a bien répondu au traitement de salicylate et de phénobarbital. L'association rare de ces trois critères importants dans la fièvre rhumatismale aiguë est soulignée. ( info)

8/11136. Désordre lymphoproliferative à cellule T de système nerveux central dans un patient présentant l'infection active chronique de virus d'Epstein-Barr.

    BUT : Le système nerveux central (CNS) - le désordre lymphoproliferative de cellules de T (T-LPD) se développant pendant l'infection active chronique du virus d'Epstein-Barr (CAEBV) est rapporté. PATIENTS ET MÉTHODES : CAEBV a été diagnostiqué dans un mois-vieux garçon 14 avec la fièvre, le cytopenia, l'hépatosplénomégalie, et les titres élevés anormaux d'anti-Epstein-Barr anticorps du virus (EBV). À 8 ans, il a eu un splenectomy en raison de la maladie progressive. RÉSULTATS : Après 27 mois de remise clinique, la faiblesse de muscle et le paresthesia se sont développés. La formation image de résonance magnétique de son cerveau a montré la prolongation tachetée de T2 dans le bandeau pariétal et bilatéral gauche, et la matière blanche temporelle avec le perfectionnement méningitique. La biopsie de cerveau a indiqué l'infiltration cérébrale de CD3 , CD4 , CD8-, CD45RO , CD56-, et EBV-a codé des cellules de l'arn 1 . CONCLUSIONS : La participation de CNS de T-LPD EBV-associé est une complication rare mais sérieuse dans CAEBV sans immunodéficit fondamental connu. ( info)

9/11136. Candidiase systémique avec le vasculitis de candida dû au kruzei de candida dans un patient présentant la leucémie myéloïde aiguë.

    Les infections systémiques kruzei-connexes de candida augmentent dans la fréquence, en particulier dans les patients recevant la prophylaxie avec des triazoles antifongiques. Un mâle caucasien avec la leucémie myéloïde aiguë nouvellement diagnostiquée (AML M1) a développé la fièvre grave et persistante liée à une éruption micropustular dispersée au-dessus du tronc et des membres pendant la chimiothérapie d'induction. Les cultures de sang ont élevé le kruzei de candida, et les biopsies des lésions de peau ont indiqué un vasculitis de candida. Il a répondu aux doses élevées de l'amphotéricine liposomique B et a été bien déchargé de l'hôpital. ( info)

10/11136. Leucémie aiguë avec le phénotype d'un tueur normal/de précurseur bipotential à cellule T.

    Une leucémie aiguë avec un immunophenotype peu commun s'est développée dans une fille de 17 ans. À la présentation initiale, la participation extramedullary n'était pas évidente, mais avec la maladie de avancement, la splénomégalie massive et une tumeur ostéolytique de nervure se sont développées. La maladie était agressive et réfractaire aux régimes chimiothérapeutiques intensifs pour des malignités myéloïdes et lymphoïdes, et le patient est mort pendant 3 mois après la présentation initiale. Les cellules leucémiques étaient de forme irrégulière et de taille variable ; elles avaient profondément dentelé ou les noyaux bi-lobed et les granules relativement fins et azurophilic en leur cytoplasme. Elles étaient positives pour la phosphatase acide et bêtas-glucuronidase dans la souillure granulaire, mais elles étaient négatives pour le myeloperoxidase. Les cellules leucémiques ont eu un immunophenotype unique : il était positif pour les antigènes à cellule T (CD1a, CD2, CD3 cytoplasmique, CD4), les antigènes myéloïdes (CD13 et CD33), l'antigène de NK-cellule (CD56), le CD19 et le CD30. L'analyse d'adn n'a indiqué aucun réarrangement génétique dans le récepteur à cellule T bêta, gamma et delta, ou gènes de chaîne lourde d'immunoglobuline. On pense les cellules leucémiques de notre patient pour avoir résulté de la transformation d'une cellule putative de précurseur commune au t et à la lignée de NK-cellule dans la moelle. La littérature courante sur la malignité de NK-cellule de précurseur est passée en revue, et son dispositif clinicopathologique est discuté. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'maladie aiguë'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.