Cas Rapportés "Maladies De La Bouche"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/930. Susceptibilité antifongique des espèces d'aspergille d'isolement dans l'infection orale invahissante dans les patients neutropenic présentant des malignités hématologiques.

    OBJECTIF : Le but de cette étude était d'évaluer la pertinence de la susceptibilité antifongique in vitro à la réponse clinique dans les patients neutropenic présentant l'aspergillose orale invahissante. CONCEPTION D'ÉTUDE : Neuf isolats des espèces d'aspergille ont été obtenus à partir des infections orales invahissantes dans 9 patients présentant des malignités hématologiques et examinés pour leur susceptibilité in vitro à l'amphotéricine B, au fluconazole, au miconazole, au fluorocytosine 5, et à l'itraconazole. Des valeurs inhibitrices minimales de concentration des 5 drogues ont été obtenues pour chaque mycète par l'utilisation d'une méthode de bouillon de microdilution. Les patients ont été soignés avec de l'amphotéricine intraveineuse B (30-50 mg/jour) en combination avec le fluorocytosine 5 oral (3000-6000 mg/jour) et/ou l'itraconazole oral (200 mg/jour). RÉSULTATS : L'amphotéricine B et l'itraconazole se sont avérés très en activité, avec des valeurs inhibitrices minimales de concentration de 0.861 et 0.194 microg/mL, respectivement. miconazole et fluorocytosine 5 ont montré des valeurs inhibitrices minimales de concentration de 1.72 et 3.56 microg/mL, respectivement. D'une part, le fluconazole FCZ a montré d'activité réduite, avec une valeur inhibitrice minimale de concentration au-dessus de 64.0 microg/mL. Pendant la neutropénie, la chimiothérapie antifongique combinée a stabilisé l'aspergillose orale et a empêché la diffusion des lésions orales dans 8 patients dans qui les comptes de neutrophile ont par la suite récupéré. CONCLUSIONS : Les résultats impliquent que l'essai in vitro de susceptibilité peut servir de paramètre instructif en ce qui concerne l'efficacité de ces antifungals dans le traitement de l'aspergillose orale invahissante, induisant le stasis fongique jusqu'à ce que les neutrophiles récupèrent. ( info)

2/930. Xanthoma Verruciform et planus concomitant de lichen du mucosa oral. Un rapport de trois cas.

    Les xanthomas Verruciform sont les lésions muco-cutaneous bénignes de l'étiologie inconnue. Ils ont une surface papillated et histologiquement ils sont caractérisés par la présence des cellules de mousse dans des papilles de tissu conjonctif entre les arêtes épithéliales parakeratinised ovales de rete. On rapporte trois cas dans lesquels le xanthoma verruciform muqueux oral et le planus muqueux oral de lichen se sont produits simultanément. ( info)

3/930. L'actinomycose Cervicofacial et pulmonaire s'est associée à non-Hodgkin' ; lymphome de s.

    Un cas de l'actinomycose cervicofacial et pulmonaire s'est associé à non-Hodgkin' ; le lymphome de s (NHL) est rapporté. Le patient a subi le traitement antimicrobien et le débridement chirurgical d'une lésion palatine. Accomplissez le rétablissement clinique a été réalisé. La présence de l'actinomycose peut obscurcir et retarder le diagnostic du NHL. ( info)

4/930. La verrue orale s'est associée au type humain de papillomavirus - 2.

    Plus de 100 types humains du papillomavirus (HPV) ont été identifiés jusqu'ici. De ces derniers, 24 types ont été décrits comme étant associé aux lésions orales. HPV-2 a été fréquemment associé aux lésions de peau, mais les rapports des lésions orales comme dispositifs de l'infection muqueuse sont limités. Un spécimen de biopsie d'une verrue orale sur le palais droit a été pris d'un homme de 48 ans et examiné pour la présence de HPV les sections ont montré la croissance papillaire de l'épithélium avec le hyperkeratosis et le parakeratosis, et les changements koilocytotic des cellules ont placé dans les couches supérieures de l'épithélium squamous oral de cellules. Ces dispositifs histologiques ont bien correspondu à ceux du verruca vulgaris sur la peau. Immunohistochemically, antigène genre-spécifique de capsid de papillomavirus a été détecté dans la plupart des cellules koilocytotic. En outre, l'analyse méridionale d'hybridation de tache a indiqué que la lésion a hébergé adn HPV-2. L'hybridation in situ avec une sonde biotinylated d'adn HPV-2 a clairement démontré l'adn virale aux noyaux des cellules squamous, qui ont été situées dans une couche plus profonde de l'épithélium que les cellules antigène-positives virales. ( info)

5/930. L'utilisation du laser de CO2 dans la chirurgie orale dans les militaires.

    De 1987 à 1990, il y avait 122 soldats traités avec le laser de CO2 (Sharplan 1010) au centre de laser des forces de défense d'Israël. Une série de lésions orales bénignes, tumeurs vasculaires, et d'autres lésions orales ont été excisées ou vaporisées. Vingt-quatre soldats avec les dents de sagesse effectuées et pericoronitis large ont subi operculectomy utilisant le laser de CO2. Le laser de CO2 a la capacité d'exécuter la chirurgie précise de hemostasis, avec la douleur postopératoire minimale et l'oedème, et la guérison rapide, ayant pour résultat le rétablissement rapide sans malaise significatif. Ces avantages sont particulièrement importants dans les militaires puisque les soldats peuvent retourner à leurs fonctions juste après la chirurgie. ( info)

6/930. L'hypersensibilité de contact au mercure dans des restaurations d'amalgame peut imiter le planus oral de lichen.

    Les lésions lichenoid orales provoquées par l'hypersensibilité au mercure dans des remplissages d'amalgame peuvent imiter le planus oral de lichen à l'examen clinique et histologique. Une réaction positive d'essai de correction à plus d'un allergène mercuriel augmente la confiance en diagnostic et justifie le déplacement et le remplacement de tous les remplissages d'amalgame avec ceux a fait d'autres matériaux. Une remise complète peut être prévue environ pendant 3 mois après que le dernier remplissage d'amalgame est enlevé. ( info)

7/930. La maladie de crohn orale : caractéristiques cliniques et suivi à long terme de 9 cas.

    FOND : La localisation orale de la maladie de crohn est rare et doit être différenciée des lésions non spécifiques. Son cours normal et son pronostic à long terme sont inconnus. OBSERVATIONS : Nous avons étudié 9 patients (8 mâles, 1 femelle ; gamme d'âge, 7-52 ans ; âge médian, 16 ans) avec la maladie de crohn et lésions orales spécifiques, y compris les ulcères linéaires profonds, les pseudopolyps, et/ou le gonflement et l'induration labiaux ou buccaux. La prédominance de telles lésions était 0.5%. Le suivi médian était de 11 ans. Localisation orale développée avant (n = 2), en même temps que (n = 2), ou après (n = 5) le début de la maladie digestive. On a observé des localisations associées apparentes dans l'anoperineum (n = 8) et l'oesophage (n = 3). La durée médiane des lésions orales était de 4 ans (gamme, 1-13 ans), sans parallélisme nécessaire avec la localisation digestive. Cinq patients ont eu la guérison complète après un retard médian de 2 ans. CONCLUSIONS : La localisation orale de la maladie de crohn est caractérisée par une prédominance masculine marquée, un jeune âge au début de la maladie de crohn, et un cours très prolongé. La forte présence de la participation anale et oesophagienne associée suggère que les lésions de Crohn aient un trophicity particulier pour l'épithélium squamous de cellules. ( info)

8/930. Le dentist' ; rôle de s dans le soin de l'extrémité-de-vie.

    Les dentistes et les spécialistes dentaires ont beaucoup à offrir en assurant la gestion appropriée de douleur dans le soin de l'extrémité-de-vie pour les patients terminalement malades. Pendant que la population des Etats-Unis vieillit et les processus de la maladie dévastatrice continuent à affecter beaucoup, le besoin de mesures orales de soin de confort un accroissement plus ultérieur. Dans une situation idéale, le dentiste parmi ceux sera consulté avant les régimes thérapeutiques de commencement qui ont des effets secondaires oraux significatifs ou pour les cas dans lesquels le soin oral après que le traitement ait commencé est accompagné de risque considérablement accru. Les objectifs pour des dentistes s'occupant des patients terminalement malades incluent assurer le confort, éliminant des emplacements de l'infection ou de l'infection de potentiel, comprenant le patient' ; préférences de s augmentant la fonction orale, et, une fois désiré, amour-propre protecteur par l'entretien esthétique. La fourniture de à gestion de douleur et de à soin proportionnés de confort est un engagement moral clair au profit de ces patients. Les dentistes ont encore une autre obligation morale de partager leur connaissance avec des médecins et des patients pour fixer un niveau plus élevé pour l'entretenir de confort terminalement illinois. ( info)

9/930. Manifestations orales de pigmentation mucocutaneous lenticulaire idiopathique (syndrome de Laugier-Hunziker) : un examen clinique, histopathologique et d'ultrastructure de 12 cas.

    OBJECTIF : Pour présenter une étude clinique, histopathologique et d'ultrastructure sur un groupe de patients affectés par la pigmentation mucocutaneous idiopathique (syndrome de Laugier-Hunziker : LHS). MATÉRIAUX ET MÉTHODES : Douze patients ont été étudiés : l'examen clinique, les essais en laboratoire, et les études de rayon X ainsi que la photomicroscopie et la microscopie électronique ont été exécutés afin de diagnostiquer le LHS. RÉSULTATS : Tous les cas ont montré hyperpigmentation acquis, bénin, maculaire des lèvres buccales de mucosa et ongles. Histologiquement, les pigmentations sont dues à une accumulation de mélanine dans les keratinocytes basiques de couche et d'une augmentation du nombre de melanophages dans le submucosa et/ou le derme papillaire. Ultrastructuralement il y avait des plus grands nombres de melanosomes normal-apparaissants dans les keratinocytes de l'épithélium inférieur. Aucune évidence des changements malins n'ont été détectées. CONCLUSIONS : L'importance de cette condition se rapporte à elle étant incluse dans les diagnostics différentiels des désordres pigmentaires du mucosa oral avec la participation associée d'ongle. Il est important d'identifier ce désordre bénin acquis pour éviter des investigations et des traitements inutiles. ( info)

10/930. La maladie récurrente de Kawasaki.

    La maladie de kawasaki (syndrome mucocutaneous de ganglion lymphatique) est une maladie de l'étiologie inconnue caractérisée par le vasculitis qui peut affecter les artères coronaires. Les enfants en bas âge sont le plus généralement affectés bien que la maladie ait été décrite dans les adultes. Nous rapportons un cas de la maladie récurrente de Kawasaki qui a présenté à une clinique orale de médecine, où l'identification tôt a incité la gestion appropriée. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'maladies de la bouche'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.