Cas Rapportés "pancréatite"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/2147. pancréatite propofol-induite : répétition de pancréatite après rechallenge.

    Nous rapportons une caisse de pancréatite, qui s'est produite tandis que le patient était sur un égouttement de propofol et était puis reproduit après la résolution suivant un rechallenge négligent avec le propofol. L'épisode initial a été associé au hypertriglyceridemia, tandis que ce dernier n'était pas. L'association entre le propofol et la pancréatite est définie et peut se produire indépendamment du hypertriglyceridemia significatif. ( info)

12/2147. Pancréatite héréditaire et mutation du gène trypsinogen.

    La pancréatite héréditaire est une forme rare de pancréatite récurrente chronique. Un famille, dans lequel 11 membres ont eu la pancréatite chronique, cinq a eu le diabète, et deux ont eu le cancer pancréatique, ont été étudiés, et la pancréatite héréditaire a été diagnostiquée dans tous les patients en démontrant la mutation dans l'exon 3 du gène trypsinogen cationique (R117H). Les implications cliniques de l'analyse génotype dans la pancréatite héréditaire sont discutées. ( info)

13/2147. Le développement d'un abcès pancréatique, d'un pylethrombosis suppurative, et des abcès hépatiques multiples après un pancreatojejunostomy pour la pancréatite chronique : rapport d'un cas.

    Nous présentons ci-dessus un cas d'autopsie d'homme japonais de 63 ans qui est mort en raison de l'abcès pancréatique, du pylethrombosis suppurative, et des abcès multiples de foie qui avaient développé 10 ans après un pancreato- et cystojejunostomy avec l'anastomose verticale pour la pancréatite chronique. Même après cette opération, le patient avait continué à consommer des quantités excessives d'alcool. Il avait la première fois éprouvé la douleur dorsale avec le leukocytosis 9 ans après l'opération, qui a rechuté l'année suivante. En dépit du drainage transhepatic percutané de vésicule biliaire, son icterus avait détérioré dans l'insuffisance hépatique. Les balayages tomographiques calculés de l'abdomen avaient révélé des abcès multiples de foie. À l'autopsie, un abcès et un pylethrombosis suppurative pancréatiques aussi bien que des abcès multiples de foie ont été trouvés. Là ont été peu de cas rapportés de telles complications mortelles se développant après un pancreato- et cystojejunostomy pour la pancréatite chronique. Car la consommation de l'alcool aurait aggravé la pancréatite chronique, de tels patients devraient être fortement conseillés de s'abstenir de l'alcool potable. ( info)

14/2147. Hyperparathyroidism et pancréatite chronique.

    Hyperparathyroidism est une cause rare de pancréatite. La nature du rapport entre les deux entités n'est-il pas bien défini, c.-à-d. est-il occasionnel ou causal ? Nous décrivons 2 patients avec la pancréatite et le hyperparathyroidism chroniques qui ont présenté avec douleur épigastrique et ont été au commencement traités sans succès par le drainage chirurgical des conduits pancréatiques. Dans 1 cas le hyperparathyroidism a été seulement identifié après la chirurgie pancréatique. Dans les les deux les symptômes de la pancréatite chronique a bien répondu à parathyroidectomy. Nous croyons que nos cas ajoutent l'appui à un rapport causal entre la pancréatite et le hyperparathyroidism. Celui que le rapport vrai, gestion de ces patients devrait au commencement être dirigé au hyperparathyroidism, suivi du traitement approprié de la pancréatite. ( info)

15/2147. Hémorragie aiguë dans la cavité péritonéale--une complication de pancréatite chronique avec le pseudocyst : un rapport de cas de la pratique clinique.

    L'hémorragie aiguë due à un pseudocyst du pancréas est une complication dangereuse de la pancréatite chronique (CP). Sans traitement effectif, la mortalité est aussi haute que 90%. L'identification immédiate de cette complication aussi bien que le traitement effectif pressant permettant la survie de 70% de patients est impérative. Décrit est le cas d'un patient présentant le CP et le pseudocyst dans lesquels le hyperamylasemia et l'anémie non clarifiée ont développé la douleur abdominale soudaine suivante. Le soupçon de l'hémorragie dans la cavité péritonéale a été confirmé par l'angiographie viscérale sélective montrant l'hémorragie de l'artère splénique dans la région du hilus de la rate. Le traitement effectif était réussi. Pendant le procédé, une ligature a été appliquée à l'artère splénique hemorrhaging et un splenectomy a été effectué avec 2500 ml de contenu sanglant étant enlevé de la cavité abdominale. L'hémorragie aiguë dans la cavité péritonéale comme complication de pancréatite chronique avec le pseudocyst (CPP) exige l'identification immédiate, la confirmation par l'angiographie viscérale, et le traitement effectif pressant. ( info)

16/2147. La pancréatite aiguë et la thrombose profonde de veine se sont associées au syndrome de HELLP.

    Le syndrome de HELLP (HS) appartient à la liste de complications obstétriques censées être associé aux désordres de coagulation. On l'a autrefois pensé que la coagulation intravasculaire chronique (DIC) dans les navires placentaires était la cause principale. Un état hypercoagulable a été rapporté dans les cas du HS grave liés aux anomalies microvasculaires qui peuvent impliquer les navires cérébraux, placentaires, hépatiques et rénaux. Une caisse de pancréatite aiguë et DVT de cave inférieur dans une femme enceinte, présentant avec le HS à 29 semaines, qui s'est avéré pour avoir une mutation de R506Q, est rapportée. la pancréatite Preeclampsia-associée et les DVT ont été rarement rapportés. On le présume qu'APC-R et mutation du facteur V Leyde peuvent s'avérer être de nouveaux et plus importants marqueurs capables de prévoir une morbidité maternelle plus significative liée au HS. La prophylaxie de thrombose peut être considérée comme pendant la grossesse afin de réduiree l'échec multiorgan dangereux (MOF) chez les femmes qui sont hétérozygotes pour la mutation du facteur V Leyde. ( info)

17/2147. Pancréatite provoquée par la duplication duodénale.

    Les auteurs présentent les investigations et le traitement chirurgical de deux cas de duplication cystique duodénale. La douleur abdominale et le reflux gastroesophageal étaient les symptômes et les signes les plus importants liés à une histoire de pancréatite aiguë récurrente. Le balayage de tomographie calculée, l'examen d'ultrason, et le cholangiography a confirmé preoperatively le diagnostic, et une approche chirurgicale de transduodenal ont été effectués dans les deux enfants. Un marsupialization simple du kyste a été exécuté dans l'ancien, et un sphincterotomy avec papillosphincteroplasty a été associé dans ce dernier. Le diagnostic a été confirmé par microscopie, et les les deux les enfants sont asymptomatiques après des 14 et 18 mois de suivi. Ce rapport se concentre sur l'importance du cholangiopancreatography pour chaque enfant présent avec des accès récurrents et non expliqués de pancréatite aiguë, et souligne les aspects chirurgicaux techniques sur la base de l'identification anatomique de la malformation. ( info)

18/2147. Pancréatite d'enfance.

    La pancréatite aiguë est une conclusion rare dans l'enfance mais probablement plus commune qu'est généralement réalisé. Cette condition devrait être considérée dans l'évaluation des enfants avec le vomissement et douleur abdominale, parce qu'elle peut causer la morbidité et la mortalité significatives. Le soupçon clinique est exigé pour faire le diagnostic, particulièrement quand la concentration en amylase de sérum est normale. La pancréatite récurrente peut être familiale en raison des anomalies biochimiques ou anatomiques héritées. Les patients avec la pancréatite héréditaire sont à à haut risque pour le cancer pancréatique. ( info)

19/2147. La pancréatite asymptomatique s'est associée au clozapine.

    Sans compter que les effets nuisibles bien connus du clozapine, tels que le granulocytopenia, la fatigue et le hypersalivation, la pancréatite aiguë est connue pour être une complication très rare de la drogue. Dans la littérature un total de rapports de cinq cas ont été édités jusqu'ici. Nous rapportons une caisse de pancréatite asymptomatique à la suite du traitement de clozapine aux doses thérapeutiques dans un patient masculin de 38 ans présentant la schizophrénie paranoïde-hallucinatoire chronique. Le patient rehospitalized après une exacerbation aiguë de la psychose à la suite d'une tentative de changer le médicament sur une base de patient. Le traitement avec le clozapine a été lancé encore. Pendant des phases d'augmenter progressivement la dose de clozapine, des niveaux de sérum de l'amylase et la lipase ont été augmentés ; après maintien des doses quotidiennes de clozapine mg 300 de mg et/ou 600 les enzymes pancréatiques normalisées rapidement dans quelques jours. Le patient ne s'est plaint d'aucune plainte pancréas-connexe, ni a fait le produit diagnostique spécifique d'études n'importe quel résultat indicatif, seulement un épaississement mineur de la tête et corps du pancréas dans l'ultrason. On le suppose que le phénomène de la pancréatite subclinique et asymptomatique pendant le dosage croissant du clozapine se produit plus souvent que précédemment supposé. La surveillance des niveaux d'amylase de sérum pendant l'augmentation lente du clozapine est recommandée ; si le leukocytosis ou l'éosinophilie est présente, la possibilité d'une pancréatite même subclinique et asymptomatique devrait être considérée. ( info)

20/2147. 3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN">

    Yahoo! Babel Fish - Text Translation and Web Page Translation ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'pancréatite'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.