Cas Rapportés "respiration par la bouche"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/27. Atrésie de choanal et absence congénitales bilatérales de la détresse respiratoire.

    L'atrésie congénitale bilatérale de choanal est considérée une malformation congénitale mortelle dans un nouveau-né de respiration nasal obligatoire. Décrits ci-dessus sont deux cas d'atrésie bilatérale de choanal liée aux anomalies craniofacial qui n'ont pas présenté la détresse respiratoire dans la période néonatale. Notre premier patient a eu une lèvre de fissure unilatérale complète qui a facilité la respiration oro-pharyngée. Le deuxième patient a présenté la détresse wory dans la période néonatale en fournissant une voie aérienne oro-pharyngée. ( info)

2/27. chirurgie orthognathic bimaxillaire dans un patient avec le long visage : un rapport de cas.

    Les caractéristiques primaires des patients de long visage sont sourire gommeux et/ou morsure ouverte antérieure. En conséquence, la correction des problèmes esthétiques et fonctionnels sont particulièrement importante pour des patients de long visage. Puisque seule la thérapie orthodontique n'est pas suffisante pour résoudre le problème, l'approche chirurgicale orthognathic est indiquée pour ces patients. Dans ce rapport, la thérapie chirurgicale orthognathic d'un patient grave de long visage présentant les résultats semblables a été présentée. Après examen clinique et céphalométrique et thérapie orthodontique préopératoire, un osteotomy de Le Fort I, un osteotomy sagittal bilatéral de fente, et des genioplasties verticaux et horizontaux de réduction ont été exécutés. Des thérapies chirurgicales alternatives, les complications, et les effets sur la région respiratoire supérieure sont également discutés. ( info)

3/27. Conséquences de réadaptation orale sur le dyskinesia dans les adultes avec Down' ; syndrome de s : un rapport clinique.

    Le but de cet article est de démontrer que la présence du dyskinesia orofacial est souvent dû au dysmorphology facial fondamental chez les personnes avec Down' ; syndrome de s. Une série de cas est présentée où le dyskinesia orofacial a été avec succès traité par la thérapie établissant la stabilité occlusive. Le diagnostic du dyskinesia dû au dysmorphology devrait être exclu avant que n'importe quel lien avec le degré d'incapacité intellectuelle ou de déficit neurologique soit présumé. Une approche multidisciplinaire peut être nécessaire pour diagnostiquer et soigner ces patients. ( info)

4/27. Traitement orthodontique dans les enfants handicapés : rapport de quatre cas.

    Exposition mentalement et physiquement handicapée d'enfants dans les perturbations de moteur-sensibilité de système et les malocclusions orofacial de la sévérité variable. Ces dysfonctionnements affectent la capacité de respiration et de parole et empêchent l'ingestion de nourriture. Les exercices de Myotherapeutic pour le renforcement des muscles de lèvre et de langue et le traitement orthodontique des malocclusions aident à apporter des améliorations esthétiques et fonctionnelles de ces patients. La conformité limitée rend nécessaire un procédé différencié pendant le processus diagnostique et thérapeutique et exige des compromis dans certains cas. ( info)

5/27. malocclusion dentaire et obstruction des voies respiratoires supérieure, un otolaryngologist' ; perspective de s.

    INTRODUCTION : Cet article, par la présentation de huit rapports de cas et d'une revue de littérature limitée, essaye d'illustrer l'effet négatif que l'obstruction des voies respiratoires supérieure peut avoir sur développer l'occlusion dentaire et l'effet positif que le soulagement supérieur de voie aérienne peut avoir sur le ' ; normalization' ; de la diverse malocclusion des modèles ont considéré d'être liés à chronique obligent la bouche respirant. OBJECTIF : Pour étudier l'effet du soulagement de voie aérienne (habituellement par l'amygdalotomie et/ou l'adénoïdectomie) sur de divers modèles de malocclusion dentaire. MÉTHODES : Les enfants venant au bureau de l'auteur important (D.J.W.) ont trouvé pour être obligent les reniflards de bouche et qui ont également eu dentaire malocclusion ont eu le polaroïd ' ; bite' ; photos prises à l'heure de leur visite initiale. Un an ou plus après leur chirurgie pour le soulagement supérieur de voie aérienne (amygdalotomie et adénoïdectomie dans ces cas) un deuxième ' ; bite' ; la photographie a été prise et comparée au premier. RÉSULTATS : Dans tous les cas choisis dans cette étude il y avait amélioration observée de leur occlusion dentaire dans une année suivant la chirurgie pour améliorer leur respiration. CONCLUSION : C'est l'opinion des auteurs de ce document que l'obstruction des voies respiratoires supérieure peut exercer un effet négatif sur l'occlusion dentaire transitoire se développante et que l'élimination de la cause de l'obstruction des voies respiratoires supérieure peut mener à ' ; normalization' ; de l'occlusion dans de tels enfants. Encore d'autres modalités correctives orthodontiques peuvent être exigées pour des résultats occlusifs optimaux. ( info)

6/27. tumeur congénitale d'anlage de glande salivaire du nasopharynx.

    OBJECTIF : L'obstruction nasale et supérieure de région respiratoire dans la période néonatale peut résulter d'une série de conditions, et peut présenter avec des symptômes variables. En l'absence des dispositifs dysmorphic ou d'autres anomalies, il peut être difficiles différencier des causes d'obstruction nasale à l'examen initial. Nous rapportons un état inattendu et potentiellement représentant un danger pour la vie surgissant pendant la manoeuvre de cette plainte néonatale commune. CONCEPTION : Rapport de cas avec la revue de littérature. RÉSULTATS : Un nouveau-né masculin s'est présenté avec des plaintes des difficultés nasales d'obstruction et d'alimentation. Une approche diagnostique commune à l'obstruction nasale néonatale a été effectuée, ayant pour résultat un inattendu et potentiellement représentant un danger pour la vie, quoique curatif, résultat. L'insertion d'une canule de la cavité nasale pour éliminer l'atrésie de choanal a résulté en éclat de la saignée du nez et de la bouche. Un champ de doigt de l'oropharynx a produit une lésion de masse délogée. La pathologie a indiqué une tumeur d'anlage de glande salivaire du nasopharynx. CONCLUSIONS : Le diagnostic d'une lésion de masse nasopharyngale devrait être considéré dans les nouveau-nés avec des symptômes obstructifs nasaux. Il est sage de placer un index dans l'oropharynx en passant des cathéters pour éliminer l'atrésie de choanal pour juger qu'une lésion de masse délogée avant elle peut devenir un corps étranger de voie aérienne. Si le passage des cathéters nasaux a comme conséquence le saignement et/ou la détresse respiratoire, la possibilité d'une lésion de masse déplacée doit être considérée comme immédiatement pour instituere l'intervention prompte. ( info)

7/27. Les résultats à long terme de la malocclusion squelettique de la Division 1 de la classe II ont traité avec l'expansion palatale rapide et le couvre-chef cervical de Kloehn.

    Le traitement d'un patient présentant une malocclusion squelettique de la Division 1 de la classe II, avec le surplomb excessif, recouvrement incisif complet, obstruction des voies respiratoires, et insuffisance grave de longueur de voûte dans la voûte dentaire mandibulaire, est présenté. Le maxillaire supérieur était étroit comparé à la mâchoire inférieure, et les dents postérieures ont été compensées, avec les dents maxillaires inclinées buccally et les dents mandibulaires inclinées de manière linguale. La chambre forte palatale était extrêmement haute. Le traitement a inclus l'expansion palatale rapide pour corriger l'insuffisance maxillaire transversale et le couvre-chef cervical de Kloehn pour corriger l'anomalie squelettique antéropostérieure. La stabilité à long terme (suivi 12-year) est rapportée. ( info)

8/27. La morphologie Craniofacial dans un cas peu commun avec l'aplasia nasal a étudié par le balayage roentgencephalometry et tridimensionnel de CT.

    OBJECTIF : Pour examiner la morphologie tridimensionnelle des structures internes de la région craniofacial et présenter les problèmes orthodontiques dans un cas peu commun avec l'aplasia nasal. PATIENT : Le patient était un garçon de 11.5 ans avec l'aplasia du nez et de la cavité nasale avec la voie aérienne nasopharyngale extrêmement resserrée. Il n'a pas eu le retardement mental ou somatique. Le patient a eu le dacryostenosis. La morphologie des structures craniofacial a été caractérisée par l'absence des structures septales, y compris le plat cribriform, le plat perpendiculaire de l'os ethmoïde, le vomer, et le cartilage septal ; hypotelorism osseux ; hypoplasia de midface ; maxillaire supérieur court et retrognathic avec le rapport de mâchoire de la classe III ; angle moyen de plan mandibulaire ; haut palais arqué ; morsure ouverte antérieure grave avec des occlusions croisées bilatérales ; et anomalies dentaires (agénésie de quatre dents permanentes maxillaires, de microdontia, de taurodontism, et de racines courtes). Ainsi, le patient a eu le phénotype dentofacial caractéristique, qui pourrait être provoqué par une combinaison de l'anomalie primaire et des perturbations fonctionnelles secondaires à l'obstruction nasale. ( info)

9/27. " ; Syndrome" de Moebius ; : un rapport de cas.

    Le syndrome de moebius est un désordre extrêmement rare caractérisé par une paralysie faciale de vie, impliquant les sixièmes et septièmes nerfs crâniens des malformations des structures orofacial et des membres. Dans ce cas-ci, une fille de 8 ans avec le syndrome de moebius est présentée, des résultats cliniques sont décrits et des aspects de gestion sont discutés. L'évaluation dentaire tôt et la consultation parentale comme partie de régime dentaire préventif peuvent aller un long chemin en fournissant la réadaptation psychosociale complète pour de tels enfants physiquement handicapés. ( info)

10/27. Correction de la classe II dans un modèle de croissance hyperdivergent grave, une morsure ouverte bilatérale et un compromis oral.

    Le modèle de croissance vertical grave et les morsures ouvertes sont des problèmes fréquents que l'orthodontist doit résoudre mais exiger un diagnostic approprié, plan de traitement, synchronisation, et mécanothérapie à traiter correctement. Un rapport de cas avec ces problèmes est présenté. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'respiration par la bouche'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.