Cas Rapportés "Thécome"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/77. tumeur fibrothecomatous maligne de l'ovaire : valeur diagnostique d'anti-inhibin immunostaining.

    Les tumeurs ovariennes malignes du groupe de fibrothecoma sont rares. Les dispositifs clinicopathologiques d'un cas de fibrothecoma malin ovarien dans lequel il y avait la maladie métastatique dans le petit intestin et le péritoine à la présentation sont décrits. Un certain nombre de diagnostics de différentiel ont été considérés mais la souillure immunohistochemical positive des néoplasmes intestinaux ovariens et petits réséqués avec anti-inhibin était de valeur en confirmant une tumeur de corde-stromal de sexe et en excluant d'autres lésions. Les deux tumeurs étaient également ultrastructuralement identiques. On dit que des fibrothecomas malins classiques montrent les figures quatre ou mitotic par 10 champs de puissance élevée (HPF). Bien que le secondaire intestinal ait été mitotically en activité, la tumeur ovarienne primaire a contenu seulement les un à deux mitoses par 10 HPF, prouvant que les comptes mitotic formels ne sont pas un indicateur absolu du comportement malin dans ce groupe de tumeurs. ( info)

2/77. tumeur de cellules de Granulosa-theca des ovaires. Une tumeur métastasique en retard.

    les tumeurs de cellules de Granulosa-theca sont des néoplasmes ovariens de basse malignité avec l'hormone sécrétant le potentiel, expliquant 2-3% de tous les cancers ovariens. Elles ont un cours clinique incertain et un potentiel pour la répétition en retard après le déplacement chirurgical. dispositifs cliniques d'un patient présent avec les métastases pulmonaires 21 ans après le déplacement de la tumeur primaire sont décrits, avec un examen des options de gestion. ( info)

3/77. cytologie d'aspiration de Fin-aiguille du fibrothecoma malin de l'ovaire.

    Fibrothecomas sont commun, mais leurs contre-parties malignes est extraordinairement rare. Au meilleur de notre connaissance, c'est le premier rapport sur les dispositifs cytologiques du fibrothecoma malin. Nous avons eu une occasion de l'étudier parce que la femme de 70 ans a refusé la chirurgie initiale jusqu'à ce que la tumeur ait atteint 22 cm dans la taille et ait pesé 1, le GM 500. Une biopsie CT-guidée d'aspiration de fin-aiguille a été obtenue à partir d'une masse 5 pelvienne laissée par cm, qui était la deuxième répétition dans un délai de 5 années. Les souillures ont montré de grands fragments des cellules étroitement emballées, petites, ovales avec le cytoplasme bleu maigre et excentrique (tache de Diff-Quik), et finement de la chromatine granulaire avec de petits nucleoli centraux (tache ultra-rapide de Papanicolaou), transected par les vaisseaux sanguins sensibles. La tumeur a ressemblé au carcinome bien-différencié, au sarcome stromal endométrial de qualité inférieure, et à d'autres néoplasmes gynécologiques de petites cellules ovales. Cytodiagnosis des néoplasmes ovariens nonepithelial peut être difficile. Cependant, il n'est pas impossible, particulièrement pour les tumeurs récurrentes avec le histodiagnosis précédemment établi. Diagn. Cytopath. 21:284 - 286, 1999. ( info)

4/77. Aménorrhée secondaire et infertilité provoquées par un fibrothecoma ovarien inhibin-B-producteur.

    OBJECTIF : Pour rapporter un cas d'aménorrhée secondaire et d'infertilité provoquées par un fibrothecoma ovarien inhibin-B-producteur. CONCEPTION : Rapport de cas. ARRANGEMENT : Centre médical scolaire. PATIENT : Une femme de 37 ans avec une histoire de deux ans d'aménorrhée secondaire et d'infertilité. INTERVENTIONS : Déplacement effectif d'un fibrothecoma ovarien de 5 cm. mesures PRINCIPALES DE RÉSULTATS : Hormone de Luteinizing, FSH, E2, inhibin-B, tsh, et prolactine mesurée preoperatively et postopératoirement. Immunostaining des cellules de tumeur pour l'inhibin et la main gauche. RÉSULTATS : Les niveaux d'hormone préopératoires étaient comme suit : FSH, 1.7 mIU/mL ; main gauche, 23.4 mIU/mL ; E2, 31 pg/mL ; et inhibin B, 1.154 pg/mL. Pendant trois semaines postopératoirement, le FSH était 1.5 mIU/mL, main gauche diminuée à 7.1 mIU/mL, E2 grimpé jusqu'à 276 pg/mL, et inhibin-B diminué à 17 pg/mL. Le fibrothecoma n'a pas souillé pour la main gauche mais était fortement positif pour l'inhibin. Les cycles menstruels réguliers ont repris 28 jours postopératoirement. CONCLUSIONS : Inhibin-B a produit par les niveaux profondément supprimés ovariens de la tumeur un FSH et a eu comme conséquence l'aménorrhée secondaire et l'infertilité. Utilisation des immunoessais sensibles et spécifiques pour l'inhibin-A et - B peut faciliter le diagnostic différentiel des tumeurs ovariennes de façon hormonale actives. ( info)

5/77. Prise de diphosphonate de dicarboxypropane de Tc-99m dans le fibrothecoma ovarien.

    Une femme de 76 ans a eu une masse palpable dans l'abdomen inférieur. La tomographie calculée a montré une masse pelvienne anormale avec des secteurs nécrotiques, probablement d'origine ovarienne. Un balayage du corps entier de diphosphonate de dicarboxypropane de Tc-99m a exécuté pour évaluer l'ampleur de la prise diffuse indiquée de la maladie (c.-à-d., la présence des métastases d'os) seulement du traceur dans le bassin. L'analyse histopathologique après l'excision chirurgicale de la masse a indiqué un fibrothecoma de l'ovaire droit, qui est une tumeur bénigne composée de cellules dérivées du stroma ovarien et, parfois, ressemble à l'élément thecal de la follicule. ( info)

6/77. M. formation image de hemangioma mésentérique : un rapport de cas.

    Une femme de 62 ans s'est présentée avec massachusetts palpable abdominal mobile. Elle a subi M. examen deux fois. En raison de la mobilité de la masse, il était hors du champ visuel sur le premier M. examen. Le deuxième M. examen a détecté la masse, qui a montré l'intensité hétérogène de signal comprenant bas et de forte intensité sur des images d'écho de rotation de T2-weighted. Il était difficile différencier la masse, qui était hemangioma caverneux avec la vieille hémorragie, du fibroma ou du thecoma de l'ovaire ou du leiomyoma subserosal de l'utérus. ( info)

7/77. Thecoma ovarien avec l'ascite et les niveaux élevés de sérum de CA125.

    Nous rapportons une femme de 34 ans avec un thecoma ovarien et l'ascite qui ont montré les niveaux élevés de sérum de CA125. Les marqueurs de mesure et la formation image de tumeur de sérum sont deux outils diagnostiques importants pour les tumeurs ovariennes malignes. Dans le cas actuel, un diagnostic préopératoire de tumeur ovarienne bénigne ne pourrait pas être rendu dû à l'altitude de CA125 (895 U/ml) et de résultats non spécifiques de MRI. ( info)

8/77. Fibrothecoma ovarien avec l'oedème massif.

    Nous rapportons un cas rare de fibrothecoma ovarien avec l'oedème massif. La patiente était un femme de 59 ans avec une masse ovarienne gauche mesurant 11 x 10 x 7 cm. Les images de résonance magnétique ont indiqué une masse pleine montrant le contenu unhomogeneous avec l'intensité principalement élevée de signal sur l'image de T2-weighted. Au microscope, la masse ovarienne s'est composée de secteur cellulaire et de secteur hypocellular de l'oedème. Ce dernier ont expliqué plus de 75% de la tumeur. Dans le secteur cellulaire, des cellules fusiformes ou dodues de tumeur ont été aléatoirement distribuées ou arrangées d'une mode en trousseau. Ces cellules ont contenu le lipide intracytoplasmique abondant. Il y avait tissu conjonctif collagène dense dans le stroma des secteurs cellulaires. En revanche, dans les secteurs de l'oedème axez ou des cellules radiées ont été dispersées. La tache bleue d'Alcian a indiqué seulement un peu de mucine stromal même dans les secteurs de l'oedème. Les résultats microscopiques étaient compatibles à celui du fibrothecoma avec l'oedème massif. Le cas actuel doit être différencié de l'oedème massif de l'ovaire et de la tumeur stromal sclérotique de l'ovaire. Immunohistochemistry n'était pas utile en les distinguant. L'âge du patient et l'observation histologique soigneuse sont importants. ( info)

9/77. Adenomyolipoma de l'utérus : un rapport de cas.

    Adenomyolipoma de l'utérus est une lésion rare, bénigne, polypoid considérée d'origine quasitumorale ou représenter un type peu commun de tumeur mélangée par Mullerian bénigne avec un élément hétérologue. Les auteurs présentent un cas d'adenomyolipoma utérin et discutent sa pathogénie. Une femme de 62 ans s'est plainte de la douleur abdominale inférieure et du saignement postmenopausal. Les techniques de formation image ont indiqué une masse ovarienne pleine et une lésion intra-utérine polypoid. Le diagnostic gelé de section de la masse ovarienne était un thecoma. Une hystérectomie totale et un salpingo-oophorectomy bilatéral ont été exécutés. À l'examen brut une lésion pedunculated et polypoid de 7x4.5x3cm a été trouvée dans la cavité utérine. Au microscope, la lésion polypoid a contenu les éléments épithéliaux et mesenchymal. Les éléments épithéliaux étaient les glandes endométriales de la diverse taille, constituées par les cellules endométriales prolifératives. Les éléments mesenchymal se sont composés de stroma endométrial, de muscle lisse et d'adipocytes mûrs. Les éléments épithéliaux et mesenchymal ont montré un aspect bénin, ont été mélangés les uns avec les autres et la condensation stromal periglandular était absente. La lésion a eu une surface irrégulière. Le diagnostic microscopique était un adenomyolipoma. La forme particulière et les dispositifs microscopiques de cette lésion ont suggéré que c'ait été une variante de tumeur mélangée par Mullerian bénigne. ( info)

10/77. Adenosarcoma du corpus utérin s'est associé au thecoma ovarien.

    Nous décrivons un cas de l'adenosarcoma du corpus utérin lié au thecoma ovarien dans un femme de 67 ans. Le patient a subi la chirurgie sous un diagnostic du carcinome ovarien. Les 110 x les 70 millimètre-ont classé la tumeur ovarienne ont été diagnostiqués comme thecoma. La tumeur polypoid du corpus utérin qui a mesuré 30 x 15 millimètres a été diagnostiquée comme adenosarcoma. Les cellules des éléments épithéliaux et stromal de l'adenosarcoma ont exprimé des récepteurs d'oestrogène (déterminés par immunohistochemistry). Ces résultats soutiennent la vue que la stimulation d'oestrogène, y compris celle par un thecoma ovarien préexistant, peut jouer un rôle dans le développement de tumeurs utérines épithéliales/mesenchymal mesenchymal et mélangées, y compris l'adenosarcoma. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'thécome'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.