Cas Rapportés "thrombose"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/4010. infection systémique avec Alaria americana (trematoda).

    Alaria americana est un trématode, l'adulte dont est trouvé dans les carnivores mammifères. Le premier cas de l'infection humaine disséminée par l'étape mesocercarial de ce ver s'est produit chez des 24 hommes d'ans. L'infection probablement a été acquise par la consommation des grenouilles insuffisamment cuites, qui sont les hôtes intermédiaires du ver. Le diagnostic a été fait pendant la vie par biopsie de poumon et confirmé à l'autopsie. Les mesocercariae étaient présents dans les ganglions de mur d'estomac et lymphatiques, le foie, le myocarde, le pancréas et le tissu adipeux environnant, la rate, le rein, les poumons, le cerveau et la moelle épinière. Il n'y avait aucune réaction de centre serveur aux parasites. Les granulomes étaient présents dans les ganglions de mur d'estomac et lymphatiques et le foie, mais les vers n'ont pas été identifiés dans eux. Le vasculitis d'hypersensibilité et une diathèse de saignement due à la coagulation intravasculaire disséminée et à un anticoagulant de circulation ont causé à sa mort 8 jours après le début de sa maladie. ( info)

2/4010. Thrombose glomérulaire : une cause peu commune d'échec rénal dans érythémateux de lupus systémique.

    Les auteurs rapportent un cas peu commun de l'échec rénal aigu se produisant dans un patient avec des anticorps érythémateux de lupus systémique et d'antiphospholipide. La biopsie de rein a indiqué la thrombose glomérulaire, en l'absence de la glomérulonéphrite. Les auteurs soulignent les signes cliniques et biologiques qui suggèrent la nature thrombotic de l'échec de rein dans des patients de lupus. ( info)

3/4010. La thrombose s'est rapportée à l'utilisation de L-asparaginase dans les adultes avec la leucémie lymphoblastique aiguë : un besoin de considérer la surveillance de coagulation et le remplacement de facteur de coagulation.

    L-asparaginase (L-asp) est devenu un composant important de la chimiothérapie de combinaison pour la leucémie lymphoblastique aiguë (TOUT). Cependant, L-asp peut produire des épuisements dans plusieurs des facteurs de coagulation avec un risque associé pour la thrombose et l'hémorragie. Trois patients consécutifs vus à la clinique de Mayo avec la thrombose connexe parasp sont décrits et un examen détaillé de la littérature est fourni. Deux des 3 patients ont développé des complications du système nerveux central (CNS) avec l'évidence de la thrombose et de l'infarctus hémorragique. Deux des patients ont également développé la thrombose étendue d'extrémité supérieure. Les résultats des aperçus hémostatiques complets montrés ont marqué des anomalies dans chacun des 3 patients. Plusieurs des complications thrombotic liées à L-asp impliquent le CNS, comme illustré dans 2 de nos patients. Ces patients devraient être soignés agressivement puisque le plein rétablissement est possible. La cause précise de la thrombose doit être déterminée encore mais est probablement multifactorielle. Le traitement et la prévention optimaux de la thrombose dans ce groupe de patients demeure mal défini. ( info)

4/4010. Une infection vasculaire peu commune de greffe par aspergillus--une revue de rapport et de littérature de cas.

    L'infection vasculaire de greffe due à l'aspergille est un événement rare. Seulement 11 rapports précédents de cas ont été documentés. Toutes ces infections étaient en position aortique, et la participation prosthétique artérielle de greffe d'infrainguinal a été rare. La présentation clinique habituelle était douleur dorsale. La fièvre et les plaintes systémiques étaient habituellement présentes. Un cas peu commun qui a commencé avec douleur bilatérale d'aine est rapporté et un examen de la présentation clinique et de la gestion des autres cas décrits dans la littérature est présenté. ( info)

5/4010. Accru angiotensine-convertissant l'activité enzymatique dans un patient présentant le syndrome ovarien grave de hyperstimulation.

    OBJECTIF : Pour évaluer l'activité de angiotensine-conversion d'enzymes de plasma (le CÆ) dans un patient présentant le syndrome ovarien grave de hyperstimulation (OHSS). CONCEPTION : Rapport de cas. ARRANGEMENT : Pratique en matière privée et université-filiale d'infertilité. PATIENTS : Une femme de 35 ans avec OHSS. INTERVENTIONS : Induction de citrate de Clomiphene d'ovulation. mesures PRINCIPALES DE RÉSULTATS : Activité du CÆ de plasma. RÉSULTATS : Le patient a eu un infarctus de tige de cerveau en raison de la thrombose provoquée par OHSS grave. L'activité du CÆ de plasma a été sensiblement élevée et longtemps persistée après la résolution de l'OHSS. CONCLUSIONS : L'activité élevée du CÆ semble avoir été associée au développement d'OHSS dans ce patient. Davantage d'étude du système ovarien de rénine-angiotensine dans le développement d'OHSS est justifiée. ( info)

6/4010. Un aneurysm de dissection géant imitant l'aneurysm serpentin angiographically. Rapport de cas et examen de la littérature.

    La dissection intra-crânienne et les aneurysms serpentins géants sont des anomalies vasculaires rares. Leur cause précise encore n'a pas été complètement clarifiée, et l'aspect radiologique de telles lésions peut être différent dans chaque cas selon l'effet de l'effort hémodynamique sur un mur pathologique de navire. Pour des aneurysms de baie, l'évidence disponible favorise primordialement leur causation par la maladie vasculaire dégénérative hemodynamically induite et il y a un besoin évident de déterminer les paramètres hémodynamiques très probablement pour induire les lésions atrophiques de précurseur. Dans cette étude, un cas d'un aneurysm de dissection géant imitant angiographically l'aneurysm serpentin de l'artère ophtalmique droite est rapporté et la littérature appropriée est passée en revue pour étudier les caractéristiques et la pathogénie pathologiques de cette lésion. Dans le cas actuel, la recherche radiologique sur la lésion a suggéré un aneurysm serpentin, mais le diagnostic a été corrigé à l'aneurysm de dissection à la suite de l'examen pathologique de l'aneurysm réséqué. Un aneurysm de dissection géant angiographically imitant l'aneurysm serpentin et se développant comme résultat d'une dissection circulaire située entre la lame et les médias élastiques internes est d'intérêt particulier quand l'étiologie de ces aneurysms est considérée. À notre connaissance c'est le premier rapport sur l'aneurysm de dissection intra-crânien imitant l'aneurysm serpentin angiographically. Notre cas illustre l'importance des études soigneuses de section périodique pour un meilleur arrangement de la pathologie vasculaire étant à la base des processus impliqués dans des aneurysms serpentins intra-crâniens. Nous concluons que la serpentine, la dissection et les aneurysms de baie peuvent tout surgir par les mécanismes pathophysiologiques semblables. ( info)

7/4010. Thrombophilia familial et la mutation de la prothrombine 20210A : association avec la génération accrue de thrombine et la thrombose peu commune.

    La mutation de la prothrombine 20210A a été récemment associée à un plus grand risque de thrombose veineuse, mais le mécanisme du risque thrombotic accru chez les personnes affectées n'a pas été élucidé. Nous rendons compte d'une famille thrombophilic dans laquelle le proband a présenté avec la thrombose et l'homozygotie de veine cérébrale pour la mutation de la prothrombine 20210A en tant que son seulement facteur de risque identifiable pour la thrombose veineuse. Genotyping prolongé des membres de la famille a indiqué sept autres affectés, mais les parents asymptomatiques et first-degree (un homozygote d'A/A et six heterozygotes de G/A). Les niveaux de plasma de la prothrombine, des fragments de prothrombine 1 2 et des complexes de thrombine-antithrombine étaient les plus élevés dans des homozygotes d'A/A, intermédiaires dans des heterozygotes de G/A et plus bas dans ceux avec le génotype normal homozygote de G/G, alors que des niveaux de D-dimère étaient élevés seulement dans des homozygotes d'A/A. Nos résultats suggèrent que la mutation de la prothrombine 20210A soit associée à l'activation de la coagulation et de la génération accrue de thrombine, non seulement dans les patients présentant une histoire passée de la thrombose mais également chez les personnes asymptomatiques autrement en bonne santé. D'une mode semblable à la mutation homozygote du facteur V Leyde, les patients présentant la mutation homozygote de la prothrombine 20210A pourraient être au plus gros risque de la thrombose, comme proposé par notre patient qui s'est présenté avec la thrombose peu commune. ( info)

8/4010. Microangiopathy Thrombotic comme complication de thérapie à long terme avec le gemcitabine.

    Trois patients présentant le carcinome pancréatique ont traité avec le gemcitabine pour des résultats cliniques développés 1 par an et de laboratoire compatibles avec une forme nonchalente du syndrome hémolytique-urémique. Les spécimens rénaux de biopsie dans deux de ces patients ont montré les caractéristiques de microangiopathy thrombotic, et un spécimen de biopsie de peau du troisième patient, qui s'est présenté avec des reticularis de livedo, a montré le dépôt intravasculaire de fibrine. Microangiopathy Thrombotic peut représenter un effet toxique de thérapie à long terme de gemcitabine. ( info)

9/4010. Microangiopathy thrombotic de FK506-associated : rapport de deux cas et examen de la littérature.

    FOND : FK506 est un immunosuppresseur développé récemment qui a été utile en améliorant la survie des organes transplantés. Parmi les nombreux effets secondaires défavorables de FK506, microangiopathy thrombotic (TMA) se tient dehors comme complication peu fréquente mais grave. MÉTHODES : Nous rapportons deux cas de FK506-associated TMA et passons en revue les 19 cas rapportés précédents. RÉSULTATS : De ces 21 cas, l'incidence rapportée de FK506-associated TMA est entre 1% et 4.7%. Elle est plus fréquente dans les femelles, et l'âge moyen à la présentation est de 47 ans. Quatre-vingt pour cent des cas se sont produits dans les patients avec des allografts de rein, et les patients restants ont eu le foie, le coeur, ou les greffes de moelle. Médicalement, TMA a été diagnostiqué à un intervalle moyen de 9.3 mois dès la transplantation. Les patients peuvent être asymptomatiques ou peuvent se présenter avec la véritable image du syndrome urémique hémolytique. Tous les patients ont eu un niveau élevé de créatinine de sérum mais n'ont pas toujours montré des signes de hemolysis. Les niveaux de cuvette de FK506 n'étaient pas prédictifs pour le développement de TMA, mais généralement une réduction de dose de drogue s'est corrélée avec l'amélioration de fonction de rein et la disparition de l'image hémolytique. La biopsie rénale d'allograft a fourni un diagnostic concluant dans chacun des 17 cas dans lesquels ce procédé a été exécuté. Traitement, qui s'est principalement composé de la réduction ou de la discontinuation de FK506, d'anti-coagulation, et/ou de plasmapheresis avec l'échange frais-congelé de plasma, TMA resolved dans la plupart des patients (57%). Cependant, dans un de ces patients (5%), la greffe était plus tard due perdu aux causes indépendantes à TMA, tel que le rejet aigu ou chronique. En dépit du traitement, un patient (5%) a perdu la greffe due au rejet aigu et au TMA persistant, et trois autres patients (14%) qui ont eu la moelle, le coeur, et les greffes de foie, est mort de l'échec multiple d'organe, probablement indépendant de TMA. Dans les autres quatre patients (19%), la réponse au traitement n'a pas été rapportée. CONCLUSIONS : TMA doit être considéré dans des patients de greffe d'organe soignés avec FK506 toutes les fois que la fonction de rein détériore, même en l'absence de l'anémie hémolytique microangiopathic. Bien que TMA réagisse habituellement au traitement, il peut, dans des cas rares, mener à la perte de fonction de rein ou même du patient' ; la mort de s. ( info)

10/4010. Cerebri de Pseudotumor : une complication peu commune de la thrombose de veine brachiocéphalique s'est associée aux cathéters de hémodialyse.

    Nous rapportons un cas de cerebri de pseudotumor (PC) dans un patient de hémodialyse d'entretien qui a été associé à la thrombose des veines brachiocéphaliques droites et gauches provoquées par des cathéterisations répétées de veine subclavian et jugulaire. Les symptômes et les signes du PC sont apparus quand une bonne greffe de Gortex d'avant-bras a été insérée. Le PC secondaire à l'obstruction veineuse intra-crânienne de sortie est une considération diagnostique importante pour des patients de hémodialyse avec le mal de tête, la perturbation visuelle, et le papilledema. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'thrombose'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.