Cas Rapportés "Traumatismes Oculaires"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

11/823. Une complication peu commune de chirurgie rétinienne de reattachment.

    Les auteurs rapportent un cas avec une complication extraocular en retard peu commune de la boucle scleral et de l'implant local d'éponge de silicone. Quatre ans après la chirurgie de reattachment, une paupière supérieure ptotic perforée par l'implant local d'éponge de silicone et la fistule entre la paupière et le sclera supérieurs ont été détectées. La réparation primaire de la paupière supérieure et le déplacement de l'éponge de silicone ont été effectués. Un an après, la rétine a été jointe et il n'y avait aucun problème avec la paupière supérieure. Cryotherapy, implant explant (boucle scleral) et et local episcleral (éponge) sont fréquemment utilisés et des méthodes efficaces pour la chirurgie rétinienne de reattachment. Des complications tôt et en retard postopératoires ont été rapportées. À notre connaissance, il n'y a aucun rapport de perforation de paupière, de ptosis supérieur et de formation de fistule provoquée par rejet d'implant d'éponge de silicone. ( info)

12/823. Gestion de la luxation traumatique du globe. Un rapport de cas.

    BUT : Pour rapporter la gestion d'un patient qui a eu le type ruptures d'III et luxation traumatique de LeFort du globe avec l'avulsion du nerf optique et de tous muscles extraocular excepté le rectus médial. MÉTHODES : Pendant huit heures après le trauma, les muscles supérieurs et latéraux isolés et rétractés de recti ont pu être trouvés et suturés à leurs insertions originales. Le rectus inférieur n'a pas pu être recherché. RÉSULTATS : Bien que l'oeil gauche n'ait eu aucune perception légère, la majeure partie de sa motilité a été reconstituée ayant pour résultat un cosmesis sans tache. CONCLUSION : La prévention de l'enucleation primaire a aidé à alléger le fardeau psychologique du trauma sur le patient. En cas de développement certain de bulbi de phthisis, le patient aura une chance à équiper d'une prothèse au-dessus de son propre oeil avec une meilleure motilité en résultant. ( info)

13/823. Enucleation pour des pratiques rituelles.

    Cinq cas d'enucleation exécutés sur voir des yeux sont présentés, accentuant les dangers des poses de ce procédé au patient. Il présente également les problèmes que ceci peut poser au développement de l'ophthalmologie. ( info)

14/823. Dislocation antérieure traumatique d'objectif : un rapport de cas.

    Un homme de 45 ans s'est présenté à se plaindre de département de secours de la vision et de la douleur diminuées dans l'oeil gauche après trauma émoussé à l'oeil. Sur l'évaluation, la vision a été limitée à détecter des mouvements de main, et la pression intraoculaire était de 37 mmHg. Le glaucome aigu secondaire d'angle-fermeture, avec le bloc pupillaire dû à la dislocation antérieure de l'objectif, a été diagnostiqué. La pression intraoculaire est demeurée élevée après thérapie médicale, et le patient a subi l'extraction intracapsulaire de cataracte et vitrectomy antérieur. La possibilité de pression intraoculaire élevée due à la dislocation d'objectif ou d'autres types de glaucome secondaire devrait être considérée après trauma oculaire émoussé. ( info)

15/823. Perforation cornéenne pendant le keratomileusis in situ de laser.

    Deux cas de perforation cornéenne qui se sont produits pendant l'ablation de laser mais pas pendant la formation d'aileron dans le keratomileusis in situ de laser (lasik) sont rapportés. Dans le premier cas, aucun problème dans la formation d'aileron ne s'est posé, et on a assumé que l'épaisseur stromal de lit est environ 239 microns après application de laser. Cependant, une perforation stromal de lit a été trouvée quand 608 impulsions étaient appliquées (la profondeur théorique d'ablation était de 140 microns). La déshydratation excessive due à l'exposition prolongée à la lumière de microscope d'opération peut changer le taux d'ablation et causer la perforation cornéenne. Dans le deuxième cas, le retraitement de lasik a été effectué utilisant l'aileron original pour la correction de la myopie régressée (- 4.0 dioptries). Bien qu'on ait assumé que l'épaisseur stromal de lit soit environ 175 microns après l'application de laser, une perforation stromal de lit a été trouvée quand 151 impulsions étaient appliquées (la profondeur théorique d'ablation était de 37 microns). L'ectasia cornéen inattendu après le premier traitement de lasik peut causer une perforation cornéenne dans le retraitement de lasik. En conclusion, la déshydratation excessive de la cornée devrait être évitée, et l'examen soigneux de la forme cornéenne est nécessaire pour empêcher la perforation cornéenne pendant l'ablation de laser dans lasik. ( info)

16/823. Dislocation postérieure d'objectif intraoculaire de chambre avec le sac.

    Nous rapportons un cas rare d'un homme de 46 ans se présentant avec une luxation d'un objectif intraoculaire de chambre postérieure (IOL) avec le sac capsulaire après contusion oculaire. La longueur axiale préopératoire était de 36.58 millimètres. Après trauma, l'extraction de plana de pairs de l'IOL disloqué à l'intérieur du sac capsulaire a été exécutée utilisant un forceps. La fibrose capsulaire avait probablement affaibli les zonules, qui ont été rompus par le trauma. Cette observation confirme la nécessité d'un grand nettoyage capsulotomy et méticuleux curviligne continu des capsules antérieures et postérieures pour réduire au minimum la contraction postchirurgicale de fibrose et de capsule. ( info)

17/823. La dysplasie épithéliale de colorant rétinien focal s'est associée au flavimaculatus de fond.

    FOND : Un ou plusieurs lésions dysplastic focales de l'épithélium rétinien de colorant (RPE) se sont produites dans 15 yeux de 10 patients avec le flavimaculatus de fond. MÉTHODES : Examen des disques de patient comprenant une tentative d'obtenir l'information de suivi au sujet d'une histoire de trauma oculaire précédent. RÉSULTATS : Le trauma oculaire antécédent doux s'est produit à l'oeil avec une lésion dysplastic dans deux patients. Les lésions Dysplastic étaient plus souvent temporelles solitaire et localisé au macula. Le neovascularization sous-rétinien a accompagné deux des lésions dysplastic. Les lésions étaient multifocales et présentes bilatéralement dans deux patients. CONCLUSIONS : Dans le flavimaculatus de fond, le stockage progressif de lipofuscin est responsable de l'engorgement et de l'hypertrophie du RPE. Les lésions Dysplastic du RPE résultent probablement du hyperplasia réactif et du metaplasia fibreux des cellules de RPE en réponse à la rupture aiguë des cellules fragiles et hypertrophiées de RPE qui peuvent être énormément agrandies dans le secteur des taches jaunes. Cette rupture peut se produire en réponse au trauma, à l'inflammation focale, ou à d'autres stimulus localisés. Des patients avec le flavimaculatus de fond devraient être avertis au sujet du rôle possible du trauma pour causer les changements dysplastic du RPE et de la perte visuelle. ( info)

18/823. Traitement de cyclodialysis traumatique avec l'endotamponade vitrectomy, cryotherapy, et de gaz.

    Un patient d'aphakic avec hypotony chronique grave a fait fendre un traitement alternatif d'un cyclodialysis traumatique : un plana gauche de 3 pairs vitrectomy, cryotherapy de la fissure, et de l'échange de fluide-gaz avec le positionnement en supination suivant. Le principe thérapeutique était apposition mécanique du muscle ciliary isolé à la dent scleral par la bulle de gaz et l'induction de cicatrice par cryotherapy. La pression intraoculaire a grimpé jusqu'à dans les gammes normales, et l'acuité visuelle s'est améliorée au-dessus d'un suivi de 15 mois. ( info)

19/823. cataracte traumatique présentant avec le hemianopsia nasal unilatéral.

    Un homme de 56 ans a développé un défaut nasal de champ dans son oeil gauche pendant 3 mois après un accident traumatique. Un examen a montré une cataracte subcapsular postérieure dans l'oeil gauche sans des déficits neurologiques. Faire un essai pratique visuel de Humphrey 24-2 a indiqué un hemianopsia nasal dans l'oeil gauche. Après extraction de cataracte et implantation d'objectif intraoculaire, le patient' ; champ visuel de s retourné à la normale. Ce cas prouve qu'une cataracte peut présenter avec un déficit localisé de champ visuel, qui peut être corrigé par l'extraction de cataracte. ( info)

20/823. Retouche collatérale veineuse dans un patient présentant le glaucome posttraumatic.

    BUT : Pour documenter photographiquement le développement, la retouche, et la régression collatéraux veineux dans un patient avec le glaucome traumatique. MÉTHODES : Des photographies consécutives de fond ont été évaluées, marquées, et corrélées avec l'histoire clinique d'un patient présentant le glaucome posttraumatic unilatéral. RÉSULTATS : Ce rapport documente photographiquement l'aspect, la retouche, et la disparition suivante des navires collatéraux de l'occlusion veineuse sur la surface du disque optique dans un oeil avec de la pression intraoculaire accrue et mettre en forme de tasse glaucomatous progressif. CONCLUSIONS : L'obstruction chronique asymptomatique d'une veine rétinienne de branche sur le disque optique peut faire développer des collaterals veineux dans l'absence des hémorragies rétiniennes ou d'autres signes de la maladie occlusive veineuse. La pression intraoculaire accrue, l'arteriolarsclerosis, et mettre en forme de tasse glaucomatous sont des facteurs de risque pour ces occlusions. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)<- Précédent || Suivant ->


Laisser un message sur 'traumatismes oculaires'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.