Cas Rapportés "Vascularite Rétinienne"
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)

Filtrage par mots-clés:



Recherche des documents. Attente svp...

1/36. Un nouveau cas d'angiitis givré idiopathique aigu de branche en europe.

    RAPPORT DE CAS : Un mâle de 20 ans sans l'histoire de n'importe quelle maladie systémique ou d'oeil a développé la perte d'acuité visuelle dans les deux yeux. Les exsudats blancs entourant les veines rétiniennes du poteau postérieur à la périphérie, à l'oedème rétinien et aux hémorragies dans les deux yeux étaient évidents sur l'ophthalmoscopy. L'angiographie de fluorescéine a montré la fuite du colorant des veines et de la souillure étendue des murs de veine. Un diagnostic d'angiitis givré aigu de branche a été fait. L'examen systémique a indiqué les lymphadenopathies axillaires, sous-maxillaires et inguinaux. L'anticorps de VCA IgM pour le virus d'Epstein-Barr était positif négatif et d'IgG. La biopsie a été prise d'un ganglion lymphatique axillaire ; une réaction inflammatoire non spécifique a été trouvée sur l'étude anatomopathologic. Le patient a été commencé sur le prednisolone de mg 90 quotidiennement. Après deux semaines le vasculitis rétinien s'était amélioré et les lymphadenopathies bientôt avaient résolu. Les petits, durs exsudats étaient présents dans le poteau postérieur pendant l'absorption de l'oedème et de la résolution rétiniens de l'inflammation vasculaire. Le prednisolone systémique ont été réduits progressivement et définitivement retirés deux mois plus tard. Le patient' ; l'acuité visuelle de s était 20/25 dans les deux yeux. Aucun tissu fibrotique de cicatrice ou lésion atrophique n'ont été notés dans l'un ou l'autre fond. CONCLUSIONS : Nous rapportons un nouveau cas d'angiitis givré aigu de branche avec un début et un cours clinique favorable semblables aux rapports précédents. Nous avons trouvé la présence additionnelle des lymphadenopathies mais avons ne pu pas établir un agent causal possible. À notre connaissance, indépendamment d'un cas récent de branche givrée angiitis-comme la réponse en Grèce, le cas actuel est d'abord rapporté en europe occidentale. ( info)

2/36. Dynamique étendue dans l'endroit, la forme, et la taille des aneurysms dans un patient avec le vasculitis rétinien idiopathique, des aneurysms, et du syndrome du neuroretinitis (IRVAN). Vasculitis rétinien idiopathique, aneurysms, et neuroretinitis.

    BUT : Pour décrire un cas peu commun de vasculitis rétinien idiopathique, d'aneurysms, et de syndrome du neuroretinitis (IRVAN) avec la dynamique rapide dans le nombre et l'aspect d'aneurysms. CONCEPTION : Rapport d'observation de cas. MÉTHODES : Des données cliniques et angiographiques du patient ont été examinées. RÉSULTATS : Au cours de seulement 6 mois, aneurysms rétiniens de préexistence résolus tandis que les neufs apparaissaient. On a observé des changements de la forme et de la taille des lésions de préexistence. La résolution des lésions dans les yeux précédemment non traités par le laser est rapportée pour la première fois. CONCLUSIONS : Les lésions vasculaires dans le syndrome d'IRVAN peuvent montrer un chiffre d'affaires exceptionnellement rapide. La résolution des aneurysms est une partie du cours normal de la maladie et peut se produire sans photocoagulation rétinien précédent de laser. ( info)

3/36. L'angiitis givré de branche s'est associé à la glomérulonéphrite rapidement progressive.

    L'occurrence simultanée de l'angiitis givré de branche et rapidement immunisé-négociée de la glomérulonéphrite progressive est rapportée. Les deux maladies partagent probablement un mécanisme immunisé commun. Les patients de l'angiitis givré de branche devraient subir l'évaluation systémique complète comprenant les essais de fonction rénaux même si le patient est systémiquement asymptomatique. ( info)

4/36. L'angiitis givré de branche lié à Harada maladie-comme des manifestations se reproduit 10 ans après.

    BUT : Pour décrire un cas avec l'angiitis givré de branche se produisant en association avec des manifestations de la maladie de Harada. CAS : Un homme de 41 ans a développé l'iridocyclitis marqué, l'angiitis givré de branche et les points blancs rétiniens, ainsi que le détachement serous de la rétine sensorielle dans le poteau postérieur des deux yeux. OBSERVATIONS : L'angiographie de fluorescéine a démontré les points épithéliaux de fuite de colorant rétinien multiple dans la phase tôt suivie du colorant en retard mettant en commun dans le détachement serous, compatible aux manifestations de la maladie de Harada. La répétition expérimentée patiente de la même combinaison des manifestations 10 ans après. Aux deux occasions, il a montré l'augmentation de cellules et l'altitude mononucléaires de protéine dans le fluide céphalo-rachidien sur le robinet spinal. CONCLUSION : L'angiographie de fluorescéine et le robinet spinal ont soutenu le diagnostic de la maladie de Harada dans le patient. Le patient actuel pourrait être diagnostiqué en tant qu'ayant l'une ou l'autre maladie de Harada avec givré branche-comme la réponse ou l'angiitis givré de branche avec le détachement rétinien serous comme se produit dans la maladie de Harada. ( info)

5/36. Cas du mois. Angiitis givré aigu.

    Une femme de 42 ans s'est présentée avec la perte visuelle aiguë dans l'oeil gauche avec l'évidence funduscopic du periphlebitis rétinien marqué (angiitis givré) et d'une étoile maculaire. L'essai sérologique étendu n'a identifié aucune étiologie. Le but de ce rapport est de passer en revue les dispositifs cliniques et les associations systémiques de l'angiitis givré aigu, une entité ophthalmologique rare. ( info)

6/36. Associé epitheliopathy de colorant placoïde multifocal postérieur aigu à un vasculitis de nécrose systémique.

    BUT : Les auteurs présentent un cas d'epitheliopathy placoïde multifocal postérieur aigu de colorant (APMPPE) lié à un vasculitis de nécrose systémique avec les configurations mélangées de la granulomatose de wegener et du nodosa de polyarteritis (CASSEROLE). MÉTHODES : Rapport de cas. RÉSULTATS : Un femme de 29 ans a développé une épistaxis grave, suivie d'une fièvre de qualité inférieure, la nuit sue, et une toux productive. Un mois plus tard, elle a commencé à éprouver des fièvres élevées, le mal de tête, la myalgie, la rigidité de cou, et la douleur abdominale aussi bien que la vision brouillée bilatérale d'APMPPE. L'évaluation systémique a indiqué des ulcérations nasales, effusions pleurales bilatérales, et une sinusite maxillaire et ethmoïde bilatérale, compatible à la granulomatose de wegener. Cependant, l'essai d'ANCA était négatif, et une angiographie rénale et mésentérique a montré des dilatations anévrismales suggestives de la CASSEROLE. Ses symptômes oculaires et systémiques se sont nettement améliorés avec les corticostéroïdes systémiques. CONCLUSIONS : La cause d'APMPPE est inconnue. Ce cas d'APMPPE lié au vasculitis de nécrose systémique fournit l'appui pour le choroïde comme étant principalement impliqué par un processus vasculitic diffus que les interruptions perfusion choroïde et cause aux résultats caractéristiques de fond dans APMPPE. ( info)

7/36. L'uveitis antérieur récurrent et le vasculitis rétinien guéri se sont associés à la sclérose en plaques.

    Nous décrivons l'occurrence de l'uveitis antérieur avec le vasculitis rétinien guéri dans un femme Asiatique-Indien. Elle a eu des dispositifs d'uveitis antérieur et de vasculitis rétinien guéri. Cette maladie rare en Inde peut être associée à l'inflammation intraoculaire. ( info)

8/36. Type lymphotropic à cellule T humain de virus - 1 - vasculitis rétinien associé chez les enfants.

    BUT : Pour décrire le vasculitis rétinien prédominant chez les enfants portant le type 1 lymphotropic à cellule T humain de virus (HTLV-1). MÉTHODES : Les auteurs ont examiné les disques cliniques des patients avec l'uveitis de HTLV-1-associated entre 1987 et 2001 dans l'hôpital d'université de Kagoshima et ont passé en revue des caisses de vasculitis rétinien étendu et couvant. RÉSULTATS : Trois adolescents précédemment en bonne santé ont noté des symptômes visuels doux et se sont présentés avec la mise en gaine étendue des navires rétiniens, compliqués par l'inflammation antérieure douce de segment. La maladie vasculaire rétinienne a répondu mal aux corticostéroïdes systémiques, a eu un cours de combustion lente avec la mise en gaine persistante des navires rétiniens, et par la suite résulté dans la dégénération chorio-rétinienne diffuse. Les résultats des études de laboratoire étaient ordinaires excepté la présence des anticorps de sérum à HTLV-1. Un patient a développé la myélopathie de HTLV-1-associated 11 ans après le début de la maladie oculaire. CONCLUSIONS : Le vasculitis rétinien a différé des changements vasculaires rétiniens généralement - vu dans l'uveitis de HTLV-1-associated. Les auteurs proposent un vasculitis rétinien clinique de la maladie HTLV-1-associated qui affecte les jeunes porteurs HTLV-1, caractérisé par le vasculitis rétinien de combustion lente avec la dégénération rétinienne finale. ( info)

9/36. Névrite optique et vasculitis rétinien en tant que manifestations primaires d'érythémateux de lupus systémique.

    Érythémateux de lupus systémique (SLE) est un désordre commun de système multiple. Cependant, le vasculitis rétinien comme manifestation primaire de SLE est rare, expliquant seulement 4% de causes de vasculitis rétinien. Le mécanisme postulé a semblé être vaso-occlusion des artérioles rétiniennes par la thrombose, avec l'ischémie résultante. La neuropathie optique dans SLE est également rare, avec une prédominance de 1%. C'est un rapport de cas d'une jeune dame qui s'est présentée nous avec le vasculitis rétinien en tant que sa présentation initiale de SLE. Intéressant, le mécanisme pathologique a semblé être inflammatoire et vaso-non occlusif. ( info)

10/36. Eales' ; la maladie dans l'Inuit : rapport de quatre cas.

    BUT : Pour rapporter quatre cas d'Eales' ; la maladie dans l'Inuit du Groenland diagnostiqué au cours d'une période de 6.5 ans. Il n'y a aucun rapport précédent sur Eales' ; la maladie parmi des Groenlandais. MÉTHODES : Quatre plus jeunes Inuit, trois mâles et une femelle, ont été diagnostiqués avec Eales' ; la maladie basée sur des changements de fond et l'exclusion des diagnostics différentiels possibles. Plusieurs études indiquent une relation possible entre Eales' ; la maladie et tuberculose (TB) ; l'examen de l'exposition possible à la TB faisait partie de la recherche clinique. RÉSULTATS : Les changements rétiniens ont rendu le photocoagulation de laser de panretinal nécessaire dans tous les cas. Quatre yeux dans trois patients vitrectomized. Trois patients ont reçu le traitement oral de corticostéroïde. Les résultats visuels finaux étaient relativement bons, avec une acuité visuelle en-dessous de 6/60 (3/36) dans seulement un oeil vitrectomized. Tous les patients avaient été exposés à la TB. CONCLUSION : Eales' ; la maladie semble être plutôt commune dans la petite population de l'Inuit (56.000) au Groenland. L'attention est exigée pour assurer le diagnostic et le traitement approprié, y compris le photocoagulation de laser, menant à un pronostic raisonnablement bon. ( info)
(Traduit de l'anglais par Altavista Babel Fish)| Suivant ->


Laisser un message sur 'vascularite rétinienne'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.