FAQ - Catatonie
(Powered by Yahoo! Answers)

Catatonie me dit de prendre ma vie en main, je suis d'accord, mais comment?


Je te remercie de tous tes conseils catatonie mais je suis perdue là, comment reprendre ma vie en main? par ou commencer?
----------

SVP catatonie, vous pouvez changer votre image personnelle???!! c'est honteux  (+ info)

Quelle est la meilleure mode de sortir de la "catatonie"?


Luna parlait du group SEPH..........
----------

La catatonie est un syndrome psychiatrique s'exprimant à la fois dans la sphère psychique, et motrice. Y sont généralement associés ces signes :

- Le négativisme c’est-à-dire l'opposition à toute proposition, le "refus de tout contact avec autrui et avec le réel", ainsi que le définit Henri Ey. Cela peut comprendre,un refus du regard, un mutisme, une anorexie, un apragmatisme total.

- La passivité : paradoxalement, le sujet peut également avoir occasionnellement des attitudes d'acceptation passive, par suggestibilité.

- Le syndrome moteur, perte de l'initiative motrice, raideur généralisée, attitude figée, résistance active aux tentatives de mobilisation. Parfois, on observe le syndrome de la catalepsie ou flexibilité cireuse, le patient garde les attitudes imposées par autrui même lorsqu'elles sont inconfortables (c'est par exemple le signe de l'oreiller : la tête reste soulevée lorsqu'on retire l'oreiller. On peut observer des phénomènes parakinétiques (maniérisme, stéréotypies, pathétisme, impulsions), une écholalie, échopraxie.... Parfois, l'évolution est ponctuée par des accès d'agitation psychomotrice soudaine, par des crises clastiques.

- Symptômes somatiques associés : signes de dysautonomie : troubles tensionnels, oedèmes des membres inférieurs, sueurs profuses, cyanose des extrémités, hypersalivation.

Son évolution sans traitement peut aboutir à la mort (par anorexie, déshydratation)

Nous devons sa description à K.Kahlbaum, en 1874. Elle constitue une forme d'expression de la schizophrénie (schizophrénie hébéphrénocatatonique), au sein de laquelle elle est décrite par les classiques : Kraepelin dans la Démence Précoce, Bleuler dans la schizophrénie. Celui-ci en définit la nature de symptôme extrême de la dissociation psychomotrice, y repère l'expression combinée du négativisme et de l'autisme (au sens bleulerien) Le DSM IV TR, manuel américain de classification des maladies mentales la définit comme un syndrome, sans préjuger de son étiologie : schizophrénie, troubles de l'humeur (mélancolie majoritairement), affections neurologiques.  (+ info)

Grosses complications suite à une bénigne Gastro.....je suis retourné, avez-vous des conseils ?


Bonjour à toutes et à tous,


Bah voilà, Dimanche soir, alors que je disputais une partie de Jokari avec L'ami Gonzague, j'ai ressenti comme des petites douleurs à l'estomac !

Jusque là, rien de bien méchant.....mais mes crises gastriques se sont intensifiées de plus en plus jusqu'aux dégobillages à glotte retournée et flouzes incontrôlables en spray, dans le studio du pauvre Gonzague, plongé en catatonie par l'improbable fumet !!!

Ne pouvant plus me déplacer, l'ami Gonzague m'a alors préparé un remède de grand-mère pour éviter un éventuel ouragan fécal imprévu, lors de mon retour à mon domicile....

Sa recette consistait à me faire ingérer:
- 4 coupes-chiasse en gélules,
- 250g de riz sec,
- 1éponge ménagère (sans le grattoir) coupée en petits dés
- 1 demi-verre de Rubson (grains de silice anti-humidité principalement utilisé en bricolage pour les greniers et caves humides) avec un trait d'eau.

Bref.....son remède a superbement bien marché....même trop !

Effectivement, quelques instants plus tard, de nouvelles douleurs, très, très aiguës m'assaillirent......
Il fallait que je me vide de toute urgence la boyasse mais cette recette miracle m'avait littéralement bétonné le canal du rectum....rien n'en sortirait !

C'est alors, apeuré et torturé par cette douleur insoutenable, que je poussais de toutes mes forces sur les gogues (avec l'aide de Gonzague me maintenant sur la lunette de tout son poids), que l'incroyable se passa.....PATATRAC.....en quelques secondes, la partie supérieure de mon corps fut absorbée par la partie inférieure !!!

Je comprends de suite votre difficulté à imaginer cette scène....disons que mon corps s'est retourné comme un gant..... une simple chaussette !

Bon...vous trouverez ci-joint une photographie pour les incrédules .... Je compte bien entendu sur votre discrétion car je tiens à conserver mon intégrité !

http://img8.hostingpics.net/pics/336339Trouflard_Gastro_Costaud.jpg

Voilà depuis, je suis resté en l'état.... cloitré dans l'appartement de Gonzague !

Alors....voilà… que dois-je faire à votre avis ?

Me débrouiller par moi-même ?…
(Quid des risques du retour à l'endroit ?)
… ou avoir recours à la médecine ?
(Quid des répercutions auxquelles je serai confronté à l'issue d’une intervention ?)

Merci d’avance pour vos réponses……
@Ptitroger:
Il fait très chaud ici.... la studette de Gonzague est située sous les toits !
@110 Bonnet C et je comprends pas la suite:
Il a essayé....ça donne rien !
Juste des flatulences qui émane du nez !
Merci quand même...
@Akiba:
Vous pensez que ça peut plaire ???
Bon, j'vais appeler quelques proies en liste d'attente sur mon agenda pour voir !
@Guevara:
Ah...ça risque de faire mal mais bon...on va essayer ça ce soir !
----------

Mon cher Trouflard,

Je comprends l'inconfort de cette situation.
Néanmoins, avant de vous prodiguer quelques conseils pour solutionner le problème, je tiens à attirer votre attention sur quelques avantage offerts par votre nouvelle anatomie :
1) Vous avez dorénavant une excuse valable pour puer de la gueule, et n'aurez donc plus besoin de vous laver les dents, ce qui soulagera grandement votre porte-monnaie (le dentifrice étant de nos jours une denrée qui coute les yeux de la tête)
2) (corrolaire du 1) : vous pourrez, en un seul coup de gant de toilette, vous nettoyer le fion et la face. De la même manière, après avoir déposé votre colombin dans les lieux d'aisance, un petit nettoyage au PQ vous pemettra non seulement de vous torcher, mais également de vous essuyer les commissures des lèvres.
3) Vous pourrez sortir à tout bout de champ le trucculent dicton populaire "Parle à mon cul, ma tête est malade", et aurez donc l'occasion de faire écrouler de rire votre entourage. Or, si l'on en croit une autre maxime renommée, "Femme qui rit est à moitié sur le bout de ton zizi". Cette nouvelle configuration ana(l)tomique vous offre donc la possibilité de niquer à couilles rabattues.

Bon, ceci dit, si vous souhaitez reprendre forme humaine (ce qui est votre droit le plus strict), il conviendra d'opter pour l'une des 3 techniques suivantes :
a) Vous moucher très fort en vous bouchant le nez de manière parfaitement hermétique.
b) (dérivé de la technique a) : renifler quelque chose de nauséabond, qui vous fera tousser et éternuer suffisamment fort pour que tout rentre dans l'ordre. Pour la chose nauséabonde, vous avez le choix entre la foufoune de votre grand-mère, une andouillette de Troyes vomie par François Baroin, ou encore le slip de Patrick Balkany après une partouze.
c) faire appel à un sorcier congolais (ou vietnamien, mais méfiez-vous de leurs "pseudo-remèdes-miracles" à base de nems, qu'ils aiment à vous introduire dans le rectum).

Merci de me tenir au courant de votre état de santé mon cher, je suis très inquiet.

Bien à vous.  (+ info)


Laisser un message sur 'Catatonie'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.