FAQ - Hépatite Alcoolique
(Powered by Yahoo! Answers)

Comment reconnaît t-on un alcoolique ?


A partir du nombre de verre qu'il/elle boit par jour ?
Du type d'alcool (fort, moins fort) ?
De son caractère impossible, irritable ?

D'autres signes ?
Est-ce qu'un alcoolique a du mal a rester en erection ?
----------

OUI l'alcool joue sur les érections, moins fréquentes et moins longues ....

Les problèmes les plus fréquemment rencontrés sont :

Baisse de désir, trouble de l’excitation sexuelle (érection, lubrification), anorgasmie, impossibilité de 2eme rapport.

Dans la littérature en raison de la diversité des protocoles de recueil, les chiffres varient entre 8 et 54 % des troubles.

Au centre Louis Sevestre, sur 50 patients volontaires pour répondre à un questionnaire nominatif les résultats sont les suivants :

Hommes :
Baisse de désir 50%
Baisse d’érection 57%
Erection fragile 42 %
Ejaculation tardive 52 %
Absence de deuxième rapport 41%

------------------------------------------------------------------
Pour moi l'alcoolique est celui ou celle qui bois quotidiennement.
Ca va du gars qui vas au bar se faire un demi après le travail à la cadre supérieure qui se sirote son verre de vin tous les soirs devant la TV !
Tu ne leur fera jamais boire une boisson sans alcool lors d'un appéritif !

Ces personnes sont de mauvaise humeur quand elles ne peuvent pas consommer cette dose quotidienne et se réjouissent lorsqu'un ami débarque avec une bonne bouteille à la maison !!

L'AVIS DES "PROS":

L'alcoolisme est la dépendance à l'alcool (éthanol) contenu dans les boissons alcoolisées. Cette pathologie chronique est caractérisée par la perte de contrôle de la consommation d'alcool, la présence d'une dépendance physique et d'une tolérance (nécessité d'augmenter les doses car le corps s'habitue).

L'alcoolisme, considéré comme une dépendance, est à l'origine de dommages physiques, psychiques et sociaux.

La progression dans le temps est l'une des caractéristiques majeures de cette addiction.

Certains pensent que l'alcoolisme est une maladie « incurable, progressive et mortelle ». L'abstinence est souvent prônée afin de stopper l'évolution de la maladie et de revenir à une vie normale.

On distingue deux grandes formes d'alcoolisme parmi différents types :

- Une consommation continue de boissons peu alcoolisées ; cette forme ne s'accompagne en général pas d'un sentiment de culpabilité, la personne considère qu'elle a une consommation « normale » ;

- Une consommation fréquente de boissons très alcoolisées ; cette forme s'accompagne d'un fort sentiment de culpabilité, la personne nie avoir un problème.

Pleins d'infos sur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcoolisme#.C3.A0_court_terme

http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/s346/maladies/alcool-alcoolisme.html

http://www.infirmiers.com/etud/cours/psy/alcoolisme.php

http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychiatrie/adulte/pathologie/alcoolisme.htm  (+ info)

est qu on risque de devenir alcoolique en consommant tout les week-end?


çà dépend du contexte : si tu bois en groupe où seul . Seul , c' est clair il y a un malaise , un mal de vivre que tu compenses par l' alcool et le risque est grand .
En groupe, c' est l' ambiance et le fait de suivre les autres,l' alcool ne rend pas toujours gai et parfois rend l' ambiance agressive, cela révèle le vrai caractère...le risque c' est le phénomène de dépendance qui est différent selon les individus ( alcoolisme génétique ), si l' alcool te manque , tu peux en tirer les conclusions qui s' imposent...  (+ info)

Sarkozy - alcoolique ou comique?


http://www.youtube.com/watch?v=I4u3449L5VI
----------

alcoozarkozique  (+ info)

comment peut-on aider un mari alcoolique ? Quelle est la meilleur tactique , merci?


il m'a suffit dans le ras le bol! d'avoir oter mon alliance et mises autour du goulot de la bouteille! en laissant un mot à côté écris en gros! qui disait:

tu té trompé de femme, ce n'est pas moi qui dois pourter l'alliance! j'suis pas ta femme! le bouteille, elle, oui!!

en voyant ça le lendmains matin, ça lui en a bouché un coin de vérité qui en disait long en otre, jette la bouteill ou alos bye bye!!!!

il a arrêter le jour m^me et depuis plus rien, il ne bois plus, et en plus il ne fume plus!!!

en gros met le ô pied du mur, soit il se le prend, soit il rajoute desx briqure à ce mur pour batir autre chose( c'été juste pour la métaphore!!!

ça a marché pour moi!!! et en même tant il savait que j'étais sérieuse!!!!

sinon! voir le doc, pour qu'il lui prescrive des médocs pour aider au sevrage, et un suivie avec un spycologue,!
si sé grave le cas, le convaincre d'aller faire une cure de désintox!!!

ju'espère qu'il né pa violen en étant ivre!!!

bonne chance et bon courage!!!!!!

gros bizzzzzz bizzzzzzzzzzzzzzzzzoooooooooooooouuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!!!!!!  (+ info)

qu'est ce que l'hépatite virale et comment la contracte-t-on?


Il s'agit d'une maladie dont j'entends parler et ne sait ce que c'est.
----------

Il y en a plusieurs. C'est une maladie virale qui attaque le foie.

La A qui est sérieuse mais pas grave, elle guérit toute seule (mais on a une période où on est bien malade). Il y a souvent un ictère avec une hépatite (la jaunisse)
La B, dont on ne guérit jamais, qui peut devenir chronique avec au bout cirrhose du foie et cancer du foie.
La C, encore plus grave.
(y a aussi la D, E, F,etc, mais ce sont des variantes des précédentes)

Comme pour toutes les maladies virales, on ne sait pas les soigner. On essaie simplement de diminuer les conséquences. L'hépatite fait plus de morts tous les ans que le SIDA mais il y a un vaccin contre la A et la B (pas contre la C)

Le vaccin contre la A ne se fait que si on va dans certains pays.mais celui contre la B doit se faire impérativement (rien que l'hépatite B, à elle seule, tue plus de gens que le SIDA, et est infiniment plus contaminante que le SIDA)

La C ne s'attrape que par le sang (transfusion et piqure avec une seringue souillée).

La B majoritairement par le sang et contact sexuel (attention, si le virus du SIDA meurt quasi-instantanément à l'air libre, le virus de l'hépatite meurt à 60°C uniquement). C'est une MST, 2 milliards de gens infectés dans le monde , 350 millions de gens où elle deviendra chronique (pour comparer, il n'y a que 42 millions de gens dans le monde avec le VIH) soit 230 millions qui auront toutes les chances d'en mourir.
Faites-vous vacciner si ce n'est pas fait. Il y a eu une polémique sur le fait que le vaccin donnait la sclérose en plaque, c'est FAUX.

La A peut s'attraper par contact (perso, je suis immunisée contre la A comme tous les membres de ma famille, sans l'avoir eue, sans vaccin, parce que mon père l'a eu et qu'à l'époque on ne savait pas, on n'a pris aucune précaution dans la maison quand il l'a eue). En fait, quand on a la maladie, on peut avoir du virus sur les mains. ça s'attrape aussi facilement qu'on peut attraper une gastro-entérite. On ne peut l'avoir qu'une fois dans sa vie (après on a des anticorps)  (+ info)

comment sait-on qu'on est alcoolique ?


Ne pas résister au coktail tous les soirs ? et boire 4 à 5 verres à chaque soirée, presque tous les jours, parfois plus ?
je sors trop, c'est pour ça que je bois autant. J'adore tout ce qui est coktail, c'est tellement bon, frais. On est une bande filles quand on sort on se prend des bouteilles et souvent on prend des coktails avant. Bien sûre, on prend le taxi pour rentrer, on ne va prendre le risque de mourir accidentellement. Je pense et j'espère que ça passera si j'arrête de sortir.
je ne bois pas de boisson gazeuse, et avant je buvais que du jus de fruits et de l'eau plate, maintenant, je bois beaucoup plus d'alcool !enfin beaucoup de truc à base d'alcool !
----------

Tu n'es peut-être pas encore alcoolique,mais tu es très certainement sur la mauvaise pente.Ton alcoolisme sera ce que l'on appelle un "alcoolisme social",ou ,pour certains"alcoolisme mondain".
Pour tester où tu en est,il faut absolument te priver de sortie pendant au moins une semaine.,et,surtout ne pas boire d'alcool chez toi.
Un conseil:reste chez toi et,plutôt que des boissons gazeuses ou des jus de fruit,bois de l'eau très,très,très sucrée(au moins la valeur de dix morceaux de sucre dans un litre d'eau).Le sucre est bon pour le foie et pour le cerveau.Naturellement,il ne faut jamais rien exagérer:un litre de cette eau pendant trois jours,c'est assez!
Mais,au cas où,ça diminuera le problème de sevrage que la privation d'alcool pourrait entrainer.
Bon courage!  (+ info)

Qu'est- ce -que l'hépatite A?


L’hépatite est une inflammation des cellules du foie le plus souvent causée par des virus (hépatite virale).

Cette inflammation peut également être provoquée par une consommation d’alcool dite «à risque», certains médicaments, une surcharge en graisse, un trouble du système de défense de l’organisme.

L’hépatite est appelée «aiguë» au moment du contact de l’organisme avec le virus de l’hépatite. L’hépatite aiguë peut provoquer une jaunisse également appelée «ictère», une fatigue. Elle peut aussi ne donner aucun symptôme et passer inaperçue. C’est le plus souvent le cas.

L’hépatite est dite «chronique» quand elle persiste au-delà de six mois après l’infection initiale de l’organisme par le virus C.

Seuls les virus B, C et D peuvent provoquer une hépatite chronique.
En France, l’infection par le virus de l’hépatite C est la cause la plus fréquente des hépatites chroniques virales  (+ info)

Quels sont les signes de l'hépatite? A-B-C?


les symptômes quand ils existent sont variés : fatigue, maux de tête, douleurs abdominales, nausées, anorexie, douleurs articulaires et urticaire. Puis, 15 à 45 jours après le contact avec le virus survient l'ictère (jaunisse) : le patient a la peau et les yeux jaunes, ses urines sont peu abondantes et foncées. Le diagnostic est affirmé par les examens biologiques : les enzymes hépatiques sont élevées, et la présence d’anticorps anti-HAV permettent de caractériser une hépatite à virus A.l’hépatite B débute par une période d’incubation silencieuse d’environ 2 mois mais pouvant aller jusqu’à 6. Comme pour l’hépatite A, après l’incubation, la phase aiguë de la maladie est asymptomatique dans 90 % des cas ! Pour les autres, les signes qui apparaissent peuvent être anorexie, douleur au foie, nausées et jaunisse (ictère). Cette dernière peut durer plus d’un mois., l'hépatite C n'est pas facilement diagnostiquée.les symptômes ne sont pas caractéristiques : fatigue, nausées, douleurs de l'hypochondre droit, suivies par l'apparition d'urines foncées et d'un ictère. Les signes cliniques étant parfois trompeurs,  (+ info)

Qu'est-ce qu'un alcoolique anonyme? Quelqu'un qui ne veut pas qu'on sache qu'il boit?


Euh, j'ai dit une c******e?

C'était la question métaphysique du jour...
----------

Non, mais il y en a qui n'ont pas d'humour....
C'était bien vu.  (+ info)

existe t-il un reméde pour l'hépatite B ?


Bien qu'il n'y ait pas de remède pour l'hépatite B, il existe un vaccin sûr et efficace pour prévenir la maladie. Comment contracte-t-on l'hépatite B ? ...


Qu'est-ce que l'hépatite B ?
L'hépatite B est une maladie grave du foie causée par le virus de l'hépatite B (VHB). Elle est extrêmement infectieuse et se transmet par les rapports sexuels ou le contact avec du sang ou des liquides organiques infectés. Quoique le VHB puisse infecter les personnes de tous âges, les jeunes adultes et les adolescents courent le plus grave risque. Le VHB attaque directement le foie, provoquant une maladie grave, des lésions hépatiques et dans certains cas la mort. Bien qu'il n'y ait pas de remède pour l'hépatite B, il existe un vaccin sûr et efficace pour prévenir la maladie.

Comment contracte-t-on l'hépatite B ?
Le virus de l'hépatite B est extrêmement infectieux et il se propage par contact avec le sang et d'autres liquides organiques (notamment le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel) de personnes infectées. Il se transmet par :

le contact sexuel (vaginal, anal ou buccogénital) avec une personne infectée ;
le partage d'aiguilles, de drogues par intraveineuse et d'attirail pour l'injection des stupéfiants ;
l'emploi de rasoirs ou d'aiguilles à tatouage contaminés ;
la grossesse et/ou l'accouchement (exposition périnatale) ;
l'exposition professionnelle au sang ou à d'autres liquides organiques d'une personne infectée.
Quoique rare, la transmission au sein de la famille (transmission sans exposition sanguine, sexuelle ou périnatale reconnue) de l'hépatite B a été documentée principalement parmi les jeunes enfants vivant avec des membres de la famille porteurs de l'hépatite B. On pense que le virus est très probablement transmis à travers une exposition ignorée aux membranes ou à de petites coupures dans la peau.

Contrairement à l'hépatite A, une affection causée par un virus apparenté, l'hépatite B ne se propage pas par la nourriture ou l'eau.

Quels sont les facteurs de risque de l'hépatite B ?
Les principaux facteurs de risque de l'hépatite B comprennent :

le fait d'avoir des rapports sexuels sans préservatif ;
le fait d'avoir des rapports sexuels avec plus d'un partenaires ou avec un partenaire qui a ou bien a eu plusieurs partenaires, ou qui consomme ou a consommé des drogues administrées par voie intraveineuse ;
le fait de partager des aiguilles, des drogues par intraveineuse et l'attirail pour l'injection des stupéfiants ;
le fait d'être transfusé ou traité avec du sang ou des produits sanguins ;
le fait de se faire tatouer ou percer ;
le fait d'avoir un emploi (un agent de santé par exemple) qui expose au sang ou à d'autres liquides organiques ;
le fait de voyager ou de vivre dans des régions ayant des taux élevés d'infection à VHB (notamment l'Asie du Sud-Est, le bassin de l'Amazone en Amérique du Sud, les îles du Pacifique, le Moyen-Orient).
Comment peut-on se protéger contre l'hépatite B ?
Bien qu'il n'y ait pas de remède pour le virus de l'hépatite B, il existe un vaccin sûr et efficace permettant de prévenir l'infection. Ce vaccin, disponible depuis 1982, se fait en trois piqûres. Il fournit une protection contre l'hépatite B chez 90 à 95 % des personnes vaccinées. Se faire vacciner est le meilleur moyen de réduire le risque de contracter l'hépatite B.

Il est conseillé d'administrer le vaccin aux personnes suivantes :

les agents de santé ;
les personnes se livrant à des comportements à haut risque (notamment les rapports sexuels sans préservatif, les rapports sexuels avec de multiples partenaires, le partage d'aiguilles) ;
tous les bébés ;
les adolescents ;
les gens vivant avec des personnes infectées par le VHB ;
les personnes vivant dans des régions ayant des taux élevés d'infection à VHB.
En outre, d'autres moyens de réduire vos risques incluent :

utiliser des préservatifs en latex ou en polyuréthanne pendant les rapports sexuels (chaque fois qu'il se peut qu'un partenaire sexuel soit prédisposé au VHB, y compris les partenaires habituels non vaccinés ou non infectés auparavant) ;
limiter le nombre de ses partenaires sexuels ;
éviter de partager des aiguilles, des drogues par intraveineuse et l'attirail pour l'injection des stupéfiants ;
éviter le perçage de la peau ou le tatouage ;
pratiquer les précautions standard si l'on est un agent de santé ;
manipuler avec précaution tout objet susceptible d'avoir du sang infecté par le VHB (par exemple les rasoirs, les brosses à dents, les pinces à ongles, les serviettes hygiéniques).
Quels sont certains des symptômes de l'hépatite B ?
De nombreuses personnes souffrant de l'hépatite B n'ont pas de symptômes ou n'en ont que de légers. Toutefois, certaines gens présentent des symptômes semblables à ceux de la grippe ou ont l'ictère (jaunissement de la peau). Les symptômes de l'hépatite B incluent :

la fatigue ;
la nausée ou les vomissements ;
la fièvre et les refroidissements ;
des urines foncées ;
des selles liquides ;
le jaunissement des yeux et de la peau (ictère) ;
une douleur au côté droit, pouvant irradier dans le dos.
L'hépatite B peut-elle entraîner d'autres problèmes de santé?
La plupart des personnes ont des infections autolimitées, connaissent une résolution complète et développent des niveaux protecteurs d'anticorps. Un petit nombre d'individus (5 à 10 %) n'arrivent pas à se débarrasser de l'infection et deviennent des porteurs chroniques. 10 à 30 % de ces porteurs souffriront de maladie hépatique chronique ou de cirrhose. En outre, les porteurs chroniques de VHB peuvent infecter d'autres personnes durant toute leur vie et leur risque d'avoir le cancer du foie est 200 fois plus élevé.

Quel est l'effet de l'hépatite B sur la grossesse ?
Les femmes enceintes atteintes d'hépatite B peuvent transmettre le virus à leur bébé. On pense que la transmission a lieu pendant l'accouchement. La plupart des bébés infectés qui ne sont pas rapidement soignés deviennent porteurs chroniques et courent un plus grave risque de souffrir de cirrhose hépatique, de défaillance hépatique et de cancer du foie. Par conséquent, toutes les femmes enceintes doivent subir un test de dépistage du VHB. S'il apparaît qu'une femme enceinte a le virus, il faudra commencer à soigner le bébé aussitôt après l'accouchement. Le traitement comprend le vaccin antihépatite B ainsi que la globuline immune VHB. En outre, le bébé reçoit les deux autres vaccins pendant les visites de suivi.

Les femmes souffrant d'une maladie du foie à un stade avancé risquent beaucoup plus d'avoir des complications pendant la grossesse.

Comment diagnostique-t-on l'hépatite B ?
L'hépatite B est diagnostiquée grâce à des analyses de sang. Un examen du sang de routine, comprenant une analyse de la fonction hépatique, signale l'infection. En outre, une analyse de sang spécifique de dépistage du virus permet d'établir un diagnostic décisif de l'hépatite B.

Existe-t-il un remède pour l'hépatite B ?
Il n'existe pas de remède spécifique pour l'hépatite aiguë et aucun médicament ne s'est révélé capable de modifier le cours de l'infection une fois qu'une personne est malade. Toutefois, pour les personnes atteintes d'hépatite chronique, le traitement par l'interféron peut aider. De plus, vers la fin de 1998, la Fédération américaine des aliments et drogues a approuvé l'utilisation de la lamivudine, un médicament antiviral administré par voie orale, pour le traitement de l'hépatite B chronique. Dans les cas graves, une transplantation hépatique est parfois nécessaire.

On peut traiter les symptômes de l'hépatite. Par exemple, le fait de limiter les matières grasses et de boire des liquides clairs aide à soulager des symptômes tels que la nausée, les vomissements et la diarrhée. De plus, il est conseillé aux personnes souffrant de l'hépatite B de :

beaucoup se reposer ;
boire beaucoup de liquides ;
manger des aliments riches en protéines pour réparer les cellules abîmées ;
manger des aliments riches en glucides pour protéger le foie ;
éviter de boire de l'alcool.
Gardez à l'esprit que le virus peut être transmis à d'autres personnes par les rapports sexuels ou le contact avec des objets contaminés par du sang (tels que les rasoirs, les brosses à dents ou les serviettes hygiéniques). Rappelez-vous que la plupart des infections sont autolimitées et que le virus est éliminé de l'organisme. Une analyse de sang permet de confirmer cette élimination  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'Hépatite Alcoolique'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.