FAQ - Polypes Du Nez
(Powered by Yahoo! Answers)

Comment guérir un bouton dans le nez?


ca m'arrive parfois, et c'est bien dans le nez, et chaque fois que je touche ca fait mal, meme pour me moucher c'est penible, qu'est ce que c'est ? ca peut se guerir, car generalment ca part en une semaine.
ca fait un mois et demi que je n'ai pas vu mon mec !!! et le bouton je l'ai depuis aujourdhui, en plus depuis 2 jour il m'a laisser tomber, donc c'est pas ca, l'herpès?
pff jen ai marre d'aller au medecin tout le temps , a croire que je suis maudite :(((
----------

Mais non ce n'est pas de l'herpès! pas dans le nez! Je suis d'accord pour dire qu'il s'agit surement d'un furoncle car j'ai ces boutons régulièrement :( pff... c'est vrai que ça fait mal, et en plus moi en ce moment j'en ai un de chaque coté! lol, c'est magnifique! Pour accélérerleur disparition je met de la crème très très hydratante et du baume, comme ca, le bouton murit plus vite et finit par disparaitre... jusqu'a qu'un autre prenne sa place... Enfin, je te conseille d'essayer le baume bien gras, c'est très efficace!
A bientot!
Perl  (+ info)

Existe-t-il une correlation entre la taille du nez, des mains et du penis ?


Grand nez +longues mains = gros sexe ? Avez-vous des contre exemples ?
----------

oui tout à fait,  (+ info)

Je voudrais me faire retirer les poils de mon nez ?


J'ai des poils dans mon nez qui sont disgracieux. Je souhaiterez trouver un système afin de les retirer définitivement. Connaissez-vous un moyen pas trop cher pour les épiler car ça ne fait pas très joli ? Merci.
----------

Je l'ai déjà fait moi même à la cire, car je suis une obsédée du poil!!
Mais finalement, j'ai trouvé un petit épilateur spécial!  (+ info)

mon fils de 2 ans 1/2 a saigné du nez?


mon fils de 2 ans 1/2 a saigné du nez au petit matin pendant 1/4 d'heure et le nuit suivante ça c'est reproduit mais de façon très légère ( ça c'est arrété tout seul), ce n'était pas la même narine.La journée tout va bien, il joue, mange normalement et ne se plaint de rien. Dois-je m'inquiéter ??
----------

ma fille de 8 ans saigne régulièrement du nez et ça depuis toute petite, souvent c'est du à un problème de veines qui lache dans les narines
c'est parfois très impressionnant et ça s'arrête difficilement
nous sommes souvent obligés d'aller chez l'orl pour lui cautériser les veines du nez
c'est sans douleur et après tout rentre dans l'ordre

quand ça lui arrive penche lui la tête en avant pour ne pas qu'il étouffe avec le sang et pince lui les narines pendant au moins dix minutes
quand la crise est calmé évite de trop le moucher pour enlever ce qui reste, moi généralement j'attends que le sang qui coagule de lui même ce qui est préférable

tu peux aussi acheter en pharmacie du coalgan , genre de gaze que l'on peut mettre dans le nez et qui favorise la coagulation

je te souhaite bon courage , c'est sur c'est assez ennuyeux comme problème mais ca ne remet pas en cause que ton bout de chou soit en pleine forme ne t'inquiete pas

bisous  (+ info)

que dois je faire pour arreter l'evolution considerable de mon nez?


etant donné que je n'ai pas assez d'argent pour avoir recours à la rhinoplastie que dois faire pour diminuer l'evolution considerable de mon nez
----------

Bonjour Sarah 263,

Je comprends votre situation, il n’y a cependant aucun moyen pour arrêter la croissance de celui-ci.
Il y a une chose qui continue de croître chez l’être humain quelque soit l’âge de celui-ci c’est le cartilage. Bien sur on en retrouve dans les oreilles et le nez, ce son les plus apparent.
Pour faire une morale avec cela, on peut dire en vieillissent on apprend a mieux écouter et a mieux ressentir les gents fautes de ne plus pouvoir les voir.

Toute blague a part, renseignez-vous auprès de votre médecin, car je crois qu’il est possible pour vous, ci votre condition nuie a votre estime de vous, d’obtenir l’opération payer par la sécurité social. Cela fait depuis décembre 1995 que j’ai immigré au Canada et je n’ai pas suivie l’évolution de la sécurité sociale en qui concerne votre sujet.

Je sais par contre que cela c’est déjà fait auparavant, alors bonne chance a vous et faite valoir votre perception de ce que vous qualifier d’handicaps pour votre essime de vous.

A noter que les cas dons je fais références ont toussent un point commun, toutes ces personnes travaillais parmi le public.

Ci cela est encore faisable, il est très important que cela paraisse dans votre attitude que cela vous traumatise de vous voir dans le miroir et que le regard des autres vous perturbe.
Il est important que cela soit pour ceux qui vont vous évaluer, qu’il n’y a aucun doute de la pertinence de vous opérer.

Veillez accepter mes sincères salutations. Laurent  (+ info)

saignement du nez?


mon fils de 5 ans saigne du nez abondamment bientot 3 ans
au départ le médecin en ORL me parlait de la chaleur
sur mon insistance comme le sang continuait le médecin s est aperçu qu une veine de mon fils du nez s etait éclater alors il lui a fait une cautérisation
cela a recommencé 1mois après et une autre cauterisation il lui arrive de saigner abondament sur son oreiller il baigne presque dans du sang
je trouve cela etrange le medecin me dit toujours la meme chose il n y a pas a s inquieter mais tout de meme s est du sang qui sort abondament si mon fils recevai un choc du nez je comprendrai
en hiver je laisse mes fenetres un peu ouverte pour lui
par le passé mon fils avait subi une opération des amygdales et des adénoides
y a t il quelqu un qui a un enfant avec le meme probleme pour m expliquer un peu. car je panique l
e saignement arrive au 2 semaines ou au 1 mois soit au 6 mois donc s est imprévisible
----------

Définition: L'épistaxis est un symptôme et non une maladie; saignement issu de la fosse nasale ( de nez ) , motif de consultation fréquent en ORL ; généralement bon pronostic . moins de 10% des épistaxis sont dues à une maladie néoplasique ou une coagulopathie .

Hémorragie antérieure: saignement provenant de la partie antérieure des fosses nasales, le plus souvent dans la zone de Kiesselbac (90% des cas) à la partie antérieure de la cloison nasale. Le plus souvent, il s'agit d'un polype saignant au niveau du tiers antérieur de la cloison nasale (formation angiomateuse bénigne due à une irritation mécanique).
Hémorragie postérieure: saignement issu de la partie postérieure de la fosse nasale ou du cavum sous la partie postérieure du cornet inférieur.
Étiologie: les facteurs de risque sont locaux ou généraux :

A - Causes locales

Idiopathique: épistaxis de faible abondance récidivante, surtout chez l'enfant. La plus fréquente
Traumatisme vasculaire (microtraumatisme) au niveau de la zone de Kiesselbach (grattage)
Rhinites antérieures croûteuses: traumatisme chimique ou thermique de la muqueuse; perforation de la cloison
Influence de l'environnement: vie en altitude, variations de la pression atmosphérique, air conditionné
Traumatique: fracture des os propres du nez, fracture de la cloison, fracture de la partie antérieure de la base du crâne (carotide interne)
Corps étranger intranasal ou rhinolithe: épistaxis unilatérale
Polype de la cloison: granulome télangiectasique
Tumeur nasale ou sinusienne maligne: tumeur du rhinopharynx, angiofibrome juvénile (épistaxis abondantes)



B- Causes des épistaxis secondaires à une affection générale

Maladies infectieuses aiguës: grippe, rougeole, typhus, rhume, rhinite, sinusite.
Maladies vasculaires et circulatoires: athérosclérose, hypertension artérielle systémique, maladie de Rendu-Osler (télangiectasies hémorragiques héréditaires)
Troubles de l'hémostase: thrombopathie (maladie de von Willebrand), purpura thrombopénique
Coagulopathie: hémophilie, maladie de Waldenström, surdosage en anticoagulants..
Scorbut
Purpura rhumatoïde, maladie de Wegener, polychondrite atrophiante
Insuffisances hépatique et rénale
Signes cliniques : l'examen local ORL confirme le siège de saignement et en précise souvent la cause , prise de la pression artérielle systématique .

Epistaxis antérieure : chez l'enfant le saignement plus souvent antérieur hémorragie est visible .
Epistaxis postérieure : chez le sujet âgé le saignement plus souvent postérieur. se manifeste par une hémoptysie, nausées, hématémèse ou méléna .
NB: toujours rechercher une hypertension artérielle et une thrombopénie quel que soit l'âge , surtout chez le sujet âgé une hypertension artérielle et/ou athérosclérose. au cours de la grossesse l'epistaxis est plus fréquentes.

Examens complémentaires :

Radiographie de sinus, scanner de sinus et cavum, voire artériographie si l'origine du saignement est difficile à préciser , l' artériographie peut permettre de localiser l'artère concernée par le saignement. Une embolisation de cette artère est alors possible dans le même temps.
Contrôle des plaquettes et de la coagulation indispensable .
Traitement : une hospitalisation s'impose en cas d'hémorragie sévère, ou si sujet âgé, hypertension artérielle sévère, hémorragie réfractaire au traitement local nécessitant donc un tamponnement postérieur .

Mise au repos (sédation médicamenteuse si besoin) , position assise, apprendre au patient à rester calme et à se pincer le nez en cas d'épistaxis à répétition , dormir avec 2 oreillers et rester en position proclive , pas d'alcool et pas de liquide chaud.

1- Traitement général :

Réanimation, remplissage si choc hypovolémique
Traitement antihypertenseur si besoin
Équilibration hydroélectrolytique
Transfusion sanguine si nécessaire
Si possible arrêt des anticoagulants (au moins transitoire)
Traitement substitutif des troubles de l'hémostase
2- Traitement loco-régional :

A° Traitement local

Application locale de vasoconstricteurs: mise en place de cotonnettes imbibées de lidocaïne naphtazolinée, puis application de thrombase : les vasoconstricteurs phényléphrine (0,25%); adrénaline (1/1000); lidocaïne naphtazolinée (0,1%)
Cautérisation si saignement unique bien localisé
Tamponnement antérieur par un méchage au tulle gras ou biogaze
Tamponnement postérieur par du tulle gras ou une sonde à ballonnet si l'hémorragie persiste
B° Artériographie si le saignement persiste afin de localiser l'artère concernée, puis embolisation ou ligature chirurgicale (artère maxillaire interne, artère ethmoïdale antérieure et postérieure, artère carotide externe)

C° Cautérisation

Pulvérisation de vasoconstricteurs sur la muqueuse du côté qui saigne pour obtenir une vasoconstriction locale
Anesthésie locale avec de la lidocaïne naphtazolinée (délai d'action 5 minutes)
Cautériser à l'acide chromique jusqu'à formation d'une escarre jaune
Cautérisation possible au bistouri électrique ou au laser
D° Tamponnement antérieur : anesthésie locale de la muqueuse nasale à la lidocaïne naphtazolinée , anesthésiques ( lidocaïne naphtazolinée; lidocaïne en spray laryngé; lidocaïne visqueuse ) , tamponnement compressif à l'aide de tulle gras ou de biogaze; utiliser des mèches larges en commençant l'application par le plancher de la fosse nasale puis en remontant .

E° Tamponnement postérieur : sous anesthésie générale ou locale , réalisation d'un tampon de biogaze entouré de fils de traction (formant une sorte de petit paquet). Le tamponnement est introduit dans le cavum par l'intermédiaire d'une sonde de Foley glissée dans une fosse nasale. Les différents fils de ligature sont suturés à l'extrémité de la sonde de Foley que l'on va tirer progressivement pour attraper les fils à la partie antérieure de la fosse nasale. Un fil de rappel est laissé au niveau du tamponnement postérieur et sera collé sur la joue à l'aide de sparadrap. Un tamponnement antérieur est alors réalisé et les fils du tamponnement postérieur sont alors ligaturés en avant du tamponnement antérieur. Une antibiothérapie de couverture per os est toujours nécessaire (amoxicilline) antibiothérapie per os (amoxicilline 2 g/j) systématique en cas de tamponnement (prévention de la sinusite) .

F° Autre technique du tamponnement postérieur (méthode de Bellocq ): sous anesthésie générale ou locale, une sonde de Foley est introduite dans la fosse nasale jusqu'au rhinopharynx; le ballonnet est alors rempli d'eau jusqu'à obstruction complète du rhinopharynx. La fosse nasale est alors entièrement méchée par un tamponnement antérieur et l'extrémité de la sonde qui sort par l'orifice narinaire est fixée.

Surveillance: Hémodynamique, NFS , Ablation des tamponnements 24 à 36 h après

Mesures préventives : En prévention, application de vaseline dans les narines pour éviter la sécheresse des muqueuses, humidification nocturne de l'atmosphère environnante, garder les ongles courts pour limiter les lésions de grattage , supplémentation en fer en cas d'anémie.

Complications:

Sinusite
Migration du tamponnement postérieur et obstruction des voies aérodigestives supérieures prévenue par la fixation du fil de sécurité sur la joue
Hématome et/ou abcès du septum secondaire à un tamponnement agressif
Perforation de la cloison après cautérisation excessive
Nécrose de la muqueuse sur ballonnet trop gonflé
Toxicité des vasoconstricteurs
Malaise vagal au cours du tamponnement.  (+ info)

Lorsque qu'on maigrit est-ce que les traits de notre visage s'affinent ( nez) en même temps?


pareil pour lorsque qu'on grossit ( si par exemle notre nez s'élargit ) !
----------

tous maigris  (+ info)

Pourquoi saigne-t-on souvent du nez quand on arrête de fumer ?


2 fois que j'arrête de fumer et au bout de 3-4 semaines je saigne du nez tous les matins quand je me mouche...certains sites en parlent mais aucun n'a la réponse...
----------

La nicotine agit sur les vaisseaux sanguins ( et notamment aux extrémités au doigt et au pieds, etc. ) en les faisant rétrécir.( dans les cas extrême l'extrémité n'étant plus irrigués le doigt peut même se nécroser...)
Peut être que le nez qui est plein de petits vaisseaux subit ce mëme phénomène; lorsque l'on arrete de fumer les vaisseaux n'étant plus retrécis saigneraient avant de reprendre leur taille normale.  (+ info)

qu'est-ce qui explique les saignements du nez chez un enfant de 4 ans?


L'enfant saigne très souvent la nuit.A chaque fois on a l'impression qu'il a le nez bouché.
----------

C'est très souvent lié à la température et à l'humidité d'une pièce.Si c'est trop sec et trop chaud, les sinus vont s'irriter et cela provoquera des saignements. À cet âge il est normal de saigner du nez, car les voies nazaux ne sont pas assez solide pour subir des dommages drastiques. Va voir un toubib, il t'en dira plus que moi à ce sujet. Je ne suis que boucher après tout.  (+ info)

Sincèrement, comment faire pour que ma petite fille arrête de manger ses bip bip de nez ?


Elle a six ans et la mauvaise manie de mettre ses doigts dans le nez et d'en manger le contenu. Je lui expliquais mille fois que c'était sale, que ce qu'elle mettait dans sa bouche, c'était de microbes, des bactéries, de la poussière, de la polutions etc... Je l'ai même puni dernièrement... mais elle continue, malgré mon dégoût profond, une fois même je lui ai dit exaspérée que j'allais lui attacher les mains dans le dos ! Pourquoi fait-elle cette chose aussi dégeu ? Et que puis-je faire pour qu'elle arrête ?
----------

Mon fils a arrêté le jour où il a vu l'épisode du dessin animé "Il était une fois la vie" qui parlait des crottes de nez.... Quand il a vu ce que c'était, il plus jamais il n'a voulu en manger...il court chercher un mouchoir !!!
Et pourtant, on lui avait expliqué aussi ce que c'était, mais de le voir expliqué en dessin animé, ça lui a fait un déclic !!!!  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'Polypes Du Nez'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.