FAQ - entérite
(Powered by Yahoo! Answers)

Manger des sushis quand on a une entérite légère?


Peut on manger suhis, makis et autres plats japonais quand on a une petite entérire?
----------

Oui  (+ info)

quelle est la différence entre une grippe intestinale et une gastro-entérite?


MERCI DE N ENVOYER QUE DES REPONSES SERIEUSES
----------

Une gastro-entérite est le terme général pour décrire des symptomes liée à une maladie qui affecte l'estomac jusqu'aux intestins ses causes peuvent être d'origine bactérienne et/ou virale. une grippe intestinale est beaucoup plus spécifique puisqu'elle est provoquée par un virus qui se fixe sur les cellules intestinales et qui modifie leur fonctionnement la grippe intestinale se caractérise principalement par des diarrhées abondantes. Dans les 2 cas il est conseillé de beaucoup s'hydrater.  (+ info)

Est-ce normal d'avoir une telle phobie de la gastro-entérite?


achète-toi un tube d' "Arsenicum album 5 CH" en pharmacie. C'est un médicament homéopathique qui fait que tous ceux qui l'ont essayé (pour soigner une gastro) ne disent plus jamais que ce sont des "bonbons"! ça peut passer en 1/4 d'heure, c'est incroyable, ça marche même sur les animaux...
si en plus tu as mal au coeur, rajoute "Nux vomica 5 CH"
après tu n'auras plus cette phobie!  (+ info)

En quelle année le vaccin contre la gastro entérite a été crée ?


Ne croyez pas que je m'intéresse particulièrement a la gastro entérite en elle-même. Nan nan, c'est juste pour un exposé ^^
Merci
----------

le vaccin contre la gastro-entérite a été crée en 2006 et commercialisé je crois la même année ou début 2007. Par contre je sais qu'il est relativement cher.  (+ info)

comment traiter une gastro entérite aiguë?


La gastroentérite est un trouble digestif fulgurant qui cause nausées, vomissements, crampes à l’abdomen et diarrhée. Elle affecte à la fois l’estomac et l’intestin, dont les parois deviennent temporairement enflammées. Dans la majorité des cas, cette affection est de courte durée. Les symptômes disparaissent au bout d'un à trois jours.

La gastroentérite est provoquée par de nombreux virus, bactéries ou autres micro-organismes qui contaminent la nourriture ou l’eau. L’intensité des symptômes varie selon la cause.

Le virus de Norwalk est reconnu comme l'agent le plus souvent impliqué dans les flambées épidémiques de gastroentérite virale. Ce virus a été identifié pour la première fois en 1968 dans une école de Norwalk aux États-Unis, lors d'une épidémie de gastroentérite. Le rotavirus est un autre type de virus fréquemment responsable de gastroentérites chez les jeunes enfants.

Chaque année, des épidémies de gastroentérite virale touchent des millions de personnes dans le monde, surtout des enfants. Au Canada, il y a recrudescence de gastroentérites virales durant l’hiver. Un phénomène similaire s’observe en Europe et aux États-Unis. Quant aux gastroentérites bactériennes, elles surviennent en toute saison.

À noter que même en période d'épidémie, certaines personnes résistent aux micro-organismes qui provoquent la gastroentérite : elles seraient immunisées.

Mode de transmission
La gastroentérite se contracte par l’une ou l’autre des deux voies suivantes :

Par intoxication alimentaire. La consommation d’aliments ou d'eau contaminés par des germes peut causer la gastroentérite. Les aliments qui en véhiculent le plus souvent, par ordre d’importance, sont les fruits de mer, les fruits et les légumes, la volaille, le boeuf et les oeufs1.
Par le contact avec les selles ou les vomissements de personnes victimes d’une gastroentérite infectieuse. C’est le cas lorsque l’on touche des surfaces et des objets sur lesquels se trouvent de fines particules de selles ou de vomissements de personnes atteintes de la maladie, et que l'on porte ensuite les mains au visage ou que l’on prépare un repas sans s'être bien lavé les mains. Une personne est contagieuse à partir du moment où les symptômes débutent, et ce, jusqu’à environ 48 heures après leur disparition.
Quelques exemples d'intoxication alimentaire
- Du boeuf haché insuffisamment cuit, contaminé par la bactérie Escherichia coli 0157:H7. Ce type d’intoxication porte le nom de maladie du hamburger ou syndrome du barbecue.
- Des huîtres fraîches contaminées par la bactérie Vibrio vulnificus.
- Des légumes à feuilles vertes contaminés par la bactérie E. coli 0157:H7. En 2006, aux États-Unis et au Canada, près de 200 personnes ont été intoxiquées après avoir consommé des épinards crus préemballés, contaminés par cette bactérie2.
- Des oeufs contaminés par la bactérie Salmonella. Voir notre fiche Salmonellose.
- De l’eau ou de la nourriture contaminée par le virus de Norwalk.
- Des fruits contaminés par la bactérie Escherichia coli entérotoxinogène (ETEC) dans un pays où les conditions sanitaires sont déficientes.
- Des champignons vénéneux.

L’hygiène dans la chaîne alimentaire

Les vaches, les cochons, la volaille, les poissons et les crustacés transportent des bactéries, des virus et des parasites. Les mesures d'hygiène et les inspections mises en oeuvre par l'industrie agroalimentaire permettent d'éliminer une bonne partie de ces germes. Le consommateur est aussi un maillon très important de la chaîne en raison des étapes de décongélation, de préparation et de cuisson des aliments qui contribuent aussi à éliminer les germes. Par ailleurs, un bris de la chaîne de froid à l’une ou l’autre des étapes peut provoquer la croissance des germes.


Complications
Bien que généralement anodine dans les pays industrialisés, la gastroentérite s’avère mortelle dans plusieurs régions du monde. En effet, ses conséquences peuvent être graves chez les personnes de constitution fragile (par exemple les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes malades ou âgées) en raison de la déshydratation qu'elle entraîne.

La déshydratation survient lorsque le corps perd trop de liquide et de sels minéraux, essentiels au fonctionnement de l’organisme. Un enfant peut se déshydrater très gravement après seulement un jour ou deux de diarrhée.

À noter que dans de très rares cas, des intoxications graves, particulièrement les toxi-infections à la bactérie E. coli, peuvent causer des dommages aux reins. Ces intoxications débutent par des symptômes courants de gastroentérite – comme la diarrhée -, mais peuvent dégénérer et entraîner la mort.

Quand consulter?
Il faut consulter un médecin dans les plus brefs délais si l’un ou l’autre de ces symptômes se manifeste.

Des signes de déshydratation.
Du sang ou du pus dans les selles.
L'incapacité de garder un liquide durant plus de huit heures, ou des vomissements durant plus de huit heures.
L’incapacité d’uriner durant plus de douze heures.
De fortes douleurs abdominales durant plus de deux heures.
Une fièvre de 38,5 ºC (101,5 ºF) ou plus.



Remarque. La diarrhée et les vomissements peuvent nuire à l'absorption des médicaments, ce qui peut les rendre moins efficaces. Dans le doute, consulter un médecin.



Symptômes
haut Chez les adultes en santé, les symptômes durent d’un à trois jours. Exceptionnellement, ils peuvent persister jusqu'à sept jours. L’intensité des malaises varie selon la cause.

Symptômes de la gastroentérite
Une perte d'appétit.
Des crampes abdominales.
Des nausées et des vomissements qui apparaissent brutalement.
Une diarrhée très aqueuse.
Une légère fièvre (38 ºC ou 101 ºF).
Des maux de tête.
Après contamination, les symptômes surviennent...
- De 12 heures à 24 heures plus tard, si c’est un virus.
- D’une heure à 12 heures plus tard, si c’est une bactérie.
- Environ 30 minutes plus tard, si ce sont des toxines.


Signes de déshydratation
Une sécheresse de la bouche et de la peau.
Des envies d’uriner moins fréquentes et une urine plus foncée que d'habitude.
De l’irritabilité.
Des crampes musculaires.
Une perte de poids et d'appétit.
Une faiblesse.
Des yeux creux.
Un état de choc et un évanouissement.
Personnes à risque
haut Les jeunes enfants, surtout ceux qui fréquentent les garderies ou les crèches en raison de la multiplication des contacts. Les jeunes enfants sont particulièrement à risque parce que leur système immunitaire est immature et qu’ils portent tout à leur bouche.
Les personnes âgées, surtout celles qui vivent en résidence, parce que leur système immunitaire s’affaiblit avec l'âge.
Les personnes qui fréquentent ou travaillent en milieu clos (hôpital, avion, croisière, camp de vacances, etc.). La moitié d’entre eux serait susceptible de contracter la gastroentérite lorsqu’une épidémie éclate.
Les personnes ayant un système immunitaire affaibli par une maladie ou un médicament (par exemple, un antibiotique puissant qui déséquilibre la flore intestinale).
Facteurs de risque
haut Ne pas respecter les mesures d’hygiène décrites dans la section Prévention ci-dessous.

Prévention
haut Mesures préventives de base

Pour prévenir la contamination de personne à personne

Laver ses mains et celles de son enfant régulièrement à l'eau et au savon (surtout avant de manger, avant de préparer les repas, après être allé à la salle de bain et après avoir changé une couche).
Laver les vêtements souillés par la diarrhée ou les vomissements avec un javellisant au chlore.
Nettoyer tout objet souillé par la diarrhée ou les vomissements avec un javellisant (surtout la toilette et le lavabo).
Ne pas partager d'ustensiles ou de nourriture avec une personne qui a la gastroentérite.
Ne pas partager de serviettes de bain.
Ranger les brosses à dents séparément.
Éviter tout contact avec une personne qui a la gastroentérite, si possible.
Pour prévenir l'intoxication alimentaire

Bien cuire les aliments, surtout la viande rouge, la volaille et les oeufs et réfrigérer les restes dans les deux heures qui suivent leur cuisson.
Rincer à l’eau du robinet les fruits et légumes qui sont consommés frais.
Ne pas cuisiner sur une surface qui est entrée en contact avec de la viande ou de la volaille crue (utiliser une planche pour découper la viande crue et une autre pour les légumes).
Bien nettoyer les ustensiles de cuisine après les avoir utilisés.
Manger des produits laitiers pasteurisés de préférence. La pasteurisation tue les microbes par la chaleur.
S'assurer que la température du réfrigérateur ne dépasse pas 4 °C.
En voyage dans un pays où les conditions sanitaires sont déficientes, privilégier l’eau, les boissons gazeuses et la bière en bouteille et, avec un peu plus de précautions, le thé et le café préparés avec de l’eau bouillie.
Se faire vacciner contre le choléra et la fièvre typhoïde si l'on prévoit voyager dans un pays où ces maladies ont cours. Toutes deux se contractent par l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés. Se renseigner auprès d’une clinique santé-voyage.

Mesures pour prévenir les complications

Bien se réhydrater afin de remplacer les liquides perdus.


Traitements médicaux
haut La plupart des gens se rétablissent en l’espace d’un à trois jours. L’objectif du traitement est de se réhydrater et de prévenir la déshydratation.

L'isolement de la personne malade est souhaitable. Il est donc préférable de rester à la maison et de se reposer.

Réhydratation
- D’abord, aussi longtemps qu’il y a des vomissements, ne pas manger ni boire durant quelques heures pour permettre au système digestif de se remettre.
- Boire, ensuite, de petites gorgées d'eau ou de solution de réhydratation. On en trouve en pharmacie (Gastrolyte®), mais on peut en fabriquer soi-même (voir les recettes ci-dessous). Éviter d’en consommer une trop grande quantité d’un seul coup. Au début, on conseille de prendre environ une cuillerée à soupe de solution aux dix minutes, puis d’augmenter graduellement.
- Si les vomissements persistent, attendre 30 minutes, puis réessayer d’absorber un peu d’eau ou de solution de réhydratation.
- Pour bien s’hydrater, consommer d’un à deux litres d’eau ou d’autres boissons par jour.
- Éviter l'alcool et les boissons qui contiennent de la caféine. Par leur effet diurétique, ils augmentent les pertes d'eau et de sels minéraux. Éviter aussi de boire plusieurs verres de boissons gazeuses par jour, puisque leur contenu élevé en sucre peut provoquer une diarrhée.

Les solutions de réhydratation

Recette de l'Organisation mondiale de la Santé
- Mélanger un litre d’eau stérile, six cuillerées à thé de sucre et une cuillerée à thé de sel.


Autre recette
- Mélanger 360 ml de jus d'orange non sucré à 600 ml d'eau bouillie refroidie, additionnée de 1/2 c. à thé de sel de table.
Mode de conservation. Les solutions se conservent 12 heures à la température ambiante et 24 heures au réfrigérateur.


Conseils concernant l'alimentation
Tant que les malaises persistent, mieux vaut éviter de consommer les aliments suivants, qui aggravent les crampes et la diarrhée.

- Les produits laitiers
- Les jus d'agrumes
- La viande
- Les plats épicés
- Les friandises
- Les aliments riches en gras (dont les fritures)
- Les aliments qui contiennent de la farine de blé (le pain, les pâtes, la pizza, etc.)
- Le maïs et le son, qui sont riches en fibres
- Les fruits, à l'exception des bananes, qui seraient plutôt bénéfiques, même chez les jeunes enfants de 5 mois à 12 mois3
- Les légumes crus

Une fois les nausées disparues, réintroduire graduellement une alimentation solide en privilégiant certains aliments plus faciles à digérer. Les féculents comme le riz blanc, les céréales sans sucre, le pain blanc et les craquelins sont habituellement bien tolérés. Cesser de manger si les malaises reviennent. Ensuite, ajouter progressivement les fruits et les légumes (les pommes de terre, les concombres, les courges), le yogourt, puis les aliments protéinés (la viande maigre, le poisson, les oeufs, le fromage, etc.).

Médicaments
Si nécessaire, pour soulager les maux de ventre, considérer la prise d’acétaminophène (Acet®, Tylenol®, Tempra®). Le Gravol® peut aider à réduire les nausées, et le salicylate de bismuth (Pepto-Bismol®) à traiter la diarrhée.

Hospitalisation
Dans les cas plus graves, l'hospitalisation peut être nécessaire. Les médecins utilisent alors une perfusion intraveineuse pour réhydrater l’organisme. Des antibiotiques sont prescrits au besoin pour traiter une gastroentérite bactérienne grave.

L’opinion de notre médecin
haut Les gastroentérites sont fréquentes. Elles disparaissent habituellement d’elles-mêmes, sans traitement. C’est la déshydratation qui les accompagne qui peut occasionner des problèmes, surtout chez les jeunes enfants et les personnes âgées.

On observe fréquemment des selles molles persistantes après une gastroentérite. Lorsque la diarrhée est importante, la flore intestinale est altérée, ce qui entraîne temporairement une intolérance au lactose. On peut alors réduire sa consommation de produits laitiers et consommer du lait sans lactose pendant quelques jours, ce qui favorise le retour à la normale de la flore intestinale. À ce chapitre, les probiotiques peuvent aussi aider. Cependant, ils sont contre-indiqués chez les personnes dont le système immunitaire est très affaibli.  (+ info)

Avez-vous entendu parler du vaccin contre la gastro-entérite?


Vaccin pour les nouveaux nés qui les protègent jusqu'à environ 3 ans. 3 doses buvables à intervalles d'un mois qui doivent être prises avant les 6 mois de bébé. Pas encore remboursé par la Sécu.
Peut-il y avoir des risques selon vous, comme avec le vaccin contre l'hépatite B?
----------

C'est un vaccin contre le rotavirus, donc il ne protege que contre une des souches responsables de la gastro, pas contre toutes les gastro.

Ensuite, bien sur que ca a des risques, comme tout vaccin, comme tout produit que l'on injecte directement dans les veines.

Voila comme il est produit, un peu le meme genre que tous les autres, quoi:
http://www.inra.fr/presse/un_vaccin_contre_la_gastroenterite_produit_dans_du_lait_de_lapines_transgeniques
Un article du Figaro a ce sujet, meme la FDA aurait emis des reserves (!! - c'est pour dire !): http://www.lefigaro.fr/sciences/2007/02/15/01008-20070215ARTFIG90013-mise_en_garde_de_la_fda_sur_le_vaccin_contre_les_rotavirus.php
Le point sur ce vaccin: http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2007/09/18/6256572.html

La meilleure des protections contre les gastros, c'est l'allaitement maternel (surtout pendant sa periode exclusive d'idealement 6 mois).  (+ info)

Le médecin a diagnostiqué une gastro-entérite chez mon fils qui a cinq mois?


son unique conseil et de lui traiter la fièvre, ses nausées (vomissements) et la diarrhées.
Vos conseils et suggestions SVP
----------

si tu veux des conseils en plus de ton médecin qui t'as donné un traitement normal pour une gastro, je te dirais que la gastro est souvent du à un manque d'hygiène des mains, et oui tout bêtement on ne se lave pas assez souvent les mains et cela se transmet comme ça. donc pensez à vous lavez les mains souvent, surtout quand vous venez de l'extérieur, c'est le premier geste en rentrant et ensuite quand on prend son gamin.
Ensuite, pour aider la diarrhée, en humanitaire, on donnait un peu de coca cola. Je ne suis pas pour ce genre de boisson en général mais dans ce cas, cela apporte le sucre et les sels que l'enfant à besoin.comme il est petit, enlève les bulles en remuant bien et il faut lui donner une petite cuillère à café de temps en temps, il n'est pas question qu'il s'enfile une bouteille. Le risque à cet âge c'est la déshydratation, il faut qu'il boive beaucoup donc eau à volonté, eviter le lait. si jamais c'est sa seule nourriture, il existe en pharmacie un lait en poudre qui n'est pas du lait pour lui donner, mais normalement ton médecin a du te le prescrire.
Voila il faut le surveiller de près coté déshydratation. donne de l'eau à chaque fois qu'il vomit surtout.
S'il ne prend plus rien, alors amène le aux urgences pour qu'ils le mettent sous perfusion mais c'est vraiment dans le cas où il ne prend plus rien.
Par contre, je trouve assez dure les réponses des autres. quand on est parent et pour la première fois, on flippe pour tout et pour rien, mais cest normal, parent est le seul métier qui ne s'apprend pas dans les livres. Et meme quand le médecin nos donne un diagnostic, on n'est pas tranquille quand nos petits bouts sont malades. C'est toujours facile de juger les autres et de les culpabiliser. mais quel est le parent qui n'a jamais flippé pour son gosse quand il était malade ?
allez courage, tu ne vas pas passer une bonne nuit mais demain ça ira mieux.  (+ info)

Quel est le meilleur traitement contre la gastro-entérite?


La diète !
Bien se laver les mains, ça évite aussi de la refiler aux autres ou de l'attraper.  (+ info)

Et si une épidémie de gastro-entérite touchait 95,29 % de la population mondiale le même jour ?


Question pour le moins nauséabonde ..  (+ info)

La gastro entérite sévit-elle dans votre région actuellement?


Quand mon médecin est venu à 9H ce matin pour mon mari ,c'était son 3ème cas depuis le début de sa tournée, quand j'ai prévenu le collège où il enseigne, ils sont tous restés sans voix car c'est son premier arrêt maladie depuis 1974!!!! ,enfin c'est un bon malade et l'infirmière retraitée que je suis a repris du service, au fait moi je suis du Var et vous?
ne t'inquiètes pas Raymonde ce n'est pas nous qui l'importerons chez les CHT'IS.........
ne t'inquiètes pas Raymonde c'est pas nous qui l'importerons chez les CHTIS, merci pour ton étoile qui me va droit au coeur
----------

La gastro en juin dans le Var et bien ne venais pas dans le Nord nous l'amener hihii je rie !  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'entérite'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.