FAQ - hallucinations
(Powered by Yahoo! Answers)

Jai 24ans, ca fait 4ans que je vis avec des hallucinations.?


Jai tout essayé, homéopathie, accuponcture, risperdal... bref rien a faire. Je vois des couleurs vives, jaune, verte, bleu, blanche, parfois rose et meme des fois violettes. Cest selon ce que je pense, mon humeur, ce qui mentoure. Jai meme plus rarement des voix, différentes, ponctuelles et pas aggressive (en tout cas elles ne meffraye pas). Pendant une période d'un an (a 20ans) jai eu des hallucinations tactiles (je sentais mon lit onduler, bouger tout doucement) et jai meme vu le fil de mes écouteurs bouger d'eux meme pendant une assez longue periode de temps pour comprendre que cétait réel. Je nai rien contre les phénomènes paranormaux mais je nai jamais cherché à provoquer quoi que ce soit. Je nai jamais fait de spiritisme. Par contre jai souvent tiré les cartes (un truc de famille). Bref J'ai fini par apprendre a maitriser ces hallu de toutes sortes (enfin a peu près). J'étais juste curieuse de savoir si l'un dentre vous connait ca, ou autre choze du meme gout. Besoin de savoir..
Hmm vous me parlez de psy mais cest la première choz ke jai faite. Le risperdal se trouve pas en vente libre (croyez moi vaut mieux pas). Mais non, meme le plus puissant anti-hallucinogene ne marche pas. Je le prend encore alors je me di soit ca marche completement pas, soit ca les calme et jimagine ce que ce serait devenu sans.
Non je tire les cartes tout a fait innocemment. Moi, le paquet et basta. Et puis franchement je le faisais pas mal vers mes dix huit ans. Javais pas dhallu a lépoke.
----------

visiblement tu maitrises le sujet, c'est deja une bonne chose
et puis tu as l'air de prendre ca d'une bonne facon, alors vis avec et puis c'est tout  (+ info)

peut on avoir des hallucinations et en mourir après un arrêt brutal de certains médicaments somnifères et autr


accroc depuis 22ans
----------

va voir un psy.....  (+ info)

Comment faire la différence entre hallucinations auditives et la simple pensée ?


Le travail psychique quoi
Merci pour c précisions alphalep
je suis schizo, et ça va beaucoup m’aider pour lutter contre ces hallus de malheur
----------

C'est une question de psychiatrie.
La simple pensée, tu la contrôles, tu peux "t'ordonner" de réfléchir à cela ou ceci. Tu sens également que cette pensée t'est propre.
Dans le cas d'hallucinations auditives, tu les sens étrangères à toi, tu ne peux les arrêter, tu as l'impression qu'elles te sont imposées, souvent ce sont des voix différentes de la tienne : elles peuvent être inconnues ou connues. Dans les cas de psychoses, ce sont souvent des insultes qu'elles disent ou des ordres du genre "tue-toi, tu n'es rien etc... bref, des messages très désagréables.
Les hallucinations auditives peuvent être due à la prise e drogues hallucinogènes, à un certain type d'épilepsie partielle ou à une pathologie mentale type psychose ( Schizophrénie, psychose hallucinatoire chronique, paraphrénie, état psychotique aîgu anciennement bouffée délirante aigüe.
Si c'est ton cas, il vaut mieux que tu consultes ton médecin.  (+ info)

qui a déjà eu des hallucinations?


vous avez vu quoi?
----------

Moi oui, il y a quelques années, j'avais quatorze ans.

Je m'enfonçais dans la dépression et mon psychiatre me gavait de médicaments à l'époque, que je prennais comme il me le disait. Un soir, je suis allée à une fête chez une amie après les avoir pris et une fois là-bas... j'ai bu. Disons qu'avant ça je ne savais pas pourquoi on dit toujours qu'il ne faut pas mélanger alcool et médicaments de ce genre, et ce soir là j'ai compris!!

La soirée a vite tournée au cauchemar, je me suis roulée en boule dans un coin, en pleurs, parce que la Faucheuse était là, la représentation de la mort quoi, dans son grand costume noir à capuche, avec des mains squeletiques et tout... elle n'avait pas de visage. Et le pire c'est qu'elle me cherchait, alors je devais me cacher à tout prix. Elle a finit par me trouver derrière un meuble, et j'ai vu des dizaines et des dizaines d'ombres tourner devant moi à toute vitesse, elle voulaient m'emmener avec elles, et moi tout ce que je pouvais faire c'était hurler en donnant de grands coups dans le vide...
Mes amies sont arrivées et je me suis un peu calmée (elles m'avaient attachée avec une ceinture de judo).

Au bout d'un moment, je décide de sortir fumer une cigarette dehors, juste devant la porte d'entrée. Et là, à quelques mètres de moi, elle était là, elle attendait. De l'autre côté du portail, elles étaient des centaines, jusqu'au bout de la rue, une foule immense de silhouettes noires avec leurs capuches et leurs mains osseuses qui m'attendaient.
Alors la plus grande, la première, a juste tendu le bras en direction de l'arbre au mileu du jardin. J'ai bêtement fait oui de la tête et je me suis avancée, sans réfléchir, vers l'arbre. Ce n'était pas moi qui décidait, d'ailleurs j'étais terrifiée et je pleurais, mais je savais qu'elle avait raison et que je devais le faire.
On m'a retrouvée quelques minutes plus tard pendue à l'arbre avec la ceinture de judo.  (+ info)

comment peut on guérir des hallucinations?


Je ne sais pas comment m'en débarrasser merci pour la réponse!!!
----------

HALLUCINATION : C'est la perception d'un objet non réel.
Les hallucinations se rencontrent dans les psychoses (psychose hallucinatoire chronique, schizophrénie, bouffée délirante, etc.), les atteintes neurologiques (encéphalite, épilepsie), les intoxications (hallucinogènes, psychostimulants, cocaïne, alcool,etc.). Elles sont le plus souvent visuelles (taches colorées, etc.) et auditives (bruits, voix) mais peuvent être aussi gustatives, olfactives, tactiles.

TRAITEMENT : Les neuroleptiques sont efficaces, une hospitalisation pouvant en outre sécuriser le malade; mais c'est ensuite la cause profonde des hallucinations qu'il faut s'attacher à traiter.  (+ info)

les psychiatres voient ils les hallucinations de leurs patients ?


je me demande en effet comment un diagnostic d hallucinations est possible des lors que le aptient ne passe pas a confesse, a savoir qu il pretende qu il ait des hallucinations. par quels moyens scientifiques le medecin elabore t il un diagnostic d hallucinations ?
adrenali: dans ce cas comment expliquez qu un medecin diagnostique des visions hallucinatoires a un patient qui n en parle pas ?
adrenaline: un memebre de ma famille qui a la suite dun demenagement, sest trouve enferme en hospital parce qu on l a diagnostiqué schizophrene, il n a pas compris pour quoi et comment on avait pu le diagnostiqué pour des pathologie qu il nous a dit de ne pas avoir ! hallucinations entr autres...alors que le medecin a pose un diagnostique d hallucinations !!.
----------

Certains patients savent que ce qu'ils voient ou entendent sont des hallucinations.
D'autres prennent ces hallucinations pour des réalités. Dans ce cas, si le patient dit avoir vu des souris roses volantes qui chantent, il ne dit pas que ce sont des hallucinations (puisqu'il est convaincu que c'est la réalité), mais le psychiatre sait évidemment qu'il s'agit d'hallucinations, et non pas de la réalité.  (+ info)

vous est-il arrivé d'avoir des hallucinations ?


si oui , avez-vs su pourquoi cela vs est arrivé , comment l'avez-vs ressenti et géré ?
avis aux humoristes de bas étages , ma questions est sérieuse ...j'ai eu 2 fois des hallucinations dues à un anti-palludéen , c'est paralysant , il m' était impossible d'étendre le bras pr allumer ma lampe de chevet afin d'arrêter le processus , grace à l'homéopathie , cela ne s'est pas reproduit ,c'est une expérience étonnante ! ! !
les hallucinations n'ont rien à voir avec l'hystérie lorsqu'il s'agit d'une action médicamenteuse ! évitez de tout mélanger ! qd on ne sait pas , on évite d'avancer des hypothéses aberrantes ...
----------

oui, à cause de médocs que je prenais pour le coeur. J'hallucinais en pleine nuit, voyais des insectes partout, par moment ils se battaient sur mon oreiller alors je me levais d'un bond pour les chasser. Ça a cessé le jour ou j'ai arreté les médocs.  (+ info)

Est-ce vrai consommer de l,absinthe provoque des hallucinations?


Houla, on en entends souvent beaucoup sur l'absinthe, mais ici, on dirait une tentative de record.
En fin de compte, la seule chose hallucinante de cette boisson, c'est ce qu'on en dit.

Commençons par répondre à la question : Non.

L'absinthe (la boisson) est composé en partie d'absinthe (la plante) qui contient bien une molécule qui peut à très haute dose s'avérer nocive pour le système nerveux : la thuyone.
Rien à voir avec le toluène, qui lui est un composant du pétrole, et sert par exemple de solvant pour les peintures. Heureusement que l'absinthe n'en contient pas.

Une partie de la thuyone passe effectivement de la plante à la boisson pendant le procédé de distillation (ou macération, car l'absinthe peut aussi être produite de cette façon), mais en très petite dose.
De plus, la règlementation européenne fixe la limite de thuyone dans l'absinthe à 35mg/L. A ce titrage, il faudrait boire 6L d'absinthe consécutif pour que le système nerveux soit touché. Ingérer une telle quantité d'alcool, c'est s'assurer un coma éthylique.

De nombreuses études ont été faites concernant les effets de l'absinthe et ceux de la thuyone. Un site (en anglais malheureusement) y est d'ailleurs consacré pour aller un peu plus loin : http://www.thujone.info/index.html
La plus récente étude menée date d'avril 2008 et discrimine complètement la thuyone, en prouvant par analyse que même les absinthes d'antan ne contenaient pas un taux de thuyone suffisant pour être nocif.

Mais alors d'où viennent ces croyances ?

En réalité, par le passé, certaines absinthes ont bel et bien été nocive pour la santé : au XIXe siècle, c'etait un alcool très populaire et beaucoup d'agriculteurs distillaient leur propre absinthe, et parfois de façon douteuse, en utilisant comme base de l'alcool frelaté. Ces fabricants peu scrupuleux ont largement contribué à faire de la réputation de l'absinthe ce qu'elle est.

On peut aussi citer les ligues anti-alcooliques, qui, estimant que l'alcoolisme causé par l'absinthe était un fléau pour la société (et elle n'avaient pas complètement tord, à tel point cet alcool était consommé en France), n'hésitaient pas à faire circuler l'idée que l'absinthe rendait fou.

Enfin et pour être complet, il faut rajouter que l'absinthe a bel et bien un effet différent des alcools ordinaires. Elle donne souvent la sensation d'aiguiser l'esprit, et procure parfois un bien être général. Mais ces effets sont très légers, et ne peuvent réellement pas être comparés à une drogue. Cependant, la légende les a amplifiés, jusqu'a faire croire à des hallucinations, à de la démence ect ...

Voila pour la question posée :)

Ensuite, concernant :
"Ça l'était a l'époque, aujourd'hui la version en vente est une version débarrassée des substances dangereuses alors c'est un alcool comme les autres."

Bon nombre d'absinthes actuelles ne diffèrent pas dans leur procédé de fabrication des absinthes anciennes. De plus, les recettes utilisés sont bien souvent similaires, et par voie de conséquence, ce qu'elles contiennent également.

Il y a même beaucoup d'absinthes qui sont faites à partir de recettes trouvés dans des parchemins d'époques.

Enfin, à propos de :
"On le dit. De toute façon la vente en est interdite en France."
Ce n'est pas interdit en France, mais sa fabrication est contrôlée, c'est une nuance importante !
Je ne vais pas détailler la loi, mais si le sujet vous intéresse, il faut lire la section "
L’absinthe est-elle aujourd’hui autorisée en France ?" sur RueVerte :
http://www.rueverte.fr/faq.php?faq=14§ion=22#29


Pour continuer sur le sujet, mais j'en ait déjà dit pas mal je pense), vous pouvez lire la FAQ de RueVerte (qui est une boutique d'absinthe) :
http://www.rueverte.fr/faq.php?faq=14§ion=23  (+ info)

Est-ce que s'hydrater sous extacy empêche les hallucinations ?


Ou les rendent moins intense, je veux seulement savoir si s'hydrater est lier aux hallucinations.
----------

Les ecstas augmentent le métabolisme de base, c'est pour ça qu'il y a une augmentation de la température corporelle, donc une déshydratation.
Il faut donc boire beaucoup et... de l'eau, ou du jus de fruits.
Les hallus, ou plutôt le défaut de perception sensorielle, sont liées à un des composants : Le NDMA qui est un psychotrope.
Il est clair que si tu ne bois pas, la déshydratation avancée n'arrange pas les choses, mais tu auras des troubles sensoriels tout le temps d'action du produit, malgré tout.

Conseil : Même si tu ne ressens pas l'envie de pisser sous ecsta (classique), force-toi à y aller. La rétention urinaire provoque un mal de ventre (= globe urinaire) dont tu te souviendras... :-))  (+ info)

Quelle attitude doit-on avoir face face à une personne atteintes d'hallucinations auditives?


je vis avec une personne atteinte d'hallucinations auditives (elle semble entendre des voix )et sous traitement antidépresseurs (halopéridol et amitriptyline ) faut il la croire? la contredire ?
----------

Attention à la schizophrénie! cela commence ainsi, le malade entend des voix.
Parles en au médecin. Ne dis rien à la personne pour l'instant.
Attends l'avis du médecin.  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'hallucinations'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.