FAQ - infections opportunistes
(Powered by Yahoo! Answers)

Quelles sont les causes possibles d'infection urinaire chez les hommes ?


Bruno : magnifique anecdote. Merci
Donc, hormis Bruno et son pote "feuille de chou" y a personne pour me parler de matières fécales (sodomie etc) ?...
----------

Y'a trois ans jai un ami qui a eu une cystite. Il se demandait pourquoi, puis il s'est souvenu que la dernière nana avec qui il avait couché lui avait taillé une pipe après lui avoir léché le cul, qui n'était pas suffisamment propre!

Alors messieurs n'oubliez pas, de bien vous laver le derière avant une feuille de rose, et éventuellement je vous conseille de mettre du plastique spécial cuisine, on a des sensations quand meme et ca protège des IST.  (+ info)

je veux une explication concernant l'infection noso commiales?


hygienne hospitalie
----------

Les infections nosocomiales
Une infection nosocomiale est une infection qui se contracte au cours d'un séjour dans un établissement de soins. Elle concerne les patients mais aussi les personnels qui travaillent au contact de malades contagieux.
Elle peut être directement liée aux soins (par exemple l'infection sur cathéter) ou simplement survenir lors de l'hospitalisation, indépendamment de tout acte médical (par exemple, une grippe qui se transmet d'un visiteur extérieur à un patient hospitalisé).
L'apparition d'une infection nosocomiale dépend de nombreux facteurs :

Présence de germes en milieu hospitalier
- L'hôpital et la clinique abritent de nombreuses sources de germes (agents infectieux tels que les virus et les bactéries) : le patient et le personnel, le matériel et les surfaces, et l'environnement.
- Le patient et le personnel constituent la plus importante source de germes. C'est bien normal, car tout être humain est porteur d'un grand nombre de germes, dont certains sont bénéfiques pour la santé (par exemple, les bactéries présentes dans l'intestin aident à la digestion).
- Certains traitements, comme les antibiotiques, peuvent perturber l'équilibre naturel des germes. Certains germes auparavant inoffensifs peuvent alors devenir responsables de maladies.
Le matériel de soins et les surfaces peuvent être contaminés par les germes présents sur les mains, dans la bouche, etc.
- L'environnement représente aussi une source de germes, mais ceux-ci sont moins fréquemment en cause. L'air, l'eau, l'alimentation contiennent des germes qui ne sont pas dangereux dans les conditions normales mais peuvent provoquer des infections chez les patients fragiles, ou bien lorsque ces germes sont introduits directement à l'intérieur du corps (par exemple lors d'une opération chirurgicale).
Modes de contamination
L'infection peut se propager de manière endogène ou exogène
Les infections d'origine " endogène " : le malade s'infecte avec ses propres germes, à la faveur d'un acte invasif (c'est-à-dire traversant la peau du patient) et/ou en raison d'une fragilité particulière.
Les infections d'origine " exogène " :
Il peut s'agir :
- d'infections croisées, transmises d'un malade à l'autre par les mains ou les instruments de travail du personnel médical ou paramédical (c'est le mode de transmission le plus fréquent parmi les infections d'origine exogène) ;
- d'infections provoquées par les germes du personnel,
- d'infections liées à la contamination de l'environnement hospitalier (eau, air, matériel, alimentation...).
C'est à ce mode de contamination que s'appliquent les mesures de prévention traditionnelles (hygiène des mains, procédures de désinfection et de stérilisation, sécurité de l'environnement).
Etat du malade et autres facteurs
Quel que soit son mode de transmission, l'apparition d'une infection nosocomiale est favorisée par la situation médicale du patient :
- son âge et sa pathologie : les personnes âgées, les immunodéprimés, les nouveaux-nés, en particulier les prématurés, les polytraumatisés et les grands brûlés sont particulièrement réceptifs.
C'est pourquoi le risque d'infection encouru par un patient jeune est bien moindre que pour un patient âgé, de surcroît atteint d'insuffisance respiratoire ou de diabète.
- certains traitements (antibiotiques qui déséquilibrent la flore des patients et sélectionnent les bactéries résistantes ; traitements immunosuppresseurs) ;
- la réalisation d'actes invasifs (tels que la pose d'une perfusion, d'une sonde urinaire, les opérations chirurgicales), nécessaires au traitement du patient.

Ces différences de risque doivent être prises en compte lors de l'interprétation des taux d'infections nosocomiales. En effet, paradoxalement les progrès médicaux sont en quelque sorte à l'origine du caractère "inévitable" de certaines infections nosocomiales :
- les patients accueillis dans les hôpitaux cumulent souvent de nombreux facteurs de risque, les progrès de la médecine permettant à des patients très affaiblis d'être pris en charge dans les hôpitaux (patients de plus en plus âgés, fortement immunodéprimés ou polytraumatisés),
- les traitements font appel de plus en plus souvent à des actes chirurgicaux ou endoscopiques complexes, à la respiration artificielle, à la pose de cathéter, de sondes urinaires...
Ceci explique que les infections soient plus fréquentes dans les services de réanimation où les patients, déjà fragilisés par leur maladie, sont ventilés, sondés, perfusés, plutôt qu'en médecine interne où les actes invasifs sont moins fréquents et où les patients accueillis sont généralement moins fragiles.

En espérant avoir répondu à tes attentes…

Amicalement…  (+ info)

Quelles sont les causes d'une infection urinaire?


Et comment les soigne-t-on?
----------

Chez le sujet normal, l'urine est stérile.
Chez l'homme, l'infection urinaire est beaucoup moins fréquente du fait de la longueur de l'urètre : la colonne d'urine s'infecte lorsqu'elle ne peut pas s'écouler normalement, lorsqu'il y a une accumulation d'urine, une stase.
L’infection urinaire est généralement provoquée par des troubles de la prostate. Ainsi, lorsqu’un homme de plus de 50 ans est atteint d'une infection urinaire, cela est presque toujours relié à une hypertrophie ou une inflammation de la prostate qui empêche la vessie de se vider complètement.

Facteur de risque : La sodomie sans préservatif augmente le risque d’être infecté.

Prévention : Il est plus difficile de prévenir les infections urinaires chez les hommes. Il est important de boire suffisamment pour maintenir un bon flot urinaire, et de traiter un trouble de la prostate s’il y a lieu. Par ailleurs, l’urétrite peut être prévenue en utilisant le préservatif durant des relations sexuelles avec toute nouvelle (ou tout nouveau) partenaire. L’inflammation de l’urètre est courante chez les hommes qui contractent la gonorrhée ou la chlamydia.

Les infections urinaires d’origine bactérienne se traitent facilement et rapidement à l'aide d'antibiotiques.  (+ info)

quelle est la différence entre infestation et infection ?


Une infection est une invasion bactérienne. Elle peut être localisée (infection cutanée, angine bactérienne, pneumonie, pyélonéphrite, ...) ou généralisée (septicémie) et se manifeste par des douleurs, de la fièvre, voire des frissons. Elle se soigne par des antibiotiques.
L'infestation est le terme employé lorsque l'on parle d'une pathologie parasitaire (paludisme, toxoplasmose, amibes, vers divers et variés, ...). Le traitement est variable en fonction de l'organisme responsable.  (+ info)

Qu'est ce qu'une infection à chlamydia?


Comment la soignée ? Sur quelle durée ? Peux t on avoir des bébés ?
----------

L’infection à Chlamydia
L’infection à Chlamydia est une maladie bactérienne sexuellement transmissible et se traite facilement.

L’infection à Chlamydia se transmet par des relations sexuelles vaginales, buccogénitales ou anales avec un partenaire infecté.

Symptômes
Très souvent, les femmes et les hommes infectés par cette bactérie n'ont aucun symptôme. Les femmes peuvent avoir des pertes vaginales et des douleurs abdominales et les hommes peuvent présenter un écoulement du pénis et une sensation de brûlure quand ils urinent.

Pourquoi la traiter?
Non traitée, l’infection à Chlamydia peut poser de graves problèmes à court et long terme chez l'homme et chez la femme. Chez la femme, une infection à Chlamydia non traitée peut provoquer un syndrome inflammatoire pelvien (SIP), qui à son tour peut entraîner une stérilité. Les femmes peuvent également transmettre cette infection à l'enfant qu'elles portent, provoquant éventuellement une conjonctivite (inflammation oculaire) ou une pneumonie.

Que dois-je faire si je pense l'avoir contractée?
Si vous pensez peut-être avoir une infection à Chlamydia ou avez eu des rapports sexuels avec une personne souffrant de cette pathologie, consultez votre médecin ou votre gynécologue pour faire des analyses.

Traitement
Le traitement est généralement simple et à base d'antibiotiques. Il est également très important d'informer votre/vos partenaire(s) pour que vous soyez traités en même temps afin d'éviter toute réinfection.  (+ info)

Qu'est ce qu'une infection vaginale? Quel sont les symptômes? Est-ce grave?


est-ce qu'il faut vite soigner ça? Est-ce mortel? Doit-on être hospitalisé? Donner-moi max d'infis.
Est-ce douloureux?
----------

Un médecin, plus particulièrement un ou une gynéco te donnera plus d'explication, demande demain un rendez-vous en expliquant par téléphone ce qui t'arrive.

Ce n'est pas ici que tu auras une réelle réponse, car infection, c'est très vaste.

-----{{@  (+ info)

qu'est ce qui provoque une infection urinaire?


est ce que ca peut venir d'un rapport sexuel ou bien est ce seulement du au manque d'hidratation?
----------

Ca peut venir de plein de choses : manque d'hygiène, manque d'hydratation, rapports sexuels, soucis qui font que ça "ressort" de cette façon.

Pendant un rapport sexuel, le canal urinaire est assez "béant" et si tu ne vas pas faire pipi après le rapport, tu risques effectivement de provoquer une infection comme ça.

Il faut évidemment avoir une hygiène nickel, et boire beaucoup beaucoup.

Chez certaines personnes encore, c'est leur façon d'exprimer un "mal être" (comme d'autres ont une angine, ou bien un ulcère à l'estomac) parce qu'elles ont des soucis : ils somatisent. (quand des problèmes d'ordre psychologique ressortent sous forme physique).

J'espère t'avoir bien renseignée...
Vôalaaaaaa :-)  (+ info)

quel médecin aller voire quand on a une infection urinaire?


un urologue tout simplement (mais ton gynéco peut très bien s'en occuper)...  (+ info)

Comment traiter une infection urinaire bénigne rapidement?


Voilà, je ne peux pas aller chez le médecin car ce mois-ci j'ai un peu abusé de mon argent, et je n'ai même pas 20 euros (21!!!!) pour avancer ma consultation chez le médecin, et depuis hier, lorsque j'urine ça me pique, mais ce n'est pas très grave! comment je fais pour que ça s'arrête sans avoir recours aux antibios? merci
si vous avez quelquechose, dites moi aussi combien de jours ça prendra avant de se calmer, j'en peux plus!!!! merci
je sois voir mon chéri ce soir, SI il se passe quelquechose, risque-t-il de choper un truc aussi?
----------

boire beaucoup , 2 litres d'eau avec du citron frais en rondelles dedans (avec un spafon en pharmacie faculcatif) et te faire une toilette intime au savon de marseille naturel !!
moi ce sont les produits gel douche et autre savon qui me provoquent infection urinaire ! le mieux SAVON DE MARSEILLE  (+ info)

Les tatouages, ça fait mal? Quels sont les risques d'infection ?


Expérience personelle : ça fait mal ou ça fait rien du tout.

Tout dépend de l'endroit du tatouage (plus la peau est fine, plus on déguste).

Mais la douleur n'est que sur le moment, après il ne restent que les démangaisons dues à la cicatrisation.

Pour les risques, le mieux est de faire le tour des tatoueurs dans ta région. L'aiguille doit être stérilisée et les encres doivent être conformes au normes. Il faut absolument trouver le tatoueur en qui tu peux avoir confiance, sinon laisse béton.

Et dernier conseil : réfléchir à fond et longtemps avant de le faire, c'est effectivement définitif (les effacer laisse des cicatrices horribles...)  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'infections opportunistes'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.