FAQ - prurit
(Powered by Yahoo! Answers)

Comment se soulager discretement d'un prurit anal?


Bonjour, depuis qulques temps, je subis les affres d'un prurit anal persistant. Cela me pose probleme lors de reunions de travail ou encore lorsque je suis en meeting avec des clients. Connaissez-vous des moyens discrets de se soulager quand ca demange? (De toute evidence, je ne peux pas me gratter.)
----------

Bonjour BS
Le prurit anal peut être causé par des irritants venant de notre diète, par la fréquence de selles liquides ou d’une humidité qui persiste à l’anus après la selle. Les infections à levures, le Diabète, le VIH et les traitements à base d’anti-bios peuvent en être la cause également.

Le psoriasis peut également irriter l’anus, les fistules anales, des micro-déchirures et les oxyures, de minuscules vers intestinaux à peine visible à l’œil nu. Tout ce beau monde se bat pour modifier notre flore intestinale et produire des démangeaisons.

Pour le traitement :
Il est primordial de garder la région propre et sèche. Le meilleur moyen et de bien rincer après la douche afin de ne pas laisser de résidu de savon (irritant) et d’éponger sans frotter.

Gardez des serviettes humides (le genre que l’on utilise pour la toilette de bébé) dans un petit sac hermétique (se glisse facilement dans une poche) et utilisez-les lors de vos évacuations. Les émollients contenus dans la lingette hydrate au lieu d’irriter comme le ferait le papier hygiénique.

Je vous conseille également d’entreprendre une cure de probiotiques afin de rééquilibrer votre flore intestinale. Souvent, un déséquilibre, qu’il soit causé par une prise d’anti-bios ou autre, peut avoir un prurit anal comme conséquence

L’Huile Essentielle de Carotte et une des meilleures pour vous débarrasser du prurit anal. En interne elle purifie et détoxifie, en externe elle soulage et guérit les démangeaisons anales et vaginales entre autres.

L’Huile Essentielle de Sauge peut également vous apporter un soulagement. C’est une huile anti-bactérienne, anti-fongique, anti-mycosique et soulage de la démangeaison.

Le Gel d’Aloès est efficace pour soulager les symptômes du prurit anal. Il existe sous forme de pommades, de crèmes et de gel en petits tubes faciles à ranger dans une poche.

Le Calendula en pommade, avec le pourcentage le plus élevé possible de teinture-mère de Calendula.

Je vous conseille de vous trouver une crème à base de Calendula et d’en prendre une toute petite quantité dans le creux de votre main, ajoutez une goutte de HE de carotte et une de HE de Sauge, mélangez et appliquez, soir et matin et après chaque selle.

Si ce traitement ne vous guérit pas, il faut consulter pour voir si le problème n’était pas causé par autre chose. En général, ceci fonctionne très bien pour soigner le prurit occasionnel.

Surtout, gardez vos mains scrupuleusement propres avant chaque traitement.

Bonne Chance!
Marie J
Homéopathe  (+ info)

Quand je mange des sucreries j'ai des irritations sur la peau, de prurit insuportable, pourriez vous me dire?


Pourriez vous me dire es que c'est une allergie ou un prediabete? Le taux de sucre dans le sans ne depasse pas la norme permise, j'ai pas des soucis de poids.
----------

Le sucre n'est pas connu pour donner des allergies, ni des démangeaisons.  (+ info)

comment utiliser aciderme pour un prurit vulvaire et est ce que je lave avec l'eau aprés l'utilisation


est ce que je le mélange avec de l'eau avant l'utilisatio et comment? svp répondez-moi rapidement
----------

la notice doit pouvoir te renseigner ou le pharmacien! *  (+ info)

Qu'est ce qui provoque le prurit de la peau (peau qui gratte sans boutons ou inflammation) ?


Le prurit est forcément le résultat d'une inflammation, même petite. L'inflammation est la réaction que ton système immunitaire a trouvé de mieux pour se défendre face à un agresseur. Lors de cette phase tes globules blancs libèrent une molécule qui va participer à cette inflammation : l'HISTAMINE.

Cette molécule a plusieurs fonctions comme dilater les vaisseaux sanguins pour que les globules blancs arrivent plus facilement jusqu'au lieu de l'agression. Cette molécule en contact de la peau va aussi provoquer une démangeaison proportionnelle à sa quantité libérée, donc en fonction de la force de l'agression.

La libération d'histamine à la peau peut être causée par une maladie cutanée, une infection de la peau ou du reste du corps, ou encore par une substance que ton corps va reconnaitre comme étrangère (piqûre du moustique par exemple ou certains médicaments). Mais bien d'autres causes peuvent provoquer une inflammation !

NB : C'est l'histamine qui est très fortement libérée lors d'une allergie. A ce moment là, l'organisme réagit de manière disproportionnée à un tout petit élément étranger de rien du tout.  (+ info)

Le prurit est-il sous-reptilien amorphique et lombaire ou plûtot pelvien et catharo-enthrapique ( Phour III )


Le prurit est une démangeaison de la peau causée par différents facteurs physiologiques. Mais je crois que tu te moques de nous en utilisant un jargon pseudo savant de mots scientifiques hors contexte.  (+ info)

un prurit qui dérange comment faire suite peut être à une infection qui dure depuis plusieurs années?


malgré les différents traitements et ça m'empêche d'avoir des relations normales trés distantes l'inflamations quasi permanente ne me le permet pas
----------

il faut préciser le siège du prurit et apparemment c'est la région génital il se peut que ça soit une candidose qui n'a pas été traiter sérieusement c'est un champignon sensible au traitement type diflucan faut noter aussi la présence ou pas de pertes malodorantes ou bien faite un bilan il se peut que vous soyez diabétique ce qui attenu vos défenses naturelles, en tout cas une visite médicale s'impose;bonne chance  (+ info)

Quel est le mécanisme du prurit en cas d'Eczéma?


Les antihistaminiques n'étant pas des plus performants dans l'eczéma, on peu en déduire que le prurit dans cette dermatose est dû à autre chose que l'histamine. Voilà un copier/coller un peu long, je m'en excuse sur la physiopathologie du prurit. Vous y trouverez sûrement votre bonheur.

Le prurit est une sensation déplaisante responsable d’un réflexe de grattage. Il se distingue de des paresthésies et de la douleur qui conduit à un réflexe moteur de retrait.

Le prurit est déclenché par des médiateurs dont le plus connu est l’histamine, synthétisée principalement par les mastocytes, mais également par les kératinocytes. D’autres substances ont été récemment identifiées comme médiatrices du prurit : sérotonine, acétylcholine, certaines endorphines, la substance P...

Certains de ces médiateurs du prurit sont synthétisés au niveau cutané par les fibres du système nerveux autonome ou parfois par des cellules non nerveuses comme les mastocytes, les macrophages, ou des cellules particulières à la peau comme les kératinocytes, les cellules endothéliales, les cellules de Merkel...

D’autres médiateurs peuvent être produits à distance et parvenir par voie sanguine, soit au niveau de la peau (au cours de certaines réactions inflammatoires), soit au niveau du système nerveux central (neuropeptides opioïdes).

S’il existe différents neuro-médiateurs susceptibles d’induire un prurit, il ne semble pas exister de récepteur cutané spécifique du prurit (par opposition par exemple aux méchanorécepteurs). Il s’agit de terminaisons libres d’une population particulière de fibres sensitives de type C, à conduction lente, voisines, mais distinctes des fibres de la douleur et différentes des fibres proprioceptives. Ces fibres stimulées par les neuromédiateurs du prurit vont conduire l’influx nerveux jusqu’à la corne dorsale de la moelle où elles font synapse avec un deuxième neurone. L’influx est ensuite véhiculé jusqu’au cortex avec des projections multiples au niveau de zones sensitives ou motrices (schéma 2) .

Il est important de noter que si les voies du prurit et de la douleur sont distinctes, elles sont interconnectées au niveau du système nerveux central. L’activité permanente spontanée des neurones médullaires nociceptifs inhibe l’activité du neurone médullaire responsable du prurit. Ainsi, la sensation de prurit peut être transitoirement soulagée par la génération d’une sensation douloureuse au niveau du même territoire (par exemple pincer jusqu’à la douleur une zone prurigineuse peut diminuer le prurit). À l’inverse, certains antalgiques forts comme les morphiniques peuvent provoquer une sensation de prurit. Ceci s’explique par une levée partielle ou complète de l’inhibition tonique par les neurones nociceptifs.

Comme les douleurs, les prurits peuvent s’expliquer par deux types de mécanismes :

•stimulation excessive locale ou générale de voies de conduction saines ; ainsi, le prurit observé au cours de la gale, de l’urticaire, de l’eczéma par exemple, le prurit observé au cours des cholestases, dans certaines affections hépatiques (circulation de neuropeptides opioïdes),
•les prurits liés à des troubles anatomiques ou fonctionnels des voies de conduction responsables des prurits neuropathiques ; ainsi, le prurit post-zostérien ou les prurits métamériques de certaines affections de la moelle.

Enfin, beaucoup de prurits sont attribués par défaut à une origine psychogène, traduisant notre méconnaissance de leurs mécanismes physiopathologiques.

Des données physiopathologiques sus-citées, il ressort que le prurit est un signe fonctionnel commun à un grand nombre de dermatoses (urticaire, eczéma, parasitoses cutanées pour ne citer que les plus fréquentes), mais il peut également être secondaire à une maladie non dermatologique :

•maladie générale : cholestase, insuffisance rénale, hémopathies, hyperthyroïdie, séropositivité VIH...,
•médicaments,
•ou d’apparence idiopathique (xérose cutanée, vieillissement) ou psychogène.

Quelle que soit sa cause, il prédomine le soir et son intensité peut être appréciée par l’interrogatoire (répercussion sur le sommeil et l’état général), l’importance des lésions induites par le grattage (excoriations plus ou moins surinfection ; grattage chronique, responsable d’une lichenification, c’est-à-dire d’une peau épaissie, violine, avec accentuation des striations). L’examen clinique note sa topographie (diffuse ou localisée) ainsi que son évolutivité (permanente ou par crise). L’examen clinique différencie ce qui revient donc aux lésions induites par le grattage et à une éventuelle dermatose prurigineuse identifiée par sa lésion élémentaire.  (+ info)

Qui a déjà eu un Prurit anal ?


bonjour mon homme a un prurit anal, qui a déjà eu ça? à quoi est ce dû et comment ça se soigne ? merci de répondre sérieusement!
----------

Oui c'est une pathologie très fréquente. Dans la très grande majorité des cas c'est psychogène. Mais on doit éliminer en premier lieu les pathologies suivantes=
l'oxyurose, la fissure anale, les marisques, les eczémas, les mycoses; les cancers, les fistules, le diabète, la maladie de crohn etc...
Une fois de plus les causes psychogènes prédominent.  (+ info)

J'ai un prurit anal qui me tue, je me gratte tout le temps.?


j'ai vu un dermato, ça n'a rien donné. Soyez sérieux dans vos réponses. Pas de vocabulaire ordurier.
----------

Bonjour,
Les causes sont multiples. D'un problème dermato à un prurit idiopathique...
Les règles simples d'hygiène sont évidement à appliquer mais ça je suppose que c'est acquis (laver après chaque selle, essuyer en tamponnant plutôt que de frotter, savon surgras, sous-vêtements en coton et pas serrés, alimentation équilibrée pour éviter les deux extrêmes lors des selles, etc...). Une pommade à base de zinc est une chose habituellement conseillée. Reste une question : les démangeaisons sont elles plus intenses en fin de journée/e soir ? Dans ce cas, peut être des oxyures; C'est un parasite très commun.Lorsque un membre d'une famille est atteint, les autres aussi donc il faudrait traiter tout le monde. Les manifestations ne sont pas les mêmes chez la totalité des gens et bon nombre de porteurs ne présentent aucun symptôme donc ce n'est pas parce qu'une seule personne se gratte que rien n'est là....
Quoi qu'il en soit, si le traitement n'a rien fait, il faut retourner voir le dermato ou un proctologue.
Bon courage, en tout cas  (+ info)

a quoi est du le prurit au cour de l'ictère?


il est du à l'accumulation de sels biliaires sous le derme  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'prurit'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.