FAQ - troubles de la personnalité
(Powered by Yahoo! Answers)

Comment trouver un style vestimentaire qui corresponde a ma personnalité ?


J'ai toujours aimé les choses simples, des pantalons sans motifs, ni bariolés de couleurs ni rien du tout, pour moi, c'était soit noir ou blanc, ca ne ppouvait pas être gris, ca ne pouvait pas être un mélange de couleurs. La plupart de mes vêtements n'ont qu'une couleur unique, et ils sont vraiment très simples. Résultat : j'ai toujours eu l'air banal comme mec, et quoique je porte, ca ne me va pas ! Les jeans, pulls, sweats, gilets, blousons, je ne trouve jamais que " ca me va comme un gant " comme diraient certains ...De plus je ne me sens jamais à l'aise dans mes vêtements quels qu'ils soient : de là à me promener tout nu, il n'y a qu'un pas ...ché pas mais quand on voit les sites de vente de vêtements sur internet, en général il y a la photo d'un mec qui les porte et en général ca lui va bien sauf quand c'est moi qui le met ca ne me va pas ...
le pire c'est que j'arrive même pas à cerner ma personnalité ....
----------

devient naturiste !!!!  (+ info)

Comment distinguer une personnalité schizoïde d'une personnalité évitante ?


Une personne ayant une personnalité évitante a-t-elle systématiquement une personnalité schizoïde ?
Sinon, quelles sont les moyens de déterminer qu'elle a un trouble et pas l'autre ?
Je parle biensûr ayant des "troubles" de la personnalité schizoïde et évitante", un trouble implique-t-il nécessairement l'autre ?
----------

Je ne crois pas que ces deux types de personnalités soient liées entre elles.

Les personnalités schizoïdes correspondent à une personne qui s'isole et ne rentre plus ou presque plus en contact avec les autres.

La personnalité évitante, est plus lié aux types de personnalités liés aux états limites, et en est proche dans la famille nosographique.

La schizoïdie est plus proche des psychoses, tandis que la personnalité évitante est plus proche des névroses.


Je n'ai jamais lu de cas où l'on retrouvait ces deux types chez une même personne. Parcontre la personnalité évitante peut-être liée à d'autre types de personnalités et en est un sous critère des états limites (borderline).  (+ info)

La forme des mains reflète - t - elle la personnalité ?


Je pense que "OUI", regarde bien autour de toi et tu verras que certaines personnes vont d'abord regarder tes mains, j'ai appris tout cela en psycho...  (+ info)

Connaissez vous un trouble de la personnalité appelé "personnalité borderline" ou "etat limite"?


@jules C : J'attends ta réponse avec impatience mon ami l'est sans doute et je t'avoue que c assez difficile à vivre.
----------

Bonjour,

Juste une petite info d'abord : On parle de structure borderline et de trouble de la personalité ou de personnalité borderline - limite.

La structure c'est comme un squelette, ça ne change jamais, on ne peut pas l'agrandir, élargir le bassin... Les troubles mentales sont souvent passagers se soignent, se guérissent : on peut modifier les muscles la quantité de la graisse, faire un lifting; un jour on grossit de nouveau, c'est plus flexible. personnalité.
Freud à défini des gens à structure névrotiques (normales) et des gens à structure psychose (une part d'entre eux ont une psychose et seul eux peuvent faire des crises de "folie", délire-hallucination). Entre deux il y a la structure limite ou borderline.
C'est très dur de savoir quelle structure on a. Et ça ne sert qu'aux psychanalistes pas à d'autres psy. Il y a en gros 1/3 de la population dans chaque. Il y a des gens avec structure psychotique qui sont professeur d'université et n'ont jamais de maladie mentale, de souffrance et il y a des gens normaux-névroses qui souffrent de terribles angoisses p.ex.
- Les gens qui ont une personnalité borderline ont normalemente une structure borderline. La structure c'est pas ta question, j'en parle simplement parce que même des psychiatres font la confustion.

TROUBLES DE LA PERSONNALITE :
- La personnalité c'est les traits de caractère.
- La classification internationale des maladies retient 10 personnalités différente. P.ex. personnalité paranoiaque, anxieuse, dyssociale (= asociale), dépendante, etc...
- Nous avons presque tous un mélange dans notre caratère, un mélange d'une tendance anxieuse + dépendante p.ex.
- Pour retenir un diagnostic, pour parler d'un trouble de la personnalité il faut remplir certains critères = avoir beaucoup de caratéristiques du trouble.
- Quand ça ressemble à la défition d'un trouble, mais quand même pas assez, on parle de personnalité à traits anxieux.
- Les troubles de la personnalité, comme le caractère d'une personne bien normale, ça ne change que peu au cours d'une vie. En cas de trouble, c'est souvent plus difficile à soigner, ça prend plus de temps que pour changer par exemple une phobie. C'est assez normal, le caractère d'une personne normale ne change pas non plus facilement, il faut une raison très importante, réflechir-philospher sur ce qu'on aimer modifier, ou être soumis à un environ religieux ou culturel qui le nécessitent ou qui le suscite par imitation.
- Par exemple une personne venant d'amérique latine ("mañana", pas de soucis, on fera ça demain, même quand c'est important, en émigrant dans un pays d'Europe comme l'Allemagne, aura tendance à devenir méticuleux, ordré, etc. Attention je ne critique pas l'Amérique Latine, je rêves d'y vivre).

LA PERSONNALITE BORDERLINE.
- Les confusions évoquées plus haut se retrouvent dans le parler habituel des psys par rapport aux personnalité, il y a de nouveau un mélange. C'est tout le monde dans le même sac, "de toute façon les personnalités borderlines sont des emm*** en thérapie" (de nouveau une généralisation abusive).
- La classification intenationale parle de :

PERSONNALITE EMOTIONNELLE LABILE, avec 2 sous-catégories 1) de type impulsive 2) de type borderline.
- Ce qui est commun aux 2 sous-types :
a) tendance à agir avec impulsivité ( sans se préoccuper des conséquences)
b) Humeur instable (N:B : en fonction des événements, c'est différent tu trouble bipolaire où les changements d'humeur surviennent sans raison très particuière, durent de semaines ou des mois, séparés de périodes de stabilité de l'humeur pouvant durer des années parfois, sans médicaments). Ici, l'humeur peut changer plusieurs fois par jour.
c) difficultés à anticiper, donc contrôler la colère --> tendance à la violence, à une réaction explosive (un mot de travers, une critique et ça peut etre l'explosion de la colère immédiate).
Les diffèrences :
1) ce qui prédomine c'est l'impulsivité, l'incapacité à contrôler ses pulsions.
2) ce qui prédomine c'est de ne pas vraiment qui on est, ce qu'on veut, y compris au niveau des préférences sexuelles; avec souvent un sentiment de vide intérieur assez permanent. Dans les relations avec les autres, ce sont volontiers de relations très intenses mais instables, avec la crainte d'être abandonné --> volontiers menaces de suicide ou s'auto-mutiler (quand on est blessé, même une mère ou un ami faché reviendra souvent pour aider / les bordlines ne font pas ça exprès en toute connaissance de cause en général, c'est plutôt l'inconscient qui commande.

A RELATIVISER !!!!!!!!!
- On retient trop souvent la personnalité émotionnellement labile, ou borderline, dès qu'un truc le suggère. Il y a des "borderlines" modérés et des borderlines graves. Exemple au niveau de l'instabilté dans les relations : dans un cas grave, tout le monde est suceptible d'être adoré le matin et détesté le soir. Dans des cas moins graves ce sera plus de l'ordre de admiré à déçu. Ou ne concerne que certaines personnes, ça peut être le partenaire, et c'est volontiers le psychiatre. Ce trouble de la personnalité est fréquent mais je n'ai jamais eu à faire à ces situation auquel tout le monde pense : un jour le psy est le dieu, un autre jour le diable. J'ai eu de rendez manqués ou repoussés, signifiant peut-être que ce jour le borderline me voyait plutôt méchant que gentil.

QUELS TRAITEMENTS :
- Comme déjà dit, surtout dans les cas graves c'est pas évident, le patient ne vient pas, et 2 jours après veut un rendez-vous en toute urgence (cette impulsivité).
- J'ai un collègue qui s'est spécialisé pour les personnalités borderlines, il adore ça, il n'est pas maso, il voit un nombre suffisant de bordeline qui vont clairement mieux après un bout de thérapie. Ce qui convient c'est une thérapie "classique", genre psychanalyse, mais 2 et pas 3-4 séances / semaine, en face-à face = pas sur le divan. La TCC, Théapie COgnitivo-comportementale (cf. Google) qui a supplanté tout ce qui ressemble à Freud dans plein de pays, pas encore en France, bien que le fondateur de la TCC en Europe soit un Lyonnais. Ca n'agit pas en profondeur, ce n'est pas le but, mais la manière de se comporter (violence pas ex) tient autant de l'habitude que d'une raison profonde. S'il y a un truc vraiment handicapant chez un Borderline qui a une relation relativement stable avec le psy, on peut d'abord améliorer ce truc (une vintaine de séances) avec d'essayer d'arranger les choses plus en profondeur, ce qui prendre vite 200 séances.
- Les médicaments : ça peut aider un peu, notablement ou pas du tout. Tout dépend.

VIE DE COUPLE : (juste quelques infos)
- Borderline grave : en principe il n'y a jamais de relations à vie, de conditions permettent de fonder une famille.
- Borderline "léger" : comme d'hab, il faut peser le pour et le contre. Les borderlines sont volontiers chalareux, ont des yeux tellement craquants,peuvent être généreux. Soit parce que la souffrance qu'ils ont vécue des l'enfance les a rendu plus sensibles, soit par crainte d'être abandonné. Perso j'ai tendance à les adorer, mais c'est vrai que je ne vis pas avec !!! Donc un choix entre amour et autres avantages et inconvénients. Inconvénients certes pas facile à supporter.
- En fonction de ton âge, du désir proche ou lointain de fonder une famille, ne décide pas maintenant. Qu'il commence à se soigner (beaucoup détestent les psys). Les borderlines mûrissent aussi. Et tu réfléchis de nouveau dans p.ex. 1-2 ans suivant s'il y a amélioration...
- S'il y a menace de suicide ou autre, essaye de rester zen "je ne suis pas médecin, je peux pas t'aider" Un peu d'humanité ne fait pas de mal "tu veux que j'appelle ton médecin pour toi? "Mais ne rien lâcher sous ces menaces. Car si les menaces recollent le vase brisé, les menaces deviendront plus féquentes ou plus graves (en général c'est inconscient). En 2 mots : tu n'es ni sa mère ni son infirmière. Il a "bobo" même grave, tu appelles l'ambulance ou tout ce que tu veux, comme si c'était pour une soeur ou une bonne copine.
- Violence : cela se copie des adultes présents pendant l'enfance. Si l'on a surtout vu des adultes régler les conflits et désaccord par violence verbale et physique, l'enfant copie.
L'impusivité, difficulté à se contrôler fait partie de la personnalité. Au lieu de se manifester par de la violence, la colère peu être soulagée en brisant un objet, etc...
- beaucoup de borderlines abusent de drogues ou alcool. Cocaïne c'est le plus dangereux (question violence). Ensuite l'alcool. Cannabis : En principe ça calme, pas de souci, ce n'est prouvé toxique que pour le cerveau : 1 joint /pétard abime les poumons comme 7 cigarettes. Sinon, chez ton ami, pas de problèmes psy, si ton diagnostic est juste. Dangereux pour ceux qui débutent ou vont débuter une schizophrénie ou l'ont déja. En Suisse il y a depuis env. 10 ans le projet de légaliser l'herbe. Les meilleurs experts n'y voyaient en majoritée pas d'inconvénients (plus c'est interdit, plus c'est attractifs). Le parlement est toujours presque moitié, mais cela ne se fera pas pour des raisons d'accord internationaux, notamment avec l'UE. Héroine c'est plus vraiment à la mode, dangereux car mélangé a de la farine ou de la mort au rats, etc, alors un jeur il   (+ info)

Est ce que suivre la mode systématiquement, aveuglément n'est pas révélateur d'un manque de personnalité ?


Bien sur que OUI indeniablement, si on fait que suivre les gens en questions de mode, c'est un total manque de personnalité !!!
On a pas d'identité propre alors on essaie de ressembler au gens !!!
Il faut mettre et porter ce qui nous plait et cela meme si sa deplait au autre !!!  (+ info)

Comment communiquer mes désaccords avec mon mari à personnalité paranoïaque : le dialogue est impossible ?


en famille, c'est l'enfer : dès que je m'oppose à lui, c'est l'horreur verbale. Les enfants se révoltent contre lui (ados). Je me suis inscrite à un groupe de soutien (méthode ESPERE, Jacques Salomé)? Je cherche une solution : Mon époux rétorque que c'est un gourou. Je perds patience, courage, j'ai tenté de divorcer l'an dernier, mais c'était trop tôt : pas assez d'énergie pour faire face, entre mon boulot, ses soupçons... les services sociaux débordés, salaire trop élevé pour avoir des aides, pas suffisant pour faire face seule avec 2 enfants... les médecins qui se renferment derrière le secret professionnel, et moi qui n'ai pas de famille sur laquelle m'appuyer.
----------

J'ai fréquenté une personne avec la même maladie que ton mari: la paranoïa, et c'est vraiment une maladie qui fait souffrir le malade mais aussi et surtout son entourage. Je peux juste te conseiller de le quitter, c'est le seul moyen pour toi de "sauver ta peau" et peut être que ca lui fera prendre conscience de son état.
Tu peux toujours faire appel à des associations de femmes qui aident sérieusement , aussi bien au plan psychologique que logistique pour ce genre de problème. Elles te diront les procedures à suivre, les aides financières auxquelles tu as droit...
Bon courage, sois forte mais ne renonce pas et surtout fais-toi aides par des professionnels  (+ info)

Si on peut voir la personnalité d'une personne à ses chaussures, que doit on penser des femmes qui en ont bcp


ont elles des personnalités multiples, car souvent elles ont plusieurs modeles différents dans des couleurs différentes.
----------

qu'elles ont une personnalité multiple, oui mais en général, si la couleur change le style reste le meme.  (+ info)

Troubles Alimentaires ...?


J'ai envie de manger (ou plutôt de me goinfrer) quasiment tout le temps ... Sur le plan du poid ça ne me gêne pas, je suis plutôt mince, voire maigre, mais ça me provoque des poussées d'acné ... J'essaie de mieux manger, mais au bout d'une semaine maximum, je fais une rechute et je recommence à me goinfrer ... Avez-vous une solution ?
----------

Tu dois te poser la question "Pourquoi ces envies de manger tout le temps?"
Moi je suis comme toi sauf que j'ai beaucoup grossis à manger comme ça, et ça t'arrivera peut-être plus tard donc fais attention...
Moi ça a commencé par ennui, dès que je m'ennuyais j'allai mangeai, je ne m'en rendais pas compte à l'époque et puis maintenant c'est devenu une habitude alors je réapprend totalement à manger avec Weight watcher. Mais si tu es mince tu n'en a pas besoin.
Si ce n'est pas encore une habitude pour toi essaie de savoir pourquoi tu fais ça et agit en conséquences !
Si c'est par ennui, tu n'as qu'à t'occuper...en bossant, en dormant, en fesant du sport, etc  (+ info)

Quels troubles un enfant maltraité, développera t-il à l'âge adulte?


Et comment faire, pour l'aider à s'en sortir une fois qu'il est devenu adulte?
----------

un enfant maltraité c si dur à te dire . y'a plusieurs cas de figures soit ( comme moi il fait un énorme travail sur lui ) il peut avoir une vie équilibrée normale pour ainsi dire parce qu'il a réglé ses comptes avec la vie .....ça demande de l'aide et du boulot c sur ....soit il peut etre totalement détruit à vie . je pense que dans tout celà il n'y a pas de cas 'd'école ' tout dépend de ton caractére des gens que tu rencontres de ta progression de tes choix de vie mais aussi d'une certaine forme de volonté de s'en sortir . je me permets de dire ça parce que j'ai souffert sans rentrer dans les détails la maltraitance était tant psycho que .. le reste !! je suis devenue éducatrice spée je cotoye nombre d'enfants maltraités et j'e n'ai jamais REPRODUIT ( karma les pourcentages ça vaut rien )
si tu veux aider un gosse maltraité une thérapie s'impose pour mettre de mots sur tout ça mais surtout un milieu stable chaleureux plein d'amour ou il puisse se rendre compte que la relation parents enfants ce n'est pas de la violence mais de l'amour et que les adultes peuvent donner autres choses que des coups ou des injures ................ l'amour résoud beaucoup
courage à toi  (+ info)

que faire loRsqu on souffre de dedoublement de la personnalité et que les psys sont depasses ?


Merci ffffffffffffffffffffrrred ;te vexe pas si le nombre de f n est pas le bon !
----------

Premierement de qui parlez vous quand vous parlez des "psys" et qu'entendez vous par "depassés"? Si un psychologue ou plusieurs vous ont conseillé d'entreprendre un traitement médicamenteux, cela vaut peut etre la peine d'y reflechir. En effet, il y a maintenant des médicaments qui soulagent sans changer la personnalité. Sachez qu'il existe aussi des associations et des groupements de personnes presentant ce type de troubles  (+ info)

1  2  3  4  5  

Laisser un message sur 'troubles de la personnalité'


N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site. Cliquez ici pour accéder au texte complet de l'avertissement.